skip to Main Content
Menu

Douluo Dalu – Chapitre 86

Traducteurs Français : Kenshin et Yu
 Éditeurs : Kenshin et Yu
Checkeurs : Kenshin et Yu

Chapitre 86 : La Bête Lin à Plaques millénaire et le Démon Arachnéen Fossoyeur

Cliquez ici pour lire la partie 2
Cliquez ici pour lire la partie 3

Partie 1

Leur curiosité ayant été piquée, le trio ne put se retenir de l’utiliser dans la formation empoisonnée, s’exclamant d’admiration devant l’ingéniosité de la Griffe Divine Volante. En particulier devant la qualité des matériaux et de l’artisanat, qui les firent l’adorer encore plus.

À présent que Flender n’avait plus à s’inquiéter des Bêtes Spirituelles à l’extérieur, une lueur futée apparut dans ses yeux et de sa voix zézayante, il demanda à Tang San :
« Dis voir petit San, que dirais-tu que nous fassions un marché ? »

Tang San était malin et son visage s’éclaira immédiatement d’un sourire,
« Pas de problèmes, à part cette Griffe Divine Volante, tout ce que vous voulez. »

« Eh… »
Flender s’étouffa en ravalant immédiatement les mots qu’il allait prononcer.

Sur le côté, Liu Erlong jeta un regard dédaigneux à Flender,
« Et tu oses te faire appeler professeur alors que tu convoites les affaires de tes élèves. Petit San, que dis-tu de ça, ta professeur Erlong va faire un échange avec toi. Choisis toi une Bête Spirituelle et montre la moi, je l’attraperai pour toi et plus tard, tu me feras une Griffe Divine Volante. »

Le caractère de Liu Erlong étant différent de celui d’un homme et étant plus observatrice que Flender, elle avait remarqué que chaque Griffe Divine Volante était différente. Elle avait donc immédiatement compris que chacune était faite sur mesure.

Flender n’abandonna pas et sans attendre que Tang San reprenne, il prit la parole :
« Ce que tu peux obtenir, ne me dit pas que je ne peux pas l’obtenir ? Petit San, je te passe également une commande. En plus, je suis le vieux frère de ton Professeur, alors donne moi cette pièce. »

Regardant Flender puis Liu Erlong, Tang San rit intérieurement.

En fait, il n’était pas étonnant que Flender et Liu Erlong soient si intéressés par cette Griffe Divine Volante. Elle était très pratique et pouvait sauver la vie au moment critique. La qualité était irréprochable, elle était très résistante, n’encombrait pas lorsque portée sur le bras, du moins pas plus qu’un protège-poignet. Ce poids était négligeable pour eux.

Impuissant, Tang San ne put que céder,
« Très bien. Cependant, fabriquer ces choses demande beaucoup de temps. J’en ferai une pour chaque professeur après la fin du Tournoi des Académies Avancées de Maîtres Spirituels. »

Flender rit à gorge déployée,
« Très bien, alors je ne vais pas être poli. Erlong, Wuji, allons-y. Petit San, choisis n’importe laquelle des Bêtes Spirituelles à l’extérieur. Nous l’attraperons pour toi. »

Sur le côté, Grand maître regarda l’air satisfait d’avoir accompli ses petites ambitions de Flender et secoua la tête avec impuissance, mais ne dit rien.

Tang San reprit :
« Aidez Rongrong à en attraper une d’abord. Je ne suis pas pressé, je vais observer encore un peu. »

Flender hocha la tête,
« Ça marche aussi. Grand maître, vois-tu une Bête Spirituelle particulièrement bonne pour le quatrième Anneau Spirituel de Rongrong ? »

Tang San était le disciple direct de Grand maître et Flender avait naturellement pu lui demander son avis directement, mais les autres voyaient encore l’avis de Grand maître comme le plus juste.

Grand maître passa son regard sur les Bêtes Spirituelles au-dehors les regardant tels des tigres en cage et levant la main, il en désigna une,
« Les trois compétences précédentes de Rongrong augmentaient respectivement la vitesse, la force et le pouvoir spirituel. Cette quatrième compétence spirituelle devrait majoritairement renforcer la défense. Pour cela, cette Bête Lin à Plaques1 d’environs quatre mille ans est relativement adaptée. »

Tout le monde se tourna dans la direction indiquée par Grand maître et ils virent un Bête Spirituelle en forme de crocodile. Elle n’était pas très grande, cinq mètres environ, possédant une tête dotée de quatre yeux, quatre membres aussi solides et épais que des seaux. Le plus remarquable était l’armure de plaques noires recouvrant son corps. Chaque plaque faisait plus ou moins la taille d’une paume et était d’apparence très épaisse et résistante.

Grand maître baissa la voix,
« La Bête Lin à Plaques est spécialisée dans le combat rapproché, elle a une force énorme et grâce à sa défense incroyable, elle peut pratiquement ignorer toutes les attaques de Bêtes Spirituelles ayant la même cultivation qu’elle. Vous feriez mieux de coopérer pour la capturer. »

Les paroles de Grand maître étaient naturellement convaincantes et les regards de Flender et des deux autres se posèrent simultanément sur cette Bête Lin à Plaques. S’avançant, ils réduisirent en un clin d’œil la distance entre eux et elle à trente mètres et ils activèrent simultanément les Griffes Divines Volantes. Les griffes d’acier s’ouvrirent en plein air et en un rien de temps, cette Bête Spirituelle millénaire avait été attrapée avec précision.

Flender et les autres ne sentirent qu’une petite secousse dans leur poignet lors de l’activation du mécanisme. La qualité tactile de la Griffe Divine Volante était excellente, comme une vraie main s’ouvrant.

Mais en tant qu’artisan de la Griffe Divine Volante, les pupilles de Tang San se contractèrent. En effet, les trois Griffes Divines Volantes étaient contre toute attente incapables de percer cette armure. Malgré le fait que chacune ait accroché une plaque, elles étaient incapables d’y pénétrer ne serait-ce qu’un peu. Dans les faits, avec la force du mécanisme et les lames affûtées de la Griffe Divine Volante, du métal et de la pierre seraient aisément percés. Cela montrait à quel point la défense de cette Bête Spirituelle était anormale. Il n’était ainsi pas étonnant qu’elle se mêle à des Bêtes Spirituelles déca millénaires. Qui serait intéressé par une proie si difficile à chasser ?

Sans attendre qu’elle se débatte, les trois exhalèrent simultanément, condensant et libérant leur pouvoir spirituel en un éclair.

Bien que cette Bête Lin à Plaques soit extrêmement forte, ceux contrôlant les Griffes Divines Volantes étaient des Maîtres Spirituels ayant dépassé le niveau soixante-dix. Comme pourrait-elle résister à leur explosion de pouvoir spirituel ?

Le corps de cinq mètres de long fut projeté dans les airs, tournoyant dans leur direction.

La voix de Grand maître se fit entendre à ce moment,
« Sa faiblesse se trouve dans sa bouche. C’est seulement à partir de là que l’intérieur de son corps peut être atteint. Les plaques ailleurs font la moitié de l’épaisseur de son corps. Sa défense est encore plus impressionnante que certaines Bêtes Spirituelles déca millénaires. Heureusement, elle n’a aucune capacité offensive particulière. »

Le rappel de Grand maître était clairement juste au bon moment car, regardant la Bête Lin à Plaques tombant du ciel, Liu Erlong bondit. En tant que coin du carnage du Triangle de Fer Doré, ce qu’elle préférait était ce genre d’adversaire qui ne pouvait rien faire d’autre que de se faire frapper. C’était le seul moyen pour permettre à son côté sanguinaire de s’exprimer.

Zhao Wuji et Flender ramenèrent simultanément leur Griffe Divine Volante et Flender cria avec force :
« Erlong, il y a des enfants ici, ne rend pas ça trop gore. »

« Compris. »

Liu Erlong acquiesça. Elle avait déjà attrapé la queue de la Bête Lin à Plaques d‘une main et elle fit tournoyer son corps de cinq mètres de long et pesant plus de mille jins dans les airs.

Hong—

Tout le monde battit des paupières inconsciemment et les Bêtes Spirituelles à l’extérieur de la formation semblaient également être gelées sur place lorsque le sol trembla. Cette Bête Lin à Plaques dotée de sa défense impressionnante avait complètement été enfoncée dans le sol par la force brute de Liu Erlong, avec seulement un bout de sa queue dépassant, tenu dans la main de Liu Erlong.

Les Sept Démons de Shrek virent enfin un sourire sur le visage de Liu Erlong, mais de ce qu’ils voyaient, ils s’agissait plutôt du sourire d’un démon.

Bien que la Bête Lin à Plaques ait une défense puissante, son corps énorme ayant été lancé si violemment, même si elle n’était pas blessée, elle serait tout de même étourdie. Ajoutant à cela qu’elle avait déjà inspiré le poison de la formation de Dugu Bo, ses fonctions vitales étaient en déclin rapide. À ce moment, entre les mains de Liu Erlong, elle était aussi frêle qu’un animal normal.

Liu Erlong ne lui laissa pas l’occasion de se préparer à se débattre et, une lumière rouge éclatante fleurissant de tout son corps, elle dit au groupe avec un sourire :
« Je vais emmener ce type dans un coin pour jouer un peu, occupez-vous du reste. Rongrong, couvre tes yeux et viens avec moi. »

Ning Rongrong lança un regard stupide à Liu Erlong, ses pieds ne bougeant pas d’un millimètre, son visage affichant clairement sa consternation.

L’expression de Liu Erlong se refroidit,
« Quoi ? Tu ne me crois pas capable de dominer cette Bête Lin à Plaques ? Très bien, d’accord, ne couvre pas tes yeux. Professeur va te donner un cours. »

« Je, je… »
Alors que Ning Rongrong paniquait et était au bout du rouleau, sa vision s’assombrit en même temps qu’une bande de tissu noir apparaissait de derrière elle, couvrant ses yeux. Juste quand elle commençait à paniquer encore plus, la voix douce et magnétique de Oscar s’éleva à côté de son oreille,
« Rongrong, n’ait pas peur. Professeur Erlong est bien intentionnée. Je vais venir avec toi. Avec moi à tes côtés, il n’arrivera rien. Professeur Erlong, puis-je venir ? »

Liu Erlong jeta un regard à Oscar, hocha la tête et dit :
« Alors venez tous les deux. Mais toi, tu es un homme, tu n’as pas besoin de te couvrir les yeux. Accroître ton expérience est une bonne chose. »
En parlant, elle refit tournoyer par la queue la Bête Lin à Plaques qui avait alors repris conscience et qui commençait à se débattre, utilisant sa force brute pour la lancer dans un bosquet non loin.

Oscar prit la main de Ning Rongrong et emboîta le pas derrière Liu Erlong. Inconsciemment, Ning Rongrong s’accrocha à la main d’Oscar comme à une branche salvatrice dans la tempête.

Flender secoua la tête avec impuissance,
« Oscar, ce gamin est si courageux, je ne m’y attendais pas. Vraiment cette Erlong. Après tant d’années, ses vieux défauts n’ont fait qu’empirer. »
En parlant, son regard flotta vers Grand maître avec un air de réprimande.

Grand maître ne rendit pas son regard à Flender mais baissa la tête, ses pensées demeurant inconnues.

« Petit San, as-tu réfléchi à la Bête Spirituelle que tu veux ? Le professeur Zhao et moi allons nous en occuper pour toi. »
Demanda Flender d’une forte voix.

Les yeux de Tang San révélèrent une lueur hésitante. Pour être précis, parmi les Bêtes Spirituelles au-dehors, il y en avait quelque unes qui lui conviendraient mais il en avait choisi une autre. Les chemins de la cultivation avaient de nombreuses différences. Même si le quatrième Anneau Spirituel n’était pas aussi important que le troisième, il avait comme rôle de faire le lien avec les niveaux supérieurs ; une fois choisi, il serait incapable de changer la direction de son développement. C’est pourquoi il hésitait, ne sachant pas exactement quoi choisir.

 

Partie 2

À ce moment, Grand maître prit la parole :
« Choisis ce Démon Arachnéen à Face Humaine. Il approche les six mille ans de cultivation, comparé aux autres Bêtes Spirituelles là-bas, absorber son Anneau Spirituel ne devrait pas poser de problèmes. Il est de la même espèce que celui que tu as tué l’autre fois. Rien qu’absorber son énergie devrait renforcer ta troisième compétence spirituelle et peut-être te donner une quatrième compétence spirituelle défensive. Ton Os Spirituel devrait aussi beaucoup s’améliorer comme il s’agit d’une Bête Spirituelle avec les mêmes attributs. C’est le meilleur choix possible en ce moment et il apportera d’énormes bénéfices à ta force. »

Tout en disant cela, Grand maître regarda Tang San avec une expression un peu confuse. Il avait assez enseigné à Tang San pour que celui-ci devrait arriver aux mêmes conclusions que lui. Sachant cela, pourquoi Tang San hésitait-il? Les Démons Arachnéen à Face Humaine étaient très rares, au point qu’atteindre six mille ans de cultivation était exceptionnellement rare. Sur Tang San, cet Anneau Spirituel aurait un effet superbe.

Mais contrairement à ce quoi s’attendait Grand maître, le d’ordinaire obéissant Tang San secoua la tête et dit :
« Je suis désolé professeur, pouvez-vous me laisser choisir mon quatrième Anneau Spirituel par moi-même ? Doyen Flender, professeur Zhao, je choisis ce Démon Arachnéen Fossoyeur. »

« Qu’est-ce que tu as dis ? »
Sans attendre que Flender et Zhao Wuji réagissent, Grand maître était déjà intervenu, alarmé et en colère. Il s’approcha de Tang San à grand pas et attrapa son épaule d’une main :
« Es-tu fou ? Ne vois-tu pas qu’il s’agit d’une Bête Spirituelle déca millénaire ? De plus, je suis certain que malgré le fait qu’il s’agisse d’une Bête Spirituelle déca millénaire, les bénéfices qu’elle t’apportera ne seront certainement pas supérieurs à ceux du Démon Arachnéen à Face Humaine. N’oublie pas, tu possèdes un Os Spirituel externe unique. Le renforcer est plus important que renforcer ton Herbe Bleu-argentée. »

Entendant le choix de Tang San, comment Grand maître pourrait-il ne pas s’inquiéter ? Il savait très bien que même si son disciple avait un Esprit double, s’il ne réglait pas le problème de l’explosion de son corps à cause du surplus d’attributs apportés par son deuxième Esprit, il n’était qu’un Maître Spirituel avec une Herbe Bleu-argentée.

Au fur et à mesure que son pouvoir spirituel et le nombre d’Anneaux Spirituels augmenteraient, cet Esprit poubelle qu’était l’Herbe Bleu-argentée révélerait de plus en plus sa faiblesse. Les Esprits de Dai Mubai et Ma Hongjun, le Tigre Blanc et le Phénix, étaient sans aucun doute des Esprits de première classe et leurs compétences spirituelles allaient devenir de plus en plus terrifiantes grâce à leurs fondations. Mais Tang San n’était pas aussi chanceux et bien que l’Herbe Bleu-argentée possède une grande adaptabilité, elle n’égalait quand même pas le Phénix de Flammes ou le Tigre Blanc aux Yeux Maléfiques, sans même parler du meilleur Esprit de soutien, la Pagode Cristalline aux Sept Trésors. Des six autres Démons de Shrek, tous avaient un Esprit plus fort que le sien.

Si Tang San ne connaissait pas tant de choses, n’était pas aussi calme d’esprit et n’avait pas obtenu l’Os Spirituel externe du Démon Arachnéen à Face Humaine au niveau trente, sa force actuelle serait déjà très loin derrière celle des autres. Bien sûr, Grand maître n’avait jamais été convaincu que les armes secrètes de Tang San ou son poison puissent l’aider le moins du monde. Dans son monde, en tant que Maître Spirituel, seule sa propre force comptait.

À cet instant, Grand maître était à ce point perturbé à cause de tout cela. La plus grande amélioration qu’il obtiendrait en choisissant un deuxième Démon Arachnéen à Face Humaine comme Anneau Spirituel était celle de ses Huit Lances Arachnides. Bien que Grand maître ne puisse pas deviner quel niveau les Huit Lances Arachnides allaient atteindre exactement, elles étaient vouées à progresser et allaient aussi faire progresser la force de Tang San. Avec la capacité d’évolution de son Os Spirituel externe, le force de Tang San n’allait pas trop être derrière celle des autres.

Mais maintenant, bien qu’il ne puisse pas dire que le choix principal de Tang San, le Démon Arachnéen Fossoyeur, soit mauvais, pour son avenir, il n’était clairement pas aussi bon que le Démon Arachnéen à Face Humaine.

Le Démon Arachnéen Fossoyeur et le Démon Arachnéen à Face Humaine étaient tous deux considérés comme des entités de première classe chez les Bêtes Spirituelles de la famille des araignées, mais elles avaient des forces différentes. Le Démon Arachnéen à Face Humaine était largement reconnu pour sa puissance d’attaque tyrannique et sa toxicité extrême, tandis que le Démon Arachnéen Fossoyeur chassait ses proies d’une manière différente. Bien qu’il ne soit pas aussi connu que le Démon Arachnéen à Face Humaine et qu’il ne soit pas autant obsédé par la chasse, il était incomparablement plus dangereux en matière d’embuscades.

Le Démon Arachnéen à Face Humaine était spécialisé dans la vitesse, une attaque puissante et dans la domination par la peur alors que le Démon Arachnéen Fossoyeur préférait prendre avantage du terrain pour créer toute sortes de pièges pour ses adversaires, le tout en se reposant sa capacité spéciale pour immobiliser sa proie. Ses fils étaient totalement différents de ceux du Démon Arachnéen à Face Humaine, ils n’étaient pas empoisonnés, mais pouvaient prendre n’importe quelle forme. Contrairement à l’utilisation unique de ceux du Démon Arachnéen à Face humaine, il pouvait utiliser les siens pour enterrer ses ennemis vivants.

En force, le Démon Arachnéen Fossoyeur ne faisait clairement pas le poids face au Démon Arachnéen à Face Humaine, mais en terrain connu ou s’il arrivait à prendre de la distance, il était presque certain de voir le Démon Arachnéen Fossoyeur gagner.

Hors de la formation empoisonnée se trouvait un de chaque. Le Démon Arachnéen à Face Humaine était seul hors du groupe de Bêtes Spirituelles, une lueur froide brillant dans ses petits yeux les fixant. Le Démon Arachnéen Fossoyeur s’entendait clairement mieux avec les autres Bêtes Spirituelles que lui et il se trouvait parmi elles. Son corps était plus petit que celui du Démon Arachnéen à Face Humaine d’une taille. Mais il suffisait de l’observer attentivement pour découvrir que ce Démon Arachnéen Fossoyeur venait d’entrer les dix mille ans de cultivation. Son corps et ses huit pattes d’araignée étaient fines, mais n’étaient pas d’une finesse vigoureuse comme ceux du Démon Arachnéen à Face Humaine. Son corps gris comme des cendres n’était pas le moins du monde remarquable au milieu des Bêtes Spirituelles qui semblaient fortes. Pourtant, autour de son corps se trouvaient des fils jaunes. Il s’agissait de sa toile.

Du point de vue de Grand maître, Tang San avait choisi le Démon Arachnéen Fossoyeur car il n’était pas aussi cruel que le Démon Arachnéen à Face Humaine et que son Anneau Spirituel allait être plus facile à absorber, en plus il avait atteint les dix mille ans de cultivation. Mais un tel choix était clairement erroné, il était de loin moins bon que celui du Démon Arachnéen à Face Humaine pour son Os Spirituel externe.

Mais Grand maître ne s’attendait pas à ce que Tang San le regarde dans les yeux avec un regard résolu,
« Professeur, laissez-moi choisir le Démon Arachnéen Fossoyeur. Je suis sûr qu’actuellement, il m’est plus utile. »

« Pourquoi ? Prouve-le moi. »
La fierté de Grand maître était bien loin d’être comparable à celle de Flender, mais en regardant son disciple toujours si obéissant lui désobéir, sa voix était clairement devenue froide. Mais il n’était pas non plus un senior autocratique, il voulait donc que Tang San lui donne une raison.

Tang San s’expliqua très simplement, clarifiant instantanément les raisons de son choix,
« Professeur, je l’ai choisi car le Tournoi des Académies Avancées de Maîtres Spirituels est sur le point de commencer. »

Grand maître eut d’abord l’air distrait, puis réagit immédiatement. La sévérité de son regard disparut tout de suite et il ne put empêcher une lueur de regret d’y apparaître à la place, tandis qu’il serrait l’épaule de Tang San plus fermement inconsciemment,
« Mais, as-tu pensé à ton propre avenir ? »

Comment Tang San ne pourrait-il pas savoir que les avantages du Démon Arachnéen à Face Humaine seraient les meilleurs, mais bien que choisir son Anneau Spirituel renforcerait son Os Spirituel externe et son Immobilisation de Toile d’Araignée, sa quatrième compétence spirituelle serait très probablement un effet de soutien pour sa troisième compétence spirituel.

L’Immobilisation de Toile d’Araignée était certainement très puissante en matière d’immobilisation et complétait très bien ses armes secrètes, mais elle consommait trop de pouvoir spirituel. Même une fois le niveau quarante atteint, il ne pouvait l’utiliser que quatre fois lorsque son pouvoir spirituel était à son maximum. Si le quatrième Anneau renforçait le troisième, il était possible que la capacité d’immobilisation devienne encore plus puissante, mais en même temps, la consommation de pouvoir spirituel allait exploser. Il était tout à fait possible qu’elle devienne une attaque à usage unique.

Ce n’était bien sûr pas un problème en un contre un, mais Tang San n’avait pas oublié qu’il faisait partie des Sept Démons de Shrek et qu’il était de plus le seul Maître Spirituel de contrôle parmi eux. En tant qu’âme de l’équipe et avec le Tournoi des Académies Avancées de Maîtres Spirituel sur le point de commencer, il devait faire son choix en prenant en compte toute son équipe.

Bien que le Démon Arachnéen Fossoyeur ne soit pas capable de renforcer son Os Spirituel externe comme le Démon Arachnéen à Face Humaine, Tang San était certain que son Anneau Spirituel allait augmenter sa capacité de contrôle. De plus, il était possible qu’il s’agisse d’une compétence de contrôle de groupe. Cela apporterait d’énormes bénéfices à une équipe comme les Sept Démons de Shrek : lors d’un combat en équipe, les avantages d’une compétence de contrôle de groupe étaient évidents.

Il avait étudié avec attention ce qu’apporterait le Démon Arachnéen à Face Humaine puis le Démon Arachnéen Fossoyeur à sa force et à la force de son groupe et avait fini par décider que le Démon Arachnéen Fossoyeur déca millénaire était clairement le meilleur choix s’il ne voulait trop être à la traîne tout en restant capable d’aider ses camarades.

Grand maître comprit tout cela et soupira intérieurement. Bien que le choix de Tang San ne soit pas le meilleur pour lui, c’était le plus correct. La vue d’ensemble de Tang San avait déjà dépassé la sienne. Avoir un disciple si altruiste le rendait vraiment heureux d’un certain côté, mais l’attristait de l’autre.

« Professeur, peut-être que ce Démon Arachnéen Fossoyeur va me donner un Os Spirituel ? » Tang San tenta de consoler Grand maître à sa façon.

Grand maître renifla :
« Petit San, bien que ton corps soit déjà plus résistant que celui de Mubai et qu’il possède l’énergie de l’Anneau Spirituel dépassant la limite, n’oublie pas que cette fois tu dépasses la limite de plus de cinq mille ans de cultivation. Crois-tu vraiment que tu peux réussir à absorber un Anneau Spirituel déca millénaire ? Pour le bien de l’équipe, il est encore plus important que tu ne te mettes pas en danger, tu comprends ? Je vais donc rester sur mon choix, le Démon Arachnéen à Face Humaine est le meilleur choix pour toi. »

Tang San serra les poings et dit :
« Grand maître, ayez confiance en moi, je suis sûr de réussir. J’ai absorbé auparavant deux trésors immortels chez Dugu Bo, ces deux herbes ont pour effets de développer les muscles et de purifier l’essence de mon corps, le recréant jusqu’aux os. Mon corps est plus solide que ce que vous le pensez. De plus, j’ai encore un autre avantage. Absorber ces deux herbes immortelles me permet d’aller absorber l’Anneau Spirituel dans un endroit spécial. Grâce à cela, j’ai presque quatre-vingt dix pour cent de chances de réussir. »

 

Partie 3

« Hors de question, à moins qu’il n’y ait cent pour cent de chances de réussite, je ne te laisserai pas prendre de risque ! »
Cette fois celle ayant parlé n’était pas Grand maître, mais Xiao Wu qui écoutait en silence sur le côté.

Même Tang San ne put qu’être étonné par l’agitation soudaine de Xiao Wu,
« Xiao Wu, ne le prends pas comme ça, écoute, rien ne va m’arriver. »

Xiao Wu lança un regard débordant d’obstination à Tang San,
« Absolument hors de question. S’il s’agissait d’un Bête Spirituelle de neuf mille ans, je serais prête à croire que tu puisses essayer, mais une Bête Spirituelle qui a dépassé les dix mille ans a complètement transcendé le concept de Bête Spirituelle millénaire. Il y a un changement de la qualité entre les Bêtes Spirituelles centenaires et millénaires et le changement entre une Bête Spirituelle millénaire et déca millénaire est également qualitatif. Tu crois que l’Anneau d’une Bête Spirituelle déca millénaire est si facile à absorber ? Premièrement, sans parler du choc énergétique, il te sera très difficile de résister au choc spirituel qui reste après sa mort lorsque tu l’absorberas. »

« Un choc spirituel ? Qu’est-ce que c’est ? »
Non seulement Tang San, mas même Grand maître fut surpris par les mots de Xiao Wu. Ils n’avaient jamais entendu parler d’un quelconque choc spirituel.

Xiao Wu expliqua calmement :
« Le choc spirituel est une capacité spéciale qui apparaît une fois qu’une Bête Spirituelle de haut niveau meurt mais avant que son âme ne se dissipe. Seules les Bêtes Spirituelles déca millénaires ou plus peuvent posséder cette capacité. En général, absorber l’Anneau Spirituel d’une Bête Spirituelle déca millénaire requiert un pouvoir spirituel au niveau cinquante minimum. À ce niveau, le Maître Spirituel est déjà fonctionnel à un certain degré, et sa force mentale a également plus ou moins mûri. Mais malgré cela, il faudra rester particulièrement prudent pendant l’absorption d’un Anneau Spirituel déca millénaire. Au-delà de l’énergie qu’il contient, il y a ce choc spirituel. Pour un adulte ayant dépassé le niveau cinquante et dont le corps et l’esprit ont mûri, l’effet d’un tel choc spirituel est bien moindre. En général, un Maître Spirituel réunissant ces conditions ne subira pas de dégâts. Mais petit San, tu n’as que quatorze ans, ton corps est loin d’être développé et ton pouvoir spirituel n’est qu’au niveau quarante. Comment peux-tu prendre ce risque ? Même si ton corps peut supporter l’attaque énergétique, si ton esprit est détruit par le choc spirituel, tu deviendras un légume. Tu comprends ? »

Écoutant Xiao Wu, Grand maître ne put s’empêcher d’inspirer profondément,
« Xiao Wu, comment sais-tu ça? »

L’intéressée eut l’air distraite un moment et elle baissa la tête,
« Ma mère me l’a dit. »

« Choc spirituel, choc spirituel… »
Une lueur de réflexion apparut dans les yeux de Tang San.

Xiao Wu pensait l’avoir déjà convaincu,
« Ge, tu as dit que tu me protégerais toujours. Donc tu ne dois pas te mettre en danger. Je t’en prie, écoute Grand maître, ce Démon Arachnéen à Face Humaine est toujours bon, pourquoi prendre le risque d’absorber un Anneau Spirituel déca millénaire ? »

Tang San n’allait naturellement pas expliquer à Xiao Wu pourquoi il avait choisi ce Démon Arachnéen Fossoyeur, mais sa résolution n’avait pas faibli à cause des paroles de Xiao Wu.

« Si je peux empêcher le choc spirituel, cela veut-il dire que je peux essayer d’absorber l’Anneau ? Au départ, je n’avais que quatre-vingt-dix pour cent de certitude mais après t’avoir écouté, je suis sûr à cent pour cent de réussir. »
Tang San frotta la tête de Xiao Wu, son visage détendu.

Xiao Wu le regarda avec doute,
« Je ne te crois pas. Ge, tu ne peux pas me tromper. »

Tang San demanda :
« T’ai-je jamais menti ? »

Xiao Wu secoua la tête subconsciemment.

Tang San reprit :
« Xiao Wu. Tu oublies que j’ai mangé la Pleine Lune Portant la Rosée d’Automne. Avec ton avertissement et en utilisant l’Œil du Démon Violet, je suis absolument certain de pouvoir empêcher cette Bête Spirituelle déca millénaire de me causer le moindre choc spirituel. Je peux même faire baisser sa rancœur. Fais moi confiance, je ne le paierai pas de ma vie. Tu as raison, j’ai encore besoin de cette vie pour te protéger à l’avenir. »

Regardant Tang San, Xiao Wu sourit soudainement. Son sourire était exceptionnellement beau, en particulier aux yeux de Tang San, où il était encore plus parfait.

Tirant sa queue de cheval tressée devant elle, Xiao Wu s’avança, collant presque son corps à celui de Tang San et, approchant ses douces lèvres de son oreille, elle dit doucement :
« Très bien, alors vas-y. Seulement, Ge, rappelle-toi : si tu meurs, je t’accompagnerai. »

Bien que sa voix ne soit pas forte, le choc que ce son eut dans les oreilles de Tang San était comparable à la scène de violence explosive de Liu Erlong d’il y a quelque nuits. En particulier ses derniers mots, qui débordaient de résolution. Elle ne plaisantait clairement pas.

Honnêtement, Tang San commença à hésiter en son cœur. Comme il l’avait dit auparavant, il n’avait que quatre-vingt-dix pour cent de certitude de réussir l’absorption de l’Anneau Spirituel du Démon Arachnéen Fossoyeur. Même s’il parvenait à contrer le choc spirituel grâce à l’avertissement de Xiao Wu, il n’était toujours sûr qu’à quatre-vingt-dix pourcent de réussir. Dans une absorption de ce niveau, si un élément imprévisible apparaissait et qu’il ne pouvait faire marche arrière, les choses n’allaient pas bien se finir pour Tang San.

Tang San ne voulait évidemment pas mourir et il voulait encore moins jouer avec sa vie et celle de Xiao Wu. Mais à ce moment, il n’avait pas de meilleur choix. Choisir ce Démon Arachnéen à Face Humaine ? Non. En un clin d’œil, il éclaircit ses pensées. Il ne reviendrait pas sur des décisions qu’il avait déjà prises. Lorsqu’on faisait quelque chose, si des préparations adéquates étaient importantes, la confiance en sa capacité à réussir était également importante. Ce qu’avait dit Xiao Wu était la même chose que le mettre au pied du mur. Comme la dernière fois où il avait pris le risque d’absorber l’Anneau du Démon Arachnéen à Face Humaine. Pour Xiao Wu, il pouvait certainement y résister et encore plus, il s’était préparé.

C’est avec cet état d’esprit que Tang San hocha résolument la tête vers Xiao Wu, puis qu’il se tourna vers Flender,
« Doyen, professeur Zhao, je vais devoir vous incommoder. Je veux ce Démon Arachnéen Fossoyeur. »

Flender dit sévèrement :
« Petit San, y as-tu vraiment réfléchi ? Tu devrais comprendre les conséquences liées à l’absorption d’un tel Anneau. »

Tang San répondit sans la moindre hésitation :
« Doyen, je réussirai à coup sûr. N’oubliez pas que j’ai deux Esprits en plus d’un Os Spirituel et des trésors immortels que j’ai absorbé. Que représente une Bête Spirituelle déca millénaire face à ça ? »

« Bien, c’est ambitieux. Alors je te souhaite de réussir. »
Flender vit la détermination à aller de l’avant dans les yeux de Tang San. Il savait qu’il serait inutile de dire quoi que ce soit ce plus ; même Grand maître et Xiao Wu n’avaient pas pu le convaincre.

À ce moment, non loin dans la forêt, des explosions résonnaient les unes après les autres. Bien que personne ne le voit de ses propres yeux, ils pouvaient imaginer le sort pitoyable de cette Bête Lin à Plaques. En même temps, cela renforça encore la détermination de chacun de ne pas provoquer Liu Erlong.

Les gens ont besoin d’évacuer leur frustration et en particulier les femmes. Liu Erlong ne pouvait être avec la personne qu’elle aimait le plus, faisant croire son envie de meurtre de départ à un niveau proche de la folie meurtrière. Elle était née femme, mais n’avait jamais eu d’enfance. Afin de devenir plus forte, afin d’obtenir justice pour sa mère, elle avait travaillé presque sans repos depuis son plus jeune âge. Mais quel en avait été le résultat ? Avant même qu’elle atteigne le succès ou la reconnaissance, sa mère était déjà parti loin d’ici. Depuis, le carnage avait été son plus grand plaisir et elle ne se sentait en paix et soulagée que lorsqu’elle voyait le sang de ses ennemis fleurir dans ses mains, lorsqu’elle voyait leur vie couler entre ses doigts.

Plus tard, la douleur extrême de son tragique amour avec Grand maître l’avait poussée à purger une forêt de Bêtes Spirituelles par le sang. L’endroit du massacre était depuis irrécupérable. Sur son chemin, même les plus petits diablotins avaient été massacrés sans l’ombre d’une chance de survie. Jusqu’à ce que Flender l’ait retrouvée un beau jour et qu’il l’ait rééduquée petit à petit, lui permettant de se contenir un petit peu. Après avoir quitté la compagnie de Flender, elle avait établie l’Académie du Tyran Bleu, travaillant son personnage afin de restreindre ses instincts meurtriers.

Le retour de Grand maître était à la fois une bonne et une mauvaise chose de l’avis de Liu Erlong. Le bon côté était qu’ils pouvaient enfin se revoir, rallumant la flamme d’espoir dans le cœur de Liu Erlong. Mais en même temps, ce cœur qu’elle avait difficilement calmé bouillonnait à nouveau et après avoir été rejetée par Grand maître à plusieurs reprises, la soif de sang réprimée explosait à nouveau encore plus fortement qu’auparavant. Si Flender et Grand maître n’étaient pas là avec ces quelques enfants, cette soif de sang se serait peut-être déjà exprimée plus violemment.

Flender savait cela et Grand maître également. Mais qui de ces deux là pourrait persuader Liu Erlong ?

La Griffe Divine Volante étincela comme l’éclair, atterrissant précisément sur le Démon Arachnéen Fossoyeur.

Peut-être parce qu’elles avaient vu le sort de la Bête Lin à Plaques ou peut-être parce que les Bête Spirituelles déca millénaires étaient trop intelligentes, au moment où la Griffe Divine Volante allait attraper ce Démon Arachnéen Fossoyeur, celui-ci bougea rapidement et une énorme toile d’araignée jaune fut projetée de sous ses pieds, bloquant devant lui comme un bouclier.

Avec deux pu pu, les Griffes Divines Volantes attrapèrent la toile d’araignée. Flender et Zhao Wuji s’empressèrent de faire revenir leur Griffe Divine Volante, mais à leur grand dam, en même temps que les griffes, l’énorme toile d’araignée revint vers eux. Pour décrire la situation en une phrase, ils avaient foncé en plein dans le piège.

Ce Démon Arachnéen Fossoyeur était encore plus vicieux que ce qu’ils avaient imaginé, envoyant non seulement une toile d’araignée avec les Griffes Divines Volantes mais battant prestement en retraite en même temps, se cachant derrière une grande Bête Spirituelle et se précipitant vers la forêt. Il se déplaçait rapidement, aussi vite qu’un Démon Arachnéen à Face Humaine.

  1. Le premier caractère du nom chinois est Lin, qui est la femelle du Qilin, une créature mythologique chinoise, comme on dirait une licorne en occident. D’ailleurs Bagelson l’appelle une ‘Unicorne Armored Beast’, littéralement une Bête Licorne en Armure. Sauf qu’un Qilin est doté de ramures (comme les cerfs) et non d’une corne, du coup j’ai préféré garder le chinois. Google image ça pour avoir une meilleure idée –> 麟.
Cet article comporte 15 commentaires
    1. Je réponds pour Kenshin et Yu, qui me corrigeront si besoin est, mais non, le projet n’est pas abandonné. Il est juste en pause pour les vacances.
      Car, dixit Yu : Kenshin et moi manquons de temps pour traduire en ce moment.

  1. Le 5 juillet, la news nous dit que le rytme va baissé mais que cela ne devrait pas durer toute les vacances, on est le 24 aout, donc bon.. enfin bien sur cela est très compréhensible, mais on nous dit aussi qu’ils vont essayer de tenir 1 à 2 chapitre par semaine, résultat 6 semaines 0 chapitre, je comprend que forcément les aléas de la vie font qu’il peut être difficile de maintenir un rytme régulier, mais visiblement les aléas de la vie des deux traducteur, on largement dépasser leur prévision, en même temps. Visiblement on a vraiment mais vraiment pas de bol. J’espère vraiment que les aléas estivale des deux trad seront bientôt fini et que ceux-ci n’étaient pas trop grave, et même si je comprend tout a fait qu’on peux avoir une vie, envie d’une pause ou tout autre chose, je crois franchement peux probable que deux traducteur perdent simultanément la possibilité de traduire et même d’actualisé la note en nous mentionnant que finalement il n’y aurait aucun chapitre pendant les vacances.

    1. Outre le fait que je vois pas bien ce que tu essaies d’insinuer dans tes constats laissés sans conclusion, je ne peux que noter la stupidité abyssal de ton commentaire. Sans méchanceté aucune, on ne te doit, à toi et aux autres readers, absolument rien. Certes, ça nous fait plaisir d’avoir des retours positifs sur nos trad, mais si un jour on décide d’arrêter sans prévenir personne d’autre que la team EdeN, on pourra très bien le faire et rassure toi, je dormirai très confortablement la nuit suivante. Bien sûr je vois ou tu veux en venir avec ton commentaire : « Si vous arrêtez, dites le, qu’un autre traducteur puisse reprendre ». Oui mais non, vu les centaines d’heures passées à traduire, je n’ai pas spécialement envie d’arrêter parce que je n’ai pas pu/voulu traduire pendant quelques semaines; « Oui mais c’est égoïste, pense à nous qui attendons la novel ! ». Certes mais encore une fois, cette traduction représente des centaines d’heures passées à taper sur mon clavier, des après-midi entières, jusque parfois 1h, 2h du matin pour sortir le chapitre à peu près à l’heure. C’est comme si tu demandais à un écrivain de se grouiller d’écrire le tome suivant de sa série ou de refiler les droits à un autre auteur parce que tu trouves que ça va trop lentement. « Mais la traduction c’est pas la même chose, tu te contentes de retranscrire ce qu’un autre a écrit ! ». Au risque de me répéter, oui mais non, la traduction est autant un exercice d’écriture que de langue, il y a aussi une part de la sensibilité du traducteur, dans sa compréhension du texte, qui passe dans sa traduction, même si en effet, il est quand même limité, ultimement, par le dit texte. En plus, si tu te contentes effectivement d’une simple retranscription, un, google trad fera parfaitement l’affaire, deux, ce serait chiant à mourir de traduire.

      Donc bref, tout ça pour dire que ton impatience d’enfant gâté tu peux la mettre de côté, apprendre la frustration et la patience comme tout le monde parce que cette pause durera aussi longtemps que nécessaire. Sache également que ce genre de commentaire ne motive pas vraiment à reprendre le travail, sale ingrat 🙂 Je préfère largement, que dis-je, j’apprécie, j’exulte lorsque je reçois un mp d’un reader me disant qu’il a commencé la novel récemment et qu’il a trouvé une coquille dans tel chapitre. Voilà un lecteur qui a pris le temps de lire notre travail avec attention, d’en profiter, au lieu de le violer d’un regard rapide pour en connaître le plus rapidement possible tout le corps sans s’attarder sur son âme (#lesélanspoétiquesà5heuresdumat #nemejugezpas(trop) ). Ce bref est déjà beaucoup trop long, je fini donc ma précédente tirade. Ce lecteur, il me fait plaisir, il me donne envie de traduire 100 chapitres même si ça n’est que pour lui. Donc voilà voilà…je sais plus où j’allais…on va dire que je vais m’arrêter là…bonne nuit

      Kenshin

      PS: T’as pas d’autres choses à faire d’ailleurs, à part Douluo Dalu ? En général quand une novel n’update pas pendant longtemps je me pose pas trop de questions, j’attend tout simplement qu’elle reprenne, et le jour où elle reprend je suis super content, mais je met pas de messages sur le dernier chapitre pour me plaindre ^^’

      PS2: On vous aime quand même chers lecteurs, ne vous laissez pas abuser par le ton parfois brusque de ma réponse, qui n’est dû qu’à l’indignation passagère mais légitime ressentie face à une telle goujaterie.

      1. Je ne pose pas de conclusion à mes constat pour la simple raison que je ne suis pas dieux, et que même si il me semble improbable que vous soyez tout les deux indisponibles en même temps, cela reste possible donc je ne conclu rien mais constate. La seul critique réel que mon commentaire met en évidence, c’est qu’il aurait été sympa de prévenir, pendant 6 semaine, les lecteurs on attendu impatiemment la suite de la trad pour être déçus jour après jour, si une note avait signalé que les traducteur ne traduirait pas pendant les vacances au lieu d’une note disant que vous essayerez de le faire, on aurait pas attendu et il n’y aurait aucun problème. J’estime que vous êtes des humains, vous avez le droit de prendre des pause, d’abandonner, ou autre, mais le faire sans prévenir ceux qui vous suivent n’est pas sympa. Je ne vous demanderait jamais d’accélérer, je préféré attendre pour de la qualité que d’avoir une traduction Google. Je ne rabaisserais pas votre travail, certes vous n’avez pas besoin d’autant d’imagination que l’auteur, mais la traduction n’est absolument pas du copié coller et peux s’avérer extrêmement complexe pour certaine expression, surtout si on considère que c’est la traduction d’une traduction.
        Impatience? à quel moment a tu lu que je trouvais que vous alliez pas assez vite? Violer? je t’assure que j’ai lu avec la plus grande attention et pris plaisir a noté les énormes différence d’ambiance entre le novel et le manga, mais j’avoue que je ne me serais absolument pas permis de relever une quelconque coquille alors que je suis incapable de traduire correctement deux ligne de texte. La seule chose que j’ai critiqué, c’est la news qui nous annonce 1 à deux chapitre par semaine, et qui n’a pas été mise a jour pour nous prévenir que ce rythme ne pourrait être tenu.

        Ps : je suis en vacance, j’adore lire, alors la seul autre que j’ai a faire, c’est lire autre chose….

        1. *Brandit sa bouteille de manque de sommeil* Ne jugez pas mes élans lyriques, car ils ne sont que le fruit de la vigne de mon vin et…heu…non attendez y’a erreur dans le script

          ….
          …..
          Je reprend. Hum, hum. Effectivement, en relisant les deux commentaires, j’ai vu des accusations là où il n’y en avait pas forcément. Je plaide l’alcoolisme (mais Kenshin, tu n’avais rien bu ?? Ch-chuuuut, personne ne le sait). Il s’est passé des choses durant ces vacances qui ont fait que j’ai complètement perdu de vue la traduction, parce que même si j’avais du temps pour update la dite note, j’avais l’esprit pris par ces autres choses. Je ne m’étendrai pas plus dessus, mais disons simplement que c’est l’été des changements (Kenshin, tu changes de sexe ??? Silence, persifleur que tu es, absolument pas –‘). Bref, tout ça pour dire qu’on fait au mieux (ce qui ne veut pas dire bien), même si je vous avais un peu oublié je l’avoue ^^’

          Donc voilà, pour l’instant je ne sais pas exactement quand on reprendra, je vais pas tarder à déménager et commencer une licence qui me demandera probablement pas mal de boulot et il va falloir que je bosse un petit peu dessus d’ici la rentrée, donc ça va être compliqué de traduire en même temps. Cependant, comme dit la dernière fois, je ne compte pas arrêter la traduction, donc elle finira par reprendre, mais disons qu’elle est en stand-by pour l’instant (Voilà, maintenant c’est officiel ^^).

          Bonne fin de vacances à vous,
          Kenshin

          PS : « …au lieu de le violer d’un regard rapide pour en connaître le plus rapidement possible tout le corps sans s’attarder sur son âme[…]. » Ça ne s’adressait pas à toi particulièrement, peut-être même qu’aucun lecteur n’est comme ça en fait, d’où ma demande de clémence ^^

  2. Je meurt, je me consume d’impatience… A quand la suite .. .?
    J’espère que malgré certains commentaires, vous avez toujours la passion et l’envie de traduire et de nous partager ce travail merveilleux que vous faites pour nous illettrés non anglophone.

    Je vous souhaite le meilleur et revenez nous vite sinon vous aurez des morts sur la conscience, (enfin la mienne ) a force d’espérer votre retour.

  3. Non au minimum 2 morts sur la conscience…. moi aussi j attend la suite avec impassiance !! Merci pour le taff et j espère bientôt pouvoir lire la suite….

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top