skip to Main Content
Menu

WMW – Chapitre 77

Traducteur Français : DrizztDoUrden
 Édition : Sehri / Kulmai
Check : Kulmai / Sehri

Chapitre 77 : Des Nouvelles de l'Académie

Un beau miroir sur pied était disposé dans une salle spacieuse et éclairée.

Le miroir était plus grand qu’un homme et semblait luxueux de par sa décoration composée de précieuses feuilles noires sur du bouleau blanc et par sa riche ornementation tout le long de sa structure.

À cet instant, un jeune homme en queue-de-pie noire se tenait devant le miroir. Il était entouré par quelques servantes qui l’aidaient à s’habiller.

Après que les dernières ajustements furent apportés, le jeune homme agita sa main et renvoya les servantes. Ainsi, il ne resta plus que lui dans la pièce.

Ce jeune homme se regarda dans le miroir en silence : corpulence moyenne, corps mince, les cheveux bruns et le teint pâle. Son visage pouvait être considéré comme beau, mais la lumière dans ses yeux lui donnait l’air d’être très vif d’esprit.

“Sans même m’en rendre compte, j’ai déjà 17 ans !”

Leylin continua de se regarder dans le miroir et fut envahi par un sentiment de mélancolie.

Le temps était l’arme la plus destructrice. Il rendait des bébés vieux et créait des terres arides en asséchant les mers. Même si quelqu’un devenait un Mage, tout ce qu’il pourrait faire était de prolonger sa vie. Cependant, même si les Mages pouvaient prolonger leur vie de plusieurs dizaines de millénaires, ils ne pouvaient toujours pas éviter l’érosion du temps.

Un peu plus d’un an s’était écoulé depuis la dernière expédition de Leylin.

“Non ! Je DOIS briser la malédiction du temps et chercher l’immortalité ! Ce n’est qu’à ce moment-là que je me jugerai digne du destin d’avoir été envoyé dans ce monde.”

En regardant dans les yeux sombres de Leylin, on pouvait y voir brûler une flamme resplendissante.

“Maître ! Le fiacre du Seigneur de la Cité est arrivé !” La voix d’Anna retentit derrière la porte.

“Laisse-le patienter un moment. J’arriverai dans quelques instants.”

Leylin réajusta une dernière fois ses vêtements avant de prendre une petite canne noire dans sa main et de sortir de la pièce.

*Deng* *Deng*

Le fiacre parcourait la rue à grande vitesse et les citoyens, voyant l’insigne du Seigneur de la Cité, se dépêchèrent de se mettre de côté pour le laisser passer. Chacun d’entre eux regardait le fiacre avec respect et envie.

Le fiacre ne conduisait qu’une seule personne : Leylin. Ce jeune homme était à cet instant allongé confortablement sur les coussins d’oies. Un étrange pendentif se trouvait au creux de sa paume.

Ce pendentif était étonnamment similaire à la croix en argent. Des diamants bleus et rouges étaient incrustés sur sa surface et émettaient une faible lueur.

Leylin affichait une expression satisfaite pendant qu’il regardait ce pendentif.

“D’après les calculs du Nanoprocesseur I.A., après avoir utilisé l’Alliage Stellaire comme élément principal ainsi que les différents alliages que j’ai obtenu au fil de mes voyages, ce prototype d’artefact magique a été parfaitement synthétisé.”

Cet artefact magique en forme de pendentif avait été synthétisé par Leylin en se basant sur les écrits à propos de la création d’artefact dans les Enseignements de Lowian.

Leylin avait acheté trois ans auparavant un livre tout moisi appartenant aux Enseignements de Lowian à un vieux vieillard agonisant et cette page avait depuis été déchiffrée par le Nanoprocesseur I.A.

La grande partie des informations présentes dans ce livre traitaient de diverses choses convenables pour les acolytes ainsi que des voyages et aventures. S’il n’y avait pas eu cela, Leylin n’aurait jamais pu l’acheter à un prix aussi bas.

Leylin avait été chanceux. Effectivement, après que le Nanoprocesseur I.A. ait fini de déchiffrer le livre, Leylin obtint une méthode permettant de créer un artefact magique de basse qualité.

Pendentif de l’Étoile Filante. Voici le nom de l’artefact magique pouvant être créé à partir de cette méthode. D’après les Enseignements de Lowian, bien que ce Pendentif de l’Étoile Filante soit un artefact de basse qualité, il était un des rares artefacts défensifs. Sa valeur était beaucoup plus grande que la plupart des artefacts magiques offensifs. Même les Mages Officiels seraient très intéressés par ce pendentif.

Lorsque Leylin vit les matériaux nécessaires à la création de cet artefact, il décida immédiatement de créer le Pendentif de l’Étoile Filante.

Bien que les acolytes aient des sortilèges très offensifs, leur défense avait toujours été un problème.

Ce n’est qu’après être devenu un Mage Officiel et donc pouvoir construire un sortilège défensif inné, que l’on pouvait diffuser un champ de force défensif autour du corps. Ce n’est qu’à ce moment-là que l’on peut vraiment être considéré comme un vrai Mage.

Les acolytes, eux, pouvaient perdre la vie à tout moment à cause d’attaques surprises.

Le meilleur exemple pour montrer cela était les acolytes qui étaient rentrés dans les bois flétris avec Leylin.

En effet, bien qu’ils aient été capables de lancer des sortilèges très offensifs, ils avaient quand même tous péri face au Serpent Géant Mankestre à cause de leur manque de sortilèges défensifs. Seul Murphy avait été capable de survivre, et ce n’était que grâce à Leylin.

Dès qu’il aura créé le Pendentif de l’Étoile Filante et cela couplé avec l’utilisation de potions défensives, la défense de Leylin sera comparable à au moins la moitié de la défense d’un Mage Officiel.

En plus de cela, le champ de force défensif du Pendentif de l’Étoile Filante s’activait immédiatement. En effet, tant que la puissance des attaques que lançait l’adversaire n’excédait pas la limite défensive du Pendentif et que ce pendentif n’était pas à cours d’énergie, la défense de Leylin serait comme celle d’une tortue avec sa carapace. Tant que le Pendentif d’Étoile Filante était actif, rien ne pouvait arriver à Leylin.

“Heureusement qu’il y avait un marché exclusif aux mages à côté de la Cité de l’Extrême Nuit. Je n’aurais pas pu trouver autant de précieux ingrédients sinon !”

Leylin se sentait heureux d’avoir un peu de chance.

Ce n’est qu’après avoir écrasé et moulu la plupart de ses cristaux magiques, ainsi qu’avoir ajouté tous les ingrédients du Serpent Géant Mankestre, qu’il réussit à développer ce prototype de pendentif.

“J’ai théoriquement utilisé toutes mes ressources. D’après les Enseignements de Lowian, ce n’est qu’un produit incomplet. La plus grosse étape pour la construction du Pendentif d’Étoile Filante a déjà été complétée. Il ne reste plus que la dernière étape…”

En regardant le Pendentif d’Étoile Filante dans sa main, il vit que la croix en argent brillait de différentes teintes. Sa surface était pleine d’étranges motifs, et tout l’ensemble lui donnait l’air d’être une oeuvre d’art mystique.

“Pour ce qui est des matériaux finaux, je les ai déjà. Je n’ai plus qu’à attendre le moment opportun avant de pouvoir initier le réveil de l’esprit du Pendentif d’Étoile Filante !”

Leylin serra le Pendentif d’Étoile FIlante dans sa main avant de le remettre dans sa chemise.

“En ce qui concerne les Larmes de Marie, cette ancienne formule était vraiment difficile à comprendre. Même après avoir fait de nombreuses expériences et avoir obtenu de nombreuses données sur les corps spirituels, je reste toujours très confus quand je regarde cette formule !”

Leylin semblait abattu, le visage sombre, et n’arrêtait pas de réfléchir.

“Se pourrait-il que ma conjecture soit fausse ? Et si la formule n’a rien à voir avec les corps spirituels …?” se disait-il.

“Halte !” La voix du cocher retentit à l’avant. Le fiacre s’arrêta brusquement.

“Seigneur Leylin ! Nous sommes arrivés au Château du Seigneur Jackson.” reporta respectueusement le cocher à Leylin.

Leylin secoua la tête et réorganisa ses pensées avant de sortir par la porte du fiacre.

Le château de Jackson n’avait en rien changé, il était tout aussi imposant et majestueux. Deux rangées de gardes étaient séparées et se tenaient face à face. Ils semblaient formidables vu qu’ils ne faiblissaient pas du regard.

“Le Vicomte Jackson est plutôt intelligent !” Depuis l’accident des bois flétris, il avait prétendu être sérieusement blessé et avait laissé se propager cette information. Après avoir reçu cette nouvelle, ses ennemis s’étaient regroupés dans l’intention de l’attaquer. Malheureusement pour eux, Jackson les attrapa à la vitesse de l’éclair. Ils furent tous décapités et leur sang coula dans les douves. À partir de ce moment, la Cité de l’Extrême Nuit avait été très calme…

“Leylin ! Mon frère !”

À la porte principale, le Vicomte Jackson attendait depuis longtemps l’arrivée de Leylin. Ainsi, dès qu’il le vit, il l’accueillit immédiatement.

Le Vicomte Jackson avait vu la puissance de Leylin en personne. En plus de cela, Leylin lui avait sauvé la vie. Si Leylin n’avait pas été là, il serait devenu de la viande pour le Serpent Géant Mankestre.

“Seigneur de la Cité.” dit Leylin tout en faisant un signe de tête.

Le Vicomte Jackson attrapa la main de Leylin avec passion. Après avoir fait visiter les jardins à Leylin, il l’emmena dans une salle secrète.

Dès qu’il fut dans l’intimité du lieu, Jackson afficha enfin un visage inquiet.

“Mon frère Leylin ! La dernière fois, tu m’as demandé 50 hommes, mais je ne suis pas capable de t’en amener autant… Je t’ai déjà envoyé tous les criminels emprisonnés dans mes cachots. En plus de cela, je t’ai même envoyé des arnaqueurs et voleurs qui ne méritaient pas la peine capitale. Et pourtant, je suis encore loin du nombre que tu m’as demandé …”

“Ah, c’est pour ça ?” Leylin hocha la tête avant de s’asseoir sur le canapé et de se mettre à réfléchir.

La Cité de l’Extrême Nuit pouvait être considérée comme une ville de taille moyenne et sa population n’excédait pas les 100 000 habitants. Le Vicomte Jackson était capable de lui procurer quelques criminels condamnés à la peine de mort; cependant, au fil du temps, le nombre de ces criminels était de plus en plus mince, alors que Leylin en demandait toujours plus. Le problème étant, qu’il était désormais incapable de répondre aux besoins de Leylin.

Le Vicomte continua de parler pendant que Leylin réfléchissait : “Comme tu le sais déjà, je ne suis que le seigneur d’une cité. Mon titre de noblesse n’est que Vicomte. Je peux juger à mort quelques personnes, mais je ne peux plus le faire dès que cela atteint un certain nombre. Je suis quand même contraint à certaines lois du Duché…”

Jackson agita ses mains tandis que ses yeux étincelaient. “À moins qu’il y ait une guerre, si 50 voire 100 personnes disparaissaient d’un coup, cela causerait très certainement des émeutes auprès de la population.”

“Une guerre !”

Leylin était stupéfait, mais son visage esquissa rapidement un sourire froid. C’était en effet une bonne façon de récolter des corps.

Cependant, le fait que le Vicomte Jackson l’ait mentionné à ce moment signifiait qu’il avait très certainement déjà réfléchi à un plan.

“En ce qui concerne cela, je…” Au moment où Leylin voulut parler, sa poche de poitrine vibra subitement et un croassement similaire à celui d’un corbeau fut émis. L’expression de Leylin changea immédiatement.

“Quelque chose ne va pas ?” demanda Jackson, ‘inquiet’.

“Non… ce n’est rien. J’ai juste reçu quelques nouvelles d’un ami !” Leylin plaça les mains sur sa poche de poitrine et le croassement s’arrêta immédiatement. Il affichait de nouveau un visage d’un calme olympien.

Immédiatement après, Leylin s’arrêta de parler. Il échangea quelques mots avec le Vicomte avant de partir.

Bien qu’il sente quelque chose au fond de lui, le Vicomte Jackson, voyant Leylin devenir absent, se retint de dire ses pensées.

Dès le moment où il quitta le château, Leylin monta immédiatement à bord d’un fiacre et se dirigea précipitamment vers son manoir.

“Recevoir des nouvelles de l’académie à un moment pareil…” D’après ces nouvelles, la guerre dans laquelle l’Académie de la Forêt de l’Os Sombre participait a atteint son summum en terme d’intensité. En ce moment, le gagnant et le perdant pouvaient être décidés à tout instant.

Comme Leylin était un acolyte envoyé en mission à l’extérieur, l’académie lui avait donné des objets de communications. Il y avait aussi des objets à usage unique lui permettant de recevoir un message de sa part. De cette façon, il pouvait recevoir ses dernières nouvelles au moment crucial.

“Les nouvelles qui nous ont été envoyées vont très certainement déterminer l’issue de cette guerre. L’Académie de la Forêt de l’Os Sombre a un pouvoir limité et elle affronte deux autres factions de même envergure. Ainsi, l’académie a d’infimes chances d’en ressortir vainqueur,” réfléchit Leylin, qui connaissait la situation difficile dans laquelle se trouvait l’académie.

“À moins qu’il n’y ait des factions jouant les médiateurs, l’Académie de la Forêt de l’Os Sombre va subir une grosse perte, et cela va peut-être causer sa destruction…”

Leylin affichait un visage grave alors qu’il entrait dans son laboratoire secret.

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top