skip to Main Content
Menu

WMW – Chapitre 76

Traducteur Français : DrizztDoUrden
 Édition : Sehri / Kulmai
Check : Kulmai / Sehri

Chapitre 76 : Expérience et Précipitation

En un battement de cil, c’était déjà la fin de l’automne.

Les terres arables foisonnaient d’épis dorés de blé. Au loin, les moulins à vent tournoyaient sans cesse et la terre semblait être heureuse de cette abondance.

*Dang Dang Dang !*

Un convoi de chariots, escorté par des Chevaliers dont la force excédait celle d’hommes ordinaires, avançait au milieu de la route. On pouvait apercevoir un insigne représentant un croissant de lune sur chacune de leurs épaulières. Cet insigne était celui du seigneur de la Cité de l’Extrême Nuit, le Vicomte Jackson.

Apercevant les chariots, les fermiers se dépêchèrent de se mettre sur le côté de la route, d’enlever leurs chapeaux et de s’incliner.

Au milieu des soldats et Chevaliers, quelques chariots étaient revêtus de toile noire. Alors que ces chariots avançaient, on pouvait entendre le cliquetis de chaînes de métal, ce qui ne prévoyait rien de bon.

Regarde par là ! Ils semblent se diriger vers la villa ! Ça doit déjà être le troisième groupe ce mois-ci !” murmura un fermier à la barbe brune.

Vieux John ! Qu’est-ce-que tu regardes ?” rétorqua un fermier de l’autre côté.

Ces chariots ! Je continue à sentir que quelque chose va de travers. Quand le vent soufflait juste avant, j’ai entraperçu les silhouettes dans les chariots…” Le Vieux John fronça les sourcils.

Et alors ? Ce n’est peut-être que les femmes esclaves que le Sir du manoir vient d’acheter ! Tu sais bien que notre gentil mais cependant paresseux maître du manoir est encore adolescent !”

Le fermier se trouvant à côté du Vieux John s’appuya sur lui et chuchota : “C’est mieux pour nous de ne pas nous intéresser à ces choses-là. Allons-y ! Le Bar Rose vient récemment de recevoir un nouveau rhum…”

Les silhouettes de ces deux fermiers disparurent peu à peu au loin.

De l’autre côté, le convoi de chariots s’arrêta à la porte extérieure du manoir de Leylin. Greem et Fraser les attendaient depuis longtemps.

Selon les ordres du seigneur de la cité, les “marchandises” sont arrivées !” Le chef des Chevaliers ouvrit sa cape, révélant un visage laid, recouvert de cicatrices.

Ouvrez les chariots des prisonniers !” En réponse à l’ordre donné par le chef des Chevaliers, ses subordonnés s’empressèrent d’ouvrir les chariots, laissant apparaître les prisonniers enchaînés.

Ces prisonniers ne portaient que des vêtements en lin sales et troués. Leurs tailles et poids variaient. Cependant, ils avaient tous un point commun : l’intention meurtrière dans leurs yeux.

Les Chevaliers tel que Greem et Fraser étaient très sensibles aux auras meurtrières. Seules les personnes ayant commis un meurtre pouvaient arborer une telle aura.

Il y a cinq hommes. Tous sont de dangereux criminels. Ils mériteraient tous d’être pendu plus d’une dizaine de fois pour les crimes qu’ils ont commis…. Bien sûr, le seigneur de la cité a depuis longtemps approuvé leur peine de mort. La loi les considère déjà comme ‘morts’…”

Le chef des Chevaliers esquissa un sourire, son visage rempli de cicatrices devenant encore plus grotesque. “Quelle qu’en soit la raison, même pour leurs innocentes victimes, ne les laissez pas facilement s’échapper…”

Leur sort est entre les mains du Jeune Maître !” dit Greem après avoir reçu les criminels. “En revanche, nous pouvons vous garantir qu’aucun d’entre eux ne quittera ce manoir….”

Après avoir eu cette réponse satisfaisante, le chef des Chevaliers quitta le domaine avec ses chariots et ses troupes.

Greem, quant à lui, amena de force les cinq criminels au sous-sol du manoir.

La torche dans les ténèbres, la porte de fer fermée ainsi que le passage souterrain sec et suffocant donnèrent un mauvais pressentiment aux prisonniers. Cependant, ils n’avaient aucun moyen de résister avec les Chevaliers Greem et Fraser à leur côté.

Greem emmena chacun des prisonniers dans une cellule différente. Il se rendit ensuite au nouveau laboratoire souterrain et se mit à attendre de côté.

Bien que les murs étaient épais et que les torches réchauffaient les alentours, Greem sentait toujours ses poils se hérisser et la sueur froide couler le long de son corps.

Étant un Chevalier esclave, il connaissait en partie l’identité de Leylin. Il en savait encore plus à propos des ténèbres et de la terreur présentes en ces murs.

Cet endroit est tout simplement un enfer !” La première fois qu’il fut convoqué à l’intérieur par Leylin, ces mots s’échappèrent de sa bouche. Cette nuit-là, l’intrépide Chevalier avait vomi jusqu’à l’aube.

Une demi-heure s’écoula. Pour Greem, cette demi-heure semblait avoir duré six mois, surtout lorsqu’il entendait parfois les gémissements indistincts passant à travers les murs !

Que les Cieux soient miséricordieux ! Bien que Greem ne soit pas un homme bon et que ses mains étaient couvertes de sang, les gémissements et les cris derrière ces murs ne pouvaient provenir d’une bouche humaine.

*Crack !* La porte en fer s’ouvrit et laissa passer Leylin. Il avait des traces de sang sur tout le corps.

Dommage que le cobaye n’ait pas été assez fort et capable d’endurer les effets du sortilège ! J’espère que les autres seront de meilleure qualité…”

Pour faire des recherches sur l’âme, Leylin n’avait pas de matières premières à portée de main. Ainsi, la seule méthode qu’il pouvait employer, était d’accumuler des données de façon empirique.

Jeune Maître !”. Greem s’inclina précipitamment. “Le seigneur Jackson a envoyé cinq autres personnes aujourd’hui. Ils sont tous dans leur cellule…”

Très bien !” Leylin hocha la tête.

Bien qu’il soit un acolyte de niveau 3, Leylin n’était pas certain de pouvoir affronter les autoproclamés mages “blancs” avant d’atteindre le niveau de Mage Officiel. Par conséquent, certaines choses devaient naturellement être dissimulées.

Seuls Greem et Fraser s’occupaient de la réception de la marchandise. Hormis ces deux-là, Anna était juste vaguement au courant. Même le Vieux Walker, le majordome, et Fayern, n’étaient pas au courant des actions de Leylin.

Bien qu’ils aient de légers soupçons, Leylin incinérait toujours ses “marchandises” inutiles avec de la poudre médicinale. En l’absence de preuve, même si quelqu’un se doutait de quelque chose, il ne pouvait rien faire contre lui.

C’est l’avantage de la puissance ! Les Mages Officiels des académies peuvent librement se rendre à des marchés d’esclaves et en acheter dans le but de les utiliser comme ingrédients. Ils peuvent même appâter et tromper des acolytes en toute impunité ! Cependant, je ne suis encore qu’un modeste acolyte et je suis seul. Je dois quand même faire attention à ma réputation…”

Leylin se frotta le menton.

Nanoprocesseur I.A., comment se passe la collecte des données à partir des cobayes d’aujourd’hui ?” demanda intérieurement Leylin.

[La force spirituelle du sujet expérimental a été enregistrée; 23 anomalies cérébrales et 45 endroits cachés ont été découverts dans le cerveau…]

Utiliser des prisonniers en tant que cobayes humains pour réaliser des expériences et obtenir des données sur le corps spirituel semble tout à fait viable !”

Leylin hocha la tête. “Le problème est qu’il n’y en a pas assez…”

Leylin fit face à Greem, qui semblait toujours aussi mal à l’aise : “Tu as bien fait ton travail, tu peux y aller maintenant !”

Vos désirs sont des ordres, Maître !” Greem s’inclina, se sentant secrètement soulagé, et s’en alla rapidement.

Étant une personne normale, son cœur était naturellement en conflit avec ces agissements, sans parler des restrictions placées sur les esclaves lors de leur entraînement. Cependant, Leylin était bien plus puissant que Greem. Par conséquent, bien qu’il ne puisse supporter cela, il ne s’opposait pas à son maître.

Leylin, en tant que son maître, avait déjà compris cela.

Après tout, il n’est rien d’autre qu’un humain normal. Un tel comportement était attendu. Tant qu’il obéit fidèlement à mes ordres, je ne m’en soucierai pas…” Leylin se rappela l’expression qu’avait Greem sur son visage, mais reporta ensuite son attention sur autre chose. Vêtu de sa robe noire, Leylin disparut dans le laboratoire souterrain.

Leylin, mon ami ! On se revoit enfin !”

Ses cheveux verts traînant par terre, Langford aperçut Leylin et esquissa un sourire sincère.

Depuis le dernier accident avec Leylin, ils avaient effectué d’autres transactions. Ils avaient même tissé des liens d’amitié et étaient maintenant de bons amis.

La raison pour laquelle les choses s’étaient développées de cette façon était que Leylin s’était rendu compte que Langford n’était pas fou et qu’il n’était en fait pas méchant. En plus de ça, Langford s’approvisionnait quotidiennement et vendait ses marchandises moins cher que ses concurrents du Canyon de Bree.

Pour les mages, le bénéfice était important. Les autres choses par contre n’étaient pas dignes d’intérêt.

Ah, Langford ! Cette fois-ci, j’ai un besoin urgent de marchandises !”

Leylin hocha la tête et tendit un parchemin écrit.

Je ne t’ai presque jamais vu comme ça ! Voyons voir !” Langford prit le parchemin et serra les dents presque immédiatement.

Les fientes d’Oiseau Faucheur, de l’alliage stellaire… Tous ces objets ont un lien avec l’âme et sont coûteux !”

*Dong!* Une petite bourse tomba sur le comptoir de Langford.

Après avoir desserré les liens, de brillants cristaux magiques furent révélés.

Ne te préoccupe pas pour les cristaux magiques, ce n’est qu’un acompte. Je te donnerai la différence avec des potions plus tard !” Leylin lui parla de façon chic et arrogante.

D’accord ! De toute façon, avec tes capacités, les cristaux magiques ne sont qu’un léger problème !”

Les yeux de Langford se mirent à briller et il plaça immédiatement la bourse dans sa robe. “L’Oiseau Faucheur est en voie de disparition. J’ai entendu une rumeur disant que des personnes en ont aperçu un dans les Montagnes Ténébreuses. En ce qui concerne l’alliage stellaire, j’en ai un petit morceau ici…”

Langford fouilla les étagères derrière lui avant d’ouvrir une petite boîte noire.

À l’intérieur de cet espace recouvert de satin rouge était entreposée une pierre argentée légèrement tachetée de points bleutés.

Les ingrédients dont tu as besoin, l’Alliage Stellaire, les Pierres Larmoyantes, les Feuilles Gymnospermes… j’en ai un de chaque. Par contre, tu pourras peut-être trouver le reste chez mes concurrents…”

Langford rassembla rapidement les marchandises et calcula le prix final. “ 785 cristaux magiques !”

Entendu !” Leylin se toucha le menton, légèrement réticent. “Je vais jeter un coup d’œil au marché. Il faudrait aussi que tu t’intéresses aux marchandises que je recherche et que tu les achètes si possible !”

Très bien !” Au moment même où Langford acquiesça, ses longs cheveux verts rétrécirent graduellement des chevilles jusqu’à la taille.

V…Va t’en vite  !” Le visage de Langford se crispa et l’un de ses yeux était injecté de sang.

Leylin se détourna et s’éloigna de la grotte. Ce n’est qu’après qu’il se soit assez éloigné de la grotte qu’il entendit un cri.

Une maladie mentale intermittente comme celle-ci est vraiment terrible…” Leylin continua à marcher vers les profondeurs du canyon.

Hé ! Regardez ! Langford a eu une nouvelle attaque…”

Devrions-nous en informer les Gardiens ?”

Je ne pense pas que ça servirait à grand chose. Ahah. Langford ne va pas tarder à se faire expulser de toute façon !”

De nombreux acolytes aux chapeaux pointus qui se trouvaient dans les différentes cavernes du canyon, regardèrent en direction des cris. Des expressions d’anxiété, d’indifférence ou encore de jubilation s’affichaient sur divers visages.

Après avoir été occupé un bon moment, Leylin quitta le Canyon de Bree. Il portait un sac à dos noir plein à craquer de différents ingrédients.

Leylin jeta un dernier coup d’œil au Canyon de Bree avant de partir en chevauchant son cheval noir.

Cet article comporte 5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top