skip to Main Content
Menu

Chapitre 7

Warlock of the Magus World


Source

Chapitre précédent                                                                           Index                                                                               Chapitre suivant


Traduction : Blazius
Édition : MissX
Check : Wilden


  Extorsion


Leylin avait évité les combats dénués de sens.

D’après lui, le plaisir de gagner contre les autres ne pouvait être comparé à celui d’augmenter sa force à travers la cultivation.

De plus, il n’y avait pas d’animosité entre lui et Ourin. Il devrait même probablement le remercier d’avoir gravement blessé l’ancien Leylin, ce qui lui avait donné la chance de pouvoir se réincarner.

Leylin était une personne pragmatique. Pour lui, l’honneur n’était jamais plus important que la raison.

Même mettre en jeu l’honneur de sa famille pour prêter serment ne signifiait rien pour lui. Toutefois, la demande d’Ourin qui avait suivie avait dépassé les bornes.

« Tu… Tu ne peux pas faire ça ! Les Sieurs en robe noire ne te laisseront pas t’en tirer ! »

Leylin serra fermement le sac dans ses mains avec une expression frénétique.

« Haha… pourquoi est-ce que ces types en noir se mêleraient de nos affaires ? N’oublie pas, tu t’es fait tabasser jusqu’à finir à moitié mort, et personne ne s’en est préoccupé. »

Ourin serra les poings, et le son clair du craquement de ses os pouvait être entendu : « Si tu ne veux pas que je te brise les os un à un, remets-moi gentiment les Cristaux Magiques ! »

Tandis qu’Ourin s’approchait, l’ombre de sa large stature enveloppa Leylin.

Leylin observa l’espace environnant ; cet endroit était déjà plutôt loin du camp. Autour de lui ne se trouvaient que quelques laquais amenés par Ourin. Ils étaient tous en train de les regarder comme s’ils assistaient à un spectacle.

« Inutile de chercher, personne ne viendra pour te sauver… »

Ourin ricana.

« Vraiment ? Alors c’est tant mieux ! » rit soudainement Leylin.

Sa silhouette disparut. Quand Leylin réapparut, il était déjà derrière Ourin : « Parfait, je peux prendre ma revanche pour l’incident de l’autre jour ! »

Il lança un féroce coup de pied ! Fendant l’air, il toucha Ourin au niveau de la taille.

Ourin ressentit une force intense venant de la jambe de Leylin, l’envoyant dans les airs !

Bang ! Ourin tomba au sol, une douleur sévère le lançant à la taille, ce qui rendit ses yeux légèrement rouges : « Tu oses ! Tu oses ! Tu oses me blesser ! »

« T’es mort ! Je vais te pendre ! »

Ourin se leva férocement, ses yeux rayonnaient d’une lueur sauvage et sanguinaire.

« C’est l’avantage d’une bonne constitution ? » Voyant que le coup de pied qu’il avait lancé avec cinquante pourcents de sa force n’avait pas fait grand-chose à Ourin, les pupilles de Leylin se rétrécirent.

« Ha ! » Ourin lança son poing comme un violent ours noir.

Leylin s’élança latéralement, évitant le poing d’Ourin. Quand le poing d’Ourin atterrit sur le petit arbre qui se trouvait derrière, il laissa carrément une profonde marque. Une force de 1.7 n’était en effet pas une mince affaire.

« Une telle puissance. Même avec ma constitution, je ne pourrai pas prendre plus de quelques coups… » pensa rapidement Leylin.

« Processeur I.A. ! Simule la meilleure méthode pour le vaincre ! »

[Bip ! Tâche assignée ! Lancement du mode d’assistance !] dit le processeur I.A. Sa puissante fonction de calcul arriva instantanément à la meilleure solution.

[Esquive ! Tâche assignée ! Initialisation du mode d’assistance.] signala le processeur I.A. Leylin se coucha immédiatement, évitant le tacle d’Ourin, rugissant.

[Un défaut est apparu dans la défense de l’ennemi ! Endroit optimal à attaquer : Aisselle !] sonna la voix du processeur I.A.

La silhouette de Leylin disparaissait continuellement, esquivant les attaques d’Ourin tout en se rapprochant. « Tu t’en rends compte ? Bien que ta force soit puissante, tu n’es pas assez agile. C’est le désavantage de ton corps… »

Comme Leylin pouvait encore parler tout en attaquant, cela montrait qu’il faisait encore preuve de retenue.

« Est-ce… que c’est encore le même Leylin qu’avant ? Il… Pourquoi est-il devenu si fort ? » Les jeunes alentour avaient tous la bouche ouverte, choqués.

Devant l’expression incrédule de tout le monde, Leylin lança un coup de poing ! Son coup frappa l’aisselle d’Ourin de toute sa puissance. Ourin, qui venait de subir l’attaque, tomba au sol avec une expression douloureuse, et ne put se relever pendant un moment.

La pleine puissance de Leylin était au moins de 1.5, et n’était pas si différente de celle d’Ourin. De plus, l’endroit qu’il avait frappé était aussi un point faible. Ourin resta au sol, ses yeux injectés de sang alors qu’il grogna : « T’es mort pour de bon ! Ma famille ne va pas te laisser t’en tirer ! »

« Oh ! Vraiment ? » Leylin resta indifférent face à la menace d’Ourin, et donna même un coup de pied dans le ventre d’Ourin. Ce dernier se recroquevilla, comme une crevette cuite.

Leylin s’agenouilla, et regarda Ourin tout sourire : « Puisque tu ne vas pas me laisser m’en tirer quoiqu’il arrive, tu penses que ce serait mieux que je fasse le premier geste et que je te tue ? »

À ce moment, le sourire que Leylin lançait à Ourin lui donnait un air diabolique.

« Il ne plaisante pas, il va vraiment le faire ! » Ourin vit l’intention de tuer dans les yeux de Leylin. Soudainement, il eut l’impression d’être fixé par un tigre. La colère dans son esprit s’évanouit complètement, et fut remplacé par la peur.

« Monsieur Leylin ! Seigneur Leylin ! Tu ne peux pas faire ça ! Je… J’ai la famille Dorlan derrière moi. Si tu me tues, tu vas t’attirer des ennuis ! »

« Alors, est-ce que tu admets tes torts ? » Leylin lança une question ridicule.

« J’admets mes torts ! Je m’excuse… désolé ! » Sous la menace de mort, Ourin succomba rapidement.

« Très bien, j’accepte tes excuses. En plus de cela, selon les règles de la noblesse, j’ai le droit de demander une compensation ! »

Leylin dit en souriant, ce qui donna un mauvais pressentiment à Ourin.

« Comme compensation, remets-moi tous les Cristaux Magiques que tu as avec toi ! » Leylin dit avec son sourire, ces mots équivalant à une extorsion.

« Oh ! Non ! Tu ne peux pas faire ça ! Est-ce que tu sais combien de gens se sont sacrifiés pour ma famille afin d’obtenir ces Cristaux Magiques ? »

Ourin lutta en s’insurgeant.

« Parfois, la vie se résume en une simple question à choix multiples. En ce moment, c’est ton tour. Mon cher Ourin, la vie ou les Cristaux Magiques, fais ton choix ! »

Leylin ne semblait pas réagir aux supplications d’Ourin. À la place, il mit son pied sur le visage d’Ourin, augmentant graduellement la force qu’il exerçait.

La botte collée contre le visage d’Ourin enfonçait de plus en plus sa tête dans le sol, le faisant suffoquer.

Après quelques minutes, Leylin relâcha un peu la pression : « Alors ? Tu y as bien réfléchi ? »

« Pouah ! » Ourin inhala l’air frais à grande bouchée. Son visage était maintenant couvert de boue et de traces de bottes, lui donnant un air ridicule.

Toutefois, aucun des jeunes les encerclant n’osait sourire.

Un des jeunes commença lentement à prendre la poudre d’escampette, voulant quitter l’endroit.

Leylin ramassa un caillou : [Estimation du vent complète ! Orbite de tir ajustée !]

Woosh ! Le caillou frappa la jambe du fuyard, l’envoyant s’étaler sur le sol.

« Ourin, tu vois ça ? Inutile d’attendre des renforts… De plus, n’essaie pas de tester ma patience ! »

Leylin regarda les jeunes alentour. Ceux qui croisaient le regard de Leylin baissaient tous la tête, le corps tremblant.

« Okay ! Je peux te donner les Cristaux Magiques ! Mais je les ai laissés dans la carriole ! Viens avec moi les chercher ! » dit Ourin, se rendant.

« Les Cristaux Magiques sont si importants. Tu ne les gardes pas sur toi, mais les laisse dans la calèche ? Tu me prends pour un idiot ? »

De tels mensonges enfantins ne pouvaient duper Leylin.

« Il semble que t’en as pas encore eu assez ! » Une lueur de fermeté passa à travers les yeux de Leylin. Il attrapa le bras d’Ourin et soudainement le tordit.

Crack ! Un son clair de fracture se fit entendre, suivi par les cris misérables d’Ourin.

« Si tu refuses encore de dire la vérité, je te brise l’autre bras ! »

« Non ! Non ! Non ! Tu ne peux pas faire ça, les Sieurs en robe noire ne te laisseront pas t’en tirer ! » Ourin s’agrippait le bras, roulant au sol.

« Haha… pourquoi est-ce que ces types se mêleraient de nos affaires ? Est-ce que t’as oublié que j’ai été tabassé, à moitié mort, par toi précédemment, et que personne ne s’en est soucié ? »

Leylin sourit froidement, utilisant les mots d’Ourin contre lui-même.

« On dirait que tu cherches vraiment à mourir ! » Leylin était sur le point de se lever et de passer à l’action.

« Attends ! Attends ! C’est bon ! Je vais te donner les Cristaux Magiques, mais tu dois jurer que tu ne chercheras plus à te venger autrement ! » cria Ourin le visage pâle en voyant Leylin s’approcher.

« Okay ! Je jure sur l’honneur de la famille Farlier ! » répondit Leylin.

Le visage d’Ourin tourna au vert. Luttant pour se mettre à moitié assis sur le sol, il prit une pochette de couleur dorée de sa poitrine et l’envoya à Leylin. « Tous mes Cristaux Magiques sont là ! »

Leylin l’attrapa et y jeta un coup d’œil. C’était une pochette de la taille de sa paume, tissée avec des fils dorés et argentés. Au centre, il y avait l’image d’un aigle et d’un bouclier, entouré par de nombreuses plantes. C’étaient des armoiries.

Leylin ouvrit la pochette et vit plus d’une douzaine de cristaux de couleur noire y reposer.

[Bip ! Découverte d’une source d’énergie inconnue !] Alerta le processeur I.A.

« Alors ? On peut l’utiliser ? » Leylin était tout excité.

[Recherche dans la base de données… Informations insuffisantes !]

[Alerte ! Source d’énergie émettant des radiations inconnues. Recommandation : Augmenter les défenses du corps de l’Hôte !]

« Alors c’est comme ça ? » pensa intérieurement Leylin, puis se tourna vers Ourin et demanda : « À quelle académie tu vas aller ? »

« À… À Wetland Gardens1 ! » Ourin avait une expression hideuse sur son visage.

« Wetland Gardens ! J’ai entendu dire que la taxe d’entrée était de dix Cristaux Magiques2, c’est juste ? »

« Correct ! Où as-tu entendu cela ? » Ourin était un peu surpris.

Leylin souriait légèrement, lui donnant l’air un peu mystérieux. Il n’avait jamais entendu parler de Wetland Gardens auparavant, et ne faisait que bluffer Ourin, puisque la plupart des taxes pour les écoles étaient essentiellement des chiffres ronds. Ça n’aurait pas été un problème de deviner faux de toute manière.

« Okay ! Je vais te rendre ça ! » Leylin prit trois Cristaux Magiques de la pochette et la renvoya à Ourin.

« Ces trois Cristaux Magiques seront ma compensation ! » Bien qu’il eût pu prendre tous les Cristaux Magiques à l’instant, Leylin était encore incertain à propos de la réaction des types habillés en noir et blanc sur ce point-là. Par conséquent, il laissa à Ourin la quantité suffisante de Cristaux Magiques pour payer la taxe. De cette façon, même s’il allait se plaindre, Leylin aurait une excuse.

« Me… Merci ! » Le visage d’Ourin se recomposa. S’il avait perdu tous ses Cristaux Magiques et avait été incapable d’entrer dans l’académie, il n’aurait vraiment pas su comment expliquer cela à sa famille.

« Sois tranquille ! Je ne vais pas prendre tous tes Cristaux Magiques ! » Leylin leva la tête et observa les nobles les entourant, qui avaient tous leurs poings fermement serrés. Voyant cela, Leylin ne put s’empêcher de secouer la tête.

« Merci Seigneur Leylin ! » Entendant la promesse de Leylin, les jeunes se sentir tous soulagés et s’inclinèrent immédiatement.

« Cependant ! Je vais demander autre chose en compensation ! » Leylin regarda un noble, celui qui avait tenté de s’enfuir mais qui avait fini au sol.

« La lame à croisière à ta taille est vraiment belle ! » Leylin fixa le jeune, qui avait l’air un peu effrayé. Leylin pointa ensuite l’épée qui se trouvait à sa taille.

Ayant compris le message, l’adolescent répondit hâtivement : « Seigneur, vous pouvez l’avoir ! »

« Haha ! Je ne vais pas me retenir alors ! » Leylin prit la lame à croisière de l’adolescent. Après avoir évalué son poids, il hocha de la tête, satisfait.

Comme il s’agissait d’une épée de noble, la qualité de la lame était excellente.

La garde était décorée avec de magnifiques motifs de fleurs, prévenant ainsi qu’elle glisse de la main. Le fourreau était fait à partir de peau de requin, accentuant l’impression de luxe.


N.D.T

1 : Jardins Marécageux – Je vais garder le nom original, je trouve que la traduction ne s’introduit vraiment pas bien dans le texte, et c’est le cas pour la majorité des noms d’académies. 

2 : Dans le texte « Demon Cristals ». Une erreur du traducteur, en plus, les premiers chapitres étaient aussi traduits par Thyaeria, je serais pas étonné s’il avait inversé le terme par habitude avec TODAG. 


Chapitre précédent                                                                           Index                                                                               Chapitre suivant

Cet article comporte 18 commentaires
  1. Y a un truc que j’ai pas compris il dit que la taxe est de 10 cristaux, mais après il dit qu’il lui a laissé suffisamment de cristaux pour payer la taxe alors qu’il lui en a rendu que 3…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top