skip to Main Content
Menu

WMW – Chapitre 56

Traducteur Français : DrizztDoUrden
 Éditrice : Sehri
Check : Sehri

Chapitre 56 : Une Visite

Un objet doré fut lancé dans l’air et décrivit un arc de cercle brillant jusqu’à ce qu’il arrive dans les mains du commerçant chauve.

« Prenez-le. Ceci est la commission que vous méritez. » dit Leylin.

« Je vous remercie de m’avoir octroyé cette récompense, Jeune Maître ! » Le chauve se dépêcha de se courber.

« J’ai aussi besoin d’un gouvernant ainsi que deux trésoriers ! Si tu es capable de les trouver, cette pièce d’or sera tienne ! » Les doigts de Leylin jouèrent avec une pièce d’or.

« Attendez ! Laissez-moi réfléchir ! » Le fait de voir une autre pièce d’or être agitée devant lui fit devenir le chauve subitement vif. Il commença à murmurer des choses incohérentes pendant qu’il grattait sa tête chauve et se triturait les méninges. « Voilà ! Le vieux Welker ! Il fut le gouvernant d’un Baron. Il a récemment expliqué qu’il souhaitait reprendre du service afin de gagner de l’argent ! » dit Nigel.

« Très bien ! Conduis-moi jusqu’à lui ! » Leylin hocha la tête avec satisfaction.

Deux jours plus tard, tôt dans la matinée. La rosée ne s’étant toujours pas dissipée, l’air était encore froid.

* Creak ! * Les portes de la ville de Roran s’ouvrirent lentement, avant de laisser sortir une calèche.

Une dizaine de mercenaires, vêtus d’armure en cuir en lambeaux et portant des lances d’acier ainsi que des arcs, escortaient une calèche qui quittait lentement la ville.

Fayern montait un étalon brun devant la calèche. Un mercenaire d’une vingtaine d’années portait un drapeau rouge brodé d’un aigle noir juste derrière lui. Cet aigle noir était l’emblème des Aigles de Roran.

Greem chevauchait à côté de la calèche, maintenant qu’il ne la conduisait plus. Le conducteur était un vieillard aux cheveux blancs. Bien qu’il soit face au vent et que ses cheveux étaient soufflés constamment, ses vêtements restaient impeccables, sans un seul pli.

Il était le vieux Welker, le gouvernant que Leylin venait d’embaucher. Le Baron auquel il avait offert ses services avait fait faillite et Welker devint par conséquent sans emploi. Il était dans la même situation que le chauve qu’il avait rencontré avant de rejoindre le groupe de Leylin.

Se rendre à la Cité de l’Extrême Nuit depuis Roran ne nécessitait que 7 jours de voyage. Les Aigles de Roran était un groupe de mercenaire digne des louanges de Fayern. Ils connaissaient très bien le trajet et ils pouvaient même trouver un hébergement sur la route, ce qui supprimait l’épuisement de devoir installer un camp.

Le groupe arriva sans encombre sept jours plus tard à la Cité de l’Extrême Nuit.

Leylin souleva le rideau présent à la fenêtre de la calèche et vit que les nuages étaient plutôt sombres. Les couches de nuages étaient tassées ensembles, ce qui bloquait le moindre rayon de soleil. On aurait dit qu’il allait pleuvoir.

Il y avait aussi une ombre projetée autour des arbustes et buissons, ce qui assombrissait beaucoup cet endroit.

« Fayern ! » Leylin sortit légèrement de la porte de la calèche, « N’avais-tu pas dis qu’une grande zone de végétation de la Cité de l’Extrême Nuit avait fané ? Quelle était cette zone ? »

« Jeune Maître ! » Fayern tira fermement sur les rênes et réduisit la vitesse de son cheval afin qu’il soit à la même vitesse que la calèche.

« La Cité de l’Extrême Nuit est immense. Ces mystérieux événements ne sont apparus que dans une petite zone à l’est. Nous essayons généralement de contourner cet endroit. C’est après tout un endroit dangereux, donc les hommes font de leur mieux pour se détourner du danger… »

« Où se trouve cette forêt ? » Leylin s’appuya sur le côté de la porte, comme s’il était en train d’admirer le paysage.

« La partie Est de la Forêt de la Nuit Obscure est proche du cœur de la ville ! » Fayern regarda Leylin avant de baisser sa voix et dire, «  La Forêt de la Nuit Obscure est riche en une certaine variété d’herbes. Cependant, l’approvisionnement en herbes a baissé de 30 % depuis cet incident d’altération de la végétation ! »

« Vraiment ? » Leylin sourit. La Cité de l’Extrême Nuit était considérée comme étant une grande ville de la Province Orientale et l’un des piliers de son économie était l’industrie des herbes médicinales. Il semblerait que le seigneur de la cité ainsi que ses officiers soient maintenant inquiets à propos de cette situation.

« La Forêt de la Nuit Obscure ? Je m’en souviendrai ! » Bien que les forêts présentes dans le duché soient plutôt dangereuses, cela ne l’était que pour les humains. Leylin avait même traversé la Forêt de l’Os Sombre, donc il n’était naturellement pas inquiet à propos des dangers alentours.

« Est-ce qu’un ou plusieurs cueilleurs ont disparu dans cette zone fanée ? » demanda subitement Leylin.

« Des cueilleurs ? Vous voulez dire des ouvriers, des bandits et des aventuriers ? » Fayern haussa des épaules, « Les bois sont infestés de dangers, donc il est normal que quelques personnes y décèdent, alors qui sait ? »

Pendant que ces deux-là discutaient, la calèche s’approcha lentement de la Cité de l’Extrême Nuit.

Les murs de la cité n’étaient pas très grands, mais ils étaient par contre très volumineux. Ils semblaient avoir été construits par l’empilement de roches de granit et semblaient très résistants.

Le garde protégeant la porte de la cité reconnut Fayern et autorisa l’entrée à la calèche après avoir reçu la taxe d’entrée.

« Trouvons-nous d’abord un hébergement ! » ordonna succinctement Leylin.

La nuit arriva. Leylin demanda à Anna, qui était en train de le satisfaire, de sortir afin de le laisser seul dans la chambre de l’auberge.

Un air frais souffla lorsqu’il ouvrit la fenêtre. C’était le noir total dehors et seules quelques lampes étaient allumées.

Leylin ferma la porte et sortit une boule de cristal bleue de son sac de tous les jours.

Cette boule de cristal était très petite et dégageait une étrange lumière. Plusieurs points de lumières se mouvaient au centre du cristal, comme des petites lucioles.

« Active-toi ! » Leylin chuchota une incantation.

Les points dans la boule de cristal commencèrent à se modifier avant de former finalement un étrange symbole.

Ce symbole était plutôt incurvé et tournoyait en continu. Il ressembla à la fin à un œil injecté de sang.

Leylin avait un visage très sérieux. Il tourna d’abord le symbole devant son visage, ce qui laissa son fin visage se refléter dans la boule de cristal.

« Calendrier de l’Ombre, An 1032, Mois du grand froid. Jour des corbeaux larmoyants. » Leylin énuméra cela dans une voix très distincte.

« Je suis arrivé aujourd’hui à la Cité de l’Extrême Nuit et je suis actuellement logé dans l’auberge d’Hoof. » Leylin tourna la boule de cristal pour que ses alentours soient reflétés dans le symbole se trouvant à l’intérieur. Il marcha ensuite jusqu’à l’appui de fenêtre et s’imprégna du paysage devant lui.

« À l’heure actuelle de ce message, la partie flétrie se trouve dans la partie Est, c’est-à-dire dans la Forêt de la Nuit Obscure. Aucune victime n’a été reportée. Je vais me préparer demain à prendre la route et enquêter, peut-être à la recherche de nouvelles informations.

« Ces enregistrements sont faits par Leylin Farlier, acolyte de niveau 2 ! »

Après qu’il ait fini de parler, Leylin frotta la boule de cristal avec ses doigts pâles. * Hihi ! Hihi ! * Un étrange son fut émis de l’intérieur de la boule de cristal, un son similaire au rire d’un enfant. Par la suite, le symbole en forme d’œil trembla et disparut, redevenant de nombreux points de lumière.

La boule de cristal avait été donnée à Leylin par l’académie, afin que ce soit utilisé comme preuve qu’il avait accompli sa mission.

La boule de cristal pouvait enregistrer quelques scènes ainsi que des voix. Tout ce que Leylin avait à faire était d’enregistrer les événements les plus importants se déroulant pendant sa mission. Il pourra ensuite la remettre à l’académie comme preuve.

Bien sûr, Leylin contrôlait la boule de cristal. Tant qu’il ne voulait pas l’activer, la boule de cristal ne serait pas capable d’enregistrer quoi que ce soit.

C’était pour cela que l’Académie de la Forêt de l’Os Sombre osait laisser partir ses acolytes pendant de longues missions, sans avoir peur d’être dupée.

« D’après la description de Fayern, la zone fanée n’est pas si grande. J’ai bien peur que ce soit l’œuvre de dryades ou d’autres organismes dangereux pour les humains. Un acolyte de niveau 2 suffira totalement pour s’en débarrasser ! »

Leylin réfléchit, «  Je n’ai pas à être aussi effréné, j’ai encore deux ans pour le faire ! Je devrais d’abord envoyer quelques mercenaires là-bas pour qu’ils y jettent un coup d’œil… »

« La chose la plus importante que j’ai à faire maintenant est de m’installer ici. De plus, je dois rendre visite à un « ami »… Les lèvres de Leylin esquissèrent un mystérieux sourire.

Bien que l’emplacement de la Cité de l’Extrême Nuit soit plutôt reculée, il était proche de quelques endroits pleine de ressources pour des mages. Il y avait aussi une mine de cristal magique en train d’être excavée pas très loin. Bien sûr, les diverses ressources étaient déjà épuisées mais elles attiraient quand même un bon nombre de mages vagabonds et de petites familles. Cela engendra même la formation d’un petite marché pour mages, indiqué sur la carte que Bicky lui avait donné.

De plus, sur la courte période de temps depuis laquelle ils étaient rentrés dans la ville, le Nanoprocesseur I.A avait déjà localisé plusieurs ondes énergétiques émises par d’autres acolytes. Il semblerait qu’il y ait un nombre assez grand d’acolytes habitant dans cette ville.

C’était tout à fait normal puisque les mages vagabonds ou encore les acolytes solitaires préfèraient s’installer dans de lointaines villes afin d’y vivre incognito.

Bien sûr, à cause de leurs apparence, de leurs espérance de vie et de la radiation de leurs corps, ils ne pouvaient rester longtemps dans un même endroit et devaient souvent changer de lieu après quelques années.

Pendant que Leylin était en train de réfléchir, il cria, « Anna ! »

« Jeune Maître, quels sont vos ordres ? » Peu de temps après, Anna entra dans la chambre, vêtue d’une très belle robe rouge. La révérence qu’elle s’employa à faire révéla légèrement ses mollets blancs.

« Prépare un cadeau. Je veux rendre visite à quelqu’un demain ! »

« Les détails te seront donnés par Welker ! » Leylin bâilla et déclara cela d’une voix terne.

Après avoir congédié Anna, qui était quelque peu déçue, Leylin forma simplement une barrière de particules énergétiques comme alarme avant d’éteindre les bougies et de sombrer dans le sommeil.

Le lendemain matin, Leylin sortit de l’auberge avec Anna qui apportait un beau chapeau.

« Est-ce le cadeau que le vieux Welker a choisi ? » Leylin prit le chapeau pour l’inspecter et se rendit compte qu’il était fait à partir de peau animale. Il était très doux au toucher et une plume y était accrochée.

« Gouvernant Welker a dit qu’accrocher la plume d’un engoulevent représentait des intentions amicales et de paix dans la Cité de l’Extrême Nuit. C’est un cadeau de choix lorsqu’on rend visite à quelqu’un pour la première fois ! » Anna donnait l’impression qu’elle était anxieuse.

« Jeune… Jeune Maître ! Êtes-vous sur le point de rendre visite à un autre ‘Sire’ ? » La voix d’Anna devint quelque peu tremblante.

« Oui ! Il est aussi un acolyte ! » Leylin baissa sa voix pour qu’Anna soit la seule à entendre ses dires.

Après qu’il ait parlé, il vit que les épaules de la jeune fille tremblaient. Leylin sourit. Anna avait été vendue à un Mage avant qu’elle soit revendue en tant qu’esclave. Cela semblait avoir été une expérience traumatisante pour elle.

« Si tu es effrayée, tu pourras toujours repartir ! » Leylin s’avança et étreignit la fine taille d’Anna.

« Non ! Anna souhaite rester seule avec le Jeune Maître ! » Anna se força de sourire.

Leylin secoua la tête, « Suis-moi si tu le souhaites ! »

Les bâtiments présents dans la Cité de l’Extrême Nuit avaient un style gothique et on pouvait voir des pointes installées sur les toits. Les routes étaient aussi pavées d’ardoise, ce qui donnait l’impression que la Cité de l’Extrême Nuit était l’une des villes les plus riches des alentours.

Pendant que Leylin et Anna se rapprochaient de la partie est de la ville, les tenues des passants étaient plus raffinées que ce que les passants des autres quartiers portaient. Les décorations des bâtiments étaient aussi plus somptueuses.

« On dirait bien que le quartier est de la Cité de l’Extrême Nuit soit le quartier où les nobles et les érudits se rassemblent. »

Leylin regarda les grappes de fleurs se trouvant des deux côtés de la route. Une fontaine d’extérieur était aussi présente. Il ne put s’empêcher de sourire quand il dit cela à Anna.

Puis les deux arrivèrent devant une maison blanche de deux étages. La plaque se trouvant au niveau de la porte disait, « 59 avenue de Cecelia. »

Cet article comporte 6 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top