skip to Main Content
Menu

Chapitre 5

Warlock of the Magus World


Source

Chapitre précédent                                                                           Index                                                                               Chapitre suivant


Traduction : Blazius
Édition : Kayorko
Check : Magycio/P’tit Lu


  Lame à Croisière


Ding !

Deux épées d’acier s’entrechoquèrent, émettant un son clair.

« Leylin ! Tu ne peux toujours pas m’égaler, abandonne ! » dit George en riant, il utilisa ses deux mains et agrippa le manche.

« On n’en a pas encore fini ! » cria Leylin, et ses pieds bougèrent suivant un étrange jeu de jambes, et il lança encore une fois une attaque.

« Hah ! » George brandit l’épée longue entre ses mains, ce qui provoqua un sinistre bruissement d’air.

La lame à croisière dans les mains de Leylin passa et bloqua l’attaque de George.

« Bien ! Ta posture de garde n’est pas mauvaise ! » loua bruyamment George. « Attention ! Ma prochaine attaque sera pour ta jambe gauche ! »

« Amène-toi ! » Leylin se prépara.

« Prends garde ! » George brandit l’épée à deux mains, et fit un arc magnifique et pourtant mortel dans sa direction, l’envoyant vers la jambe droite de Leylin.

Leylin fit un pas de retrait, et bloqua en vol l’épée à deux mains de George avec sa lame à croisière : « Pour sûr, tu avais dit la jambe gauche, tu n’as pas tenu parole ! »

« Haha… ça s’appelle la tactique ! C’est pour tester ton agilité. Mon père m’a toujours appris, si quelqu’un ne sait pas comment comploter, alors un jour il finira par se faire mener à sa perte par les autres ! Je veux être celui qui fait les machinations, et pas la cible des combines des autres ! » dit George avant de rire et de baisser son énorme épée.

« Ça suffit ! Ça suffit ! Tu deviens meilleur à chaque fois ! Je ne serai plus capable de te battre après encore quelques jours ! »

En grattant sa tête, l’air perplexe : « Leylin ! Ma technique de maniement m’a été transmise par un Grand Chevalier, en plus je me suis entraîné sang et sueur dans celle-ci à tel point que mon maître m’avait dit que ma maîtrise de l’épée était meilleure que celle d’un Chevalier moyen ! Et pourtant, toi qui peux me combattre sur un pied d’égalité, tu t’es fait tabasser par Ourin ? Comment est-ce possible ? »

« Ces mouvements m’ont été enseignés par mon père quand j’étais plus jeune, malheureusement je les avais oubliés, et je suis en train d’essayer de pratiquer plus afin de m’en souvenir ! »

Leylin serra ses poings, et son visage vira au rouge.

« Une fois que j’en aurai la force, je me vengerai, et je briserai les jambes d’Ourin ! »

Il avait l’air d’un gamin enragé qui était plein de détermination après un coup dur.

« Mon cher Leylin, je crois en toi. Tu vas assurément accomplir ton vœu ! » George tapota l’épaule de Leylin.

Et avec un autre regard apitoyé : « Actuellement, avec tes capacités, c’est déjà amplement suffisant pour prendre ta revanche ! »

Après leurs joutes, George avait une compréhension approximative de la force de Leylin.

« Là tout de suite, je peux m’occuper d’un ou deux d’entre eux, mais Ourin a cinq larbins ! » expliqua Leylin.

En réalité, il était déjà confiant dans sa capacité à s’occuper d’Ourin et de son gang, mais sans une excuse, comment pouvait-il duper George pour qu’il s’exerce avec lui continuellement ?

« Ah, au fait, tu as mentionné les Grands Chevaliers plus tôt, que sont-ils ? » demanda l’air de rien Leylin en se souvenant de la complainte de George juste avant.

« Tu parles des Grands Chevaliers ? Ils sont un niveau au-dessus des Chevaliers. Peu importe où ils vont, on les traite comme d’importantes personnes ! Si l’un d’eux a de la chance, un roi pourrait même vouloir l’accueillir ! Et s’il est prêt à prêter allégeance, alors il deviendra à coup sûr un commandant de troupe ! »

« Leur corps a été développé jusqu’à l’extrême, et les rumeurs disent qu’à l’exception d’une formation d’arbalétriers à longue distance, même si une troupe de cavaliers lourds les chargeait, elle ne pourrait pas les empêcher d’avancer ! »

« Si puissant ! » murmura Leylin.

Un commandant de troupe avait le même statut qu’un Comte, et même le Vicomte John devait les saluer s’il en voyait.

Une troupe de cavaliers lourds, c’était l’apogée en termes de puissance de troupes dans cette ère aux armes médiévales. Une fois qu’ils chargeaient, même les palissades d’une petite cité pouvaient s’effondrer. Pour un Grand Chevalier, être capable d’utiliser simplement son propre corps pour les combattre, à quel point devaient-ils être forts au juste ?

Regardant Leylin qui avait une expression désireuse sur son visage, George éclata de rire et le consola : « Tu n’as pas à les envier, un mage possède un pouvoir encore plus grand et mystérieux qu’un Chevalier. Tant que tu deviens un acolyte1, ton statut sera comparable à celui d’un Grand Chevalier. Et si tu deviens un vrai Mage, alors félicitations, tuer un Grand Chevalier sera plus facile que d’écraser une fourmi. Les divers rois des royaumes lutteront tous pour être le premier, et craindront d’être le dernier à mettre leurs magnifiques filles dans ton lit… »

« Un mage est si puissant ? » Leylin était sceptique. « Alors pourquoi est-ce que les types en robe noire sont si froids avec nous, qui avons la possibilité de devenir Mage ? Ils ne sont rien que des chevaliers ! »

« Hmm, à propos de ça ? Je ne suis pas trop sûr, mais le statut d’un Mage est définitivement très élevé. C’est mon père qui me l’a dit ! Je peux le jurer sur la réputation de ma famille Borunin. »

George se toucha le nez, et répondit plutôt maladroitement.

« D’accord ! D’accord ! C’est pas comme si je te croyais pas ! » Leylin se sentit un peu exaspéré.

Parlant dans son cœur : « Processeur I.A. ! Scanne la personne en face de moi ! »

[Bip ! Nom : George Borunin. Force : 1.9, Agilité : 1.8, Vitalité : 1.9, Statut : En bonne santé]

Les statistiques de George ne pouvaient avoir été achevées simplement par un entraînement standard. Selon lui, il s’était entraîné avec la technique de Chevalier depuis qu’il était gamin, et c’était la raison pour laquelle il avait un tel physique.

Les guerriers qui avaient débuté la cultivation à l’aide de la technique de respiration de chevalier, mais qui n’avaient pas encore été capables de déclencher leur énergie vitale interne étaient communément appelés des Chevaliers Préparatoires !

Le physique de George pouvait être considéré au sommet de son niveau même parmi ces Chevaliers Préparatoires !

Ceci était aussi lié à son statut de noble et au fait d’avoir pu utiliser de grosses quantités de remèdes onéreux pour l’assister dans le perfectionnement de son corps.

« Très bien, nous nous sommes suffisamment reposés maintenant, rentrons ! Je ne veux revenir trop tard et voir ces types en robe noir me fixer froidement ! »

George regarda les environs, le brillant clair de lune recouvrait les alentours d’une lueur argentée, la tranquillité de la nuit était occasionnellement perturbée par le cri des insectes.

Leylin ne voulait pas attirer l’attention durant le jour pendant qu’ils voyageaient, donc il sortait pour s’entraîner avec George à la nuit tombée.

Naturellement, cela n’échappait aux types en noir, mais après quelques rencontres, Leylin trouva leur attitude extrêmement indifférente. Tant que l’on ne s’en allait pas trop loin du camp et qu’on ne faisait pas de vagues, ils n’en avaient rien à faire.

« Juste un dernier combat et nous rentrons ! » dit Leylin. « Après ce round, je te rendrai cette épée ! »

« Ok… Eh ? » George était un peu distrait, puis ses yeux s’illuminèrent. « As-tu enfin fini de l’utiliser ? Gus n’arrêtait pas de me déranger à cause d’elle ! »

Afin de s’entraîner à manier l’épée, la première condition devrait être d’avoir une lame à croisière !

Venant de la noblesse, il y avait beaucoup de jeunes qui portaient des vêtements de guerriers, avec une épée attachée à la taille.

Toutefois, le Leylin d’avant n’en faisait rien, la raison étant que c’était bien trop lourd, et que cela restreignait ses mouvements !

Parce qu’il trouvait cela fastidieux, le précédent Leylin avait voyagé sans même une dague sur lui. Cela avait causé au Leylin actuel de se retrouver dans la situation délicate où il était totalement sans armes, sans même une épée pour s’exercer.

Par souci de pouvoir s’exercer, Leylin avait tourné son attention vers le premier ami qu’il avait vu lorsqu’il s’était réveillé – George.

Sous la menace de révéler leur amitié, il avait fait en sorte que George lui prête une arme et s’entraîne avec lui !

Repensant au moment où les yeux de George s’étaient écarquillés, et avait eu la même expression que s’il avait rencontré un ami qu’il n’aimait pas, Leylin eut un fou rire.

« Ton maniement de l’épée s’améliore à une vitesse extrêmement rapide ! Cependant, est-ce que tu n’as vraiment pas besoin de l’épée ? » demanda George.

« Je connais plutôt bien Gus de toute manière, donc même si je devais te la prêter un peu plus longtemps, ce ne serait pas un problème… »

« Merci pour tes bonnes intentions ! Mais j’en ai vraiment plus besoin ! » Leylin rejeta l’offre en souriant.

Après cette période d’entraînements, il avait déjà percé le secret de la technique de la maison Farlier. De plus, en raison du processeur I.A., sa maîtrise de l’épée resterait toujours dans le même état de perfection, donc ses talents n’allaient pas devenir rouillés même s’il n’utilisait plus de lame à croisière pendant longtemps.

« Bien, alors nous allons nous battre encore un match de plus avec les mêmes règles. J’utiliserai autant de force que toi ! »

Tandis que George disait cela, il reprit son épée à deux mains et marcha vers le centre du carré d’herbe, son épée émettant une froide lueur, réfléchissant le clair de lune.

Leylin y marcha aussi : « Allons-y ! Cette fois, je ne me retiendrai pas ! »

Il avait pensé à une expérimentation, et avait envoyé l’invitation afin de pouvoir la mener à bien.

« Processeur I.A. ! Assignement d’une tâche ! Analyse la force de l’opposant et les environs afin d’établir le meilleur plan pour le défaire ! »

[Tâche assignée ! Début de l’analyse.]

[Résultats de la simulation – l’Hôte n’a aucune blessure, la cible perd sa capacité de combattre. Confirmer l’activation de l’aide visuelle ?]

« Active-la ! » Sur l’ordre de Leylin, d’innombrables lignes bleues apparurent devant ses yeux de telle sorte qu’elles transformèrent la zone en une sorte de monde virtuel.

[Selon les réactions de la cible, il y a une probabilité de 99,98 % que la première attaque vise le bras droit de l’Hôte ! Contre le plus effectif : Pas de côté, Attaque Bondissante !]

Suivant la voix du processeur I.A., les raies de lumières bleues dans sa rétine avaient déjà formé une image de George, levant son épée et la brandissant vers le bras droit de Leylin.

« Heh ! Prends garde à mon épée ! » cria George, et comme prévu, il prit l’initiative d’attaquer en premier, balançant son épée à deux mains. Il chargea, son mouvement reflétant presque parfaitement l’image projetée.

Les lèvres de Leylin s’incurvèrent, et il évita l’attaque, leva avec ses deux mains sa lame. Bondissant en hauteur, il l’abattit violemment.

Attaque bondissante !

« Mince ! Comment est-ce arrivé ? » cria étrangement George, en esquivant la lame avec une roulade au sol.

La lame de Leylin frappa par terre, ce qui souleva des gerbes de boue et de petits graviers.

George se leva, un air sérieux sur son visage. Il avait l’impression que Leylin avait prédit son attaque, presque comme s’il avait lu ses mouvements et les connaissait comme le fond de sa poche.

« Si tu n’attaques pas, alors je vais contre-attaquer ! » dit Leylin tout sourire.

« Amène-toi ! » George fixa nerveusement Leylin.

Leylin agrippa fermement son épée, fit un pas en avant et lança un coup d’estoc ! Chaque action et chaque mouvement étaient tous exécutés parfaitement comme si tirés directement d’un livre.

George fit un mouvement de parade, mais à la place, son corps se déplaça de côté, et tandis qu’il évita l’attaque en flèche, il contre-attaqua Leylin d’un de ses propres coups !

[Meilleure façon de réagir : Tour à gauche de 50 degrés, Coup Horizontal !]

Suivant les instructions du processeur I.A., Leylin évita l’épée large de George et envoya un Coup Horizontal, découpant presque George avec son attaque.

Plus ils combattaient, plus la sueur inondait le visage de George

Ses moindres gestes et actions avaient tous été parfaitement parés par Leylin, et son champ d’évasion s’était progressivement réduit.

« Je peux pas continuer comme ça plus longtemps ! Je mise tout là-dessus ! » George brandit férocement sa large épée, et l’envoya s’entrechoquer avec celle de Leylin.

Bang ! Une lumière argentée vola et perça directement dans l’herbe. Il s’agissait de la grande épée de George ! La lame n’avait pas fini de trembler, laissant échapper un bourdonnement.

Dans la zone de combat, la lame de Leylin avait touché horizontalement George à la taille. « Tu as perdu ! »

« En effet ! J’ai perdu ! »

George murmura, et ensuite fixa immédiatement Leylin : « Comment as-tu fait ça ? »

« C’est très simple en réalité, après m’être entraîné avec toi si longtemps, j’ai déjà mémorisé la séquence de tes mouvements ! » Leylin rangea son épée et s’inclina en souriant.

« La… séquence de mes mouvements ? » répéta George.

« Oui, pour faire simple, tout le monde a ses manies quand il frappe. Du moment que tu t’en souviens, alors il est facile d’arranger un piège adapté aux manies de l’adversaire. J’ai utilisé le même truc avec toi ! »

« Pfiou ! » George expira longuement : « Je comprends maintenant ! »

Ensuite, regardant Leylin momentanément, comme s’il était face à un monstre : « Ton don dans la maîtrise de l’épée est absolument le meilleur que j’ai jamais vu ! Si tu n’es pas choisi pour devenir un acolyte, je te recommande définitivement de te rendre à un Institut Impérial de Chevalier dans la capitale d’un royaume ! »


N.D.T.

1 : Dans le texte « magus acolyte ». Le terme « acolyte »,  vous l’aurez compris, suit le sens premier du terme, dans ce contexte un apprenti. J’ai raccourci directement, je trouve que ça rend mieux et en général, même dans les chapitres, le « magus » n’est pas toujours présent. 


Chapitre précédent                                                                           Index                                                                               Chapitre suivant

Cet article comporte 9 commentaires
  1. Merci pour le chapitre 🙂 On voit direct la différence entre l’ancien et le nouveau Leylin, maintenant il me tarde de voir quand il sera dans l’institut de magie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top