skip to Main Content
Menu

WMW – Chapitre 47

 

Traducteur Français : DrizztDoUrden
 Éditrice : Sehri
Check : Sehri

Chapitre 47 : Inconvénient

Leylin essaya de s’échapper, mais il ressentit un vive douleur au niveau des épaules.

[L’Hôte vient d’être blessé par une flèche ! Attention ! Attention ! Forte concentration de bactéries sur la pointe de la flèche, il est recommandé de désinfecter immédiatement la zone concernée !]

« Merde ! » Leylin se dépêcha de retirer la flèche et de sortir une dague d’argent de ses robes. Il serra les dents avant de couper la chair se trouvant autour de la plaie.

Il sortit rapidement une potion verte de sa besace et en versa la moitié sur la plaie et l’autre moitié dans sa bouche. Ce n’est qu’après avoir entendu la voix du Nanoprocesseur dire [Situation sous contrôle] qu’il poussa un soupir de soulagement.

Lorsque Leylin fut transpercé par la flèche, Doris avait également été frappé par la foudre et s’était effondré sur le sol.

Doris était, à cet instant, complètement carbonisé et ses ailes étaient à moitié brisées. Une main lui manquait également et avait disparu sans laisser de traces. Quant à ses chevilles, elles étaient encore empoignées par la Main d’Ombre. Sa force vitale fut réduite à un niveau dangereux et il pouvait mourir à tout moment.

« Revanche ! Ma revanche ! » chuchota inconsciemment Doris. D’un coup, ses yeux devinrent froids et il mordit sa propre jambe droite.

* Pa ! * La jambe s’envola. La Main d’Ombre, qui était en train d’empoigner la cheville, se dissipa rapidement.

« Je t’emporterai avec moi dans la tombe ! »

Le corps de Doris gonfla. Les sarcomes sur son visage tremblèrent. Sa vitesse fut multipliée par trois pendant qu’il se précipitait vers Leylin.

« Merde ! » Leylin battit en retraite précipitamment tout en appuyant sur la plaie de son épaule. Il sortit au même moment sa dernière potion explosive.

* Bang * Une violente explosion retentit.

Le liquide vert et les flammes rougeoyantes se mélangèrent, ce qui forma un brasier de couleur verte.

Leylin roula sur le sol à plusieurs reprise avant d’être enfin hors de portée de l’explosion.

Les alentours étaient maintenant recouverts d’os et de chair verts. Cette vue donnait la nausée.

« Oh ? » Quand il regarda les restes d’ossements et de chairs vertes sur le sol, Leylin vit un liquide jaune s’écouler et érodant constamment le sol. Son expression changea sans le vouloir et il se dépêcha de vérifier son corps.

Quelques gouttes d’un liquide épais avaient, sans qu’il le sache, corrodé son armure de cuir et avaient ouvert de nombreuses plaies sur son corps. Des petites quantités de liquide jaune entouraient ces plaies et commençaient à ankyloser ces parties.

[L’Hôte souffre d’une contamination bactérienne secondaire. Elle a pénétré dans l’Hôte et se propage très rapidement. Il est recommencé de prendre des mesures le plus rapidement possible !]

« Nanoprocesseur I.A ! Fais un scan de la blessure ! Trouve un traitement à celle-ci ! »

[Mission établie ! Scan en cours….][Beep ! Le traitement nécessite 30 grammes d’Oiseau à Tête d’Homme, 500 millilitres d’huile d’encre rose, 50 grammes de Noix de Coco Verte….]

Le Nanoprocesseur I.A continua d’énumérer la longue liste de matériaux.

« Quand pourrais-je avoir le temps de les acheter ? Nanoprocesseur I.A, trouve une méthode d’urgence à utiliser immédiatement ! » Le visage de Leylin s’assombrit.

[Cautériser la plaie avec une flamme réduira efficacement la vitesse de l’infection !] répondit le Nanoprocesseur I.A.

« Une flamme ? » Leylin déchira ses vêtements, prit une branche enflammée et mit la flamme rougeoyante sur sa plaie.

* Sssii ! * Le crépitement symbolique de quelque chose se faisant griller retentit. Ce son était accompagné par une odeur de chair grillée. Le visage de Leylin se tordit de douleur.

Quelques minutes plus tard, le Nanoprocesseur I.A signala que le traitement avait été efficace. Leylin mit de côté la branche enflammée avant de s’affaisser sur le sol, respirant lourdement et dégoulinant de sueur.

« L’ennemi a été cette fois-ci extrêmement dangereux ! Sa résistance contre les attaques physiques et de feu était très élevée. Il était aussi rapide et attaquait avec du poison. On dirait que ce poison a été spécialement préparé pour moi. Si le Nanoprocesseur I.A n’avait pas été là, j’ai bien peur que…]

Les fluides corporels de Doris, ceux qui étaient la cause de l’infection secondaire du poison contenu sur la flèche, étaient des fluides que le Nanoprocesseur I.A n’avait pas répertorié. C’est pour cela que Leylin, qui avait espéré n’avoir que quelques petites blessures de la part de son attaquant, eut une victoire aussi pitoyable.

« En plus de ça, j’ai utilisé toutes les potions explosives que j’avais préparé ! Je vais devoir préparer une fois de plus les ingrédients ! »

Leylin s’était fortement appuyé sur ses potions pour vaincre ses ennemis. Cependant, la consommation était aussi grande et tout ce qu’il avait utilisé équivalait à environ 1000 cristaux magiques.

Fort heureusement, il savait comment concocter des potions explosives. Si cela n’avait pas été le cas, le coût de ces opérations aurait été beaucoup plus élevé.

« La flamme ne peut contenir que temporairement la propagation du pathogène. Je dois acheter les ingrédients nécessaires pour soigner complètement ma plaie ! » Leylin regarda sa plaie cautérisée, ses sourcils se froncèrent lorsqu’il avala une autre potion de force avant de se remettre debout et de se diriger vers la Cité de Pierre Grise.

Cette rencontre avait causé du tapage. Il était presque certain que les gardes de la cité avaient remarqué que quelque chose se passait et qu’ils enverraient bientôt quelqu’un inspecter les lieux.

Leylin endura l’intense douleur qu’il éprouvait et retourna à l’intérieur de la cité. Il prit secrètement ses coffres et ne prit pas le temps d’amener ses deux chevaux avec lui. Après avoir volé un cheval brun pâle à l’extérieur de la cité, il s’échappa dans la nuit. Il se dirigeait vers le marché de mages qui était pointé sur la carte.

Quant à la rencontre avec le seigneur de la cité, c’était pour lui complètement naturel de l’ignorer.

Un peu moins de deux semaines plus tard, sur la route conduisant à la Province Bleue de Wark, un canasson d’un brun pâle pouvait être vu en train de porter deux grands coffres ainsi qu’un individu en robes noires sur son dos. Le cheval haletait fortement pendant que ses quatre sabots galopaient.

« Nanoprocesseur I.A ! Montre-moi mon statut actuel ! » pensa Leylin pendant que son corps se balançait en avant et en arrière en adéquation avec le galop du cheval.

[Beep ! Leylin Farlier, acolyte de niveau 2, Chevalier. Force: 1.3(2.5), Agilité : 1.5(2.7), Vitalité : 1.0(3.0), Force Spirituelle 4.1(4.4), Mana : 4.0. Statut : L’Hôte est dans un faible état à cause de l’infection du pathogène.]

« Bien que le pathogène a été freiné, cela fait déjà une dizaine de jours depuis ce traitement d’urgence. Mon corps est dans un état de faiblesse. Seule ma force spirituelle a augmenté, ce qui doit être dû à ma méditation continue ! »

Leylin regarda ses statistiques et sourit amèrement.

À cet instant, il avait un tout nouveau visage. Alors qu’il avait auparavant changé son corps pour ressembler à un soldat, il s’était maintenant changé en un très bel occidental blond aux yeux bleus. Son visage, par contre, était pâle à cause de son état actuel.

« Nanoprocesseur I.A ! Projette la carte ! » Leylin regarda les petites informations qu’il avait récoltées, maintenant superposées sur un carte très détaillée.

« D’après les renseignements de Bicky, il devrait y avoir un point de rassemblement de mages dans les environs. Je pourrai, là-bas, acheter les ingrédients nécessaires à la fabrication de mon traitement ! »

En se basant sur les deux semaines de spéculations et de simulations, Leylin supposa que son adversaire n’avait envoyé que Doris à ses trousses. À cause de la guerre qui se déroule avec l’Académie de la Forêt de l’Os Sombre, personne ne s’embêterait à poursuivre un simple acolyte de niveau 2 comme Leylin. C’était une très bonne nouvelle.

« Je vais probablement pouvoir me renseigner sur la situation actuelle de l’Académie de la Forêt de l’Os Sombre ! » pensa Leylin pendant qu’il quittait la route principale. Il trouva rapidement une place dans laquelle il sortit sa tente et ses biens, ayant pour projet d’installer son campement.

« Cette zone semble être assez désolée. C’est normal, cependant. Les activités dans lesquelles les mages participent essayent d’être réalisées le plus loin possible des humains. En plus, la radiation d’un Mage n’est pas quelque chose à laquelle un simple humain peut résister. »

Leylin saupoudra un peu de poudre blanche autour de sa tente pour empêcher les moustiques et les bêtes sauvages de s’approcher. Il prit ensuite un wok dans lequel il versa de l’eau puis alluma un feu.

Au moment même où l’eau commença à bouillir, Leylin sortit des buissons et y lança quelques champignons ainsi que quelques plantes.

Après un certain temps, après avoir ajouté un peu d’épices et quelques morceaux de viande, une odeur de nourriture remplit l’air.

Leylin se remplit un bol. La soupe était blanche. Cela lui fut très confortable de la boire pendant qu’elle était toujours chaude.

Leylin soupira de satisfaction, « Effectivement, les plats chauds sont vraiment meilleurs. Je pourrai presque vomir à force de manger des biscuits et du bacon. »

Les alentours étaient remplis de fleurs sauvages et on pouvait aussi entendre le chant d’un oiseau inconnu ; son cri était très similaire à celui d’une alouette.

« Si je n’avais pas cette blessure, cela aurait été parfait ! » Leylin finit son bouillon de viande et rajusta ses robes.

Sous ses vêtements, une fine couche de cheveux était en train de pousser à côté de chair carbonisée, ce qui était effrayant pour les gens.

« Là-bas ! Tuez-le ! »

Des signes de mouvements apparurent dans les buissons. Les sourcils de Leylin se froncèrent. Ce cri devint de plus en plus proche. Il avait la sensation que les ennuis venaient toquer une fois de plus à sa porte.

Les buissons se séparèrent pendant qu’un homme grand, protégeant une jeune demoiselle vêtue comme une noble, en sortit.

Lorsque l’homme vit Leylin, il était stupéfait. Il n’aurai jamais cru que quelqu’un avait établi un campement à cet endroit. Il dit à Leylin, tout en esquissant un sourire narquois, « J’ai bien peur de devoir t’impliquer là dedans. »

« Là-bas ! Ne le laissez-pas s’échapper ! » Un groupe de soldats armés et vêtus d’armures de cuir arrivèrent. Le chef portait une très belle cotte de maille.

« Cet accoutrement n’est pas quelque chose que les mercenaires ou les aventuriers pourraient porter. Ces personnes doivent certainement être des hommes de main d’un quelconque noble, ce qui est encore plus problématique ! » Les sourcils de Leylin se froncèrent.

D’après le scan du Nanoprocesseur I.A, l’homme qui venait d’apparaître était sans aucun doute blessé, mais avait une force d’Apprenti Chevalier.

Quant à ses poursuivants, le chef était au niveau de Chevalier, pendant que ses soldats était à peine plus forts qu’un simple humain.

« Qui es-tu ? » Le chef regarda Leylin.

« Je ne suis qu’un voyageur innocent, vous pouvez continuer et ne pas vous soucier de moi. Je n’ai rien vu aujourd’hui ! » Leylin continua de boire son bouillon de viande.

Cette attitude détendue avait certainement inquiété le chef de l’unité spéciale vu que l’homme et la demoiselle se tenaient de l’autre côté.

« Aidez-nous s’il vous plaît ! Nous sommes les descendants du Vicomte Barrett. Si vous nous apportez votre aide, je garderai à l’esprit votre gentillesse et vous aurez toujours l’amitié de la famille Barrett ! »

La demoiselle avait de beaux yeux bleus. À cet instant, son expression faciale montrait qu’elle plaidait, et cette expression pourrait faire chavirer le cœur de la majorité des jeunes nobles et les pousser à jurer de combattre pour elle.

« Miss Lanning, le Vicomte a seulement demandé que vous reveniez. Je vous prie de ne pas résister ! » dit le chef à la jeune demoiselle.

« Ce vil et odieux asticot, il désire les possessions de ma famille et a empoisonné à mort mon père. Je ne retournerai pas là bas même si je meurs ! »

La jeune fille raconta tous ses problèmes en une seule phrase et jetait un coup d’œil vers Leylin de temps en temps. Bien que ses actions soient très subtiles, Leylin réussit quand même à les voir.

« Cela semble être un conflit d’héritage d’un noble descendant. Tu veux que je prenne parti en m’exposant délibérément ce conflit, hein ? » Leylin secoua sa tête.

« Vicomte Sire n’a même pas fait une seule de ces actions que vous décrivez. Quant à l’héritage, ce sera décidé lors de la rencontres entre les nobles ! » s’exclama bruyamment le chef.

« J’ai une preuve sur mon corps ! » rugit la demoiselle.

« Vite, ramenez cette demoiselle chez elle ! » Le chef ne semblait plus avoir envie de négocier.

Quelques uns des soldats normaux brandirent leurs couteaux et épées et se précipitèrent. L’homme rugit et protégea la jeune noble.

La force de ce grand homme n’était pas mauvaise. Bien qu’il soit blessé, il tua quand même cinq de ces soldats.

Les soldats normaux se précipitèrent vers lui et lui coupèrent la tête. Ils ligotèrent ensuite la jeune noble qui criait et ce n’est qu’à partir de ce moment que le chef, qui était méfiant de Leylin, lui lança un regard suspicieux.

« On dirait que nous vous avons dérangés ! Nous partons ! » dit le chef avant de se retourner et de se préparer à partir.

Cet article comporte 7 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top