skip to Main Content
Menu

WMW – Chapitre 38

Traducteur Français : DrizztDoUrden
 Éditrice : Sehri
Check : Sehri

Chapitre 38 : Nyssa

Pour sa recherche de lieux de vente de potions à l’extérieur de l’académie, Leylin pensait qu’il n’avait plus à le cacher.

Les autres acolytes pharmacologues avaient certainement des idées semblables, mais tout se passerait bien tant qu’il n’était pas reconnu.

« Les acolytes de l’académie sont vraiment rusés en gardant les prix bas ! » Bicky hocha la tête. « Pourquoi ne fais-tu pas comme Merlin ? Il a signé un contrat avec une famille de Mages où ils lui donnent les ingrédients gratuitement et achètent les potions qu’il prépare à partir de ces ingrédients ! »

« J’aime ma liberté ! » Leylin secoua la tête. Il en savait un petit peu à propos de la décision de Merlin. Ce dernier avait signé un contrat avec une famille de Mages. La famille lui fournirait de grandes quantités d’ingrédients pour qu’il améliore sa concoction de potion et lui fournirait aussi des ressources l’aidant à le faire avancer au niveau de Mage. Mais Merlin devra fournir une certaine quantité de potions à cette famille chaque mois, à partir du moment où il deviendra un acolyte de niveau 3. Et il devra rejoindre cette famille dès qu’il atteindra le niveau de Mage.

C’était la méthode que les familles magiques utilisaient pour appâter les nouveaux acolytes.

Leylin aurait fait la même chose s’il n’avait pas eu le Nanoprocesseur I.A avec lui. Et pire encore, aucune familles n’auraient voulu de lui au vu de ses faibles aptitudes.

« Bicky, ta famille est dans le Duché Marécageux si je me souviens bien ? Sais-tu s’il y a des marchés ou des endroits où l’on peut vendre ses biens ? » demanda Leylin.

« Bien sûr ! Mais la situation là-bas est très compliquée. Il y a beaucoup de mages et acolytes vagabonds ainsi que des fugitifs, donc c’est très dangereux et chaotique ! »

« Je sais, mais je n’ai pas besoin d’aller là-bas. Je peux, par exemple, embaucher quelqu’un pour le faire à ma place. » Leylin commença à débiter des balivernes.

« Les acolytes peuvent créer des missions dans la Zone des Missions aussi longtemps qu’ils ont assez de cristaux magiques et qu’ils sont capables de faire un dépôt. »

« C’est vrai ! Dans ce cas, je vais envoyer une copie de ces informations dans ta chambre ! » Bicky approuva après y avoir réfléchi.

« Je te serai à jamais reconnaissant pour ça ! Je t’achèterai un repas au deuxième étage du réfectoire la prochaine fois ! » Leylin était ravi.

« D’accord ! » Bicky sourit et ses deux yeux se plissèrent au point où on aurait dit qu’ils avaient la forme de croissants de lune.

**

Leylin continua au fil des jours à analyser les deux formules avec le Nanoprocesseur I.A. Il recherchait en plus de cela des sortilèges de niveau 0 pouvant changer son apparence ou masquer son aura.

Bicky lui avait donné les informations sur des marchés de mages depuis longtemps, mais Leylin n’osait pas sortir de l’académie avant que les étranges événements soient pris en main par des Mages.

Leylin était en train de manger une pièce de viande avec Bill dans la cafétéria du 3e étage. Le repas du jour comprenait un pain blanc, des pâtes de poisson, un steak haché et un jus de fruit.

« Quoi ? Perry est mort ? Mais il était un acolyte de niveau 3 ! » Leylin était étonné. Perry était un acolyte de 5e grade qui avait aussi un bon mentor. Il était devenu un acolyte de niveau 3 quatre ans plus tôt et il était assez influent dans l’académie.

« Oui ! Il a accepté la mission où il faut enquêter sur les étranges événements qui se déroulent au dehors de l’académie. Il avait même monté un groupe pour cette occasion. Il y avait un autre acolyte de niveau 3 en plus ! » Le visage de Bill s’obscurcit.

« Seule un Mage peut avoir tué Perry vu ses capacités. » supposa Leylin. Il était certain que Perry était détenteur d’un artefact magique et il était l’un des acolytes de niveau 3 les plus forts de l’académie. De plus, il était possible qu’il ait eu des objets à utiliser en dernier recours de la part de son mentor. Pourtant, il était mort et cela affecta Leylin, qui devint beaucoup plus effrayé de l’extérieur de l’académie.

« Pas nécessairement, ils ont dû être en sous-nombre ! J’ai entendu dire que le bas de son corps n’a pas été retrouvé et qu’il a été découvert avec toutes ses entrailles mangées. C’est à première vue un massacre réalisé par les hommes-bêtes ! »

« Les hommes-bêtes ? » Leylin se souvint du contenu d’un livre. Selon ce livre, deux versions existaient à propos de leurs origines. La première version expliquait que c’était les produits d’expériences d’un Mage qui avaient échoués, alors que la seconde version racontait que c’était une sous-espèce humanoïde.

Cependant, le point commun des deux versions était le fait que ces hommes-bêtes étaient à la fois très brutaux et rusés.

« Ne se trouvent-ils pas tous dans les Terres Friches du Désespoir ? Pourquoi viendraient-ils ici ? Ils attaquent même les acolytes ; ne savent-ils donc pas que c’est de la provocation ? » Leylin était consterné.

« Les hommes-bêtes ont un cerveau peu développé donc on ne peut pas savoir à quoi ils pensent. Ils n’ont jamais attaqué les mages, sinon ils auraient disparu de ce monde depuis longtemps. » ajouta Bill.

Lorsque les Mages sortaient de l’académie, ils ne rencontraient jamais d’obstacle ni de bizarreries sur leur chemin. Il semblerait que les hommes-bêtes se cachent avant que les Mages n’arrivent.

Par contre, ils attaquaient sans aucune pitié les acolytes lorsqu’ils en croisaient. C’était la loi du plus fort.

« Ils ne vont plus être arrogants très longtemps ! Perry était un apprenti du Professeur Haori. Ce dernier est connu pour être préoccupé de sa réputation et proégeant ses faiblesses, donc il va très certainement intervenir ! » dit Bill en toute confiance.

La raison pour laquelle l’Académie de la Forêt de l’Os Sombre n’était pas encore intervenue contre ces hommes-bêtes était parce qu’ils étaient trop faibles et ne représentaient aucunement une menace pour les Mages. C’était aussi pour laisser les acolytes une chance d’améliorer leurs compétences ainsi que leur expérience au combat. Mais la situation avait changé vu qu’un apprenti venait de perdre la vie.

D’autre part, Leylin trouvait cela insensé que les hommes-bêtes apparaissent comme par magie autour de l’académie. Il sentait que c’était lié aux Champignons Arachné de la dernière fois et que tout cela était le fruit d’un complot.

« Par contre, je ne suis pas le seul à m’en rendre compte. Si moi même j’y pense, les autres doivent aussi y penser. Pourquoi n’y a-t-il pas encore de rumeurs qui circulent à ce sujet ? »

Leylin réfléchit longuement, « Cette situation est assez étrange, je ferais mieux de me préparer à l’avance. »

« Leylin ! » Une voix un peu hésitante l’appela dans son dos. Leylin fit volte face pour se retrouver en face de Guricha, l’un des acolytes qui était arrivé à l’académie avec lui et qui était un acolyte de second grade. Les ondes énergétiques qui émanaient de son corps montraient qu’il était un acolyte de niveau 1.

« C’est un de mes amis, je te laisse ! » dit Leylin à Bill.

« Fais ce que tu dois faire ! » sourit Bill.

« Y a-t-il un problème ? » Leylin marcha vers Guricha et le questionna. Guricha était naturellement quelqu’un de réservé et était toujours critiqué par Kaliweir et les autres, donc il traînait rarement avec eux. Il devait y avoir un problème s’il commençait à venir vers Leylin.

« C’est…. Nous avons effectivement un problème ! Peux-tu me prêter un peu de ton temps et me suivre ? » demanda Guricha.

« D’accord ! » Leylin accepta vu qu’il n’avait rien de prévu à ce moment-là.

« Retournons à ma chambre ! » Guricha amena Leylin à sa chambre.

Leylin regarda le numéro de chambre, ‘1913’. C’était loin de sa chambre et ce n’était donc pas étonnant qu’ils ne se soient pas beaucoup vus.

« Rentre ! Et ne sois pas trop choqué ! » dit Guricha de manière préventive.

Leylin inspira profondément tout en plaçant sa main gauche sur la sacoche accrochée à sa ceinture puis ouvrit la porte et entra.

Il sentit une odeur nauséabonde dès le moment où il franchit la porte. C’était comme le mélange d’eau usées et de l’odeur d’un cadavre. Leylin faillit vomir par terre de dégoût.

Leylin inspecta la chambre de Guricha tout en endurant l’odeur putride. Sa chambre ressemblait à la sienne, mais une fille était assise sur son lit devant une autre personne cachée sous une cape noire. L’odeur répugnante émanait de cette personne encapuchonnée.

« Bonjour Dodoria ! » Leylin la reconnut. Elle était aussi une des acolytes qui avaient voyagé avec lui vers l’académie. Son aptitude était encore pire que Guricha étant donné qu’elle était un acolyte de 1er grade et venait seulement d’avancer au niveau 1 d’acolyte.

D’après le scan du Nanoprocesseur I.A, la personne qui se trouvait derrière elle émettait des ondes énergétiques assez étranges. Les analyses changeaient sans arrêt. Ces analyses montraient que cette personne n’était pas un acolyte de niveau 1 mais montraient ensuite qu’elle était au summum du niveau 1 ou encore qu’elle était sur le point d’avancer au niveau 2. La radiation que son corps émettait était particulièrement puissante.

« Bonjour Leylin ! » Dodoria se força à sourire, mais l’on pouvait voir que ses yeux étaient rouges et gonflés comme si elle venait tout juste de pleurer.

« Que se passe-t-il ? » Leylin sentait que la réponse à cette question se trouvait chez la personne en robes noires.

Comme il l’avait prévu, Guricha vérifia si la porte était bien fermée avant de dire, tout en ayant un sourire forcé, « Tu viens déjà de voir Dodoria, mais tu n’as pas fait tes salutations à Nyssa. Te souviens-tu encore d’elle ? »

« Nyssa ? » Leylin se souvenait naturellement de cette fillette à l’aptitude de 1er grade qui s’entendait bien avec Dodoria et qui venait du même endroit que lui.

« C’est… » La personne en robe noire était comme une personne obèse, c’est à dire à la fois grande et grosse, et elle répandait une odeur répugnante. Leylin avait des difficultés à se dire que cette personne était la douce et petite fillette qu’il avait connu.

« Ôte ta cape, Nyssa ! Leylin n’est pas un étranger ! De plus, tu as aussi besoin de son aide ! » dit Guricha.

« C’est vrai ! » l’encouragea Dodoria, qui était assise à côté d’elle.

Nyssa hésita un moment après avoir entendu cela puis ôta lentement sa cape.

« Ugh ! » Leylin se couvrit la bouche. Ses yeux étaient écarquillés et il était extrêmement choqué.

En quoi pouvait-elle être qualifiée de ‘personne’ ?!

Des cicatrices recouvraient son visage et l’on pouvaient même voir des points de sutures. Elle avait un groin comme un cochon, sa tête était dégarnie, il ne lui restait qu’une oreille et une mâchoire dégarnies d’un bon nombre de dents. Un suc jaune, remplis de pus, coulait sans arrêt de sa bouche. Les traits de son visages semblaient avoir été manipulés d’une façon peu adroite puis remis en place.

Leylin pensa soudainement à deux mots lorsqu’il vit son apparence : « Monstre Suturé ». Nyssa ressemblait maintenant à quelqu’un ayant rassemblés puis cousus sur lui-même des parties venant de cadavres d’animaux.

Leylin comprit enfin pourquoi Nyssa avait choisi de se cacher dans des robes noires vu son apparence extérieure qui ne ressemblait en aucun cas à celle que les filles avaient.

« C’est….Mais qu’est-ce qui se passe ? » Le visage de Leylin s’assombrit.

« Te souviens-tu des conditions que nous devions accepter lors de la sélection de notre mentor ? » dit Guricha.

« Tu veux dire par là …. par aider dans les expériences ? » Leylin eut un choc. Il pensait au début que les conditions de son mentor à elle étaient très bien mais ce n’était finalement qu’un piège !

« Oui ! Nous n’avions pas de cristaux magiques, donc la sélection de nos mentors a été effectuée aléatoirement. Nyssa a été assignée à un professeur spécialisé dans la Transfiguration ! »

« Il s’est bien occupé de Nyssa. Non seulement il lui a donné beaucoup de connaissances mais il lui a même promis de lui donner 1 cristal magique si elle acceptait d’être un cobaye pour ses expériences ! » dit Dodoria, tout en essuyant de temps en temps ses larmes avec son mouchoir.

« Il y a trois jours de cela, Nyssa a été empoisonnée par la radiation d’un sortilège et elle est devenue comme cela. » expliqua tristement Guricha.

« Des expérimentations humaines ? » Le cœur de Leylin se serra. Il savait qu’il y avait de nombreux Mages dans l’académie conduisant secrètement des expérimentations sur des humains. Mais ils n’utilisaient rarement leurs propres acolytes comme cobayes.

« Bien qu’il soit possible de faire des expériences sur des paysans ou des Chevaliers, les acolytes sont plus résistants étant donné leur résistance aux sortilèges ! » Nyssa dit enfin quelque chose. Sa voix était rauque comme un vieillard et un son métallique en provenait.

« C’est vrai ! » continua Guricha, « Cough Cough… J’ai, moi aussi, aidé mon professeur dans plusieurs expériences. Bien qu’il n’y a pas eu de changements irréversible sur mon corps, il y a quand même des effets secondaires qui commencent à apparaître… »

Cet article comporte 13 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top