skip to Main Content
Menu

Chapitre 13

_________________________
Warlock of the Magus World
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯


Source

Chapitre précédent                                                           Index                                                                 Chapitre suivant


Traduction : Blazius
Édition : MissX
Check : Kiriate


  Arrivée


« Les Grandes Plaines de la Mort ne sont réellement pas un endroit qu’une personne ordinaire peut traverser ! »

Leylin était assis dans la carriole tandis que son corps tressautait constamment. La petite fenêtre était ouverte, laissant entrer un rayon de soleil, donnant à l’intérieur de l’attelage un semblant d’allégresse.

Cela faisait déjà plus de dix jours depuis l’attaque dans la plaine de la meute de Sombreloups. Durant ces dix jours, les dangers que le groupe de voyage rencontrait ne faisaient qu’augmenter à mesure qu’ils s’enfonçaient plus profondément dans les plaines.

C’est à partir de ce moment que Leylin découvrit que les Sombreloups n’étaient simplement que le bas de la chaîne alimentaire. Il y avait encore de nombreux prédateurs bien plus sournois et cruels qui les attendaient.

En chemin, Leylin aperçut plusieurs colonies d’animaux dont l’étendue n’était pas inférieure à la meute de Sombreloups rencontrée plus tôt.

En plus des Sombreloups, il y avait des volées d’énormes oiseaux noirs qui faisaient plusieurs mètres de long et même des monstres énormes, de plusieurs douzaines de mètres, qui ressemblaient à des tigres à dents de sabre, le seul détail étant que la taille de leur corps était celle d’une petite montagne. Leur aura seule suffisait à oppresser Leylin.

Par chance, les morts des apprentis semblaient avoir atteint la limite et les Mages avaient commencé à agir. Non seulement ils avaient placé des formations défensives magiques sur les attelages mais ils se mettaient aussi directement à l’action pour disperser les groupes d’animaux qui attaquaient. Avec ces mesures, un grand nombre de pertes furent prévenues.

La fois la plus dangereuse fut lorsqu’ils confrontèrent le monstre de plusieurs douzaines de long.

Heureusement, le monstre de la taille d’une petite montagne semblait doué d’un peu d’intelligence et devina que les Mages n’étaient pas à prendre à la légère. Il s’enfuit rapidement après une courte confrontation et ne tenta même pas d’attaquer, laissant tout le monde échapper un soupir de soulagement.

« C’est l’heure ! » Leylin sortit sa montre de poche et consulta les aiguilles. Elles avaient déjà atteint la position des trois heures.

Il se leva et ouvrit la porte de devant de la carriole. Une brise humide soufflait, accompagnée d’une senteur salée. C’était très rafraîchissant et propre, et Leylin ne put s’empêcher de prendre plusieurs profondes inspirations avant de s’asseoir à côté d’Angelo.

« Bonsoir, Sir Angelo ! »

« Bonsoir ! Quel noble et courtois gentleman que voilà ! » Angelo ne se tourna pas tandis qu’il passait directement les reines et la cravache à Leylin : « Bon timing, j’ai besoin de me reposer un moment ! »

Leylin gloussa alors qu’il reçut les reines et fit habilement accélérer les chevaux.

Angelo s’adossa sur le côté alors qu’il débouchait une bouteille sortie de sa poitrine. Quand il l’ouvrit, une forte odeur d’alcool se répandit, et alors qu’il baissait la tête pour prendre une gorgée, ses yeux se plissèrent de joie.

« Nous sommes sur le point d’atteindre notre destination. Puisque tu m’as aidé à conduire l’attelage pendant un mois, je peux répondre à deux de tes questions ! »

Leylin profitait de la vue panoramique quand il entendit la voix d’Angelo résonner.

« Très bien ! » Leylin sourit légèrement. Il avait spécialement tenté d’entrer dans les bonnes grâces d’Angelo et ceci était l’une des raisons pour lesquelles il avait agi ainsi.

« Alors, ma première question est, qu’est-ce qu’on trouvera à notre destination ? »

« Quelques tentes temporaires dressées par les diverses académies de Mages. Là-bas, vous pourrez tous choisir librement de rejoindre une académie d’après vos intérêts et aussi subir un test d’aptitude encore plus précis ! »

Angelo parut un peu impatient alors qu’il poursuivit : « Ces choses vous seront expliquées par les grands Mages quand nous arriverons, ne gaspille pas tes questions ! »

« Un test d’aptitude plus poussé ? » Leylin était abasourdi. Peu après, il se souvint qu’initialement, on avait seulement pu identifier son talent en magie avant que le Vicomte l’envoie dans les carrioles. Quant à savoir si son aptitude était bonne comparée aux autres, il n’en avait pas le moindre indice.

« Des tentes provisoires mises en place par les académies de Mages ? On dirait bien que cela est similaire aux recrutements des écoles de mon monde passé. Je me demande quels sont les exigences… » pensa Leylin silencieusement.

« Bon très bien ! Ma seconde question ! D’après vous, qu’est-ce qu’un Mage ? »

Leylin posa sa deuxième question.

« Un Mage ? Ils contrôlent un énorme pouvoir et poursuivent la connaissance, et leur devise est donnant-donnant. Gamin, n’espère pas obtenir quoique ce soit de gratuit venant d’un Mage, ou sinon les flammes du désir vont jaillir des abysses et punir ton âme ! »

Le visage d’Angelo tiqua comme s’il venait de penser à un moment d’infortune, tandis que sa voix devint extrêmement basse.

« La recherche de la connaissance, donnant-donnant ? Ça me plaît ! » Les coins de la bouche de Leylin formèrent un sourire.

Après avoir répondu, Angelo semblait avoir perdu tout intérêt à discuter. Il engloutit férocement deux goulées du puissant alcool puis baissa la tête et ferma les yeux. Dix minutes plus tard, on pouvait entendre le son de ronflements.

Leylin regarda de manière monotone le paysage devant lui. Bien que les plaines fussent très belles, après un mois entier à contempler le même décor, le seul fait de le voir lui donnait la nausée.

« C’est… »

Alors que l’attelage continuait d’avancer, la verdure au loin diminuait de plus en plus. En lieu et place s’étendait une vaste étendue bleue, et des vagues successives de vents forts soufflaient.

« Nous sommes finalement arrivés, la Plage de la Mort ! »

Un Angelo somnolent ouvrit les yeux et regarda Leylin : « Nous avons atteint notre destination ! »

Tandis qu’ils s’approchaient de la mer, une place aux allures de village apparut dans leur champ de vision.

De nombreuses tentes de tailles et formes variées se dressaient, proches les unes des autres, et elles formaient un immense campement. Tout autour, se trouvaient des douzaines de diligences similaires à celle que conduisait Leylin.

Et ce qui ressortait le plus étaient les acolytes du même âge, aux alentours de treize, quatorze ans, arborant tous un regard rempli de curiosité. Leylin fit une estimation grossière et détermina qu’il y avait au moins plusieurs centaines, remplissant le camp entier. De temps en temps, des acolytes sortaient des tentes, et l’on pouvait observer toute une myriade d’expressions sur leurs visages.

« Très bien ! Mesdemoiselles et messieurs ! Bienvenue à l’arrêt intermédiaire de notre destination de voyage, la Plage de la Mort ! Vous allez tous choisir votre future académie ici, et ensuite repartir vers vos académies respectives avec vos professeurs pour pratiquer la magie ! »

L’attelage s’arrêta, trois silhouettes en blanc en sortirent et rassemblèrent les acolytes ; alors, le leader Crow commença à parler.

« Maintenant, suivez-moi dans le campement, et choisissez une académie. Souvenez-vous, vous pouvez aller voir toutes les académies, mais une fois que vous avez signé un contrat pour en rejoindre une, vous ne pouvez plus renoncer ! Quiconque désobéit à cette règle sera pendu devant les portes du campement ! »

Les paroles glaciales de Crow firent frissonner les acolytes.

« Haha ! Crow ! Vous êtes pas mal en retard cette fois, les gars ! » Une voix résonna, et un gros type sortit du campement. Lui aussi portait une robe blanche, et il les accueillit en disant : « N’effraie pas ces adorables novices ! »

« Il y a eu des complications le long du chemin ! » expliqua Crow.

« Très bien ! Les nouveaux ! Maintenant suivez-moi à l’intérieur du campement ! » Le gros avait parlé avec Crow et les autres pendant un moment, puis avait tourné la tête et crié à Leylin et aux autres.

« Vous pouvez m’appeler Jevon, de la magnifique académie Ennea Ivory Ring Tower1. Faîtes-moi confiance, si vous avez le choix, Ennea Ivory Ring Tower est définitivement la meilleure option ! »

Jevon leur expliqua alors qu’il emmenait les acolytes dans le campement.

Une fois qu’ils furent entrés, divers sons parvinrent à leurs oreilles, rappelant à Leylin les places du marché de son monde passé. Quant à Crow et les deux autres Mages, il semblait qu’ils avaient autre chose à faire, et ils quittèrent peu après le groupe.

Les alentours grouillaient d’activité, à cause principalement des acolytes juste comme eux. Certains d’entre eux se rassemblaient en cercle, tandis que d’autres entraient ou sortaient des tentes.

Jevon amena Leylin et le reste, un total d’environ quarante personnes, au milieu du campement.

Là se trouvait une large tente d’une couleur blanc pur, et il y avait d’étranges motifs de fleurs sur l’extérieur. Ils ressemblaient à des décorations, et pourtant aussi à des écritures.

Leylin ne put s’empêcher de les regarder attentivement : « Processeur I.A. ! Commence le scan ! »

[Bip ! Formation de l’image !] Le processeur I.A. envoya l’information, mais sur l’image reconstituée, il n’y avait rien sur la tente blanche, comme si le motif n’avait jamais existé auparavant.

« Comment est-ce possible ? » Leylin fixa la tente à nouveau, incrédule.

Avec chaque minute et seconde qui passaient, les motifs semblaient doués de vie, serpentant constamment.

« Héhé ! » « Haha ! » « Ji Ji ! »

Une variété de bruit arriva jusqu’aux oreilles de Leylin. Les lumières environnantes semblaient se déformer, et Leylin regarda ses propres mains. En cet instant, son bras semblait avoir été tiré dans une forme allongée, ce qui lui donnait l’air très fin.

« Leylin ! Leylin ! Qu’est-ce qui ne va pas ? » À ce moment, il y eut une accolade sur l’épaule de Leylin.

Le corps entier de Leylin frémit soudainement, et il reprit ses esprits. Examinant les alentours, il vit que les acolytes étaient encore en train d’écouter le discours du gros Jevon, et tout semblait de retour à la normale.

« Se peut-il qu’il ne s’agisse pas d’une illusion ? » Leylin eut peur. « Processeur I.A., reproduis la situation dans laquelle je me trouvais plus tôt ! »

[Bip !] Une pâle lumière bleue d’affichage apparut, et la série d’images survenues plus tôt défila continuellement devant les yeux de Leylin.

[Anomalie dans les vaisseaux cérébraux, inspection immédiate !]

[Une anomalie a été trouvée dans l’état de l’hôte ! Il est recommandé de s’éloigner !]

[Le corps de l’hôte est retourné à son état normal !]

De nombreuses lignes de données continuaient d’émerger, ce qui laissa savoir à Leylin que plus tôt, il ne s’agissait pas d’une illusion.

« Pfiou… Les Mages, sont-ils toujours aussi mystérieux ? » Leylin se remit de ses sueurs froides, toujours un peu effrayé des événements qui venait de se produire.

« Leylin ! T’as vraiment l’air pas bien ! Est-ce que tu es tombé malade ? » demanda George sur le côté.

« Peu importe qui, qui que ce soit tirerait la gueule s’il subissait ça comme avant ! » pensa Leylin.

« Ri… Rien… Où est-ce que Jevon s’est arrêté ? » Leylin changea rapidement de sujet.

« Oh ! On doit remplir un formulaire, et subir le test d’aptitude ! Et ensuite on a du temps libre, et l’on peut choisir notre académie de manière autonome ! »

« Puisque vous êtes arrivés un jour en retard, il ne vous reste plus qu’un jour, et dans cet intervalle, vous devez choisir une académie où vous voulez pratiquer la magie, sinon, vous devrez attendre jusqu’à l’année prochaine ! » Jevon était encore en train de parler devant eux.

« Maintenant, mettez-vous en file devant moi et prenez chacun votre tour un formulaire, puis entrez pour le test ! »

Jevon s’assit derrière une table blanche, et sortit un tas de feuilles et les plaça dessus.

La ligne avança rapidement, et ce fut rapidement le tour de Leylin.

« Remplis le formulaire selon ta situation, et ensuite entre dans la tente et suis les instructions de la personne qui se trouve à l’intérieur ! »

Leylin prit le formulaire et réalisa qu’il était fait en basane. Les détails demandés étaient peu nombreux, seulement le nom, l’âge, le lieu de naissance et quelques autres broutilles.

Prenant la plume d’oie sur la table, Leylin remplit le formulaire très rapidement.

L’encre légère, de couleur rouge, aux motifs de fleurs sur la peau de mouton était très belle.

« Je n’aurais pas pensé que l’écriture de ce gamin du continent serait plutôt correcte ! » Après que Leylin eut fini d’écrire, il prit le papier et entra dans la tente blanche.

« Viens par-là ! » Une voix ancienne se fit entendre.

Il y avait beaucoup d’espace dans la tente, et il n’y avait qu’une vieille dame aux cheveux blancs assise sur une chaise noire et une boule de cristal qui reposait sur une table.

« Okay ! Pourquoi est-ce que je pense tout à coup à ces vieilles sorcières qui font des présages ! »

« Bonjour ! » Leylin salua la sorcière.

« Amène le formulaire ici ! » Clairement, la sorcière n’avait rien de cela, et sa voix était tout de même très glaciale.

« Leylin hein ? Place tes mains sur la boule de cristal ! »


N.D.T.

1 : Ennea Ivory Ring Tower : Grosso merdo « Tour aux neufs anneaux d’ivoire », pas vraiment sûr de comment traduire ça juste. 


Chapitre précédent                                                                  Index                                                                       Chapitre suivant

Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top