skip to Main Content
Menu

Chapitre 10

_________________________
Warlock of the Magus World
¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯¯


Source

Chapitre précédent                                                                           Index                                                                               Chapitre suivant


Traduction : Blazius
Édition : MissX
Check : Wilden


  Meute de loups


« Parfait ! J’ai déjà fini tous les fruits serpents, je peux saisir cette opportunité pour en ramasser quelques-uns. Mais je ne suis pas sûr qu’il y ait ce genre de plante dans les plaines… »

Leylin pensa intérieurement tandis qu’il s’éloignait graduellement du groupe.

« Processeur I.A. ! Revois les stats de mon corps ! »

[Bip ! Leylin Farlier. Force : 1.6, Agilité : 1.7, Vitalité : 1.5, Statut : En bonne santé.]

Le processeur I.A. retransmit l’information.

« Il n’y a pas vraiment d’amélioration, seulement autour des 0.1 ! » Leylin fronça les sourcils.

« Depuis que tout le monde a commencé à rester dans la carriole, je ne peux plus trouver un endroit approprié pour pratiquer les techniques de respiration. De plus, les effets des remèdes baissent. Selon les calculs, la technique optimisée de respiration de la Lame Croisée devrait me permettre d’augmenter mes stats physiques de base jusqu’à 1.9 avant d’atteindre la limite. Après cela, je ne peux les augmenter qu’après avoir stimulé mon énergie vitale et être devenu un Chevalier… »

Leylin surveillait les filles de l’Alliance Furze de loin, tandis qu’il regardait s’il y avait des herbes et matériaux utiles.

Après un long moment, il leva les yeux au ciel avec déception.

« C’est bien ce que je craignais ! Les conditions sont trop différentes, et les fruits de Serpent ne sont pas capables de survivre dans ces plaines d’herbe. Je ne peux même pas trouver un quelconque substitut adapté ! »

« Hey ! Leylin ! Il est temps de remonter dans la calèche ! » Le bruyant cri de George résonna à distance.

« Compris ! » Errer à distance tout seul attirait non seulement l’attention mais était aussi très dangereux. Ainsi, Leylin ne put qu’abandonner ses projets, et retourner dans l’attelage.

[Attention ! Attention ! Des créatures dangereuses sont en approche.]

Juste à ce moment-là, la voix mécanique du processeur I.A. sonna, et des mots rouges d’avertissement apparurent devant les yeux de Leylin, attirant son attention immédiatement.

« Vite ! Montre la carte ! »

L’expression faciale de Leylin ne changea pas, mais il accéléra son mouvement, atteignant les limites de son corps, et sa main droite étreignit fermement son épée.

Sur la carte virtuelle qui était projetée devant ses yeux, il y avait un large groupe de points rouges s’approchant de leur groupe de carrioles. Les points étaient en train de les entourer lentement et les encercler.

[Bip ! Selon la base de données, ces formes de vie dangereuses sont à 97.8 % similaires aux Sombreloups1  !]

« Sombreloup ! » Les yeux de Leylin se plissèrent tandis qu’il se remémorait les données qui avaient été collectées plus tôt. « Sombreloup : Une espèce de loups qui vit dans les Grandes Plaines de la Mort. Sauvages et cruels, ils chassent généralement en meute. Leur force est estimée autour des 2-3, l’agilité autour des 3-4, et leur vitalité autour des 3-4. »

« Une telle force, ce ne sont certainement pas des créatures que moi, simple Chevalier en devenir, puisse gérer ! »

Les pas de Leylin s’accélérèrent à nouveau, et il courut vers George, disant à voix basse : « On a de la compagnie. Les problèmes arrivent ! »

George regarda la foule environnante et vit que la plupart des jeunes ne se mêlaient pas des affaires des autres. Il prit rapidement sa gourde afin de masquer leurs actions : « Quelle est la situation ? »

« Une meute de Sombreloups ! J’ai remarqué leurs traces ! » dit Leylin rapidement et avec détresse.

« Compris ! » George but quelques gorgées d’eau, puis fit quelques simples signes de main.

Les jeunes de leur alliance qui avaient été choisis comme escorte furent momentanément troublés, mais ils se rappelaient encore des signaux préparés en avance. Instantanément, ils se bougèrent, faisant avancer les filles, tout en leur murmurant quelque chose. Le processus entier fut accompli rapidement et silencieusement. Bien que quelques autres jeunes eussent aussi remarqué que quelque chose se passait et suivaient leur retraite, la plupart d’entre eux en étaient encore inconscients.

Parfois, quand le danger approche, la seule chose dont il faut s’assurer est de courir plus vite que ses compagnons !

« Allons-y ! » Voyant que la plupart des membres de leur alliance avaient pris la retraite avec succès, George et Leylin firent rapidement de même.

« Leylin, tu es même, étonnement, bon en reconnaissance ! » dit George à voix basse à Leylin. Après tout, ils avaient passé pas mal de temps ensemble et étaient familiers l’un avec l’autre ; il savait que Leylin ne mentirait pas à propos d’une chose comme celle-ci.

Bien que les membres de l’Alliance Furze étaient silencieux et s’en allaient de manière ordonnée pour éviter d’alarmer le reste, quelques-uns des autres acolytes étaient assez perspicaces, et ils se joignirent rapidement au mouvement.

*Bang* *Bang* !

Un gong sonore et perçant résonna : « Les Seigneurs Mages ont détecté un danger ! Tous les acolytes doivent revenir aux attelages ! »

La voix de l’un des hommes en noir retentit, martelant les oreilles de tous les acolytes.

Les acolytes qui se reposaient sur l’herbe furent tous frappés de stupeur, avant de tous se mettre en mouvement, fuyant désespérément vers les calèches.

« Plus besoin de rester discret ! Courons ! » cria George tout en dégainant son épée.

À présent, tous les membres de l’Alliance Furze avaient été alertés, et avaient déjà parcouru une bonne distance, les plus rapides d’entre eux ayant déjà atteint les attelages.

« Aaaouuuuuuuh ! »

À ce moment, un long hurlement résonna, transmettant une impitoyable soif de sang.

Tout autour, les hurlements de loups se firent entendre ; puisque leurs proies avaient découvert leur attaque furtive, ils n’avaient plus qu’à lancer la charge !

Vague après vague, les ombres noires de loups chassèrent après les acolytes en fuite ; ils faisaient deux à trois mètres de long, et leur vitesse était telle qu’une image rémanente noire les précédaient.

« Une meute de Sombreloups ! » L’une des acolytes à l’arrière cria de désespoir.

Juste au moment où elle cria, une ombre noire se rua sur elle, l’impact la faisant chuter au sol. En un instant, l’immense mâchoire impitoyable remplie de dents acérées se referma brutalement, arrachant sa gorge alors qu’elle mourait les yeux remplis de désespoir.

Quelques-uns des acolytes en fuite furent attirés par les cris et tournèrent la tête pour regarder, avant de crier de panique tandis qu’ils assistaient à l’horrible spectacle et accéléraient leurs pas.

Une autre jeune fille dont le visage était rempli de larmes était en train de courir et de crier : « Maman ! Maman ! Je veux ma maman… ! »

« Ces pitoyables gamins, ils commencent déjà à perdre du terrain ? » À l’heure qu’il est, Leylin avait déjà atteint les carrioles, et il pouvait voire la scène entière se jouer devant lui.

*Swoosh* *Swoosh*

Exactement à cet instant, sept ombres sombres sortirent des attelages, chacune brandissant une immense épée de la taille d’un homme, qui sifflait à travers l’air tandis qu’ils chargeaient en direction de la meute de loups.

« Ce sont les Chevaliers ! Ils attaquent ! » pensa intérieurement Leylin.

« Les stats de ces loups étaient en moyenne aux alentours de 3 et étaient plutôt équivalentes à celles des Chevaliers. Toutefois, les humains ont la capacité d’utiliser des armes, ainsi que leur intelligence ; de plus, les Chevaliers devraient posséder des techniques secrètes qui peuvent grandement augmenter leur potentiel et leur permettre de faire surgir une plus grande puissance quand c’est nécessaire ! Si c’est en un contre un ou même un contre trois, ces loups ne sont certainement pas une menace pour les Chevaliers. Toutefois, vu leur nombre actuel… »

Leylin avait l’air inquiet tandis qu’il regardait les plusieurs centaines de points rouges qui les encerclaient. « Auparavant, même avec tout juste une centaine de loups, ils ont réussi à atteindre les attelages, et même à endommager certains d’entre eux. Avec ces centaines de loups… Peut-être qu’aujourd’hui, nous allons finalement voir ces mystérieux Mages montrer de quoi ils sont capables ! »

*Psh* ! L’un des Chevaliers brandit son immense lame, traçant l’air d’une lumière argentée tandis qu’il fendit un loup en deux !

« Héhé ! » Le Chevalier lécha le sang sur ses lèvres, l’air féroce : « Viens, ma petite jolie ! »

« Merci… Merci beaucoup, Sir ! » La petite fille qui venait d’être sauvée continua à le remercier à maintes reprises, les larmes aux yeux. Il s’agissait de la fille qui appelait sa mère un peu plus tôt.

« Est-ce que tu es idiote ? Va-t’en maintenant ! » Le Chevalier ne tourna même pas la tête et chargea devant lui vers les loups.

Alors seulement la fille sembla prendre conscience de la réalité de la situation, et courut vers les attelages.

« Dépêchez ! Arrangez les attelages en un cercle pour mettre en place une formation défensive, les filles devraient rester en retrait tandis que les garçons prennent leur épée et mettent en place un périmètre de défense ! »

Le Chevalier qui était resté dans le campement criait des ordres.

« Très bien ! » George fut le premier à crier une réponse, sautant sur l’un des attelages pour diriger les membres de l’alliance.

« Il est temps de se battre pour nos vies ! » Leylin agrippa son épée et murmura tout seul.

Regardant ce qui se passait devant lui, il remarqua que les membres de l’Alliance Furze avaient subi le moins de pertes grâce à son avertissement opportun ; en dehors de quelques-uns qui avaient trébuché en courant et s’étaient légèrement blessés, il n’y avait aucune mort ou blessure grave.

En revanche, beaucoup parmi les autres acolytes avaient été tués ou blessés, par exemple, il avait découvert qu’il manquait deux garçons dans la petite clique d’Ourin, tandis que les autres avaient tous reçu une blessure quelconque. Il semblait qu’ils avaient eu juste assez de chance pour sauver leur vie.

« Bien ! Nous avons secouru tous ceux qui pouvaient l’être ! »

Le corps d’Angelo était couvert de sang tandis qu’il retournait à la formation de défense, et il vit immédiatement Leylin, qui agrippait son épée de ses deux mains et était en position de combat.

« N’as-tu pas peur ? » demanda le Chevalier.

« En ce moment, être effrayé ne me serait d’aucune aide, non ? » répondit Leylin. Ses mains raffermirent leur étreinte ; après tout, même dans sa vie passée, un spectacle aussi sanglant n’était pas ordinaire.

« Héhé ! Ces Sombreloups sont sournois et intelligents, tant qu’on leur fait savoir que nous ne sommes pas une cible facile et qu’ils subiront beaucoup de pertes pour nous tuer, ils vont définitivement s’enfuir ! » dit Angelo passivement.

Bien qu’il ne sût pas si le Chevalier essayait juste de le réconforter, Leylin lâcha un évident soupir de soulagement.

« Aaoouuuh ! » Les quelques acolytes qui étaient tombés précédemment étaient déjà morts à présent, et avec l’odeur du sang dans l’air, les loups devinrent enragés et chargèrent sauvagement contre les attelages.

« Les voilà qui arrivent ! Tout le monde, soyez prudent ! Nous ferons de notre mieux pour vous protéger, mais nous ne sommes pas si nombreux et nous en laisserons certainement passer quelques-uns. À ce moment, vous devrez vous battre pour vos vies ! » La voix bruyante d’Angelo retentit, tandis qu’il brandissait son immense épée, se tenant au front avec les autres Chevaliers.

« Crevez ! » Les Chevaliers crièrent, et Leylin put apercevoir une faible lueur brillant autour de leur large épée.

Alors qu’une énorme lame fendit vers le bas, le loup chargeant à l’avant eut un trou à travers sa poitrine, le faisant partir en arrière tandis que le sang giclait en l’air.

Pendant un moment, la douzaine de silhouettes noires se tint telle une forteresse inébranlable, bloquant les loups.

« Nous devrions aussi combattre ! Nous devons aider les Chevaliers et réduire leur fardeau ! » George marcha vers Leylin et lui parla.

« Oui, si cela continue, les Chevaliers vont devenir trop fatigués pour combattre, et nous serons tous dans de beaux draps ! » Leylin hocha de la tête en approbation.

Sous la direction de George, tous les garçons prirent leur épée et se placèrent derrière les Chevaliers, attaquant les loups féroces depuis les côtés !

« Aaouuh ! » Les hurlements des loups ne cessaient pas, et Leylin était en train de faire face à un gros loup de deux mètres.

Alors que le loup grondait, Leylin pouvait sentir la puanteur qui en émanait.

« Processeur A.I. ! Scanne le champ de bataille et détermine la méthode la plus efficace pour tuer ! »

[Tâche assignée. Début de la simulation ! Initialisation du mode d’assistance !] Une lumière scintilla devant les yeux de Leylin, et une image panoramique en 3D apparut.

Le loup lui faisant face lança finalement une attaque, et une griffe luisante tachetée de sang frappa vers Leylin, suivit d’une vague d’air chaud.

[L’hôte est attaqué ! La méthode la plus efficace pour y parer : Utiliser l’épée pour la bloquer avec un angle de 50 degrés vers la droite, puis percer !]

« Ha ! » cria Leylin alors qu’il utilisait la technique de respiration, concentrant sa force dans les muscles de ses bras en suivant les instructions, balayant son épée vers la droite et repoussant la griffe.

*BANG* Leylin ressentit un choc traverser son bras à travers l’impact, lui donnant l’impression de s’être ramassé un large morceau de métal.

« La force de ce loup est bien plus grande que la mienne, si je continue comme ça, je vais me fatiguer trop vite. Je vais devoir finir cet affrontement rapidement ! »


N.D.T

1 : Direwolf – J’ai longtemps hésité sur ce terme. Ce qu’il faut savoir, c’est que c’est un mot « inventé », tiré de l’expression anglaise existante, dire wolf (lit. loup sinistre), en deux mots. C’est un loup préhistorique, qui en français est désigné sous le doux nom latin de Canis Dirus. J’ai finalement opté pour Sombreloup, mais le sens se perd. Pour être plus littéral, j’aurais pu écrire Sinistroloup, mais ça me plaisait moins.


Chapitre précédent                                                                           Index                                                                               Chapitre suivant

Cet article comporte 14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top