skip to Main Content
Menu

The Legendary Moonlight Sculptor Chapitre 04


Source : Version anglaise

Traduit par : Nyaki (le début) puis Magycio
Edité par : Kayorko
Checké par : Magycio

Chapitre 4 : Le terrifiant Weed


      La civilisation du Continent de Versailles est née il y a environ un million et huit milliers d’années. À l’époque, humains, elfes, nains et orcs vivaient en harmonie.

 Les naines, avec leurs mains habiles, servaient de sage-femme pour les bébés orcs. Les elfes et les humaines, quant à elles, les baptisaient puis leur donnaient le bain. Les quatre races vivaient ensemble, chacune compensant ce qu’il manquait aux autres.

 Les archers elfes cueillaient les fruits des arbres, les artisans nains fabriquaient des outils, et les éclaireurs humains chassaient du gibier au côté des guerriers orcs. Comme le monde regorgeait de monstres, ces faibles races n’avaient d’autres choix que de compter les unes sur les autres pour survivre.

 Les orcs, qui atteignaient leur taille adulte en deux à trois ans, étaient de bons guerriers par nature. Nés avec une force surnaturelle et un instinct du combat inné, ils réclamèrent un jour la régence des quatre races, en nom comme en fait, comme aucunes autres races ne pouvaient rivaliser avec leur fécondité et leurs compétences en combat.

 Néanmoins, quand les humains conçurent les techniques agricoles, apprivoisant les plantes et les animaux, ils prirent le contrôle de la gestion des provisions, et défièrent peu à peu la suprématie des orcs.

 Les elfes, qui apprirent la magie élémentaire et spirituelle grâce à leur affinité avec la Nature, devinrent arrogants et commencèrent à s’éloigner des orcs, qu’ils qualifiaient d’ignorants.

 Les nains firent, quant à eux, progresser la technologie du métal jour après jour, leur permettant de défier aussi la suprématie des orcs.

 L’alliance entre les quatre races fut démantelée après une succession de désaccords hostiles et des accès de jalousie.

 Finalement les humains construisirent des villages, puis des villes, sur les terres fertiles qui s’unirent par la suite pour former des royaumes.

 Les elfes partirent s’installer dans la Forêt Sans Retour où les éléments et les esprits voyaient leurs effets amplifiés.

 Les orcs se dispersèrent sur toutes les contrées sauvages et le sol vierge, chassant les animaux sauvages et inquiétant les peuples civilisés quand ils le voulaient, profitant des combats sans aucunes contraintes.

 Les nains restèrent terrés dans leurs montagnes, exploitant le minerai brut et affinant leur artisanat.

 Inévitablement, les humains et les orcs se querellèrent sur la nourriture rare, et les elfes et les nains luttèrent pour préserver leur suprématie sur la Nature.

 C’est l’histoire du continent de Versailles, la légende oubliée des quatre races.

 

 *****

 

 La rumeur sur le personnage étrange présent dans la ville se répandit comme une traînée de poudre dans toute la Citadelle de Serabourg.

 Elle portait sur une bête qui abattait sans un mot une épée en bois sur un épouvantail depuis quatre semaines consécutives dans la Salle d’Entraînement.

 *Fwoosh*

 *Bam*

 Weed frappait silencieusement de son épée en bois. Ses coups sur l’épouvantail ne montraient aucune pitié. Chaque fois que l’épée en bois coupait l’épouvantail, un bruit sourd éclatait. Comme sa force et son agilité augmentaient constamment, ses coups avec l’épée en bois avaient gagné en puissance graduellement. Auparavant, il était satisfait rien qu’en éraflant simplement l’épouvantail.

 « C’est vraiment un joueur ?

 – Tu crois que c’est une vraie personne ? Peu probable.

 – Regardez-le. Je parie qu’il ne l’est pas.

 – ça pourrait être un PNJ ?

 – Étant donné son apparition soudaine…

 – Il pourrait être un PNJ lié à une quête ! »

 Le regard de certains joueurs se mit à briller d’enthousiasme et plusieurs joueurs proposèrent de la nourriture et de l’argent à Weed pour gagner ses faveurs, se demandant s’il était un PNJ pour une quête secrète. Trop fier pour accepter de se faire traiter comme un mendiant, Weed déclina continuellement leurs cadeaux, mais ils étaient tenaces.

« Allez, s’il te plait, prends ça…

 – Vous voulez autre chose ? Dites-le-moi et je vais vous le chercher.

 – Tu ne crois pas qu’une épée en acier serait définitivement mieux que cette épée en bois ? Je peux te donner une épée longue, et elle te sera utile. »

 Ils suivaient Weed dans l’espoir qu’il puisse leur donner une quête spéciale. Bien qu’ils ne soient pas sûrs d’eux, ils continuaient. À plusieurs reprises, Weed nia être un PNJ et les chassa en leur disant qu’ils dérangeaient son entraînement. Étrangement, cela renforçait plutôt leur conviction.

 « Il n’accepte aucun cadeau.

 – Qui peut taper un épouvantail non pas un ou deux jours, mais bien quatre semaines d’affilées ?

 – Et c’est un grand ami de l’instructeur…! »

 L’instructeur, qui avait toujours ignoré les joueurs, les considérant comme une gêne, allait jusqu’à partager son repas avec lui tous les jours. Aux yeux de tous, Weed ne ressemblait pas à un humain. Le seul moyen de différencier les joueurs des PNJs c’était quand ils sortent de leur rôle. C’est pourquoi Weed provoquait une telle incompréhension parmi les autres joueurs.

 Plusieurs joueurs de haut niveau comprirent l’intention de Weed d’augmenter sa force et ses autres caractéristiques. Ils se rapprochèrent de lui et se montrèrent aimables avec lui. Ils l’abordaient délibérément, sachant très bien qu’il était un joueur.

 « Si tu rejoins mon clan, nous serons avec toi pour t’éviter d’être déçu.

 – Nous te sponsoriserons jusqu’à ce que tu sois niveau cent. On ne lésinera pas sur les dépenses. »

 Royal Road a un concept de clans et de guildes comme beaucoup d’autres jeux en ligne, mais il y a un enjeu bien plus grand.

 Empereur !

 Le but de tous les clans avec des joueurs haut niveau est d’introniser un Empereur dans leurs rangs— pour fonder leur propre empire sur le Continent de Versailles, et régner sur le monde.

 En collectant les taxes tous les mois, les châtelains et les monarques peuvent construire des complexes comme des granges et des forges dans les villes qu’ils supervisent, ou financer des recrues et les entraîner.

 Être un dirigeant qui gère les affaires de l’état, développe l’économie et fait progresser la technologie, permet de devenir très puissant. Les innovations technologiques mènent à un meilleur armement produit par les forgerons et la taille d’une ville dépend de sa sécurité publique et de son hygiène publique.

 En formulant des politiques nationales et régionales, et en instaurant des relations diplomatiques, le roi au sommet d’une société pyramidale exercera plus d’autorité que n’importe qui d’autre. Les rois encouragent les villes et les forteresses à étendre leur domaine et à attirer plus d’immigrants qui deviendront sujets à leur loi. En dehors des affaires internes, il y a la guerre.

 Si et quand quelqu’un déclare la guerre, les armées appelées par les rois ambitieux se livrent à des batailles entre elles sous le commandement de généraux. Les joueurs débutants dans la position de sujets espèrent que leur joueur roi soit sage et juste. Par conséquence, les villes où ils résident deviendront plus prospères, et le commerce sera plus dynamique, ce qui encourage les joueurs à vouloir aller plus loin dans le jeu.

 Malgré tout, Weed déclina toutes les propositions des clans.

 

 *Ding*

————————————————————————————————

– Force augmentée de 1 point (+1 FOR) –

– Agilité augmentée de 1 point (+1 AGI) –

– Vitalité augmentée de 1 point (+1 VIT) –

– Réputation augmentée de 20 points (+20 REP) –

– Vie augmentée de 100 points (+100 PV) –

————————————————————————————————

 

L’épée en bois, qui n’avait montré aucun signe avant-garde de s’arrêter, se figea soudain. Weed ferma les yeux.

 « J’ai enfin réussi. » Weed laissa échapper un long soupir de soulagement.

 Pendant quatre semaines, selon le temps d’écoulement interne du jeu, Weed avait amélioré ses caractéristiques autant qu’il le pouvait dans la Salle d’Entraînement. À sa grande surprise, il obtint un peu de réputation – ça ne fait jamais de mal d’avoir de la réputation. Plus vous avez de réputation, moins cher vous pouvez acheter des biens dans les épiceries ou les ateliers de forgerons, et plus vous êtes respectés quand vous parlez ou négociez avec des PNJs.

 L’instructeur, qui regardait Weed avec un sourire aux lèvres, marcha vers lui et dit :

 « Bon travail, Weed-nim.

 – Merci, monsieur.

 – Je ne m’attendais pas à ce que tu ailles aussi loin. Néanmoins tu as vaincu mes préjugés. Je suis très fier de toi.

 – Je suis redevable à votre enseignement, Honorable Instructeur.

 – Ha ha ! Tu as parfaitement raison. »

 L’instructeur rit de bon cœur. Weed savait d’expérience à quel point un simple mot pouvait mettre l’instructeur aux anges.

 L’instructeur remit une épée à Weed.

 

 *Ding*

 ————————————————————————————————

Objet : Epée Robuste en Acier

 ————————————————————————————————

 

« Quelle est cette épée..?

 – Elle est à toi. Cette épée est remise à ceux qui finissent l’entraînement de base.

 – Entraînement de base… »

 Une question vint soudain à l’esprit de Weed.

 Il avait appris par hasard qu’il pouvait améliorer ses caractéristiques en frappant un épouvantail d’une épée en bois dans la Salle d’Entraînement. En épluchant les forums de communautés de jeux en ligne, il avait lu un post à ce sujet dans un forum tenu par deux ou trois petits clans. Ainsi, il s’était concentré à augmenter ses caractéristiques autant que possible dans la Salle d’Entraînement avant de commencer sérieusement.

 Weed avait une bonne raison pour cela, même s’il admettait que cela pouvait sembler inefficace d’investir quatre semaines pour augmenter lentement ses caractéristiques une par une. Quant aux autres joueurs, ils préféraient perdre moins de temps à obtenir un objet qui augmentaient leurs caractéristiques.

 ‘Néanmoins,’ pensa Weed, ‘ce n’est pas la même chose que de s’entraîner dur pour augmenter les caractéristiques de base de son personnage. Ca fait une différence. Une grande même.’

 Si vous avez de la chance, vous pouviez trouver un bon objet pendant un voyage, mais cela ne changerait pas vos caractéristiques de base, quel que soit l’objet équipé. Supposez que vous augmentez votre force de quarante points, et imaginez maintenant ce que ce serait si vous portiez un collier +50 FOR.

 Les caractéristiques que Weed avait entraîné dans la Salle d’Entraînement l’aiderait jusqu’à la dernière seconde de jeu.

 Weed réfléchit à la signification de la remarque de l’instructeur et demanda enfin, « Est-ce que vous savez combien de personne ont terminé l’entraînement de base jusqu’à aujourd’hui ?

 – seize ici. » Répondit promptement l’instructeur. Il ajouta : « Le continent est vaste, Weed-nim. Je pense qu’il y a un total de trois mille huit cents étrangers qui ont fini l’entraînement basique dans toutes les Salles d’Entraînement. Pour autant que je sache, personne n’a fini l’entraînement de base aussi vite que tu l’as fait. »

Trois mille huit cents personnes ! Le regard de Weed s’enflamma.

 « Ce sont mes rivaux potentiels. »

 Sa seconde question interrompit un bref silence.

 « Vous dites que c’est l’entraînement de base. Cela veut dire que vous proposez un entraînement de niveau supérieur ?

 – Non, mais d’autres endroits oui.

 – Où sont-ils ?

 – Je ne sais pas où ils sont situés. J’ai entendu dire qu’ils ne sont ouverts qu’à ceux qui sont destinés à les trouver. Terminer un entraînement basique est un prérequis pour se qualifier au niveau suivant d’entraînement.

 – Merci pour ces renseignements, Honorable Instructeur.

 – Je t’en prie. »

 Weed en avait terminé avec la Salle d’Entraînement. Quand il se retourna pour partir, l’instructeur l’appela.

 « Weed-nim, est-ce que tu as un plan ?

 – Pardonnez-moi, monsieur ?

 –  Un corps expéditionnaire va partir pour la Tanière de Litvart dans une semaine. Le commandant est l’un de mes collègues. Son nom est Midvale. Si tu rien de mieux à faire maintenant, pourquoi ne te joindrais-tu pas à lui ? »

 

 *Ding*

————————————————————————————————

Quête : Une Opération de Nettoyage dans la Tanière de Litvart

 Le Royaume Rosenheim a beaucoup souffert des monstres, dont le nombre a augmenté lors de la dernière décennie. Le roi Theodarren, dirigeant droit et bienveillant de Rosenheim, a publié un décret royal pour ordonner à l’éminent chevalier, Sir Midvale, d’explorer la Tanière de Litvart et éradiquer les monstres. Éradiquez les monstres dans la Tanière de Litvart avec Sir Midvale et ses soldats.

 Difficulté : E

 Condition de la quête :

Echoue si vous êtes tué.

 ————————————————————————————————

 

La proposition de l’instructeur était une mission que n’importe quel autre joueur se serait empressé d’accepter avec joie. L’Armée Royale de Rosenheim regorge de soldats bien organisés et surentraînés. Le niveau moyen des fantassins est de presque trente, et le niveau d’un chevalier dépasse les cent cinquante en général.

 En particulier les chevaliers dont le nom est révéré dans l’armée en tant Chevalier Titré. Leurs niveaux vont de cent quatre-vingts à deux cent vingt. La taille de cette expédition pouvait nettoyer n’importe quelle tanière sans problème. La Tanière de Litvart ne serait pas une exception.

 D’après les recherches de Weed, la Tanière de Litvart était infestée de kobolds au niveau dans la vingtaine, et de gobelins dans la cinquantaine.

 Tout ce que Weed aurait à faire après avoir rejoint l’expédition pour cette mission était de rester en vie, qu’il prenne une part active ou non dans la bataille. C’était une occasion en or qui lui était offerte par la bonté de l’instructeur. Mais Weed fit non de la tête.

 « Je suis désolé, monsieur. »

 

*Ding*

————————————————————————————————

Vous avez refusé la quête !

 ————————————————————————————————

 

« Impossible. Qu’est-ce qui te tracasse, Weed-nim…?

 – Ce n’est rien. C’est juste que je n’ai pas encore de classe.

 – Oh par Freya… Tu as raison ! J’ai réagi trop vite. Viens me voir quand tu le souhaites, je te ferai savoir si je peux te recommander une quête qui t’est appropriée. »

 L’instructeur n’avait pas seulement atteint le niveau deux cent, mais aussi gardé contact avec les soldats qu’il avait entrainé. En d’autres mots, il avait créé son propre réseau dans l’Armée Royal. Et grâce au statut relativement modeste de l’instructeur, ça n’avait pas été découvert par les officiers haut-gradés.

 Soudain, l’instructeur demanda à voix basse :

 « Weed-nim, as-tu décidé quelle classe tu veux choisir ?

 – Je n’ai pas encore choisi. Je dois aller à la guilde des services de renseignement, et voir quelle classe ils me recommanderont. »

 La guilde des services de renseignement donne des conseils aux joueurs, selon leurs caractéristiques et compétences. Au début, la plupart des joueurs suivent un chemin similaire, alors la guilde les classe en deux groupes – classes de combat (mêlée et support) et classes d’artisanat, dont les marchands.

 En de rares occasions, la guilde dévoile des classes cachées. De très rares occasions, il est vrai.

 « Je te le dis seulement parce que tu es… un homme de confiance qui a refusé l’opportunité de se convertir en la classe de pacotille de sculpteur. Réponds-moi honnêtement, Weed-nim – regrettes-tu de ne pas avoir pris le couteau de sculpteur ?

 – Pas du tout, monsieur ! Sculpteur, je ne le deviendrai jamais, quoiqu’il arrive.

 – Hmpf, je n’ai jamais dit cela à qui que ce soit d’autre… tu es le premier. Rapproche-toi. »

 La voix de l’instructeur devint un faible murmure. Il chuchota à l’oreille de Weed. Weed eut la chair de poule quand le souffle de l’instructeur semblable à celui d’un orc passa sur son visage, mais il contint son dégoût.

 « Tu recherches une bonne classe. Je vais t’aider. As-tu entendu parler du Sage Rodriguez ?

 – Oui, monsieur.

 – Va lui rendre visite. Loué comme l’Étoile de la Sagesse, il est révéré comme étant instruit dans toutes choses. Il te dira quelle profession te correspond le mieux. Ce sera bien mieux qu’une vulgaire guilde de renseignements. Mais…

 – …?

 – Le problème c’est que le Conseiller est un drôle d’oiseau. Pire encore, on ne sait jamais où il va bondir ensuite. Il est désagréable, méchant et étroit d’esprit.

 – …

 –  Tu ne peux pas le voir en personne par les moyens conventionnels. Il ne va pas s’embêter à t’écouter. Mais si tu lui donnes ceci, il te fera une faveur, une seule. »

 

*Ding*

————————————————————————————————

Vous avez reçu :

Objet : Mouchoir de la Reine Evane

 ————————————————————————————————

 

« Merci, Honorable Instructeur.

 – Ce n’est rien. Je me sens plutôt responsable de ta décision, car je ne peux nier que beaucoup de combattants à l’épée sont pires que des sculpteurs du clair de lune. Je prie Freya que tu aies une bonne classe. Prends gare au Conseiller Rodriguez, il n’a aucune honte, donc tu ne dois pas lui dire ce que tu veux avant qu’il ne te parle. »

 Quand Weed fit ses adieux à l’instructeur en sortant de la Salle d’Entraînement, un homme immense l’approcha.

 Le nom du géant était Python, un guerrier sans peur avec une épée gigantesque.

 « Tu pars maintenant ?

 – Oui.

 – Hmm, où vas-tu ?

 – Je vais d’abord trouver une classe, puis je vais travailler dur pour monter de niveau.

 – Je suis sûr que tu vas atteindre le sommet très vite. Je n’avais jamais vu une personne aussi inébranlable que toi dans les jeux en ligne ! Bien que je sois fier de ma force, tu es littéralement un homme d’acier. »

 Python était un guerrier de niveau deux cent quatre-vingt-huit.

 Il avait appris une nouvelle compétence, alors il était venu à la Salle d’Entraînement l’essayer. Quand il était arrivé à la salle, elle était bondée d’utilisateurs qui s’étaient rassemblé pour observer Weed.

 Python fut aussi curieux.

 Quelques personnes prenaient Weed pour un PNJ, mais quand Python, entouré par la foule, entendit qu’un joueur pouvait augmenter ses caractéristiques dans la Salle d’Entraînement, il avait commencé à donner de grands coups à l’épouvantail juste à côté de Weed.

 La force libérée par le corps massif de Python fut choquante. Avec quelques autres joueurs qui avaient participé à la scène, Python avait involontairement détourné l’attention de la foule de Weed.

 La dernière semaine, Python fut le seul joueur à qui Weed avait parlé.

 « Merci du compliment.

 – Bref, j’ai hâte de voir ça ! Le jour où on se rencontrera de nouveau. Tu ne me décevras pas, n’est-ce pas ?

 – Tu vas être déçu.

 – Hein ?

 – Par ta faiblesse. Je suis bien plus fort que tu ne peux l’imaginer.

 – Fahahahaha ! »

 Python rit de bon cœur. Comme son niveau était en haut des deux cent quatre-vingts, il était parmi les plus forts et était traité avec respect partout où il allait. Il était intrigué par Weed qui pouvait faire des remarques aussi cinglantes aux plus puissants.

 Les yeux de Python se froncèrent un peu plus sérieusement.

 « J’ai vraiment hâte.

 – Prend soin de toi. »

 Weed lui dit au revoir et se dirigea vers le manoir du Sage Rodriguez.

 « Sage Rodriguez, l’Étoile de la Sagesse, est omnipotent dans la connaissance. Il me guidera pour la classe que je dois choisir, » se dit-il.

 

*****

 

Le manoir du Conseiller Rodriguez se situait dans la partie nord de la Citadelle de Serabourg, et des soldats montaient la garde autour de celui-ci.

 Dès que Weed s’approcha des portes, deux soldats l’interpellèrent et lui demandèrent de s’arrêter.

 « Halte ! Que faites-vous ici, étranger ?

 – Je suis ici pour voir le Conseiller. J’ai quelque chose pour lui que l’instructeur de la Salle d’Entraînement m’a confié.

 – C’est dommage. Je comprends que vous ayez des affaires dont vous devez vous occuper, mais le Conseiller n’attend personne avec si peu de renommée », répondit le soldat d’un ton neutre.

 « Mais j’ai un objet que l’instructeur m’a demandé de délivrer au Conseiller en personne.

 – Ce n’est pas mon problème. Vous pensez être autorisé à voir monseigneur simplement parce que vous avez quelque chose pour lui ?

 – … »

 En d’autres mots, il lui fallait une réputation impressionnante, ou une renommée importante, pour pouvoir rencontrer des Rois ou des nobles, et la réputation de Weed était de seulement vingt, ce qui est bien trop faible pour pouvoir entrer dans le manoir du Conseiller.

 « Je connais moi-même très bien l’instructeur de la Salle d’Entraînement. Il m’a entraîné de ses propres mains. Néanmoins, je ne peux pas vous permettre d’entrer dans le manoir.

 – Dans ce cas, m’autorisez-vous à rester ici tant que je n’entre pas dans le manoir ? »

 Les gardes restèrent perplexes face à la question de Weed.

 « Expliquez-vous clairement, voyageur.

 – Je vous demande si ça vous dérange si je m’assois simplement dans la rue et attends que le sage sorte.

 – Pas du tout. » Le soldat ajouta avec indifférence, « La rue est ouverte à tous. »

 Weed hocha la tête.

 « Merci de votre permission.

 – Ce n’est rien. Mais…

 – Qu’y a-t-il ?

 – Je vous dis ça seulement parce que vous êtes une connaissance de l’instructeur – le Conseiller s’enferme souvent dans le manoir pendant une semaine. En particulier quand un visiteur importun vient frapper à sa porte, il va sans aucun doute la garder fermer. Êtes-vous toujours disposé à l’attendre ? »

 Liu Bei est allé voir Zhuge Liang trois fois pour le recruter, et il se révéla être la clef de voûte dans la fondation d’une nouvelle dynastie dans le sud-ouest de la Chine. Se remémorant l’histoire célèbre, Weed hocha la tête.

 « Ouaip. »

 Weed s’accroupit en face du manoir, s’attendant à tout moment à la sortie du Conseiller. Il discutait parfois avec les gardes, et apprit rapidement que l’instructeur était très respecté parmi les guerriers.

 « Un homme qui avait un jour rêvé de chevalerie, et qui est aujourd’hui entièrement qualifié pour. »

 Pendant ce temps, la nuit approchait et le manoir du Sage s’assombrissait.

 « Je serais un menteur si je disais que je m’attendais à avoir ce que je voulais dès le premier jour. Il ne peut pas se cacher à l’intérieur pour toujours. » Murmura Weed pour lui-même.

 Weed trouvait futile de monter la garde devant le manoir puisque le Conseiller dormait. Il se retira et se dirigea vers la porte.

 La nuit éclairée par la lune augmente la brutalité des monstres dans le Continent de Versailles. Ils sont plus puissants de moitié mais offrent en contrepartie un tiers de points d’expérience supplémentaire. Cela accroît l’attention des joueurs pour éviter le risque de mourir.

 Cette nuit marqua la première aventure de Weed en dehors de la Citadelle. Dans les champs en plein air, un tas de joueurs courait après les renards, lapins et ratons laveur. Une scène créée par les noobs que Weed allait bientôt rejoindre.

 « Qu’est-ce que je pourrais utiliser comme arme…? »

 Il sortit l’épée en acier offerte par l’instructeur et la tint fermement.

 

”Examiner l’Objet : Epée Robuste en Acier”

————————————————————————————————

Objet : Epée Robuste en Acier

 Durabilité : 54/54

Dégâts : 10-14

 Offerte à ceux qui ont terminé l’entraînement de base. Cette longue épée est très utilisée et est meilleure que n’importe quel arme de base disponible dans un atelier de forgeron.

 Conditions :

Force 40+

Vitalité 35+

 Équipé :

+10 Force

 ————————————————————————————————

 

L’épée offerte par l’instructeur était l’une des meilleures disponibles pour Weed. Il donna quelques coups et réalisa que son équilibre était idéal et qu’il était à l’aise avec elle. Weed examina l’autre arme.

 

”Examiner l’Objet : Couteau de Sculpture”

————————————————————————————————

Objet : Couteau de Sculpture de Zahab

 Durabilité : 984/1000

Dégâts : 40-54

 Un petit couteau court de sculpteur, construit spécifiquement pour une confection délicate. Ce couteau est très coupant.

 Équipé :

Augmente vos chances de faire un coup critique.

 ————————————————————————————————

 

Le couteau de sculpture infligeait plus de dégâts que l’épée robuste en acier, mais Weed choisit cette dernière. D’abord parce qu’elle était plus longue, et ainsi touchait de plus loin. Ensuite parce qu’avec le couteau de sculpture, il trouvait cela difficile de frapper l’ennemi. L’épée robuste en acier était plus utile pour tuer des monstres.

 De plus, le couteau de sculpture ne s’usait pas facilement, grâce à sa haute durabilité, mais cet avantage n’intéressait pas Weed qui avait obtenu la compétence de réparation. L’épée robuste en acier offrait plus d’opportunité d’améliorer la compétence puisqu’elle était comparativement plus fragile et demandait une maintenance régulière.

« Bien. J’imagine que je suis prêt à partir. » Weed donna des coups autour de lui avec son épée en fer. « Ratons laveurs, renards, loups, venez. Je vais tous vous abattre. »

 Au moment où il partait chasser—

 « Excuse-moi. » Quelqu’un parla à Weed, qui marchait en silence.

 « Es-tu seul ? » Weed se retourna. Il vit une fille mignonne juste en face de lui. Elle portait un chapeau en coton et une armure en cuir bleutée.

 « Une fille, » se dit-il.

 « Oui, il n’y a que moi. Weed avait baissé la voix.

 – Est-ce que tu veux te joindre à nous pour chasser ? On a un mage, un prêtre, un archer et un moine. »

 Weed regarda derrière elle avant de répondre. Il y avait deux filles en robes et un homme qu’il devina être un ranger. Une fois qu’il les eut jaugés, il comprit pourquoi ils avaient demandé à un étranger de rejoindre leur groupe.

 Ces joueurs étaient des « squishy », c’est-à-dire des personnages fragiles, qui portaient des vêtements et armures en cuir, limités aux attaques à distance. Ils avaient donc besoin d’un élément manquant — un tank qui pourrait leur offrir une protection.

 Ce n’est pas une mauvaise affaire. C’est mon premier combat, et c’est probablement mieux de commencer dans un groupe. Il vaut mieux prévenir que guérir, se dit-il.

 Weed accepta sans hésiter.

 « C’est bon pour moi.

 – Merci. »

 Weed rejoignit rapidement le groupe.

 « Ravie de te rencontrer. Je suis Irène, prêtresse de niveau sept. Je suis spécialisée dans les soins et les compétences de protection divine.

 – Je suis une mage niveau six, je m’appelle Romuna. J’utilise surtout l’élément du Feu. »

 Les deux filles s’étaient présentées en premier, et puis ce fut le tour de l’homme. Il étudia le visage de Weed avec curiosité avant de parler.

 « Je suis Pale, archer niveau six. T’as pas froid aux yeux, mon vieux, d’aller chasser tout seul en pleine nuit comme ça.

 – Héhé, je suis Surka, moine de niveau sept. »

 Ils lui avaient dit leurs noms et niveaux, et maintenant c’était le tour de Weed.

 « Moi c’est Weed. Niveau trois.

 – … »

 Un choc saisit les autres qui restèrent muets. Pale prit son courage à deux mains et demanda :

 « Et quel est ton équipement ?

 – Tout ce que j’ai c’est cette épée

 – … »

 Au fond de ses poches, Weed n’avait que cinq pièces d’argent. Une bonne armure en cuir coûtait trente pièces d’argent. Weed ne s’était pas embêté avec des quêtes ordinaires alors il n’avait même pas assez d’argent pour se payer une armure en cuir.

 « Et ta classe, c’est…?

 – Pas encore choisie. »

 Répondit Weed, secouant la tête avec un air dubitatif. Il sentait que quelque chose n’allait pas, bien qu’il ne voie pas encore quoi.

 « Ca alors ! » Laissa finalement échapper Pale. Il semblait complètement perdu. « J’imagine que c’est ton choix de prendre ton temps pour choisir la meilleure classe pour toi… Au fait, on aurait dit que tu chassais seul. C’est la première fois que tu viens par ici ?

 – Oui, je suis nouveau aux jeux en réalité augmentée.

 – Je vois. Pourquoi ne suis-je pas surpris d’entendre ça ? »

 À la réponse franche de Weed, Irène et Romuna regardèrent Surka avec un air de remontrance. Leurs regards disaient qu’elle avait choisi le mauvais type.

 Niveau trois, classe : pas encore choisie.

 Et ce n’était pas le pire, car ce gamin, minable d’apparence, était un noob dans la réalité virtuelle. Un manque d’expérience se révèle généralement mortel quand on est confronté à un monstre lors de son premier combat. On perd son calme, la raison, et puis la vie. Dans cet ordre.

 Ils le savaient, car ils avaient déjà vécu l’expérience d’être des noobs. Ces animaux, quoique ajustés pour les débutants des alentours de la Citadelle, restaient néanmoins relativement féroces et puissants. Un véritable défi pour un joueur solitaire.

 « Fiou… Je crois qu’on a un problème. »

 Pale ne savait pas quoi dire et afficha un sourire gêné. Weed décida d’en venir directement au fait pour épargner à tout le monde le gêne.

 « Je vais quitter le groupe si vous pensez que je ferai plus de mal que de bien.

 – Je suis désolée. »

 Surka reconnu son erreur et s’inclina devant Weed d’un air désolé. En y regardant de plus près, elle vit qu’il portait l’équipement basique.

 « Je pensais qu’il était fort comme il avait cette épée en acier. Ah, mais où est-ce qu’il a trouvé cette épée ? Elle a l’air vraiment bien… » Dit-elle à elle-même.

 Weed quitta le groupe et s’éloigna en direction des plaines, seul. Pale et Surka se sentaient coupables de l’avoir rejeté.

 « Qu’est-ce qu’on fait maintenant ? On cherche quelqu’un d’autre ? »

 Des remplaçants il y en avait partout. La seule denrée qui abondait sur le Continent de Versailles c’était les joueurs, les monstres, eux, étaient une denrée plus rare.

 « Ecoutez, on lui a déjà serré la main.

 – Si on se bat ensemble, tout va bien se passer, pas vrai ?

 – J’imagine que oui, mais…

 – On peut toujours essayer. »

 Ils rattrapèrent Weed. Il était occupé à regarder fixement une bande de lapins et de ratons laveurs qui sautaient dans les alentours. Il ne connaissait pas les monstres en général, combien de dégâts ils peuvent infliger, et la façon dont ils attaquaient.

 Pale demanda : « Excuse-moi, si tu es toujours intéressé, on aimerait que tu te joignes à nous.

 – Je suis de bas niveau. Mais si ça vous va, je veux jouer avec vous, dit Weed prudemment.

 – Eh bien, ça nous va. Nous sommes maintenant une équipe. Tu n’as pas besoin de te donner du mal en première ligne, et si tu le souhaites, tu peux rester derrière nous. »

 Pale suggérait que Weed reste à couvert au lieu de prendre un rôle actif dans la chasse. À leurs yeux, il n’était rien de plus qu’un noob pur et dur.

 « Vous êtes sûrs ?

 – Oui. Tu ne peux pas gagner autant d’expérience comme tu pénalises ton groupe en participant moins, mais ta priorité actuelle est d’augmenter de niveau. Écoute, il y a beaucoup de différence entre le niveau trois et le niveau six, même si ça ne fait que trois niveaux de différence. Si tu es niveau trois et mets tous tes points de caractéristiques bonus dans la force, tu en auras vingt-cinq. J’en ai quarante. Ajoutes-y dix points bonus obtenus en changeant de classe, et la différence entre nous augmente énormément.

 – … »

 Pale omis de parler d’autres avantages plus notables liés au fait d’avoir une classe.

 Par exemple, si un archer utilise une épée, et qu’un épéiste utilise une épée, l’épéiste infligera le double des dégâts par rapport à l’archer. Réciproquement, ses flèches feront la moitié des dégâts de celles d’un archer. Le moins qu’on puisse dire que les autres étaient déçus que Weed fût encore novice.

 « Maintenant, reste derrière et regarde nous abattre des monstres pour le moment, Weed-nim. Quand tu verras une opportunité, vas-y, frappe une fois et va-t’en. Ça nous aidera si tu peux embrouiller les mobs (NdT : monstres) et rediriger leur agro (NdT : cible d’un job) ailleurs. »

 Weed hocha la tête : « Je vois. »

 La stratégie était en place, et Weed décida de rejoindre leur groupe pour chasser des monstres avec eux. C’était un groupe de joueurs réuni pour s’occuper des petites bêtes aux alentours de la Citadelle, et ses camarades avaient déjà commencé à enchaîner les monstres sans lui. Le groupe avait toutefois vite réalisé qu’il était trop risqué pour Surka, un moine dont l’agilité lui permettait d’esquiver les coups pour compenser sa faible défense, de servir de tank en première ligne. C’est pourquoi ils avaient recherché un tank.

 

*****

 

« Et merde. »

 Ahn Hyundo, successeur du Bonkuk Kumdo, l’une des plus vieilles écoles de l’épée traditionnelles en Corée, se pinça les lèvres, insatisfait. Dans le dojang (nda : salle d’entrainement des arts martiaux coréens), des centaines d’adolescents et adultes s’entrainaient au Kumdo, clamant des cris de guerre, ou kihap dans le langage du Bonkuk Kumdo.

 « Yatz !

 – Yatz ! »

 Ahn Hyundo pouvait entendre jaillir des kihaps et le sifflement des épées en action.

 Dès que l’on maîtrise l’escrime, un son donne une idée du stade d’un pratiquant du Kumdo.

 Ahn Hyundo était classé meilleur maître Kumdo et était reconnu mondialement, quatre fois Champion du Monde de l’Epéisme.

 En vieillissant, Ahn Hyundo s’était retiré dans son propre dojang et dévoua son temps et son énergie à entraîner de nouvelles générations d’apprentis au Kumdo, mais sa main et son corps n’avaient jamais quitté l’épée, pas même une seconde.

 « Je n’ai vu personne avec ce cran. J’aurais dû entraîner ce gamin comme il fallait quand il était là. Il a quelque chose, quelque chose qui pourrait transcender mon talent. En plus il a le cran et des couilles… »

 Ahn Hyundo avait été satisfait de posséder un bon nombre d’apprentis compétents. Ils avaient assez de talent pour prétendre à une médaille dans le Championnat Mondial de l’Epéisme qui était tenu tous les cinq ans.

 Un jour, cependant, la perception du grand maître avait été tournée sens dessus-dessous.

 

*****

 

Un an auparavant.

 Un homme d’une vingtaine d’années état venu au dojang d’Ahn Hyundo.

 « Bonjour, je suis Lee Hyun. Je suis venu ici, car il paraît qu’il s’agit du meilleur dojang.

 – Fiston, as-tu déjà tenu une épée ?

 – Non, monsieur. C’est pourquoi je suis ici pour apprendre.

 – C’est vrai. Tu dois l’apprendre. Apprendre et apprendre jusqu’à ce que tu comprennes ce qu’est un épéiste. Alors nous pourrons parler de la suite. »

 Ahn Hyundo pensait que c’était fini et oublia l’enfant pour un moment. Et puis, un matin, il vit Lee Hyun frapper avec une épée sous la lumière tapante du soleil.

 Lee Hyun frappait avec son épée pendant des heures. Ses mouvements se synchronisaient avec sa respiration, et son épée émettait un son merveilleux. Il avait déjà atteint un stade bien au-dessus de ce qu’un débutant pouvait atteindre en quelques mois.

 Ahn Hyundo convoqua ses professeurs subordonnés et se renseigna sur Lee Hyun, qui se révéla être dévoué à un exercice continu.

 « Cet apprenti est mordu. Je n’ai jamais vu quelqu’un plus obsédé par l’entraînement que lui.

 – À quel point est-il obnubilé?

 – Dès qu’il prend une épée, il ne la lâche plus, à moins qu’on la retire de ses mains.

 – Vous avez à lui retirer l’épée de ses mains pour l’arrêter ?

 – Oui, maître. Si nous le laissons tranquille, il va donner de grands coups d’épée jusqu’à ce qu’il soit à bout de souffle. Le premier jour où il a rejoint le dojang, il a continué à frapper alors même que ses paumes étaient déchirées et saignaient…

 – Il est allé jusque-là…

 – Oui, maître. La même chose s’est produite le deuxième jour. Il s’est entrainé aux techniques de l’épée en saignant jusqu’à ce qu’un calus se forme, et ses paumes étaient aussi dures que la roche. Alors ce n’est pas surprenant qu’il ait atteint ce niveau aussi vite.

 – Il est incroyable ! »

 Ahn Hyundo avait déjà choisi Lee Hyun pour devenir son successeur sans le lui dire.

 Le talent et le travail acharné. L’apprenti avait ces deux vertus, mais ce qui avait saisi vraiment l’esprit du maître était ses yeux. Quand Ahn Hyundo demanda un duel à son futur successeur, ses yeux brillèrent avec quelque chose de caractéristique.

 C’était la volonté de se battre, qu’un homme ordinaire dont l’instinct avait été castré par la civilisation ne pouvait trouver. Il l’avait trouvé en Lee Hyun.

 C’était encore une période d’essai pour lui. Ahn Hyundo pensait qu’il était encore trop tôt pour partager ses plans avec Lee Hyun, car ils pouvaient compromettre ses progrès. Aussi, le maitre avait traité son apprenti avec indifférence, le motivant avec une myriade d’objectifs et regardant ses progrès de loin.

 Et puis, un jour, Lee Hyun arrêta de venir au dojang.

 

*****

 

-Maintenant-

 « Pff. »

 Ahn Hyundo soupira profondément.

 « Je me demande ce qu’il fait. J’aurais dû en faire mon successeur quand je le pouvais. »

 

*****

 

À couvert derrière Pale, Weed regardait le combat d’un endroit sûr.

 « Irène, aide-moi !

 – Compris ! Boule de feu ! » Psalmodia Romuna.

 « Que le pouvoir divin nous conduise à la victoire, Bénédiction ! »

 Tandis que la moine Surka attaquait un renard de front, Romuna, Pale et Irène l’attaquaient par-derrière.

 Ils adoptèrent cette stratégie car Surka était au niveau sept, le plus haut parmi eux, et que le reste était des squishies avec peu de vie et de défense.

 Le renard se mouvait rapidement d’un endroit à un autre. Il évitait le poing de Surka qui faisait peu de dégâts, et attaquait de la queue soudainement pour faire reculer Surka.

 Ayant peu d’énergie, Surka se retrouvait souvent avec le risque d’être immobilisée. Alors, Irène lui donnait rapidement des soins pour remplir sa vie et son énergie tandis que les autres attaquaient le renard pour récupérer l’aggro (nda : quand un monstre attaque quelqu’un c’est parce que c’est lui qui a le plus d’aggro ; en attaquant ou avec des compétences de tank, on peut générer de l’aggro).

 Ils n’étaient pas mauvais.

 Le travail d’équipe du quatuor était bien rôdé.

 Ils ne convoitaient ni les objets bon marché, ni ne s’énervaient pour des petites choses. Il semblait que l’alchimie entre ces coéquipiers avait grandi avec le temps. Peut-être avaient-ils joué ensemble dans un autre jeu en ligne avant de migrer vers Royal Road.

 La tension montait néanmoins pour ce combat contre un renard de niveau cinq.

 Les ratons-laveurs et les lapins étaient du gibier facile, dont Surka pouvait se charger seule. Mais un renard était plus fort – c’est le moins qu’on puisse dire.

 Weed comprit facilement que son équipe se concentrait sur les renards dans leur chasse. Il regarda la bataille en cours pendant un moment – jusqu’à ce qu’il décida qu’il en avait assez vu.

 Ses yeux perçants analysèrent les mouvements du renard et de Surka.

 ‘C’est plus facile que je ne le pensais.’

 Ils surpassaient en nombre leurs ennemis de quatre contre un. La façon dont un renard se mouvait était lente et prévisible autant qu’il pouvait en juger. Il l’observa jusqu’à ce qu’il est rassemblé assez d’assurance. Alors, il empoignât son épée de fer et quitta sa cachette.

 Surka sourit à Weed qui venait à ses côtes.

 « Fais gaffe, Weed-nim.

 « Ouaip. » Sa réponse fut vraiment brève.

 La cible dans leur collimateur était, une fois de plus, un renard.

 « Je vais d’abord attirer son attention, Weed-nim. Tu l’attaques ensuite. Le mieux, c’est quand il sera presque mort. »

 Surka donna un coup de poing par réflexe au renard qui lui avait sauté dessus. Romuna, Pale et Irène firent pleuvoir des projectiles, autant physique que magique, sur leur victime.

 Quand la jauge de vie du renard descendit d’un tiers, Weed entra en scène.

 Il avait peu d’expérience dans les combats en réalité virtuelle, mais il en avait acquis bien suffisamment en combat réel à l’épée à travers des centaines de duels. En plus, il avait frappé l’épouvantail des dizaines de milliers de fois.

 L’épée de fer traça un arc de cercle irisé dans les airs en une fraction de seconde. Au bout de ce demi-cercle se trouvait le renard.

 Weed avait minuté son attaque de façon à rendre le renard incapable d’esquiver.

 

*Ding*

 ————————————————————————————————

COUP CRITIQUE !

 ———————————————————————————————-–

 

Un message du système, seulement visible par Weed, s’ouvrit. Coup critique !

 Cela apparaissait seulement pour signaler que les dommages étaient doublés grâce à une attaque efficace, le résultat d’un timing parfait.

 *Gzzzt*

 Le renard fut coupé en deux, et disparut dans un flash. Il laissa deux objets : peau et viande de renard.

 La viande pouvait être transformée en steaks en la cuisinant sur un feu de camp et la peau de renard était une des matières premières couramment utilisées pour fabriquer des vêtements. Toutefois, le processus de production nécessitait des compétences spéciales et nécessitait que les joueurs apprennent des compétences comme la cuisine ou la couture, ce qui était très rare, donc le plus souvent, ces objets étaient destinés à finir sur l’étalage d’une épicerie.

 « Jolie mouvement ! Tu as eu de la chance cette fois.

 En souriant, Surka ramassa les items.

 Pale et Romuna, qui avaient lancé les sorts les plus puissants lors de la contre-attaque, furent ravis du succès de leur nouveau coéquipier.

 « Weed-nim, on distribuera les items entre nous à la fin de la chasse.

 « Très bien.

 « Alors, je vais attirer un autre renard. Tout le monde, soyez prêt.

 « Ok, ramènes un renard plein d’items cette fois.

 « Zut. Comme si ça dépendait de moi » grommela Surka

 Surka donna un coup de poing à un renard qui errait à proximité, et l’attira plus près du groupe.

 « Boule de feu !

 « Bénédiction. Main Curative.

 Surka menait un combat difficile à cause de l’agilité du renard. Pale et Romuna maintenait une pression constante sur ce dernier.

 L’épée en fer de Weed entra en action quand il ne resta plus que 40% dans la jauge de vie. L’épée quitta le fourreau et frappa le renard en un éclair.

 *Shlack*

 Le hasard fit que, cette fois-ci, le renard ne laissa tombé aucun item, non pas que les items laissés par les renards ordinaires soient de grande valeur.

 Pour le troisième renard, l’épée entra en action quand la jauge de vie atteignit 50%.

 Il n’y eu pas de coup critique, cette fois-ci, par conséquent le renard survécu au premier coup de Weed. Il fut suivi par un enchainement d’attaque fluide comme l’eau. Une fois mort, le renard laissa seulement un item.

 « Quoi ?

 « C’est étrange.

 « Nous chassons les renards plus vite.

 « Quand c’est Weed qui les attaque, ils meurent presque immédiatement.

 Quelques renards plus tard, ses autres coéquipiers découvrir la raison de ce regain.

 Depuis que Weed avait rejoint le groupe, le rythme auquel ils chassaient les renards avait augmenté. Dès qu’il tirait son épée de fer, les renards étaient abattus, impuissant. Ils disparaissaient dans un éclair gris au moment où Weed brandissait l’épée.

 « Qu’est-ce qui se passe ?!

 La bouche de Pale était béante. Weed tuait les renards si vite et si bien que Surka était constamment occupée à en attirer de nouveaux de plus en plus loin.

 Même si Pale ne prenait plus la peine de tirer des flèches, le rythme de la chasse ralentissait à peine. Cette situation apparemment inexplicable aux yeux des membres du groupe était due aux statistiques de Weed.

 Au début, Weed avait reçu 10 points en Force lors de l’activation de son compte, plus 40 points qu’il avait obtenu dans la Salle d’Entrainement. Il avait investi les points bonus gagnaient tout les deux niveaux équitablement entre la Force et  l’Agilité. Au final, sa Force et son Agilité étaient tout les deux de 55, et son Endurance de 50.

 En outre, Weed bénéficiait des 10 points de Force de l’épée en fer avec laquelle il était équipé. Pour atteindre ce niveau en Force seulement en augmentant votre niveau, vous devriez atteindre le niveau 11 en investissant tous les points en Force.

 De façon plus remarquable, l’Agilité, l’Endurance, la volonté et la Vitalité de Weed étaient bien au-delà de son niveau actuel.

 Weed, au niveau 3, rivalisait avec un guerrier de niveau 30.

 Le fait le plus surprenant était qu’il avait monté la maitrise de l’épée au niveau 4 en frappant l’épouvantail. Cela se traduisait par 40% de dommages en plus infligés à l’ennemi.

 Le niveau actuel de maitrise de l’épée de Weed était 4, à 2% du niveau 5. Une fois le niveau 5 atteint, sa puissance d’attaque augmenterait de 50%. Enfin et surtout, l’épée de fer que l’instructeur avait donné à Weed était un item particulièrement puissant, un luxe pour un joueur de son niveau. Pour résumer, un renard ne pouvait rivaliser avec Weed.

 ‘Cette épée doit être un item exceptionnel.’ Pale était devenu immédiatement soupçonneux. Lui et les autres ne trouvait pas d’autres explications possibles à la force extraordinaire de Weed. Ils étaient encore des débutants et donc ne voyaient pas que Weed choisissait le meilleur moment pour placer ses attaques.

 Dans les combats des jeux en ligne de réalité virtuelle, comme ils sont basés sur les mouvements en temps réel, un expert en arts martiaux était évidemment favorisé par rapport à un joueur maladroit.

 Weed utilisait les techniques d’escrime qu’il avait appris durant l’année passée, ainsi que des jeux de jambes, invisible pour un œil non-exercé. Ne voyant pas cela, ils croyaient que l’épée de Weed était extraordinaire.

 « Génial.

 Excitée, Surka attirait les  renards les uns après les autres.

 Weed tenait fermement son épée. Les techniques d’escrime qu’il avait appris prouvaient leurs utilités, cela le mettait aux anges.

 « Cette année n’a pas été inutile, ces parasites ne sont rien pour moi ! »

 

*Ding*

————————————————————————————————

COUP CRITIQUE !

 ————————————————————————————————

 

La plupart des attaques de Weed étaient des coups critiques. Il prédisait où le renard allait se déplacer et frappait exactement à cet endroit au bon moment. Son entrainement d’une année, où il avait sué sang et eau, portait ses fruits.

 « Yatz ! Yatz !” ces cris de batailles jaillissaient de la bouche de Weed, totalement concentré sur son combat, fixant les renards que son épée tranchait sans pitié.

 « Main Curative !

 Le torse de Weed se nimba d’une lueur éclatante. À ce moment-là, il réalisa que, même si la bénédiction de soin l’affectait, sa jauge de vie continuait de baisser de manière imperceptible.

 ‘Peut-être…’  et il se mit à réfléchir.

 Weed appela Surka, qui courait attirer un autre renard.

 « Surka-nim.

  « Oui, Weed-nim ?

 « Tu as combien de PV ?

 « 150. Pourquoi ?

 « Oh, rien. Je suis juste curieux.

 Un renard pouvait infliger au maximum 15 points de dommages. Sans aucun moyen de défense, Weed devait absorbait tous les dégâts, mais ses PV était supérieur à 700.

 « OK, Surka-nim. Que dirais-tu que je fasse le tank à partir de maintenant ?

 « Tu es sûr que ça ira ?

 « Ouaip. Donc, tu continues d’attirer les renards. Romuna-nim et Irène ne peuvent pas se déplacer loin car leur Endurance s’écoule trop vite. Pale-nim, tu peux tirer sur les renards au loin pour les attirer ici ?

 En un court laps de temps, Weed était devenu le chef du groupe.

 « Bien sûr.

 « Alors, Pale-nim, s’il-te-plait, aides Surka-nim à attirer les renards.

 Weed se déplaçait rapidement. Quand Surka revenait, prenant au passage des dégâts d’un renard, il s’occupait rapidement de ce dernier. Les renards attirés grâce aux flèches de Pale passaient tous au fil de son épée, disparaissant dans des éclairs gris. Finalement, Weed atteignit le niveau 4 et décida de mettre tous ses points bonus en Agilité.

 Plus haute était l’Agilité plus il était facile d’éviter une attaques ennemi et de le blesser en retour. On pouvait donc dire que l’Agilité était directement lié à la précision et aux facultés d’esquive.

 L’épée de fer qui était en possession de Weed était merveilleuse pour un joueur novice, car elle donnait un bonus de Force. C’est pour ça qu’il avait ajouté sans remord 5 points à l’Agilité, au lieu de renforcer son avatar.

 La chasse continua. Enthousiasmé par le rythme rapide de celle-ci, Romuna et Irène n’en revenait pas, elles n’avaient jamais participé à une chasse si passionnante.

 « Surka, amènes plus de renard ici.

 « Exactement. On s’occupe du reste, concentres-toi sur ton rôle d’appât.

 « Ok, Unni.

 (Note : ”Unni” est un terme coréen utilisé pour désigné une grande sœur ou une fille plus vieille, mais ce terme peut seulement être utilisé par une fille)

 Surka était occupée à attirer des renards vers le groupe. Tout comme Pale.

 Si Weed avait chassé seul, il aurait dû errer sur la carte à la recherche de monstres et se reposer souvent pour remplir de nouveau sa jauge d’Endurance quant elle venait à se viderr. Au lieu de cela, son groupe servait d’appât pour lui, et le soignait quand il en avait besoin, ce qui accélérait incontestablement l’allure de la chasse.

 C’était tout à fait différent que de jouer en solo.

 Avant, quand Weed jouait à The Continent of Magick, il était constamment encerclé par des monstres.

 Weed avait l’habitude de déambuler dans un donjon grouillant de monstres et de se battre avec eux comme il lui plaisait. Il avait comptabilisait des jours et des nuits de connexion ainsi, jusqu’à ce qu’il tombe à court de potions ou d’herbes médicinales.

 Son inventaire était plein à craquer d’items à tel point que cela entravait ses mouvements. Les monstres jaillissaient de partout, le prenant parfois par surprise à ces moments de faiblesse. Weed avait l’habitude de se battre dans un océan de monstres.

 Il en tuait une multitude, et en retour, se faisait tuer tout autant de fois.

 Weed estimait que jouer en groupe était loin de la façon à laquelle il avait l’habitude de jouer. C’était plus efficace et il s’amusait beaucoup plus. Mais leur stratégie allait se retourner contre eux.

 « Kyah !

 Surka commit soudain une erreur fatale. Au lieu d’attirer un renard, c’est un loup qu’elle ramena.

En essayant de s’enfuir, Surka cria « Cassez-vous, tout le monde !

 *Groooar !*

 Le loup courait après Surka sur ses quatre pattes musculeuses. Sa monstrueuse gueule dentée dégoulinait de salive.

 Alors que le reste du groupe restait figé, Surka était sans cesse attaqué par le loup. Plus rapide qu’un renard, il gagnait aisément du terrain sur elle. La situation paraissait sans espoir.

 « Je vais la sauver. Enfuyez-vous. Par le pouvoir de l’Esprit Saint, que ses blessures se referment. Main Curative !

 Irène, en tant que prêtresse, avait ignoré son instinct qu’il lui criait de courir pour sa vie, et elle lança plusieurs fois Main Curative pour remplir à nouveau la jauge de vie de Surka qui était dans le rouge.

 « Merde !

 Après un moment d’indécision, Pale banda son arc et tira des flèches sur le loup.

 Un, deux, trois tirs. Dès qu’il encochait une flèche sur son arc, il tirait. Tir Multiple, la compétence spéciale de Pale, faisait filer les flèches vers le loup, mais ça ne le faisait même pas tressaillir.

 Une fois que le loup considérait le groupe comme son ennemi, il pouvait éventuellement attaquer Irène et Pale après avoir achevé Surka.

 À ce moment, Weed réagit. Il serra son épée un peu plus fort et avança d’un pas vers la mêlée.

 Est-ce qu’il pouvait le faire ? Pourquoi pas ! À première vue, les dents et les griffes du loup étaient ses principales armes, terriblement aiguisées.

 Weed faisait le pari que le loup se jetterait de tout son poids sur lui et, plutôt que d’utiliser ses griffes mortelles, et chercherait frénétiquement le mordre.

 « À partir de maintenant, ton adversaire c’est moi. » dit Weed, se campant solidement sur ses jambes devant le loup.

 Weed ne s’attendait pas à ce que le loup comprenne ce qu’il dise, mais comme son instinct lui indiquait que c’était un ennemi de taille, la bête se désintéressa de Surka pour regarder Weed.

 *Grooar !*

 Le loup bondit, et fut sur Weed en un clin d’œil.

 Weed l’esquiva en se déportant rapidement sur le côté, hors de portée de la charge du loup, et le frappa avec son épée. Les dents du carnassier lui avaient presque déchiré la gorge.

 Ce coup seul suffit à ôter 80 PV au loup.

 « Weed, fuis ! Je suis à court de mana, donc je ne peux plus te soigner avec Main Curative. » Cria Irène.

 « Mince ! Mais quelle sorte de prêtresse ne sait même pas gérer son mana ? » Se dit-il à lui-même.

 Depuis qu’Irène s’était totalement consacré à son rôle de soigneur, elle aurait dû toujours garder une quantité suffisante de mana pour les cas d’urgences. Sinon, quelqu’un pourrait finir pour mourir, ou dans le pire des cas, le groupe entier pourrait être annihilé.

 Mais ce n’était pas le moment de lui faire des reproches. Le loup grognait, prêt à l’assaut.

 Après quelques boules de feu magiques lancées par Romuna, plus aucuns sorts de renforcement n’aidait Weed. Apparemment, elle aussi était à court de mana.

 Seul Pale continuait à tirer ses flèches à distance. Le loup était en sang, pourtant les piètres tentatives de Pale ne faisaient que l’énerver.

 « Ramènes-toi, le monstre ! » hurla Weed en balançant son épée et en foudroyant le loup du regard.

 *Aoouuuuh*

 Avec un jappement, le loup sauta sur lui. Mais à ce moment, la posture et les mouvements de Weed changèrent du tout au tout.

 Ses appuis étaient fermement fixés au sol tandis que sa taille et ses épaules oscillaient de gauche à droite. Tel un courant d’air, Weed s’effaça et laissa passer le féroce et sauvage loup.

 « Je suis un idiot si je meure ici ! »

 Weed était capable de lire les mouvements du loup et ainsi de prévoir où il se déplacerait, et ce n’était pas une simple blessure qui allait lui faire peur.

 « Je sais que je peux le battre ! »

 Intentionnellement, Weed desserra sa prise sur le pommeau de son épée.

 *Kaï-Kaï*

 Le loup lâcha un glapissement de douleur. Même après que Weed ait délibérément sacrifié une partie de sa puissance d’attaque en échange d’une plus grande vitesse, les dégâts causés par son épée étaient importants.

 « Merde !

 Weed aussi avait été blessé à chaque fois que le loup s’était agrippé à lui. Ses PV était descendu de 700 à 200.

 Il était maintenant couvert de son propre sang.

 « Désolé Weed-nim ! Je ne peux pas l’arrêter, il est trop rapide !

 L’Agilité de Pale était basse, rendant impossible pour lui de porter un coup au loup, qui se déplaçait vif comme l’éclair.

 « Je vais me battre, moi aussi.

 Surka se plaça au côté de Weed. Elle avait déjà été blessée quand le loup la pourchassait et sa jauge de vie n’était plus remplie que de moitié.

 Trébuchant sur ses jambes tremblantes, Weed dit « maintenant, écoutez. Vous devriez tous courir vers un endroit en sécurité pendant que je peux encore vous couvrir. »

 « Mais …

 « C’est la seule chance que vous avez. Allez !

 Pale et Surka se regardèrent l’un l’autre, mais ne montraient aucune intention de prendre la fuite.

 Alors, Weed murmura tristement : « Imbéciles ! Quel est l’intérêt de sacrifier votre vie pour un étranger ? »

 Pale était sur le point de pleurer. Sachant que Weed aurait pu s’échapper s’il l’avait voulu. Il aurait pu devancer le loup et se retrouver en sécurité à la porte de la Citadelle où les gardes l’auraient protégé.

 À la place, Weed avait tenu bon, il ne recula pas, et fit face au loup pour défendre ses coéquipiers, à qui il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam quelques heures plus tôt.

 « Weed-nim. » Surka avait les yeux larmoyants. Elle, si innocente et sensible, était profondément touchée par l’héroïsme de Weed.

 Faisant face au loup, Weed dit fermement. « Si vous voulez rester ici, soit. Je ferai de mon mieux pour battre cette saloperie. Cependant, vous devez à tout prix partir d’ici au moment où je serai tué.

 « Oui.

 « Promettez-moi que vous le ferez.

 « Ok.

 Surka et Pale s’éloignèrent, créant ainsi une zone de combat, et Weed se prépara à un combat meurtrier contre le loup, qui était toujours une menace plus que sérieuse.

 Les PV de Weed était descendu à 150 et se rapprochaient de 70. L’épée de fer continuait à manquer de quelques pouces le loup.

 Le loup saignait si abondement qu’un seul coup semblait capable de l’achever, mais, jusqu’à présent, Weed avait toujours échoué à porter le coup final.

 Irène et Romuna se rendirent compte que les PV de Weed avaient atteint le point de non-retour, en dessous de 10%.

 Le cœur de Pale s’emballa, comme celui de Surka. Ils tentaient d’attirer l’attention du loup, mais celui-ci savait que Weed était la cible à tuer, et négligeait ouvertement les autres joueurs.

 Un autre coup du loup, et Weed mourrait.

 Si Weed tombait, il perdrait tous les items qu’il avait dans son inventaire, perdrait un ou plusieurs niveaux et verrait son accès à Royal Road refusé pour les prochaines 24h, tout ça, car Weed avait décidé de sacrifier sa vie  pour sauver une poignée d’étrangers.

 Le loup ricana, sentant qu’il avait l’avantage sur son ennemi.

 *Groooar !*

 Quand le loup bondit pour achever Weed, l’épée, qui l’avait manqué jusqu’ici à plusieurs reprises, lui déchira finalement les côtes.

 Devant les yeux de Weed, une nuée messages du système s’ouvrit.

 

*Ding*

————————————————————————————————

Vous avez gagné un niveau !

 – Niveau supérieur : Maitrise de l’Épée (Débutant Niv : 5 | 0%) –

+50% Force

+15% Agilité

 Nouvelle Compétence: Cisèlement

 ————————————————————————————————

 

Weed avait gagné beaucoup d’XPs grâce à la mort du loup, à tel point que qu’il était monté au niveau 5. Weed secoua la tête, n’y croyant qu’à moitié.

 « Cisèlement ?

 

”Compétences”

————————————————————————————————

– Identification (Débutant Niv: 1 | 0%) –

Vous permet de connaître la vraie valeur des items inconnus.

 Consommation de man: 30.

 – Sculpture (Débutant Niv: 1 | 0%) –

Vous permet de sculpter ou de graver différentes sortes de matériaux. Les œuvres d’une grande qualité artistique valent une fortune. Il est aussi plus facile de gagner le cœur d’une fille.

– Réparation (Débutant Niv: 1 | 0%) –

Vous permet de réparer des armes et des armures. Au-delà du niveau 5, vous pouvez forger de nouvelles armes et machines.

 – Artisanat (Débutant Niv: 1 | 0%) –

A des effets supplémentaires sur les diverses compétences d’artisanat, et de maitrise de l’épée.

 – Maitrise de l’Épée (Débutant Niv: 5 | 0%) –

Accroit la puissance d’attaque et les chances de toucher avec une épée.

 – Cisèlement (Débutant Niv: 1 | 0%) –

Vous permet de sculpter l’invisible, l’intangible.

 Consommation de mana: 50 par seconde.

 La légende raconte que le Grand Maitre Zahab a découvert par hasard une nouvelle voie quand il pratiquait l’art sculptural – que la sculpture est un art qui permet de transformer toutes les créations selon la volonté du sculpteur. La technique secrète de Zahab est transmise à son successeur.

 ————————————————————————————————

 

Weed vérifia les compétences et secoua la tête en signe d’incrédulité.

 ‘Je dois essayer cette compétence, cisèlement, pour comprendre ce qu’elle fait. Elle consomme vraiment trop de mana. À mon niveau, je ne pourrais tenir que deux seconde avant d’en tomber à court.’

 Le loup était mort, de toute manière.

 *Grr*

 Weed s’effondra sur le sol, son visage était d’une pâleur cadavérique. Aussitôt, Pale, Irène, Romuna et Surka coururent vers lui.

 Les premiers mots que Weed adressa à ses coéquipiers furent, « Surka, tu vas bien ?

 « Weed-nim…

 Irène et Romuna étaient sur le point d’éclater en larmes.

 Surka, quant à elle, ne cachait pas les siennes.

 Pale, le seul autre homme du groupe avec Weed, ne trouvait pas les mots, submergé par une vague d’émotion.

 Si la jauge de vie d’un joueur descendait sous 10%, il allait agoniser lentement.

 Après une minute, Irène récupéra assez de mana, et lança Main Curative pour ôter Weed des griffes de la mort.

 « Merci, Irène-nim.

 « Ça me fait plaisir, Weed-nim.

 L’atmosphère entre Weed et Irène s’embrasa, prouvant qu’elle l’aimait bien, la même chose valait pour Surka et Romuna. D’ailleurs, à sa grande surprise, Pale s’adressait maintenant à lui avec un respect et une admiration que l’archer ne lui avait encore jamais témoigné.

 « Allons-nous-en. » dit Weed quand il se sentit mieux.

 « Tu vas bien ?

 « Ouaip. Vivant et en pleine forme. » Pour le prouver, Weed retroussa ses manches et exposa ses muscles.

 Surka ne fit plus la même erreur. Le groupe, sous la direction de Weed, créa un nouveau record en abattant 60 renards dans les 4 heures qui suivirent.

 Romuna, Irène, Pale et Surka montèrent de niveau, ainsi que Weed, qui atteint le niveau 6.

 Tous les points bonus de Weed furent investis en Agilité.

 « Pfiouu. Bon, » Romuna dit qu’elle était exténuée, couverte de sueur, se sentant vidé par la consommation excessive de mana.

 « Nous devons partir maintenant. Nous avons classe demain matin.

 « On devrait se revoir et chasser ensemble à nouveau. Tu seras ici demain ? » Demanda Romuna à Weed, qui hocha légèrement de la tête.

 « Je peux t’ajouter en ami sur ma liste ? » demanda Surka.

 Pale et Irène souriaient.

 « Ouaip. » Weed les ajouta sur sa Liste d’Amis, et leur dit au revoir.

 « Tiens, c’est ta part du butin.

 Weed reçu trois pièces d’argent quand ils distribuèrent les fruits de la chasse. Après qu’ils soient partis, il alla chasser plus de renards.

 C’était pourquoi il détestait jouer en groupe. Quant les choses se corsaient, tout le monde partait.

 Weed partit à la recherche de monstres comme il avait encore une heure avant le lever du soleil. Il dédaigna les proies faciles comme les ratons laveurs et les renards, et quitta les alentours de la Citadelle pour s’enfoncer dans la forêt où il était signalé que des loups se cachaient en abondance.

 *Aouuuuuh*

 Une meute de loup apparu. Ils s’étaient tapis et avaient encerclés Weed, qui marchait seul, les yeux brillant d’excitation.

 Le système de Royal Road donnait aux monstres un niveau qu’ils pouvaient faire monter grâce à des conflits internes entre eux ou en tuant des joueurs, donc les loups cherchaient de préférence les joueurs solitaires. Cependant, quand les loups croisèrent les yeux de Weed, ils se recroquevillèrent instinctivement.

 « ~ C-Ces yeux…

 « ~ Cet humain ne nous voit pas comme des ennemis.

 « ~ Il nous prend pour de l’XPs !

 « ~ De l’XPs. De bons items. C’est ce qu’il veut de nous !

 Tous les loups pouvaient deviner les intentions de Weed. Pire, sa soif de sang les faisaient reculer de peur.

 *Ouaf ?!*

 *Ouaf ?!*

 Après un moment, ils firent tous volte-face et prirent la fuite la queue entre les jambes.

 « Vous osez prendre la fuite devant moi ! » rugit Weed en se lançant à leur poursuite.

 L’épée de fer ne connaissait pas la pitié, et Weed n’avait aucun honneur. Il poignardait ouvertement d  ansle dos les loups battant en retraite, les acculant et faisant de chacun d’entre eux de la charpie.

 « Amenez-vous, enfoirés ! Ragea-t-il.

 Quand son épée fendait l’air, un loup sombrait dans le désespoir. Rapide et sans merci. Les extraordinaires techniques d’escrime de Weed semaient la terreur dans les rangs des loups.

 Alors pourquoi avait-il eu du mal à combattre un seul loup avec ses coéquipiers en renfort ?

 Au bord d’un mort imminente et inévitable, Weed avait porté le coup final pour tuer le loup. Aux yeux de ses coéquipiers, il avait eu de la chance. Mais la réponse de ce mystère était gardée par Weed.

 Weed en eut fini avec les loups au moment où le soleil se levait. Il quitta alors le champ de bataille et se dirigea vers le manoir du Conseiller Rodriguez.

 

<< Précédent <<    >> Suivant >>

error: Contenu protégé
Back To Top