skip to Main Content
Menu

TKA Tome 1 Chapitre 9

Merci à toute l’équipe !

Chapitre 9 : Les mains de Ye Xiu

Chen Guo n’avait pas vraiment l’habitude de passer des nuits blanches. Exceptionnellement aujourd’hui, c’était l’ouverture d’un nouveau serveur, elle était ainsi venue voir la vivacité et toute l’animation qu’il y avait. Après cela, l’envie de dormir ne faisant que grandir, elle s’était allongée sur sa chaise à moitié consciente.

La qualité de ce type de sommeil était évidemment très médiocre. C’était juste que Chen Guo était trop paresseuse pour se lever. Dans cet état de demi-conscience, ses oreilles ne pouvaient s’empêcher d’entendre le tapage frénétique du clavier et les clics de souris. Pour un patron de cybercafé, ces sons étaient très familiers. Mais les sons que Chen Guo aujourd’hui entendait étaient quelque peu différents. Ces sons étaient rapides puis lents, légers puis lourds. En entendant ce rythme mécanique, Chen Guo n’avait jamais pensé que le tapage d’un clavier et le clic d’une souris pouvaient ressembler à des tambours. Était-ce un rêve ?

Chen Guo se réveilla brusquement et écouta attentivement. Il semblait que ce n’était effectivement pas un rêve. Les sons provenaient d’à côté d’elle, de ce nouveau gestionnaire de réseau, Ye Xiu. Chen Guo se redressa voulant voir ce qu’il faisait et une veste glissa sur son corps. Elle l’attrapa aussitôt et reconnut celle de Ye Xiu.

« On dirait que cette personne est très attentive », dit Chen Guo secrètement.

Cependant, depuis combien de temps cette veste n’avait-elle pas été lavée ? Elle dégageait une mauvaise odeur. Chen Guo prit la veste et s’assit. Juste quand elle était sur le point de parler à Ye Xiu, elle fut tout à coup stupéfaite.

Une paire de mains à faire pleurer les gens apparut devant ses yeux, celles de Ye Xiu. Ces deux mains étaient extrêmement fines. Ses doigts étaient longs et élancés, ses articulations n’étaient pas rudes comme celles d’hommes ordinaires. Ses doigts étaient fins et ses ongles étaient propres et bien limés. C’était totalement incompatible avec son apparence extérieure de laisser aller.

Chen Guo n’était pas, à l’origine, une personne très attentive. Mais depuis qu’une demoiselle aux mains extrêmement belles était venue au cybercafé, elle avait été influencée et avait progressivement commencé à y prêter attention. Actuellement, elle était étonnée par les deux mains de Ye Xiu. C’étaient de belles mains. Les sons du clavier étaient aussi comme de la musique. Mais ses actions … … la main gauche de Ye Xiu bondissait sur le clavier. Cheng Guo n’avait qu’un seul sentiment : ses mains bougeaient très lentement.

La vitesse manuelle, soit le nombre d’actions effectuées dans un certain laps de temps, était généralement comptée en minutes et abrégée en APM. Glory n’était pas un jeu de stratégie. Les joueurs ne contrôlaient qu’un seul personnage, mais l’utilisation des compétences était compliquée. En conséquence, le nombre d’actions adéquates qui devaient être effectuées était élevé, de sorte qu’avoir une vitesse manuelle élevée était indispensable.

Un joueur avec une vitesse manuelle élevée aurait des mouvements rapides et méticuleux. La force et la durée de chaque frappe de touche influençaient directement les degrés de mouvements du personnage en jeu. Ces changements avaient ajouté une plus grande complexité dans les combats. Cependant, ces types de bons ou de mauvais changements avaient une différence. Par exemple, certaines personnes essayaient seulement d’augmenter leur APM pour avoir l’air bon et n’arrêtaient jamais de faire des actions. En revanche, avoir un APM élevé et faire en sorte que chaque action compte, seuls les joueurs professionnels pouvaient le réaliser.

200 APM était le niveau d’habilité reconnue publiquement dans Glory. Lorsque des joueurs ordinaires essayaient d’aller au-dessus de 200 APM, ils ne faisaient essentiellement que frapper les touches de leurs claviers au hasard. Même pour les joueurs professionnels, aller au-dessus de 200 APM nécessitait un certain scénario de combat. Le niveau de l’adversaire ne pouvait pas être trop faible, pour qu’ils sentent le besoin d’aller au-dessus de 200 APM pour lutter contre.

Pour les joueurs ordinaires, 70% des joueurs étaient entre 80 et 120 APM. 25% ne pouvaient même pas atteindre 80 APM et les autres 5% dépassaient les 120 APM. Bien que parmi les experts (5%), on disait qu’il ne manquait pas de joueurs pouvant atteindre 200 APM, c’était le niveau professionnel.

La vitesse manuelle de Chen Guo tournait autour de 120 mais pouvait les dépasser dans certaines circonstances. Par conséquent, Chen Guo croyait qu’elle faisait partie de ces 5%, un expert parmi les joueurs ordinaires.

Pour Ye Xiu, Chen Guo ne doutait pas que son APM n’avait même pas atteint les 80. Dès qu’elle remarqua cela, Chen Guo constata soudainement que la mélodie riche et rythmé du clavier avait également disparu. Les sons qu’elle entendait ne pouvaient être entendus si distinctement que si c’étaient des mouvements lents.

« Suis-je encore en train de rêver… … »

Chen Guo secoua la tête. Elle voulait entendre le précédent son qui la faisait rêver, mais constata que cela n’arriverait pas, peu importe ce qu’elle faisait pour écouter. Les mains qu’elle avait remarquées étaient handicapées, mais c’était aussi des mains qui rendaient les gens jaloux.

Chen Guo était maintenant si absorbée par ces deux mains qu’elle oublia même de regarder l’écran. Quand les deux mains de Ye Xiu s’arrêtèrent, Chen Guo réagit enfin et regarda l’écran. Elle élargit immédiatement ses yeux :

« Le Chat Fantôme de Minuit ? »

Après avoir dit cela, le Chat Fantôme de Minuit avait déjà chuté et laissé tomber de nombreux objets.

Et à ce moment, Chen Guo vit une annonce du système tape à l’œil sur l’écran : 

« Serveur 10, Chat Fantôme de Minuit. Premier boss caché à être tué par : Lord Grim. »

« Fais chi**!! »

Chen Guo frappa avec ses mains le dos de Ye Xiu :

« Tu es vraiment bon ! »

Peu importe si ses mains étaient handicapées ou non. Pour être capable d’être le premier à tuer le boss caché, c’était quelque chose que Chen Guo n’avait jamais réalisé auparavant.

Juste quand Ye Xiu était sur le point de regarder les objets récoltés, cette claque vint de façon inattendue. Cela lui avait fait presque avaler sa cigarette. À la fin, seul un brin de cendre blanche tomba sur le clavier. Chen Guo, qui était à l’origine curieuse de voir comment Ye Xiu jouait, avait vu cette scène. Tout à propos d’être le premier à tuer le boss caché avait déjà été complètement oublié. Elle tira le casque de Ye Xiu et cria à côté de son oreille :

« Qui t’a permis de fumer ici ?

— Hein ? »

La cigarette sur les lèvres de Ye Xiu ne s’était pas encore éteinte. Il ne comprenait vraiment pas ce que Chen Guo voulait dire.

« Interdit de fumer, n’as-tu pas vu la pancarte !? »

Chen Guo pointa la pancarte sur le mur.

Ye Xiu tourna la tête et examina soigneusement les trois mots sur le mur.

« Tu plaisantes ? Ne pas fumer dans un cybercafé ?

— Cette zone est pour les non-fumeurs. L’espace fumeurs est de l’autre côté, pointa Chen Guo.

— Allons-y alors, répliqua Ye Xiu.

— Non, la fumée me donne mal à la tête, déclara Chen Guo.

— Alors que faisons-nous ? Ye Xiu semblait avoir rencontré un problème incroyablement difficile.

— Tu ne peux pas fumer une cigarette de moins ? répondit furieusement Chen Guo.

— Je ne peux pas ou ma tête me fera mal, dit Ye Xiu.

— Toi, toi … »

Chen Guo découvrit qu’elle commençait à comprendre ce Ye Xiu. Bien qu’il puisse accepter de façon nonchalante de vivre dans cette petite chambre de stockage, ce n’était certainement pas une personne avec qui on pouvait traiter aussi facilement.

« Je vais alors me rendre dans l’espace fumeur. Boss, tu devrais aller te reposer, dit Ye Xiu à cet instant.

— Attends une seconde, tu n’as jamais dit comment tu es parvenu à être le premier à le tuer ! dit Chen Guo.

— Pas grand-chose. Tout le groupe est mort. La vie du boss était faible. C’était facile, dit Ye Xiu comme si ce n’était rien du tout.

— Oh, c’était donc comme ça. »

Le ton de Chen Guo portait encore de l’admiration. La récompense pour être le premier à tuer ce genre de boss caché de bas niveau n’était pas spéciale. C’était au mieux des points d’expérience en plus et de l’argent. Il n’y aurait pas d’équipement de top qualité. Mais cela serait enregistré à jamais et ce serait une légende dans l’histoire de ce serveur. Beaucoup de joueurs aimaient ce genre de sentiment. Pour la majorité des joueurs ordinaires, obtenir ce genre de position ne pouvait se produire que dans les niveaux pour débutants. Une fois que les donjons devenaient plus difficiles, peu importe si c’était un boss normal ou caché, le tuer exigeait une certaine habileté. 

Quand ils arriveraient au Domaine Céleste, les groupes hautement qualifiés n’avaient aucune chance. Tous les records étaient établis par des équipes professionnelles.

error: Contenu protégé
Back To Top