skip to Main Content
Menu

TSW – Volume 6 – Chapitre 1 – Le Vieux Marchand est de Retour

Traducteur Français : Hellteach
Éditrice :
Checkeur :

TSW - Volume 6 - Chapitre 1 - Le Vieux Marchand est de Retour

Un spectacle absolument excitant qui n’était pas différent d’une danse au bord du désastre !

Lady Stormsword avait été écrasée !

La défense globale victorieuse !

Pour connaître l’étendue des capacités de défense du Wargod N°1, il fallait juste regarder la vidéo. Il avait continué à se défendre parfaitement, même lorsque le Brightmoon 8.0 avait effectué son attaque la plus aiguisée.

Il y avait bien trop de gens qui étaient bons pour attaquer. Qu’en était-il de ceux qui étaient bons en défense ?

Les compétences consécutives délivrées par le Brightmoon 8.0 étaient d’un niveau considérablement élevé, même parmi les Mechas haut-de-gamme. Comment, alors, pouvait-on réussir une défense aussi parfaite ?

Le nombre de spectateurs en direct parmi les joueurs VIP était monté en flèche. Il dépassait les 2 millions, établissant encore un nouveau record. Toutefois, ce n’était pas un combat habituel d’attaques déchaînées, mais un combat défensif, agissant la plupart du temps de manière passive pendant la bataille, et pourtant, en gagnant en assenant son premier coup !Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Tyran Su déboula dans la salle de Wang Zheng, s’agitant dans tout les sens sous l’effet de l’excitation. L’étudiant Wang faisait des abdos. C’était comme s’il pouvait s’entraîner n’importe quand, n’importe où.

Yan Xiaosu le fixa du regard pendant un moment. « Tu n’es pas fatigué ? »

Wang Zheng le fixa du regard. « Fatigué ? Quoi ? »

Yan Xiaosu se fendit d’un sourire forcé. On disait aux alentours que le combat difficile avait dû laisser des traces sur les deux joueurs, même si c’était dans l’environnement de CT. En omettant les autres choses, rien que les mouvements précis de défense avaient utilisé de grandes quantités d’énergie à la fois physiquement et mentalement à chaque fois qu’il y avait une collision. C’était quelque chose que certainement tout le monde expérimentait lorsque que l’on jouait à CT. Plus ils combattaient, plus cela consommait d’énergie. Ce n’était pas que de l’activité physique, mais aussi une activité mentale.

Ce genre de production d’efforts et de défense extrêmes effectuées plus tôt devrait avoir fait tomber n’importe qui dans l’inconscience. Et pourtant ce gars-là se comportait comme si rien ne s’était jamais produit.

« Fais comme si je n’avais rien dit. Tu veux continuer ? » demanda Yan Xiaosu.

« Pourquoi pas. »

Yan Xiaosu réfléchit un moment. « Oublie ça, il n’y a pas de bons adversaires pour le moment de toute façon. »

Tyran Su se nommait lui-même le Général à la Tête de Chien. Bien que Wang Zheng soit bon sous d’autres aspects, c’était lui le roi quand il s’agissait d’avoir l’acuité pour les affaires.

Ils réglèrent l’addition. Le patron n’avait pas le temps de se préoccuper d’eux. À chaque fois que Skeleton était en compétition, ses affaires étaient exceptionnellement bonnes. Le nombre de consommateurs qui achetaient des boissons étaient de nombreuses fois plus important que d’habitude.

Les spectateurs savouraient les rediffusions au ralenti. Les attaques sauvages de Lady Stormsword avaient été une fois considérées comme l’escrime ultime par de nombreux joueurs de la Lune. Elles étaient théoriquement connues comme la série d’attaques ultimes. Personne ne pensait que l’on pouvait y opposer une défense de front.

La série entière des 81 mouvements et l’attaque étaient aussi fluides que la soie. Ce n’était pas dû au hasard. Cela contenait une stratégie si vous y regardiez et analysiez de près. Les chaînes qui analysaient les combats diffusèrent leurs propres versions de l’analyse.

La chaîne officielle, les spéculation provenant des forums, les joueurs maîtres… chaque point de vue sur le sujet variait.

Chen Xiu et Ailun prient en charge respectivement Lady Stormsword et Skeleton. Il était évident que les attaques en couches progressives étaient tout sauf désordonnées.

Chen Xiu s’immergea et analysa chacun des moindres mouvements des attaques consécutives exécutées par Lady Stormsword, soulignant les points clé en rouge.

Et pour être honnête, Chen Xiu était sous le choc lorsqu’il termina son analyse. Les mouvements dans les 81 attaques étaient exactement comme le diagramme d’une constellation.

Si ce n’était pour le fait qu’il étudiait la physique et qu’il avait le chic pour se souvenir de tout ce qu’il voyait, il y avait des chances que personne ne l’eusse jamais remarqué.

Super Xiu était déjà bien connu dans le Skeleton Corps. Ses analyses de vidéos étaient différentes des analyses officielles. Il avait sa manière unique d’interpréter les choses. Quant à Lady Stormsword, tout le monde pensait que c’était une attaque sauvage, spontanée. Qui aurait pensé qu’il y avait autant de théories et de raisons derrière ? De plus, quasiment personne n’étudiait un perdant.Lisez votre novel directement à la source chez l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Mais lorsque le diagramme de constellation fut montré, les gens commencèrent à penser différemment. Se pouvait-il que ce soit une coïncidence ?

Est-ce que de telles coïncidences existaient ?

Ailun était en charge des pas de Skeleton. Tous les deux en eurent la mâchoire décrochée en voyant le résultat.

C’était un miroir de l’image du diagramme de la constellation…

La défense étroitement serrée avait l’air d’un petit numéro. Mais peu importe la quantité d’entraînement que quelqu’un subissait, il était difficile de parvenir à un tel résultat.

Cette victoire fit la fierté d’un nombre infini de joueurs de la Terre. Leur excitation ne se calmait  pas. Wild King, Rainbow, Johnson et les autres continuèrent naturellement à organiser leurs combats d’équipe.

Sous de telle circonstance, cela importait peu s’il gagnaient ou perdaient. Ils seraient heureux d’une manière ou d’une autre. Même Chen Xiu et Ailun ne purent s’empêcher de rejoindre le combat.

À chaque fois qu’il y avait un match important, l’activité des gens dans le cercle du Pacte Social d’Ares montait en flèche.

Le cercle social était une communauté d’amis virtuels. Ils pouvaient fabriquer des pièces détachées de Mechas et faire commerce de toutes sortes de souvenirs.

À ce point de l’avance technologique, il était considérablement énorme que le commerce virtuel fit 30 pour cent du marché normal.

Le Pacte Ares dépendait des jeux de combats de Mechas, mais les profits principaux provenaient tout de même du commerce avec le cercle social et de ses environs. Le jeu en lui-même engrangeait principalement des utilisateurs et de la popularité.

En même temps, le Pacte était constamment renouvelé. Maintenir la position d’un précurseur de tendance était devenu une partie indispensable de la vie virtuelle, et il y en existaient qui gagnaient leur vie avec le Pacte.

Dans le district de la Terre, toutes sortes de figurines à l’effigie de Skeleton étaient à la mode. Personne ne savait à quoi Skeleton ressemblait, mais des figurines créées à partir de son nom étaient extrêmement populaires.

Tout comme les maîtres joueurs couronnés, chacun d’entre-eux avait leur propre fan club de taille. C’était tout comme une véritable industrie, pas différent des stars du cinéma ou de la TV. Prenez comme exemple le renommé et séduisant Prince. Il avait avalisé un nombre de produits, et plus de 60 pour cent des spectateurs lors de ses diffusions en direct étaient des femmes.

En étant aussi l’un des joueurs les plus populaires et plus attirants, les vidéos de Wang Zheng crevaient le plafond, et elle pouvaient entrer dans le top dix. Mais il n’était pas une menace pour les maîtres comme Prince ; c’était juste qu’il attirait beaucoup d’attention. Price et ses camarades maîtres joueurs avaient de nombreuses années d’expérience. Cela leur avait demandé d’innombrables combats classiques pour qu’ils arrivent là où ils en étaient. Petit Skeleton n’était qu’un débutant, peu importe de quelle manière on retournait la chose. Ses opposants les plus sérieux n’étaient rien de plus que des joueurs de classe Diamant.

Mais à cause des titres, les meilleurs des meilleurs ne bougeraient pas sur un coup de tête. Un petit gravier jeté dans l’eau pouvait créer de grandes ondulations. Il n’y avait pas beaucoup de gloire à gagner, mais perdre le jeu, c’était perdre la face, donc la plupart d’entre-eux se contentaient de regarder.

De retour au campus, An Mei attendait Yan Xiaosu. Elle ne se soucia pas d’être courtoise devant Wang Zheng. « Dis donc Wang Zheng, tu ne peut pas juste me prendre mon Xiaosu si souvent ! Va te chercher une petite amie, et vite ! »

Wang Zheng dit en riant : « D’accord, d’accord ! Je ferai en sorte de te faire un rapport à l’avenir, Belle-sœur. »

« Meimei, Boss et moi étions en train de discuter de choses importante. Des trucs pour gagner de l’argent ! »

« Pfff. Quel genre de choses importantes vous pourriez bien mijoter tous les deux ? Vous avez dû aller faire la fête. »

An Mei roula des yeux vers Xiaosu. Il était indéniable qu’An Mei en ce moment était sauvagement attirante. Elle exsudait un air de jeunesse et de féminité des pieds à la tête. Elle était magnifique. Les gens disaient souvent que les femmes qui étaient dans une relation heureuse étaient les plus attirantes, et là c’était absolument le cas. Elle ne portait presque pas de maquillage, mais sa grande forme la rendait irrésistible.

Yan Xiaosu n’avait pas un visage séduisant, mais il était un petit ami consciencieux. Il avait une grande personnalité, était généreux, et avait une popularité considérable à l’école.

Wang Zheng avait déjà goûté aux ruses d’An Mei, donc il leur dit rapidement au revoir. « Très bien, je vais vous laisser seuls à présent. »

Il apparaissait esseulé, mais en réalité, Wang Zheng ne se sentait pas aussi dévasté que la plupart des autres personnes l’auraient été. Il pensa qu’il était bizarre. Il avait un grand esprit combatif. Peut-être était-il juste de dire que sur plusieurs aspects, il était aussi spécial qu’Aina.

Le concert Angélique de Lin Huiyin était sur le point d’avoir lieu, donc Pékin était bondé comme jamais.

Toute la zone aux alentours du lieu du concert était pleine à craquer. Presque personne ne pouvait passer où que ce soit. En tant que parfaite représentante des idoles de la jeune génération, Lin Huiyin était sans pareille quand il s’agissait de satisfaire les désirs d’innocence des jeunes. Qui plus est, des célébrités du Royaume d’Aslan attiraient des tonnes de fans où qu’elles aillent.Ce chapitre a été honteusement copié-collé chez l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Les étudiants de l’Ares College, de l’Université de Pékin, et d’autres écoles au top étaient infiniment passionnés. Les campus avaient rarement eu autant d’énergie juvénile.

Tout le monde dans le Dortoir 007 était sorti, à l’exception de Wang Zheng. Il était inutile de parler des filles. C’était totalement comme un festival.

Tous les médias diffusaient en direct ce concert particulier. Dans les rues, des écrans sur les gratte-ciels diffusaient tous des vidéos du spectacle. Toute la ville chantait pour célébrer. Il y en avait beaucoup qui venaient d’autres villes du Système Solaire. Même si les navettes interstellaires étaient pratiques, elles étaient encore très chères. Mais cela n’avait pas arrêté les fans enthousiastes.

Le dernier single, ‘Not Afraid’, avait donné à tout le monde une surprise agréable. Même les juges qui étaient d’habitude difficiles avaient opiné en approbation. Ils pensaient qu’à part son joli visage, Lin Huiyin avait une belle voix qui avait une grande flexibilité et un grand potentiel. Son intelligence musicale, tout particulièrement, était très élevée.

Il y avait un autre fait marquant pour ce concert. C’est-à-dire, Lin Huiyin avait eu une inspiration sur son chemin vers la Terre. Elle avait écrit une un nouveau morceau, et elle allait le chanter pour la toute première fois pendant son concert.

C’était vraiment encourageant pour les fans de la Terre. Personne n’aurait pu s’imaginer que Lin Huiyin donnerait autant de valeur à son spectacle sur Terre. Même si elle était populaire ici, le marché était plutôt petit. Un événement aussi important avait lieu d’habitude sur Aslan. On ne pouvait que dire que Lin Huiyin était en effet sincère lorsqu’elle avait proclamé son penchant pour la Terre.

Dans les coulisses, le nombre gigantesque de personnel était occupé à travailler de manière organisée. L’enthousiasme des fans de la Terre était bien au-delà de l’imagination des membres du personnel. Parfois, essayer de nouvelles choses permettait d’engranger une moisson généreuse.

Lin Huiyin, comme tout le monde, était très excitée. La musique lui apportait la joie, et c’était aussi son occupation favorite.

 

Pendant que tout le monde était occupé à faire la fête, Wang Zheng revint à la librairie.

Plus précisément, il se rendit au stand de pancakes en face de la librairie.

Une chose bizarre à faire, mais Wang Zheng s’y rendit sans y penser à deux fois.

Au stand, un vieil homme engloutissait ses pancakes. Les propriétaires du stand, un couple âgé, étaient très hospitaliers.

« Vieux Marchand, vous êtes de retour ! Vous avez l’intention de rester longtemps ? »

Le Vieux Marchand pouffa, en secouant la tête. « J’ai des choses à faire. Je suis vieux maintenant, donc je dois faire bon usage de la moindre petite seconde. »

« Ah. Et bien, Wang Zheng a fait votre fierté ! Il est étudiant à Ares maintenant. Vos nombreuses années de conseils n’ont pas été gaspillées ! »

Ce couple était d’un naturel honnête. Ils avaient insisté pour conserver les pratiques traditionnelles passées par les générations antérieures, mais peu de gens savaient comment apprécier les bonnes choses. Ils faisaient du tofu le matin et des pancakes aux autres moments. Le couple n’était pas riche, mais ils étaient heureux de leur vie.

Wang Zheng remarqua cette silhouette familière de loin. Il ne put s’empêcher de se sentir agité. Ses parents n’avaient pas été là pour lui depuis qu’il était petit, donc le Vieux Marchand était sa seule famille.

En voyant Wang Zheng apparaître de nulle part, le Vieux Marchand se mit à rire. « Espèce de gamin ! Toujours aussi puéril à ton âge ! »

Wang Zheng prit un siège de manière robuste, en fixant le Vieux Marchand du regard sans prononcer un mot.

Le Vieux Marchand se caressa la barbe et prit une pose plutôt imposante. « Et bien ? As-tu deviné qui je suis ? Ne m’idolâtre pas et ne te sens pas touché ! »

Wang Zheng roula des yeux et lui tendit la main. « Vieil homme malodorant. Rembourse-moi ! »

Le Vieux Marchand fut séché. Sa réaction choquée fut immédiatement suivie d’une accolade serrée de la part de Wang Zheng.

« Bon retour parmi nous, vieil homme ! »

Cet article comporte 10 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top