skip to Main Content
Menu

TSW – Tempest of the Stellar War – Volume 4 – Chapitre 17

Traducteur Français : Hellteach
Éditrice :
Checkeur :

TSW - Volume 4 – Chapitre 17 – Histoire d’Amour au Dortoir

Tout le monde avait l’air d’avoir été frappé par quelque chose quand ils virent la jeune fille à la porte.

Comment pouvait-il y avoir une fille aussi belle et aussi gracieuse dans ce monde ? On pouvait voir de la porte la pleine lune exceptionnellement brillante dans le ciel noir de la nuit. Les étoiles étincelaient. Pourtant, la radiance de la jeune fille les éclipsaient.

Aina eut un sourire léger, et se dirigea vers Wang Zheng.

« Haha, invitons donc le prince et la princesse de ce soir à nous donner la première danse. Musique ! »

Zhang Shang rugit. Bon sang, ce gamin a l’air stupide la plupart du temps. Qui aurait cru qu’au moment crucial il deviendrait vraiment un Casanova ?

Wang Zheng ne savait pas danser, mais Aina était une experte. Donc tout ce qu’il eût à faire était suivre ses mouvements. Cela était encore dans les capacités de Wang Zheng. Tout ce qui importait maintenant, c’est que leurs sentiments avaient pris les rênes.

Bang…

Le verre de Yue Jing était tombé sur la table. « Ce… n’est pas possible, pas possible du tout. Elle…Elle… »

Bien qu’elle n’ait pas reconnu Aina au début, la scène sous ses yeux et Zhang Shan l’appelant ‘princesse’ lui avait fait instantanément se rappeler.

Et même, comment cela était-il possible ?

Aina, qui n’appartenait pas à ce monde, était en fait en train de passer son temps avec Wang Zheng. Etait-ce une coïncidence ?

Un accident ?

Un miracle ?

Le corps de Yue Jing semblait avoir perdu toute son énergie alors qu’elle s’asseyait sur une chaise. Est-ce que c’était le type qui était un rien du tout dans son lycée ? Elle se souvint avoir dit que les rues étaient remplies de personnes avec une envergure aussi basse que la sienne.

« Bordel, je croyais que tu avais dit que Wang Zheng ne sait pas danser ? » cracha Yao Ailun. Il a plus l’air d’un expert que d’un novice complet !

« Tyran Su, ce gamin est un expert. Est-ce que tous les deux vous êtes des tigres qui prétendez être des cochons ? Est-ce que je me suis faite avoir par vous ? »

An Mei fixait Yan Xiaosu d’un regard féroce.

Yan Xiaosu leva ses deux mains en signe de reddition. « Ma chère Mei Mei, Boss et moi avons en fait des chemins différents. Dans ce domaine, nous ne sommes pas proches l’un de l’autre ! »

Tyran Su avait immédiatement tracé une ligne avec Wang Zheng.

Tout le monde commença à se diriger vers la piste de danse. Dans les yeux des deux au milieu de la piste, il n’y avait actuellement personne d’autre à part eux.

Meng Tian jeta un œil à Ye Zisu. En essence, Lear et elles étaient réellement du même tempérament. Tous les deux étaient des personnes déterminées et ne se décourageaient pas facilement. Cependant, Meng Tian savait que Ye Zisu n’avait pas un tel caractère. Un enfant qui était né dans une famille de soldats était différent d’un enfant qui était né dans une famille normale. Ye Zisu n’avait pas l’air d’être capable d’encaisser un tel coup.

Toutefois, les yeux de Ye Zisu étaient calmes. Bien qu’il y ait en fait un soupçon de tristesse en eux, cette tristesse ne semblait pas être dirigée vers elle.

« Sais-tu quelque chose que je ne sais pas ? » demanda Meng Tian soudainement.

Ye Zisu reprit ses esprits. C’est seulement maintenant qu’elle réalisait que Meng Tian la regardait. Elle sourit légèrement et dit : « Ne trouves-tu pas ce c’est un panorama parfait ? »

Meng Tian secoua la tête. « Cela semble tellement parfait que ça donne l’impression aux gens que tout ça n’est qu’un rêve. »

Meng Tian avait toujours l’assurance qu’elle aurait un avantage lorsqu’elle était face à quelqu’un. Ye Zisu était déjà très remarquable, mais dans de nombreux domaines, elle subissait toujours la pression de Meng Tian. Cependant, la jeune fille qui était au centre de la piste de danse était différente. Dès le moment où elle était apparue, elle semblait avoir été capable d’attirer naturellement le regard de tous comme si c’était la chose la plus naturelle du monde.

Meng Tian avait vu beaucoup de personnes avec une grande aura, mais aucune d’entre-elles ne pouvaient se comparer à cette jeune fille. Lorsque l’on considérait son âge, cela semblait inimaginable.

Ce n’était pas quelque chose qui pouvait être imité.

Confrontée à quelqu’un, Meng Tian ne laisserait certainement pas tomber ; elle n’était pas le genre de personne à faire cela. Cela dit, quand on était face à cette jeune fille, de telles pensées ne faisaient pas surface. Ruiner la scène parfaite qui se déroulait devant elle serait un péché.

« Une occasion tellement joyeuse ! Mei Mei, allez, allons-y nous aussi ! »

Quel est l’intérêt de trop penser ? La chose la plus importante, c’est que Wang Zheng soit heureux !

Il était normal pour une personne anormale d’être face à des situations anormales.

Pendant que tout le monde dansait de manière déchaînée, Wang Zheng tira Aina et courut hors du grand hall.

Lorsqu’ils quittèrent l’agitation de la fête, il ne restait plus qu’eux deux dans leur monde.

Wang Zheng devenait dingue juste en regardant Aina. Le cou d’Aina se mit à rougir alors qu’elle sentait son cœur battre sauvagement.

« A ce moment, est-ce que le Prince n’est pas supposé embrasser la Princesse ? »

Aina aujourd’hui était exceptionnellement belle et exceptionnellement audacieuse !

 

Yue Jing était constamment à la recherche d’une chance de parler à Wang Zheng. Cette chance apparut quand Aina était juste en train de prendre une petite pause.

« Etudiant Wang Zheng, je ne me serais jamais attendue à ce que tu subisses une si séduisante transformation en entrant à l’université. Félicitations. »

Yue Jing affichait son plus joli sourire, celui que tous les hommes convoitaient. Avant de s’approcher, elle avait intentionnellement tiré son haut pour révéler son décolleté profond et blanc comme la neige. Ce n’était pas une chose à laquelle un petit garçon pourrait résister. Sous les lumières des lampes, ses seins étaient à peine couverts et donnaient l’impression qu’ils allaient s’échapper s’ils bougeaient un peu.

Une telle ampleur n’était pas une chose avec laquelle les filles peu formées pourraient rivaliser.

« Merci. » dit Wang Zheng avec courtoisie. Yue Jing et lui n’avaient pas grand-chose à se dire et elle était le genre de fille dont il voudrait rester le plus loin possible.

« La réalité c’est que l’Ares College est déjà tombé bien bas. Tu devrais considérer l’idée de rejoindre le Zeus College. Tu pourrais obtenir un bien meilleur traitement là-bas. Je suis aussi ici pour te tenir compagnie. C’est étrange que par le passé, je n’ai pas réalisé que tu étais en fait exceptionnel. »

Yue Jing affichait l’humeur d’une jeune fille. Sous la lumière artificielle, elle était très charmante.

Wang Zheng sourit. « Je pense que l’Ares College est ce qui me convient le mieux. Ma partenaire de danse est là, excuse-nous s’il te plaît. »

Yue Jing avait déjà remarqué du coin de l’œil qu’Aina arrivait. Elle tourna soudainement son corps et pencha sa poitrine de neige vers Wang Zheng. Il y avait vraiment bien des façons de s’occuper d’une fille !

Un petit tour aussi mesquin pourrait bien semer la discorde entre eux deux.

Cependant, juste au moment où Yue Jing était très près de Wang Zheng, celui-ci fila légèrement et évita Yue Jing. Cela provoqua la chute de Yue Jing la tête la première dans le gâteau de célébration. Elle se releva de manière pathétique. Sur son visage, on ne pouvait plus clairement distinguer ce qui était le gâteau de ce qui était la peau.

Lorsqu’une demoiselle était en détresse, naturellement, il y aurait quelqu’un pour la sauver. Wang Zheng et Aina partirent tranquillement tout en souriant.

Wang Zheng était quelqu’un qui avait une grande mémoire. Il avait déjà levé sa  garde contre une fille comme Yue Jing, qui à l’évidence préparait un mauvais coup.

 

Sous le clair de lune, une paire d’ombres sournoises se glissa dans le dortoir masculin. A ce moment là, tout le monde était sorti pour faire la fête, donc le dortoir était vide. Même la personne qui s’occupait du dortoir avait disparu.

Aina était vraiment trop audacieuse. Depuis qu’elle était venue sur Terre, elle avait fait des choses qu’elle n’avait jamais rêvé de faire et se glissait même dans le dortoir masculin pendant la nuit.

Avec une jambe, Wang Zheng ferma la porte et tenait le visage d’Aina entre ses mains. Son visage était si beau qu’il ressemblait à une œuvre d’art. La distance entre les deux était si mince qu’ils pouvaient sentir la respiration de l’autre.

Les lèvres rouges d’Aina s’ouvrirent légèrement. Y avait-il quelque chose d’autre au monde qui offrait plus de tentation ?

La légende disait que la pleine lune était capable de stimuler la sécrétion d’hormones. En cette nuit où tous les deux étaient si désespérément amoureux, Wang Zheng amena finalement la relation au niveau suivant. Il caressait la peau magnifique d’Aina comme si elle était son monde.

La robe exquise tomba au sol sous les mains de Wang Zheng. A ce moment-là, la vue qu’il avait devant lui le fit suffoquer.

Il savait que la beauté existait mais il n’avait jamais su qu’elle avait le pouvoir de couper la respiration de quelqu’un.

Aina ferma les yeux et permit à Wang Zheng de faire ce qu’il voulait, en mordant ses lèvres doucement. Elle s’était déjà mentalement préparée pour cela aujourd’hui quand ils étaient en chemin.

Alors que Wang Zheng prenait lentement Aina dans ses bras, son corps eut l’impression d’être électrocuté.

Cela le fit sursauter.

Le Skylink qui était sur le poignet d’Aina avait émit un choc électrique puissant qui avait atteint Wang Zheng et l’avait envoyé valdinguer. Même si Wang Zheng avait la tête dure, la force lui provoqua quand même un étourdissement.

Aina était si choquée qu’elle ouvrit les yeux. Elle tira la langue en voyant l’état pathétique de Wang Zheng et enleva rapidement le skylink. Après l’avoir jeté de côté, elle aida Wang Zheng à se relever.

« Est-ce que ça va ? J’avais oublié ça. »

Le système défensif de la princesse avait assez de voltage pour frapper un homme jusqu’à l’inconscience. Toutefois, Wang Zheng avait une résistance anormale comme un cafard et n’avait été qu’étourdi par l’attaque.

« J’ai cru que c’était Dieu qui était jaloux de moi et avait décidé de me punir. » dit Wang Zheng dans un rire.

En voyant que Wang Zheng était encore d’humeur à plaisanter, Aina sut qu’il allait bien. En se mordant les lèvres, elle demanda de façon charmante. « Je ne suis pas sûre, est-ce que grand frère peut encore continuer ? »

Des feux d’artifice explosèrent dans la tête de Wang Zheng. Une si petite chose n’avait pas d’effet sur lui. Même une tête nucléaire ne serait pas capable d’endommager sa grande force.

En un mouvement, il souleva Aina du sol et la porta vers le lit, admirant pleinement son magnifique corps. Aina initialement brave fut rapidement vaincue.

« Wang Zheng, offre-moi une nuit inoubliable. » dit Aina avec un air vaincu et elle ferma les yeux.

Wang Zheng embrassa doucement les paupières qui tremblaient de nervosité.

Précédemment, le sang lui était monté à la tête mais il s’était calmé après ce choc. Il savait qu’Aina s’attendait à ce que quelque chose d’important survienne. Peut-être n’avait-elle pas réalisé que c’était le moyen de prouver ses sentiments par le biais de ses actions.

Alors que Wang Zheng terminait d’embrasser cette magnifique peau centimètre par centimètre, et en laissant sa marque, il prit une décision dans son cœur. A chaque baiser, le corps d’Aina tremblait légèrement, ses lèvres rouges laissant échapper un doux grognement qui semblait à la fois nerveux et plein de plaisir.

Après avoir accompli sa tâche, Wang Zheng ne savait pas d’où lui venait cet immense contrôle sur lui-même. Malheureusement, à cause de ce stupide Tête d’os, il lui était difficile de perdre le contrôle.

Wang Zheng embrassa doucement cette magnifique œuvre d’art et serra Aina contre lui.

Après un long moment, Aina ouvrit secrètement les yeux. « Quelque chose ne va pas ? »

« Idiote. » Wang Zheng caressa amoureusement le visage d’Aina. «  Ce serait bien si tu étais un peu plus égoïste. »

« Et toi alors ? » rétorqua Aina. Elle croyait que c’était là la seule personne dans le monde entier qui la rejetterait.

« J’ai déjà mis ma marque sur toi, tu es à moi cette nuit ! » dit Wang Zheng tout bas.

En cette belle nuit, Wang Zheng eut l’impression qu’il était capable de transcender la sainteté. Pas la moindre chose ne pourrait le secouer.

Aina dormait très paisiblement. Même la façon dont la princesse dormait était excessivement gracieuse.

Wang Zheng était incapable de s’endormir et réfléchissait profondément. Il était difficile de combler le fossé entre lui et la royauté, mais avec sa force, ce n’était pas impossible. Il souhaitait avoir une relation correcte et ouverte avec Aina et ne pas lui laisser porter de tels fardeaux inutiles.

Alors que Wang Zheng devenait somnolent, il s’assoupit graduellement et dormit d’un sommeil paisible. Ce misérable Tête d’os n’apparut pas et ne lui donna pas de cauchemars.

 

Bang bang bang…

« Pourquoi ça ne s’ouvre pas. Chen Xiu, t’es-tu trompé de clé ? »

« Non, c’est la clé de notre chambre. Ne me dis pas que nous avons trop bu ? »

Chen Xiu essaya de passer la carte par l’autre côté. Tous les deux avaient l’air vacillant et il semblait qu’ils avaient beaucoup bu.

Wang Zheng ouvrit les yeux. Ses bras étaient un peu engourdis. Au même moment, Aina se réveilla aussi.

Tous les deux se regardèrent, leurs yeux grands ouverts. On est morts ! Ça va faire les gros titres !

« Frère Shan, peux-tu essayer ? Cette porte a l’air d’être cassée et ne s’ouvre pas. »

« Est-ce qu’elle est fermée de l’intérieur ? » Zhang Shan semblait être encore sobre.

« Pas possible, il n’y a personne à l’intérieur. »

« Reculez-vous, je vais défoncer cette porte ! » dit Zhang Shan en remontant ses manches.

Yao Ailun secoua la tête. « Tu as de moins en moins l’air d’un étudiant du Département de Physique. Héhé, allons trouver le gardien du dortoir et laissons-le s’occuper de ça. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top