skip to Main Content
Menu

TSW – Tempest of the Stellar War – Volume 4 – Chapitre 15

Traducteur Français : Hellteach
Éditrice :
Checkeur :

TSW - Volume 4 – Chapitre 15 – Déterminé à Devenir un Tyran

Les paroles d’An Mei avaient fait mouche et laissèrent Yan Xiaosu instantanément bouche bée.

Personne ne comprenait mieux Wang Zheng que Yan Xiaosu. Depuis qu’il était jeune, Wang Zheng avait toujours été très obstiné. Il était aussi têtu qu’une mule concernant son amour pour les Mechas, et ce n’était guère différent lorsqu’il s’agissait de se faire des amis. Toutefois, Wang Zheng avait été plongé dans le bonheur et avait oublié le vrai statut d’Aina.

Est-ce que c’était possible ?

Cela aurait pu arriver. Après tout, il avait lu de nombreux contes de fée romantiques quand il était petit.

Toutefois, Yan Xiaosu avait le sentiment qu’il se mentait à lui-même.

« Tu vois ? Il semble que j’ai fait mouche. Puisque tu es son frère, tu devrais y aller et donner quelques conseils à Wang Zheng. Que ce soit Meng Tian ou Ye Zisu, elles seraient toutes les deux un choix incroyable. Bien que je ne connaisse pas exactement les détails concernant Meng Tian, sa famille n’est certainement pas ordinaire. Quant à Ye Zisu, il n’y a rien d’autre à dire – elle est la petite princesse d’OMG. Un but ne peut pas être une chose basée purement sur un rêve. Tu dois avoir suffisamment de force et de capital pour réaliser ton rêve. Wang Zheng a déjà la force. La seule chose qui lui manque maintenant, c’est le capital. »

Les paroles d’An Mei sonnaient vrai.

« Toussotement… Mei Mei, est-ce que notre relation ne peut pas être plus simple ? »

« Enfantillages ! » s’exclama An Mei alors qu’elle fixait Yan Xiaosu avec mépris.

« Donc, la raison pour laquelle tu m’aimes n’a rien à voir avec moi … » Yan Xiaosu se sentait légèrement blessé.

An Mei fit une moue enfantine à l’intention de Yan Xiaosu avant de répondre : « Donc tu penses que tu as beaucoup d’argent, n’est-ce pas ? T’appeler un tyran local doit sonner comme un compliment à tes oreilles. Pffff ! »

Yan Xiaosu éclata de rire alors qu’il dit : « Je sais que notre An Mei familiale est la meilleure ! Relax, je travaillerai certainement durement pour devenir un vrai tyran ! »

An Mei tapa contre le front de Yan Xiaosu avec son doigt effilé avant de le gronder. « Fais montre d’un peu d’ambition ! Je veux devenir une madame riche et puissante ! »

« Bien, je ferai ce qu’il faut pour devenir véritablement riche et puissant ! »

L’étudiant Yan Xiaosu commença à être motivé.

Après le banquet, il y avait un bal. Toutes les filles avaient déjà quitté les terrains pour se préparer. Dans un moment, les étudiants du Zeus et de l’Apollo College arriveraient. Avec la compétition qui était terminée, en tant qu’hôtes, et plus important encore, en tant que vainqueurs, les étudiants de l’Ares College devaient arborer une meilleure conduite. Naturellement, il était aussi logique que de divertir ses invités.

Après cette victoire, les étudiants de l’Ares College pouvaient marcher la tête bien haute. Evidemment, tout le monde se sentait bien plus enthousiaste. Les rumeurs disaient que certaines personnes voulaient exprimer leur gratitude à ce petit gros, Luo Fei. S’il n’avait pas été là, les résultats auraient pu être très différents.

Bien que Lear n’ait pas eu la possibilité de participer à la bataille finale, sa force était reconnue par tous. Il était même possible qu’il lui reste encore à montrer la totalité de sa puissance. Mais même avec cela, il manquait juste un peu de chance.

Toutefois, il ne faisait aucun doute que de futures escarmouches se développeraient entre Lear et Wang Zheng.

Le Département de Physique avait aussi réussi à bénéficier d’un grand coup de publicité cette fois-ci. Non seulement ils avaient Wang Zheng et Zhang Shan qui les avaient sortis de la marginalité pour les envoyer directement sous les feux de la rampe, mais aussi Xiao Fei. Les résultats de ses recherches avaient encore plus solidifié la popularité du Département de Physique.

La Fédération augmenterait certainement ses investissements dans l’Ares College. Cela ouvrirait les vannes pour la recherche et augmenterait la contribution des ressources. Et tout cela représentait la force et le niveau d’un collège.

Une double bénédiction avait été répandue sur la maison. Il n’y avait aucune raison pour que l’Ares College ne fête pas cela pour une fois.

La position de Gu Te était dans l’ensemble stable maintenant. Avec ces deux résultats, son prestige avait poussé les médias à faire tourner leur attitude à 180°. Il reçut des éloges et des compliments de toutes parts en incluant le fait qu’il était capable de souffrir avec patience, comment il pouvait planifier de bonnes stratégies, ou encore le fait d’avoir un atout dans sa manche. Ce genre de louanges prétentieuses tombaient sans cesse dans les oreilles de tout le monde.

Pour Gu Te, qui depuis longtemps voyait au travers de la façade de la vanité, ces éloges et compliments ne signifiaient rien comparés à la joie qu’il ressentait à la transformation de l’Ares College. C’était un nid, et il devait attirer des phœnix dorés.

La force d’un individu était limitée, cependant, si quelqu’un était capable d’apporter un changement et entrer à l’Ares College, son talent et ses standards se révèleraient définitivement.

 

✫        ✫        ✫

 

Mu Zhou restait dans son bureau, résigné à son destin. Cette explosion soudaine de Wang Zheng avait sauvé de nombreuses personnes, et alors que la méthode de Mu Zhou avait été la bonne tout du long, il y avait toujours eu une pénurie de talents.

Mu Zhou se sentait plutôt coupable car il n’avait pas eu beaucoup de relations avec lui, toutefois, Gu Te ne fit qu’une seule déclaration à ce propos – s’il n’avait pas laissé Wang Zheng monter sur la scène, aujourd’hui, Wang Zheng ne serait pas apparu.

C’était la capacité d’analyse d’un instructeur.

Et à certains moments, c’était le facteur le plus important.

 

✫        ✫        ✫

 

Rapidement, des voix stupéfaites provenant de la salle de bal pouvaient s’entendre par intermittence. Il semblait que de belles dames dans leurs tenues splendides étaient entrées dans la salle.

Les étudiants du Zeus College et d’Apollo College étaient aussi entrés dans la salle de bal en même temps. Porter du noir avait toujours été une tenue classique pour ce genre d’évènements.

Même s’il avait perdu, Campana ne montrait pas beaucoup de déception. Il pouvait bien avoir quelques regrets, mais la capacité à supporter la défaite était l’une des nécessités d’un soldat.

Entre-temps, l’arrivée de Lear avait stupéfait toute la salle de bal. Il était beau par nature et bien bâti. Son costume noir exquis contrastait avec son apparence, pendant que l’air aristocratique qu’il exsudait n’était pas quelque chose qui pouvait s’apprendre en quelques jours. Chaque geste qu’il faisait avait un air d’indifférence et de calme. Comparé à lui, même Campana se tenait quelques crans au-dessous.

Un bon nombre d’étudiantes de l’Ares College étaient attirées par lui.

« On doit bien dire, ce gars est vraiment beau, mais il est un peu froid. »

« Il est sans cœur par nature ! »

Un certain nombre d’étudiantes réfléchissaient à la possibilité de danser avec ce beau gars.

Yue Jing était aussi apparue. Elle portait une robe du soir d’un blanc immaculé assortie avec une paire de boucles d’oreilles en diamant en forme de goutte. Son décolleté arborait un collier massif de diamants roses taillés en ovale, et sa chevelure avait subi un traitement méticuleux. Elle s’était préparée pendant longtemps pour ce moment. L’Ares College était à l’origine son domaine, et maintenant qu’elle était revenue, elle serait encore le point de mire des masses.

Yue Jing enroula gentiment son bras autour de celui de Lear, dont les sourcils se froncèrent légèrement en réponse. Yue Jing parla doucement à son oreille. « Pour saisir une fille, tu dois en premier la rendre jalouse et la laisser ressentir ton charme. »

Lear tourna la tête pour regarder autour de lui, mais Meng Tian n’était pas encore arrivée.

Leurs deux familles avaient une relation de longue date et leurs fiançailles avaient été décidées depuis qu’ils étaient petits. Lear voyait une telle chose comme la norme, toutefois, Meng Tian n’avait pas de telles pensées. Elle voulait avoir ses propres rêves et sa propre vie.

Lear et Yue Jing, sans l’ombre d’un doute, étaient devenus le centre de l’attention de toute la salle de bal. Un bel homme et une jolie demoiselle dégageaient une lumière aveuglante quand ils étaient côte à côte.

A cet instant, Yue Jing était arrogante comme un cygne blanc alors qu’elle regardait tout autour d’elle dans la salle de bal. Elle voyait Meng Tian comme un exemple typique de quelqu’un qui ne voyait jamais ce qu’elle recherchait même s’il elle avait sous le nez. Pour avoir véritablement rejeté un homme remarquable comme Lear… Dans tous les cas, Yue Jing ne laisserait pas passer l’occasion de se l’approprier.

Pour conquérir un homme, la femme devait faire en sorte qu’il ait besoin d’elle.

Campana et les autres avaient aussi un bon nombre de fans qui les entouraient. Alors qu’ils avaient perdu, cela n’avait pas beaucoup affecté leur prestige. Quelque chose qu’il avait accumulé pendant de si nombreuses années ne disparaîtrait pas juste en une nuit.

Avec l’arrivée de Masasi et des autres, la salle de bal fut immédiatement remplie d’applaudissements. C’était, après tout, l’évènement de célébration après leur victoire.

Wang Zheng essaya de trouver la silhouette d’Aina parmi la foule lorsqu’il se mit soudain à penser à son statut. Une apparence dans un tel lieu public n’aurait pas été l’idéal et il était évident qu’il serait mieux pour elle de garder profil bas.

Meng Tian et Ye Zisu entrèrent ensemble, main dans la main. L’apparition de ces deux magnifiques demoiselles attira immédiatement les regards d’innombrables personnes. Meng Tian avait l’air fier et distant d’un lotus de montagne enneigée, alors que Ye Zisu avait l’air d’une gracieuse déesse de l’eau, gentille, douce – mince et élégante.

Leurs styles complémentaires, alliés en force et en douceur, devinrent immédiatement l’objet des rêves de nombreuses personnes.

L’étudiant Wang avait appris beaucoup de choses dans sa vie, et le nombre de ces choses s’étaient accrues plus tard avec l’entraînement tortueux de Tête d’os. Cependant, la danse n’était pas incluse.

Les autres avaient l’habitude de ce genre de situations. Même Zhang Shan, qui avait l’air d’une brute encombrante, était en fait très capable dans ce domaine.

Yan Xiaosu et An Mei étaient aussi arrivés dans la salle de bal. En regardant tout autour, An Mei demanda :  « Notre héros n’a même pas une seule partenaire de danse. Où est Shishi ? »

Wang Zheng sourit et répondit : « Elle n’est pas à l’aise avec des évènements comme celui-ci. »

« Très bien. Mais tout de même, on ne peut pas laisser notre héros tout seul comme ça. Il n’y a rien que je puisse faire. Je veux accompagner Tyran Su, donc je ne peux pas être ta partenaire » dit An Mei tout en ayant l’air de faire des signaux à quelqu’un en clignant de l’œil.

Yan Xiaosu immédiatement pointa du doigt les deux filles belles comme des perles et dit : « Boss, Mei Mei est à moi. Il se peut que nous ayons porté les mêmes pantalons pendant qu’on grandissait, mais tu ne peux pas juste l’emprunter comme ça. Il y a deux magnifiques demoiselles là-bas où tu peux faire ton choix.»

Wang Zheng répondit avec un sourire amer. « Morveux, t’as envie de te battre ? Je ne vais pas te l’emprunter. C’est très bien tant que vous vous amusez autant que vous le voulez les gars. »

Puis il partit seul en direction du balcon. Ces évènements étaient bons pour que les gens interagissent et construisent des relations, mais Wang Zheng préférait être libre et sans entraves. Avec de tels banquets qui se produisaient plus fréquemment, il semblait que l’université grimpait de plus en plus en classe.

A ce moment-là, il eut véritablement envie de boire férocement quelques coups avec Yan Xiaosu et les autres puis de compter les étoiles.

« Wang Zheng est une telle tête de mule. Qu’est-ce que cette Shishi a de bien si ce n’est un joli visage ? Elle est trop réservée et elle ne préserve même pas la fierté de son petit ami. Comment peut-elle laisser Wang Zheng seul à un tel moment ! Dépêche-toi et fais en sorte qu’il la plaque ! »

An Mei se sentait indignée car la joie qu’elle ressentait en ce moment, c’était grâce à Wang Zheng. Par conséquent, elle essayait désespérément de résoudre cette crise. Pour elle, cette victoire était simplement un miracle.

En tant que sa petite amie, Shishi devrait être au comble de la joie, et pourtant, elle avait vraiment le trac ! Comment cela était-il possible ?

Cela ne semblait pas être la manière dont une personne d’Aslan se comportait. Au lieu de ça, cela avait plutôt l’air du comportement de quelqu’un qui venait de la campagne.

Yan Xiaosu eut un rire amer et dit : « toussotement… Mei Mei, d’une manière ou d’une autre, ne fais pas de remarque irresponsable s’il te plaît. Chacun a ses propres… préférences. C’est peut-être juste qu’elle n’aime pas ce genre d’environnement animé. En fait, même moi je n’y suis pas complètement adapté. »

An Mei le fixa les yeux grands ouverts et dit : « Espèce de menteur. Tu as passé toute l’après-midi à amonceler des fringues et à tourner et virer pour t’y préparer. Ce costume que tu portes vient juste d’être acheté, et regarde donc cette honnête broche de marque Milky Way sur ta poitrine. Il me semble plutôt que tu as pas mal de connaissances ; pourquoi tu n’en as pas donné une à Wang Zheng aussi ? »

Se sentant injustement accusé, Yan Xiaosu répondit :  « Comment cela se pourrait-il. Je l’ai dit dès le début, tu ne comprends pas Wang Zheng. Si j’avais fait cela, il m’aurait certainement filé une raclée. »

Yan Xiaosu ne faisait que plaisanter. En réalité, en tant que héros de la soirée, Wang Zheng aurait vraiment dû se préparer une tenue éblouissante.

En tant que camarades de dortoir, Chen Xiu et Yao Ailung étaient comme des poissons dans l’eau – des experts se frayant un chemin à travers le grand hall, à la recherche de cibles. Leur dortoir était considéré comme légendaire, puisqu’il y avait quatre génies, et deux d’entre-eux avaient déjà montré des capacités remarquables.

Avec la tombée de la nuit, les lumières douces et magnifiques, et les tenues splendides couplées avec l’atmosphère excitante, fit fleurir la jeunesse des étudiants. Tout le monde était d’humeur extraordinaire, avec les beaux hommes qui avaient l’air encore plus beaux, et les magnifiques femmes qui semblaient encore plus jolies.

Dès qu’il vit Meng Tian apparaître, Lear abandonna immédiatement Yue Jing, la laissant debout toute seule d’une manière quelque peu maladroite. Elle fut accueillie par Ye Zisu, avec laquelle elle était restée longtemps amie et camarade d’école quoiqu’il en soit. Cependant, Yue Jing ignora Ye Zisu et passa à côté d’elle. Elle haïssait non seulement Wang Zheng, mais chaque chose de son passé, en incluant ses amis d’autrefois.

« Lear, la seule relation entre nous consiste en des pensées et des souhaits de nos ancêtres. J’espère que tu n’es pas le genre de personne qui se soucie de ce genre de choses » dit Meng Tian avec indifférence.

Un mince sourire en coin apparut au coin de la bouche de Lear alors qu’il répondait : « Je ne m’en soucie pas vraiment. Mais je reconnais en toi la fille la plus honnête que j’ai jamais rencontrée. Je crois que quelqu’un d’ordinaire n’entrerait même pas dans ton champ de vision. Pourquoi ne penserais-tu pas à moi ? Quels défauts ai-je ? »

En entendant cela, Meng Tian était perdue. En vérité, Lear n’avait absolument aucun défaut. Il n’était même pas la peine de mentionner ses origines familiales. En termes de puissance, il était le genre à mettre la barre haute pour ses ambitions, et il n’avait même pas le passe temps de malmener les jeunes femmes. Son but dans la vie était très clair et il persévérerait sur son chemin. Il deviendrait à coup sûr une personne exceptionnelle dans le futur, car il avait tout ce dont il avait besoin pour réussir dans la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top