skip to Main Content
Menu

TSW – Tempest of the Stellar War – Volume 1 – Chapitre 10

Traducteur Français : Hellteach
Éditrice :
Checkeur :

TSW - Volume 1 – Chapitre 10 – Noble Petite Sœur

Les joueurs étaient aussi déroutés. Ce Chaos Gunner était-il un idiot ? Comment ça se faisait qu’il n’avait pas encore tiré ?

Un sniper exceptionnel devait savoir être patient. Brusquement, les alarmes hurlèrent.
Oh c’est pas bon !

Le Wargod N°1 avait accéléré dans sa direction ! Il était découvert !!!

Pendant qu’il recherchait une bonne occasion de passer à l’acte, Wang Zheng était en train de piloter le Wargod N°1 pour se rapprocher du Hunter Type 3 à grande vitesse.

Chaos Gunner ne s’embêta pas à bien se placer, la vitesse de l’opposant n’était pas suffisante !

La lumière irradia dans toutes les directions, le laser gronda, et un faisceau de lumière explosa en direction du Wargod N°1.

Pratiquement à l’instant où la lumière brilla, le Wargod N°1 se pencha sur le côté gauche dans un angle de 45 degrés.
Le rayon fusa sur son côté, et on aurait dit que l’énergie intense semblait vouloir décoller la peinture du Wargod N°1.
Marquant seulement une petite pause, le Wargod N°1 continua d’avancer. Comme sa manœuvre d’évitement n’était pas très ample, sa vitesse n’était pas influencée.
Du calme !
Chaos Gunner se l’était dit un nombre incalculable de fois : des situations telles que celle-ci n’étaient pas choses rares dans les combats. Seul un sniper calme pourrait survivre jusqu’à la fin.
Canon Sniper engagé.
Deuxième tir envoyé !
Le Wargod N°1 bondit en l’air !
Merde, pourquoi avait-il choisi de sauter cette fois ???

Le second tir le rata aussi, et la distance entre les deux Mechas devenait de plus en plus courte.
Chaos Gunner était en train d’accumuler de l’énergie pour un troisième tir. C’était le moment qui déciderait de la vie ou de la mort.
Le Wargod N°1 chargea à grande vitesse dès qu’il atterrit. A ce moment, il n’y avait aucun abri entre les deux camps, mais la distance était encore trop grande, et le troisième tir était déjà chargé.

« T’es mort ! »

Chaos Gunner rugit et tira pour la troisième fois. Il était totalement excité, mais ses mains étaient incomparablement sûres. C’était l’expérience accumulée pendant plus d’une centaine de batailles !

Le Wargod N°1 n’avait aucun endroit où s’abriter. Le faisceau de lumière tonna, mais à ce moment, le Wargod N°1 bougea en formant un arc éblouissant…

Tous les spectateurs devinrent dingues. Merde, pour dix crédits, ils pouvaient voir un Pas Glissé en Arc pour de vrai !
De façon monstrueuse, le Wargod N°1 opéra un arc de trente degrés à partir de sa ligne de charge, et pratiquement à l’instant où le faisceau lumineux passait, il était déjà revenu en ligne droite.
Ça, c’était une super compétence des Mechas du type assassin quand ils affrontaient les Mechas de type sniper de front !

Les mouvement intenses réalisés par le Wargod N°1 le firent craquer et grincer à cause de la contrainte qu’il subissait. Chaos Gunner était muet. Il se tenait debout sans bouger.
Merde, c’était juste l’aire de jeu des débutants. Pourquoi y avait-il un tel tyran ???
Un Pas Glissé en Arc !
Le Wargod N°1 se rua, la tête du Hunter Type 3 s’envola, le Mecha s’enflamma !
Skeleton GAGNE !
Quelque part sur la Terre, une vingtaine de jeunes se mirent à taper violemment sur une machine. « C’est un putain de harcèlement éhonté ! Mais c’est l’Alt de qui !!! »

La zone des spectateurs eut un moment de calme, suivi immédiatement par une explosion de joie. Dix crédits pour voir un outsider tuer un sniper, ça valait absolument le coup !
Petite Shi était près de Wang Zheng, et pouvait le voir très clairement dans le cockpit. Wang Zheng avait souri du début jusqu’à la fin, comme s’il était indescriptiblement confiant et relaxé, comme si la bataille était pour lui une sorte de sublimation.

Un Pas Glissé en Arc : une manœuvre aussi difficile était absolument impossible à réaliser si on n’avait pas la force physique correspondante, même dans CT.

Et avant même cela, avoir une telle capacité de jugement pendant la crise ! C’était une chose que seuls les soldats confirmés étaient capables de montrer !

Wang Zheng ôta l’équipement tactile et quitta le cockpit. En voyant petite Shi à l’extérieur, il dit : « N’était-ce pas très ennuyeux ? »

Petite Shi n’eut pas le temps de lui répondre : un hurlement misérable se fit entendre de l’autre côté de la salle. « Ce groupe de sac à merde ! M’emporter avec eux ! Ah, mes points ! »
Yan Xiaosu sortit de là avec une expression déprimée. « Sans rire, les gamins sont tous en vacances d’été, et ils courent partout se comportant comme des merdeux ! »
« Zheng gege est un expert, ça ira si tu l’emmènes avec toi » dit petite Shi en souriant légèrement.
« Zut, boss joue pour la deuxième fois aujourd’hui. Peu importe quel sorte de génie il est, il a encore besoin de pratique. »

Yan Xiaosu dit : « Boss, je ne suis pas en train de dire que tu ne feras pas l’affaire, mais comprendre l’environnement et les tactiques de bataille du Mecha, c’est impossible sans avoir combattu plusieurs centaines de fois. Ces experts de niveau diamant sont des vétérans qui ont expérimenté des dizaines de milliers de batailles. »
Une compréhension approfondie, un sens de la bataille exceptionnel, un entraînement assidu étaient nécessaires pour atteindre ce niveau. Même les étudiants du Wargod College n’en étaient pas capables. D’ailleurs, combien de personnes pouvaient atteindre ce niveau dans la région Asiatique ?
« C’est tout à fait intéressant, et pleins d’experts » acquiesça Wang Zheng. La discipline de l’entraînement était stricte, le combat réel quant à lui avait d’innombrables permutations possibles. Cela pouvait vraiment être d’une grande aide.
« Allons faire du lèche-vitrines, c’est ce que les filles aiment le plus » dit Yan Xiaosu. Quelle fille normale n’aimait pas faire du lèche-vitrines.
Petite Shi, au contraire, était complètement indifférente. C’était en fait Wang Zheng qui pensait que comme petite Shi partirait plus tard, il devait lui acheter quelques souvenirs.

« Petite Shi, si tu vois quelque chose qui te plaît, dis-le, et je te l’achèterai ! » Wang Zheng frotta la tête de petite Shi.

Cela faisait peu de temps qu’ils s’étaient rencontrés, mais il avait vraiment l’impression qu’il avait une petite sœur. S’il avait réellement eu une petite sœur, cela aurait été une bénédiction pour lui.
« Comme c’est rare ! Ça fait près de la moitié de nos vies que nous nous connaissons avec Boss, et il ne m’a jamais offert un cadeau. »
Un grand gaillard à la mâchoire carrée qui se la jouait tout mignon. Petite Shi ne put se retenir de rire, même si elle l’avait voulu.
De plus, en chemin, Petite Shi recueillit beaucoup d’informations de Yan Xiaosu, en particulier que le score génétique de Wang Zheng n’était étonnamment que de vingt-huit.
Petite Shi fut tout d’abord incrédule, mais quand elle en reçut la confirmation par Wang Zheng lui-même, son intérêt atteignit des sommets. Comment cela était-il possible ?
Yan Xiaosu, cette grande gueule, révéla en effet toutes les aventures embarrassantes que Wang Zheng avait vécues dernièrement.
« Petite sœur Shi, si tu as des sœurs plus jeunes ou plus âgées célibataires, il n’y a pas de mal à me les présenter. Nous sommes tous des amis, et ce serait mieux d’en faire profiter les amis, hein ? »

« Même si j’ai une cousine plus jeune que moi, toi tu as déjà une déesse. C’est vraiment dommage. »
« Ah là là, à cause d’un arbre, j’ai fait une croix sur toute la forêt. Je suis vraiment trop fidèle ! » Comme d’habitude, Yan Xiaosu faisait encore plus sa propre éloge.
« Boss, j’ai quelques affaires personnelles à traiter. Faites d’abord une balade, et appelez-moi plus tard. »
En disant cela, il fourra une carte dans la main de Wang Zheng, lui fit un clin d’œil, puis disparut avec son gros derrière comme un nuage de fumée.
Wang Zheng sourit d’un air entendu. Ils étaient frères pour la vie, il n’avait pas besoin d’être poli.
« Ton ami est vraiment passionné. »
« C’est le meilleur des frères. »
« Zheng gege, est-ce que tu te souviendras de moi plus tard ? » Le ton de petite Shi était devenu soudainement mélancolique, parce qu’elle savait que le moment de partir était finalement arrivé. Même si Wang Zheng ne l’avait pas mentionné, elle devait quand même partir.

« Bien sûr que je me souviendrai de toi. Tu es la seule source de lumière dans cette période sombre, même si j’ai pratiquement perdu ma fortune familiale dans l’histoire » dit Wang Zheng en souriant.

Petite Shi ne put s’empêcher de rire. Elle n’avait vraiment aucun concept de l’argent, mais elle savait que c’était différent dans la situation de Wang Zheng.
Au fond de son cœur, elle était vraiment reconnaissante. Ce jour-là, elle avait bien regretté son impulsivité, jusqu’à ce qu’elle rencontre Wang Zheng.

Tout à coup, l’expression de Wang Zheng se figea, et il se jeta abruptement vers petite Shi. Pratiquement au même moment, avec un bruit sec, un trou apparut dans le sol.

« Un sniper ! » cria petite Shi effrayée. Elle avait subit un entraînement anti-assassinat.

Wang Zheng utilisa son corps comme un bouclier pour protéger Petite Shi, la tirant vers la foule pour s’y cacher. Quasiment au même instant, on entendit le bruit de tirs consécutifs. Pan ! Pan ! Pan !

L’un des tirs érafla le bras de Wang Zheng, et le sang gicla. Wang Zheng maintint Petite Shi contre lui, et se précipita derrière un comptoir. Nom d’un chien, ils étaient vraiment là pour Petite Shi.

« Ils en ont après moi, vite, sauve-toi ! » A ce moment là, petite Shi voulut s’écarter de Wang Zheng.
« Tu es ma petite sœur, ils auront besoin de ma permission s’ils veulent te toucher » dit Wang Zheng avec indifférence.

« Ce sont tous des tueurs professionnels, tu ne sais pas… » dit Petite Shi d’une voix pressante. Ce n’était pas une situation qu’un étudiant pouvait gérer.

L’instant d’après, Wang Zheng porta Petite Shi et bondit plus loin alors que le comptoir explosait en morceaux. C’était le chaos dans l’immeuble entier.

Un homme d’âge moyen paniqué dans la foule chargea instantanément vers Petite Shi, un poignard brillant d’un éclat froid à la main.
Les mouvements de l’ennemi étaient incomparablement féroces et aguerris. Il approcha le cou de Petite Shi en quasiment un instant, sans aucune trace de mouvements inutiles.
Petite Shi écarquilla les yeux, fixant d’un air vide le poignard qui s’abattait sur elle. Les pupilles du tueur se contractèrent, le coin de sa bouche révélant une expression incomparablement excitée… Mais une main attrapa la lame du poignard. Le tueur eut un regard distrait, alors que sa main déviait.

A main nue contre une lame : tu crois vraiment que tu es aussi résistant que le diamant !

La douleur aigüe dans sa main ne fit même pas sourciller Wang Zheng, le résultat changerait même avec une seconde d’hésitation.
— Glissement de Terrain !
Boum~~~
Le tueur fut propulsé instantanément à plus de vingt mètres, comme s’il était heurté par un boulet de canon.

Pratiquement au même moment, il y eut un autre tir d’arme à feu. Wang Zheng se pencha en arrière, et la balle effleura son ventre. Wang Zheng tira Petite Shi et ils firent irruption dans un centre commercial et se cachèrent dans le coin d’une boutique.

Une main tenait Petite Shi, l’autre attrapa…un sous-vêtement rose. Merde, ils étaient dans une boutique de lingerie.

Petite Shi se pencha silencieusement contre la poitrine de Wang Zheng. Au début, elle avait vraiment cru qu’ils allaient mourir, mais petite Shi s’était calmée maintenant.
On pouvait assumer que les gardes impériaux avaient déjà réagi. Si ce n’était pas le cas, ils ne seraient pas aptes à être des gardes impériaux.

Des sirènes hurlèrent au dehors, tout le bâtiment était entouré par un cordon de policiers. Il y avait même des membres du SWAT parmi eux, tout autant qu’un groupe qui portait une livrée spéciale et qui étaient particulièrement rapide.
Entendre les sirènes et les cris au dehors signifiait que la situation devrait être sous contrôle.

« Petite Shi, la prochaine fois, n’erre pas toute seule. » Wang Zheng sourit légèrement comme le sentiment de danger s’éloignait.

Avant que Petite Shi puisse dire quelque chose, la porte de la boutique fut défoncée et le SWAT s’engouffra à l’intérieur.

Tous les deux furent étroitement entourés et amenés à l’extérieur. Une femme noble et gracieuse arriva à la tête d’un groupe de gardes impériaux pour prendre Petite Shi en charge.
Du début à la fin, le SWAT ne leur laissa pas l’occasion de se parler à nouveau.

Wang Zheng haussa les épaules, déchira ses vêtements et se fit un bandage à la main.

Yan Xiaosu attira Wang Zheng. La foule était chaotique, mais comme il était inquiet à propos de Wang Zheng, il s’était caché non loin de là. « Bo…Boss, qu’est-ce qui est arrivé ? Merde ! Comment se fait-il que tu sois blessé ? »

« Ce n’est rien, juste une égratignure. »
« Et Petite Shi ? »
« Sa famille l’a récupérée. »

« Cette fille n’était pas une personne ordinaire à première vue. Elle exsudait un air de richesse. Peut-être encore plus que moi. C’est dommage, on aurait du demander une récompense. »

« Va te faire voir ! C’est ma petite sœur. Laisse-moi avoir l’air d’un homme,
pour une fois ! »

« Haha ! Boss, il y a toujours quelque chose à admirer chez toi ! »

Yan Xiaosu attrapa la main de l’élève Wang avec force. Ouille ! Elle est blessée !

Parler d’argent blesse les sentiments, et parler des sentiments blesse l’argent… C’était un vieil adage de la famille Yan.
Il semblait que la situation familiale de Petite Shi était réellement bonne. On ne s’attendait pas à ce que tant de personnes soient mobilisées pour la retrouver quand elle avait disparu.
Mais être riche n’était pas forcément une bonne chose : la preuve, il y avait même des tueurs qui cherchaient à lui tomber dessus.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top