skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 84 – Arrivée sur la Planète de Chasse

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 84 - Arrivée sur la Planète de Chasse

L’aéronef avec lequel Cary était arrivé était plein à ras-bord du résultat de sa chasse. Les peaux, les os et autres matériaux des bêtes extraterrestres étaient déjà catégorisées et emballées correctement sur place, et ce serait au personnel de support sur le vaisseau de s’occuper de ces biens plus tard.

Une fois que les biens furent complètement déchargés, Cary pilota l’aéronef hors du vaisseau et retourna sur la planète. Cillin et Tang Qiuqiu l’accompagnaient également. Tang Qiuqiu se languissait de cela depuis pas mal de temps maintenant, et elle ne cessait de jouer avec son arme à feu dans l’aéronef.

Le fusil de Tang Qiuqiu était modifié de manière à ce que son armature soit plus légère, et que son recul ne soit pas aussi puissant que ceux qu’elle utilisait auparavant. Toutefois, il était bien plus mortel que son ancien fusil.

Deux balles étaient posées sur le côté. Les armes à feu de type laser n’étaient pas utilisées pendant la chasse, car cela brûlerait la peau et la fourrure de la bête extraterrestre, ce qui par conséquent causerait la baisse de son prix de vente. Qui plus est, il n’était pas exactement sécuritaire d’utiliser une arme à feu de type laser dans une forêt sèche non plus, sans mentionner que cela pourrait facilement mettre les bêtes extraterrestres en alerte. Donc, les Hunters qui venaient chasser ici préféraient plutôt utiliser des balles modifiées. Parmi celles-ci, certaines étaient spécialement modifiées pour capturer des créatures vivantes. Le bout de la balle contenait des drogues, et elles fondraient et se briseraient au moment où elles entreraient dans le corps de la proie, diffusant les drogues dans son sang.

Pendant la courte durée de leur vol, Cary attrapa deux vêtements thermiques pour que Cillin et Tang Qiuqiu les enfilent et leur donna une brève explication du terrain. Il pouvait y avoir de nombreuses espèces qui vivaient sur cette planète, mais pour un humain, l’environnement était loin d’être amical.

La planète était presque perpétuellement sous des températures négatives, et les bêtes extraterrestres sur ce monde étaient la plupart du temps couvertes soit d’une fourrure épaisse ou d’écailles. De plus, elles étaient incroyablement féroces, et certains des animaux qui paraissaient sans défense l’étaient en fait encore plus.

« Normalement, les bêtes dans les zones froides sont plus grandes que la norme, et dans cet endroit, les chats ont à peu près la taille de léopards dans un autre Secteur… » bavardait Cary.

Tang Qiuqiu pencha la tête sur le côté. « Mais comment sais-tu que c’est un chat et non un léopard ? »

« Il y a eu cette nuit où je les ai entendu miauler pendant qu’ils… »

Avant que Cary ne puisse terminer, Cillin lui couvrit immédiatement la bouche. C’était probablement pour le mieux si ce mot n’était pas prononcé devant un enfant.

Tout d’abord, Cary ne comprit pas pourquoi Cillin l’avait empêché de parler ; c’était juste des chats qui miaulait de chaleur alors qu’ils baisaient, n’est-ce pas ? Mais lorsqu’il vit le regard rempli de curiosité de Tang Qiuqiu, il réalisa immédiatement.

« En gros, le cri d’un léopard et d’un chat sont différents. » dit Cary avec un air sérieux.

Tang Qiuqiu réfléchit pendant une seconde, et trouva que cette réponse avait du sens, et donc elle cessa de le presser sur le sujet.

Le regard de Cillin rencontra celui de Cary, et ils laissèrent échapper un soupir. Comme on s’y attendait, les choses étaient différentes quand il y avait un enfant dans l’équipe. Ils devaient même faire très attention à ce qu’ils disaient lorsqu’ils étaient près d’elle.

L’aéronef descendit devant un petit bâtiment de trois étages. Il y avait un autre aéronef identique qui était garé près du bâtiment, et quelqu’un était justement en train de transporter des biens dans cet aéronef. Cette fois, les biens chargés étaient pratiquement tous des créatures vivantes, et ils étaient contenus dans des cages spécialement fabriquées. Puisque les bêtes extraterrestres avaient reçu une injection de drogues, elles étaient couchées, amorphes, à l’intérieur de leur cage.

Cary pointa du doigt un animal qui ressemblait beaucoup à un écureuil, mais qui faisait trois fois la taille normale, et dit : « Regarde, ne sont-ils pas juste mignons ? Les filles adorent énormément ce genre d’animaux à fourrure, et il est extrêmement facile de s’apitoyer sur eux lorsque l’on regarde dans leur yeux noirs tout ronds. Mais le fait est que ces écureuils ont mordu dieu sait combien de Hunters et les ont tués. »

En voyant Tang Qiuqiu fixer ces animaux du regard, Cary se rapprocha et demanda : « Est-ce que tu les aime ? Est-ce que je devrais en trouver un plus petit plus tard pour te l’offrir comme animal de compagnie ? Il y a un type d’écureuil qui a une fourrure blanche et qui a l’air bien plus mignon que celui-ci. Il y a beaucoup de filles riches et de demoiselles qui les préfèrent également. »

Tang Qiuqiu fronça les sourcils. « Quel est l’intérêt de les élever de toute manière ? »

Cary était sur le point de dire qu’ils pouvaient être élevés pour le plaisir, mais il ravala ses paroles juste au moment où il allait les prononcer, parce que s’il disait cela, alors Tang Qiuqiu répondrait certainement : Dans ce cas, il vaut mieux les vendre pour de l’argent ; l’argent qu’on pourrait obtenir permettra d’acheter plein de bonbons, tu sais.

Ces animaux n’étaient seulement dangereux que lorsque leurs instincts bestiaux étaient encore présents. Qui plus est, une fois qu’ils étaient dressés, ils étaient généralement timides et sans danger. La seule raison pour laquelle les filles riches et les demoiselles les élevaient, c’était pour des raisons de divertissement, et lorsqu’elles n’avaient rien à faire, elles pouvaient le toucher et leur faire des câlins, et les taquiner pour rire. Mais pour Tang Qiuqiu, ce n’était pas nécessaire. En terme d’intelligence, ces animaux étaient de loin dépassés par le petit caméléon diabolique d’Eudy, Dough.

En voyant Cary s’étouffer avec ses mots, Cillin tapota Tang Qiuqiu et dit : « Prépare-toi. Nous sortons pour chasser. »

« D’accord, allons chasser ! » Dès l’instant où le sujet fut amené, Tang Qiuqiu ne se soucia plus de la réponse de Cary et suivit Cillin dehors.

« Hé, attendez-moi, je viens avec vous aussi ! »

Cillin venait juste de sortir de l’aéronef lorsqu’il vit Beaver qui pianotait ses dix doigts sur un clavier et qui calculait quelque chose.

« Qu’est-ce qui ne va pas Beaver ? Est-ce que quelque chose s’est produit ? »

Beaver leva la tête en entendant sa voix. « Yo Cillin, t’es de retour ! »

Cary était découragé, et Tang Qiuqiu était déçue. Ils ne pensaient pas que Beaver soit vraiment capable de reconnaître Cillin.

En vérité, Beaver avait déjà vu le nouveau visage de Cillin à partir de l’image que Shawton lui avait envoyée, donc naturellement il n’était pas aussi surpris que Cary. Il était déjà passé par cette phase.

« Ce n’est rien, je vérifie juste pour voir quel endroit contient le plus de bêtes extraterrestres. Oh, est-ce que tu cherches le lieutenant ? Il est à cet endroit. » Beaver afficha une image et montra un point.

Après que le transfert de la carte fut effectué, Cillin, Tang Qiuqiu et Cary partirent alors dans un petit aéronef vers la l’endroit où se trouvait Dias.

En regardant en bas de l’aéronef, on pouvait voir à perte de vue la forêt de conifères résistante au froid unique de la planète et quelques espèces persistantes. De temps en temps, ils pouvaient voir des ombres noires qui passaient à travers la forêt, mais comme il ne s’agissait pas des proies qu’ils recherchaient, le petit groupe ne se soucia pas d’elles. Dias était en ce moment même en train de traquer un groupe d’ours polaires extraterrestres, et leur fourrure pouvait se vendre pour une énorme somme d’argent.

Dans une ère technologique où la variété des matériaux était inépuisable, la demande pour de la fourrure naturelle, le cuir ou des objets en peaux n’en était devenue que plus folle. Plus haut on se tenait sur la pyramide, plus on adorait ce genre d’objets. Aux yeux des dames riches, une peau naturelle précieuse était égale, voire mieux, que des bijoux de prix.

L’aéronef possédait un radar qui révélait toute créature vivante dans les environs, mais Cillin ne se fiait pas complètement au radar pour les détecter. Il regardait avec ses yeux, et écoutait avec ses oreilles. C’était une habitude chez lui.

Croâ croâ croâ croâ —

Une volée d’oiseaux fut surprise et s’envola dans les airs. Leurs cris étaient un peu inquiétants.

À partir des données révélées sur le scan du radar, il n’y avait que quelques chats et quelques loups dans cette direction. Aucun de ces animaux n’était à la hauteur des standards de Cary, donc il les ignora. Les chasser ne serait qu’un pur gaspillage de balles.

Les oreilles de Cillin remuèrent, et il dit soudainement : « Cary, arrête-toi ici un instant ! »

« Qu’est-ce qui ne va pas ? » lui demanda Cary en faisant ralentir l’aéronef.

Cillin empoigna son sac-à-dos. « Je vais aller en bas pour jeter un œil. Vous les gars, allez à la rencontre du lieutenant d’abord. »

« Hé, ces choses ne valent pas le coup d’œil. Nous sommes encore sur la bordure extérieure de la forêt, et il n’y a rien de valable par ici. »

« C’est bon, je vais juste jeter un œil, c’est tout. Allez-y d’abord. » Cillin attrapa un hoverboard parmi l’équipement de l’aéronef et le déploya. « Je vous rattraperai plus tard les gars. »

Après avoir terminé, Cillin sortit alors le hoverboard hors de l’aéronef et s’envola vers le bas.

« Ce gamin est vraiment… » Cary secoua la tête et se mit à accélérer.

Tanq Qiuqiu demanda, tout en léchant une sucette : « Qu’est-ce que frère Cillin essaye de faire ? Est-ce qu’il n’y a pas la moindre bonne proie à cet endroit ? »

« Va savoir, peut-être qu’il devient une tête de gland. » dit Cary sans y penser.

« C’est quoi un gland ? »

Cary : « … »

Après une pause, Cary répondit précautionneusement : « C’est un genre de fruit. »

Cet article comporte 6 commentaires
  1. Cary, mais cary quel grossièreté devant un enfant dis donc ! 😮

    Merci pour pour les chapitres! (fénéant pour le dire sur chacun des chapitre aujourd’hui :p )

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top