skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 81 – Tang Qiuqiu

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 81 - Tang Qiuqiu

Outre Shawton, il y avait une petite fille qui avait l’air d’avoir six ou sept ans dans la pièce. Elle avait une sucette dans la bouche et était absorbée dans un jeu de tir. Elle conservait les yeux rivés sur l’écran et ne se soucia pas de prêter attention à l’entrée de Cillin.

« Le règlement de la rémunération vient juste d’arriver. On dirait qu’Aiflon est très satisfait de la résolution de ce cas. » dit Shawton en tapotant la carte dans sa main.

Cillin Douance s’était déjà évanoui de ce monde, et même Aiflon en personne ne reconnaîtrait pas l’apparence actuelle de Cillin. Aiflon, qui était devenu le successeur, leur avait réglé très généreusement la rémunération. Une part appartenait à Cillin, et l’autre à l’Escadron Six. Ce règlement de rémunération à lui seul était suffisant pour payer les dépenses journalières de toute une année de l’Escadron Six.

Cela faisait presque une année entière que Cillin avait accepté la mission. En excluant le personnel spécifique, personne d’autre dans l’Escadron Six ne connaissait l’existence de Cillin ou ses allées et venues. Ce ne fut qu’à la fin de la mission que Shawton avait parlé à Eudy, Cary et quelques autres de la mission de Cillin, puisqu’ils étaient parmi les toutes premières personnes qu’il avait rencontré, et une partie de l’escadron de Dias également. À partir de maintenant, ils continueraient à s’entendre les uns avec les autres.

« Eh ? Qui es-tu ? »

Après avoir terminé un round de son jeu, la petite fille qui jouait leva la tête pour regarder Cillin. Ses grands yeux bleu ciel étaient remplis de prudence et de curiosité.

Cillin était aussi très curieux envers elle. Il était surpris de voir que Shawton avait amené cette petite fille avec lui. Est-ce qu’elle est sa fille ? Mais ils ne se ressemblent pas.

Shawton sourit et pointa du doigt Cillin, le présentant à la petite fille. « C’est Cillin. » Ensuite, il montra du doigt la petite fille et dit à Cillin : « Elle est notre nouvelle recrue, Tang Qiuqiu. »

Avant que Cillin ne puisse être surpris par leur équipière incroyablement jeune, Tang Qiuqiu avait laissé échapper son emportement : « Impossible ! Cillin ne ressemble pas à ça ! »

Cillin s’empara d’une chaise et s’assit devant elle. « Je suis Cillin. Tu as un problème avec ça ? »

« C’est pas vrai ! Cillin a des cheveux gris clair, et ses yeux ne sont pas comme les tiens non plus. Tu ne lui ressembles pas, et Cillin est plus mince que toi aussi ! » dit Tang Qiuqiu avec certitude.

« J’ai fait de la chirurgie plastique. »

« Tu dis n’importe quoi. »

« Je ne dis pas n’importe quoi. »

« Je te dis que si ! »

« Je te dis que non. »

« Tu… »

« Qu’est-ce qu’il y a à mon sujet ? Pourquoi dis-tu que je ne suis pas Cillin ? »

« Parce que je suis celle qui lui a tiré dessus et qui l’a tué ! » cria Tang Qiuqiu en colère.

Cillin était véritablement sous le choc. Il regarda Shawton, et celui-ci hocha la tête. Pendant tout ce temps, Cillin avait pensé que c’était lui qui avait tiré le coup de feu à l’aéroport de Seven Lights, puisque c’était ce qui avait été convenu pendant la négociation. Si le commandeur de l’Escadron Six B de la Vangard était celui qui s’occupait personnellement de cette affaire, alors il serait incroyablement difficile pour qui que ce soit de tracer l’agresseur. Le fait était que l’incident avait été très bien géré, et à ce jour, Seven Lights n’avait toujours pas trouvé de suspect. Mais il n’aurait jamais pensé que celui qui avait tiré le coup de feu était en fait l’enfant devant lui !

Pas étonnant que ces gens n’aient pu ni trouver ni traquer un suspect. Qui ferait le lien entre une jeune fille mignonne et innocente d’environ six à sept ans, qui dégustait une sucette au milieu d’une foule, et le suspect d’un assassinat ?!

« Qiuqiu, il est vraiment Cillin. Il a juste changé d’apparence, pour les besoins de la mission. » dit Shawton en s’avançant et en tapotant la tête de Tang Qiuqiu.

Tang Qiuqiu regarda Cillin de haut en bas avant de sauter de sa chaise et de tourner autour de lui deux fois. « Ça ne semble pas du tout être la même personne. »

« C’est pour cela qu’il est un excellent Hunter. » Bien que Shawton ne sache pas comment Cillin se soit débrouillé pour se transformer de son ancienne apparence à celle qu’il avait actuellement – même s’il croyait Cillin sur parole, il ne croyait pas totalement qu’une chirurgie plastique puisse couvrir la totalité de l’aspect d’un corps humain – ces réponses étaient les secrets personnels du membre de son équipe. Après tout, qui n’avait pas un atout ou deux dans sa manche ? C’était la raison pour laquelle il ne poserait pas de questions superflues. Tant qu’une personne était capable et avait du sens moral, alors leur Escadron Six l’accueillerait de la même façon.

« Pfff, je deviendrai meilleure que lui à l’avenir ! » Tang Qiuqiu retourna à sa place et déballa une autre sucette qu’elle mit dans sa bouche. Ensuite, elle continua à jouer à son jeu.

Shawton signifia du regard à Cillin d’aller discuter dans la pièce d’à côté.

« À part toi, nous avons quelques nouveaux membres qui ont rejoint l’équipe cette fois. Ils sont tous dans l’escadron de Dias, et en parlant de ça, tu devrais les connaître. Tu as rencontré Eight Claws et Coy Behind The Smile sur la plateforme du Championnat de Secteur. Le vrai nom de Eight Claws est Ba Dao, et celui de Coy Behind The Smile est Xiao Shang. Puisqu’ils ont l’âge requis, ils ont été envoyés dans des Instituts d’Études Supérieures pour être éduqués. Nous sommes peut-être des Hunters, mais nous sommes aussi des Hunters civilisés. »

Cillin le savait au moment où Shawton avait mentionné Eight Claws et Coy Behind The Smile. Ces deux gars étaient drôlement bons.

« L’autre nouvelle recrue qui a été placée chez Dias est Tang Qiuqiu. » Lorsqu’il parla de Tang Qiuqiu, Shawton laissa échapper un soupir profond. « Elle vient du Secteur V. »

 

Chapitre 81 – Tang Qiuqiu – Partie 2

 

Le Secteur V était l’un des Secteurs les plus chaotiques parmi les 13 Secteurs des coins perdus. Comme il était très éloigné des Secteurs qui étaient bien plus développés, il était classé parmi les derniers des 13 Secteurs des coins perdus ; complètement incomparable même au foyer précédent de Cillin dans le Secteur X. Les planètes habitables dans le Secteur V étaient dans un perpétuel état de guerre, sans aucune paix en perspective. Ce n’était pas seulement un pur conflit entre les forces locales et des forces étrangères, mais quelque chose de plus compliqué que cela. Les garnisons de l’AG du Secteur V n’interféreraient pas dans la guerre, ou tout du moins pas maintenant. Elles attendraient jusqu’à ce que les deux parties se soient presque complètement épuisées avant d’envoyer des troupes pour les réprimer par la force.

Depuis le développement de la civilisation, après que les gens du Secteur V soient entrés en contact avec des civilisations plus élevées, ils s’étaient divisés en de nombreuses factions qui concourraient pour la supériorité et le statut par le biais de la guerre. L’infiltration de forces externes leur avait fourni des armes et des richesses, et en même temps, les forces d’invasion avaient soudoyé les personnes dont ils avaient besoin pour étendre leur pouvoir et leur domaine.

Qui plus est, de nombreux enfants avaient été réduits en esclaves de guerre dans ce Secteur. La première chose qu’ils obtenaient n’était pas une cuillère, une poupée ou un modèle réduit de vaisseau spatial ; c’était une arme à feu. Les adultes dans les zones de guerre leur apprenaient comment utiliser une arme à feu et comment assassiner ; il leur faisaient croire que tuer une personne était la chose la plus plaisante au monde. Beaucoup de ces enfants avaient tué leur premier être humain avant qu’ils ne soient plus grands que leur arme à feu. Le but de l’assassinat était de survivre le jour suivant, et pour eux, l’acte n’était ni plus ni moins que de pêcher dans le but de manger. Ce n’était même pas la peine d’y réfléchir.

Les enfants du Secteur V n’avaient simplement pas la soi-disant innocence et naïveté qui n’appartenaient qu’à leur âge. Au lieu de cela, c’était remplacé par des regards hébétés et vides dans leurs yeux car la totalité de leur espérance de vie pourrait bien ne même pas être comparable à celle d’une personne d’un génotype de rang G. C’était tout particulièrement vrai pour les filles. Les filles les plus âgées qui avaient plus de dix ans devaient combattre, et travailler en tant qu’objets sexuels pour les hommes.

Dans ce sens, Tang Qiuqiu devrait tomber également dans la même catégorie.

« Qiuqiu peut avoir l’air d’être âgée de seulement six ou sept ans, mais en vérité elle a déjà 8 ans. Comme elle a souffert de malnutrition dès un jeune âge, elle a l’air plus mince et plus faible que l’enfant moyen. Nous l’avons rencontrée pendant que nous étions en train de chasser ‘une proie’ dans le Secteur V. Dias a dit qu’elle était le seul enfant qu’il ait vu dans le Secteur V qui n’était pas corrompu par la guerre. À ce moment là, ceux qui étaient allés avec lui ne le croyaient pas, parce que lorsqu’ils avaient vu Tang Qiuqiu, elle était en train de démolir une tête d’adulte avec un tir sans la moindre expression sur le visage. »

Shawton sortit son ordinateur portable et ouvrit une photo. « Voici Tang Qiuqiu à ce moment-là. »

Cillin s’avança pour regarder, et sur l’ordinateur portable, il y avait une petite fille dont les cheveux étaient desséchés et en désordre, et dont le visage était recouvert de suie. Elle portait un vieux fusil qui faisait à peu près sa taille, le visage dépourvu d’expression. À l’arrière plan, il y avait une rue remplie de sang et de violence, de bruit et d’agitation.

« Comme tu le sais, Dias n’excelle peut-être pas dans d’autres domaines, mais il a véritablement un bon œil pour juger les gens. À ce moment-là, Dias a jeté son arme par terre directement en face de Tang Qiuqiu, et s’est avancé vers elle avec un sourire amical. Il nous a fait signe de ne pas le suivre et de ne pas sortir nos armes. En fait, il a dit qu’il valait même mieux ne pas regarder dans sa direction. Si Dias ne nous avait pas dit de ne pas agir imprudemment auparavant, nous aurions bien pu faire feu lorsque nous avons vu Qiuqiu lever son fusil et mettre Dias en joue. Il nous a vraiment donné des sueurs froides à ce moment-là. »

À cet instant, Shawton ne put retenir un sourire. « Dias n’a pas accordé d’attention au canon du fusil de Qiuqiu. Il s’est avancé devant elle, a sorti quelques bonbons qu’il avait apporté avec lui pour s’occuper la bouche, et les lui passa. En premier lieu, le regard de Qiuqiu était encore prudent et suspicieux. Alors, Dias a retiré l’emballage d’un des bonbons et l’a fourré dans sa bouche, en faisant toutes sortes de bruits de broyages et il le mangea. Peut-être ce fut la douce odeur des fruits qui l’a attirée, mais lorsque Dias déballa un autre bonbon et le lui passa, elle le prit, et l’enfourna dans sa bouche. »

« Lorsqu’elle enfourna le bonbon dans sa bouche, elle fit un sourire à Dias. » Shawton ouvrit une autre photo.

Cillin la regarda. C’était toujours le même visage couvert de suie sur l’ordinateur portable, mais le regard glacial précédent avait disparu. C’était un sourire très clair.

Et à cet instant, son regard était aussi libre que le ciel.

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top