skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 80 – Au revoir, Seven Lights

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 80 - Au revoir, Seven Lights

Alors que Cillin tombait, les étudiants à l’aéroport se mirent à hurler. L’excitation précédente avait complètement disparu. C’était la panique totale maintenant, alors qu’ils se ruaient en masse vers la sortie. Si la division de sécurité ne contrôlait pas la situation, il pourrait bien y avoir une bousculade, des accidents de voiture et plus d’incidents encore se produisaient l’un après l’autre déjà.

C’était un fait que les autorités de l’école avaient permis que bien plus de personnes que d’habitude soient à l’aéroport pour des raisons de publicité, et cela entravait la capacité à agir de la police et de la division de sécurité. Mais parce qu’un assassinat public comme celui-ci ne s’était pas produit depuis environ une centaine d’années, ils étaient devenus négligents.

Comme les autorités de l’école avaient organisé une garde d’honneur pour accueillir les dix participants, Gerrard et les autres furent immédiatement poussés sur le côté au moment où ils étaient descendus. Puisque Gerrard et les autres étaient bloqués, Gerrard était également incapable de déterminer immédiatement la localisation de l’attaquant.

Le corps de Knight tremblait. Il avait l’impression que quelqu’un l’étouffait ;  un poids terrible s’abattit sur son cœur. Son père l’avait une fois emmené dans une mission pour pacifier une rébellion, et bien qu’il ne soit pas véritablement entré en contact avec le champ de bataille cruel, voir de loin ces personne voler, puis tomber, le sang giclant dans toutes les directions, n’était pas différent de ce qu’il expérimentait maintenant. C’était juste bien pire parce que ces personnes autrefois étaient des étrangers, et celui qui était en ce moment même à terre était son copain de chambre et son équipier qui avait bu avec lui et aux côtés de qui il avait combattu.

Personne, que ce soit Knight, Gerrard, ou qui que ce soit d’autre envoyé par l’armée, n’avait détecté la moindre intention meurtrière. Il n’y avait pas de regard meurtrier, pas d’intention meurtrière. C’était un tir soudain qui venait de nulle part, et il n’y avait vraiment rien qu’ils puissent faire pour analyser la localisation de l’attaquant à temps. Ils n’avaient rien remarqué d’anormal sur les vidéos de surveillance qui avaient été envoyées de toutes les zones non plus.

Lung sortit une dose et l’injecta sans hésitation à Cillin qui était étendu au sol. C’était quelque chose qu’il portait toujours sur lui pour préserver sa vie pendant une urgence. Le médicament donnerait un petit coup dans le plus grand potentiel du corps de manière à donner au patient une vitalité plus forte. Après l’injection, Lung appela immédiatement un numéro ; c’était le numéro de sa propre équipe médicale privée à Seven Lights. Ils avaient les derniers analyseurs avec eux. Lung n’allait pas laisser tous ses espoirs reposer sur les gens de Seven Lights.

Fu Luo et le personnel médical se précipita et réalisèrent les soins de première urgence sur les lieux. Elle remarqua immédiatement que la balle avait frappé trop près pour le confort même si elle avait manqué le cœur de peu. Qui plus est, normalement, la condition de Cillin ne devrait pas être aussi mauvaise qu’elle l’était là maintenant, donc il y avait des chances pour que la balle contint quelques autres substances.

La balle avait touché l’aéronef derrière Cillin après avoir traversé son corps, se brisant et se désintégrant rapidement. Il était impossible d’utiliser la balle pour analyser quoi que ce soit, mais cela montrait que l’assassinat était une affaire préméditée.

Puisque Lung avait injecté un médicament immédiatement, les signes vitaux de Cillin étaient d’une certaine façon stables même s’ils n’étaient pas forts. Mais sur le chemin vers la salle d’urgence, les signes vitaux de Cillin s’affaiblirent rapidement, et avant qu’aucune mesure efficace ne puisse être prise, les signes vitaux du moniteur montraient déjà que Cillin était mort.

Même si le personnel médical transportait toujours Cillin vers la salle d’urgence et essayait de le réanimer, cela ne fut d’aucun secours. L’équipe médicale privée de Lung arriva, mais elle fut incapable de changer les choses également. La toxine était un genre de toxine végétale provenant du Secteur Z et avait rarement été vue tout d’abord, c’est pourquoi ils avaient peu d’antidotes correspondant en stock. Ils avaient bien la formule moléculaire de l’antidote, mais le temps qu’il soit synthétisé, les signes vitaux de Cillin étaient éteints depuis longtemps.

Knight avait détruit une paire de murs dans l’hôpital. En voyant ses yeux injectés de sang et l’aura vicieuse qui enveloppait son être, personne dans l’hôpital n’osa dire la moindre chose en face de Knight, même s’ils étaient en colère en voyant ses actions.

Personne n’osa vraiment tenter le destin pour ramener un Knight et un Lung à l’humeur manifestement meurtrière d’où ils venaient. Mais lorsque le duo reçut un appel, ils partirent à la hâte, laissant les personnes se demander ce qu’il se passait encore.

Aiflon, qui était devenu le successeur de la Famille Douance, avait déjà été notifié de l’assassinat de Cillin. Très vite, les hommes d’Aiflon étaient venus ramener le ‘corps’ de Cillin et ses ‘possessions personnelles’ à la maison.

L’appel que Knight et Lung avaient reçu était de Ci Jincheng. Tout le monde était en train de mener l’enquête en ce moment, mais personne n’avait d’indice ou n’avait encore fait le moindre progrès concernant l’assassinat, donc, au moment où ils eurent des nouvelles de Ci Jincheng, le duo retourna immédiatement à toute vitesse vers leur hébergement.

Ci Jincheng était assis dans le salon. Il était le plus calme de tous concernant les problèmes de ce jour.

Knight était extrêmement mécontent des réactions de Ci Jincheng, et il exprima son mécontentement directement dans son ton : « Parle ! »

Lung ne dit rien et s’assit sur le canapé. Il ne s’était pas encore débarrassé de l’aura meurtrière qui l’entourait, et son visage était toujours aussi menaçant. Quiconque connaissait Lung savait à son apparence qu’un vent dégoûtant et une pluie de sang arrivait. Lung n’avait jamais été une personne douce et gentille.

Ci Jincheng ne se formalisa pas du ton de Knight. Au lieu de cela, il lui passa sa tablette personnelle.

« Voici le message que j’ai décrypté à partir du code que Cillin a laissé derrière lui. Lisez d’abord. »

Lorsque l’on avait tiré sur Cillin, Ci Jincheng était le plus près de lui. À l’évidence, ce n’était pas une coïncidence. Lorsque Cillin était tombé, Ci Jincheng s’était accroupi tout près de lui, et à ce  moment Ci Jincheng était très inquiet et anxieux également. Mais dès qu’il vit les mouvements des doigts de Cillin, il savait que le problème n’était pas aussi simple qu’il n’y paraissait.

Les mouvements des doigts que Cillin avait effectué étaient une sorte de code. C’était un code plus compliqué, différent de celui que Cillin avait utilisé dans le tournoi de combat en double. Le premier gagnait en vitesse, et le dernier gagnait en complexité. Il faudrait réaliser un décodage multidimensionnel et une analyse de matrice pour le comprendre. À cet instant les mouvements de Cillin étaient plutôt subtils, donc même si le personnel médical avait remarqué quelque chose, ils auraient pensé que c’était causé par une vague de spasmes.

L’intention meurtrière sur Knight et Lung s’effaça après qu’ils eurent lu le contenu sur la tablette. Cependant, leur visage était un peu tordu.  Là maintenant, tout ce qu’ils voulaient c’était de sortir Cillin hors de l’hôpital et fouetter son ‘corps’ jusqu’à ce qu’il soit en sang. Knight avait même couru sciemment dans la chambre de Cillin pour y jeter un coup d’œil et, l’enfoiré, il n’y avait plus rien de substantiel laissé dans la pièce. Tout ça avait été prémédité depuis le début !

Dans le message sur la tablette, Cillin n’avait que brièvement expliqué que cet assassinat était une chose qui avait été prévue ; qu’ils ne devaient pas s’en inquiéter, et que Cillin Douance allait disparaître de ce monde à partir de maintenant.

La première raison pour laquelle il leur avait donné une explication était à cause de la confiance. Cillin était sûr que le trio ne le blesserait pas. La deuxième raison était la considération que le trio allait probablement retourner tout Seven Lights et quelques autres Secteurs s’il avait choisi de ne rien dire.

Au même moment, dans la division de recherche, le chef Mo Heng s’était enfermé dans son atelier après être revenu de l’hôpital. Même si quelqu’un avait quelque chose à lui dire, il ravalerait ses paroles au moment où il se souviendrait de l’expression sombre et de la basse pression qui l’entouraient.

Tout le monde aurait pensé que son état actuel était dû au fait que son disciple bien-aimé avait été assassiné, mais en fait, ce n’était pas le cas.

Mo Heng se sentait très mal, ça au moins, c’était vrai, mais ce n’était pas à cause de la tristesse, mais de la déprime. Il était au courant de cet ‘assassinat’ depuis longtemps. La machine que Cillin avait assemblée avant le concours de guerre intégrée contenait un code, et c’était quelque chose que seul un ingénieur pourrait comprendre. Mais même si un ingénieur saurait qu’il s’agissait d’un code, il ne pourrait pas déchiffrer sa signification parce que c’était organisé dans l’ordre des habitudes d’une personne. Le message était différent pour les yeux de chacun, et à moins de connaître l’ordre correct, le message n’était rien d’autre que du charabia.

D’après le code, Mo Heng avait appris les intentions de Cillin, et qu’il allait partir après le concours de guerre intégrée. Bien que Cillin ait promis qu’il contacterait Mo Heng, mais, bon sang, qu’est-ce qu’il allait faire de ce sentiment ennuyeux dans son cœur ? Maintenant que Cillin était parti, il ne pouvait plus se vanter de son disciple devant personne.

Kang Man, Hard et les autres eurent le sentiment que toute cette chose à propos de l’assassinat de Cillin était surréel. Il trouvèrent difficile de totalement accepter qu’une personne aussi remarquable, qui était juste en train de leur parler de la fête de bienvenue un moment auparavant, allait disparaître juste comme ça dans l’instant suivant. C’était, sans le moindre doute, un choc pour eux.

Lung offrit une prime de cent millions pour rechercher le meurtrier, mais bien sûr cela n’était rien d’autre qu’une couverture. Autrement, avec le genre de sang qui coulait dans les veines du jeune maître Lung et de la Famille Andrea, la prime n’aurait pas été seulement de cent millions.

Comme il n’y avait aucun progrès fait malgré l’enquête prolongée, Seven Lights annonça au public que l’assassinat avait probablement été organisé par ‘Épine Noire’. C’était la déclaration qu’Aiflon de la Famille Douance avait fournie, par conséquent Seven Lights l’avait empruntée. De plus, cette déclaration minimiserait la responsabilité de Seven Lights dans l’assassinat, ce qui était quelque chose que les supérieurs de Seven Lights étaient heureux de voir.

Vingt jours plus tard, sur un vaisseau spatial dans le Secteur D, un jeune homme brun, de constitution solide et l’air honnête entra dans une pièce en portant un sac-à-dos. La personne dans la pièce attendait déjà depuis un moment.

« Cela faisait longtemps que l’on s’était vus, commandeur » dit le jeune homme en souriant avec bonhomie.

« Bon retour parmi nous, Cillin. »

Cet article comporte 6 commentaires
  1. (Ici c’est une exception, parce que j’adore tout particulièrement ce novel) Ohohohoh ! je me demandais quand il reviendra avec les autre Hunter (Parce que c’est un peu le nom du novel ! ) Mais mon dieu ! Comme il est parti avec Classe ! (Bon une civière c’est pas classe …) Encore merci pour ce Magnifique novel ^^

  2. Merci pour le chapitre et demi!

    Ah, j’était aussi impatient de le revoir revenir chez les hunters! Je me demande si il va reparler avec ses autre colocataire!

    Bonne Année !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top