skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 69 – Il Est Temps d’en Finir

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 69 - Il Est Temps d’en Finir

À  cause du concours de guerre intégrée, Ci Jincheng retourna vers la Planète Seven Lights plus tôt qu’il ne l’avait prévu à l’origine. À l’intérieur de l’hébergement, Cillin, Knight et Ci Jincheng s’étaient assis ensemble dans le salon et observaient le concours de guerre intégrée de l’an dernier.

Il y avait deux endroits où la guerre intégrée avait lieu. En premier, ils devraient se rassembler sur l’astéroïde C-N976 supervisé par l’armée de l’AG, à une jonction entre le Secteur B et le Secteur C. Les équipes représentantes de chaque institut d’études supérieures devraient y subir une vérification d’identité, prendraient possession de leurs outils, etc. Ensuite, ils partiraient vers leur destination, un autre astéroïde, C-N300 qui était aussi supervisé par l’armée.

Pendant que le trio regardait la prise de vue, la porte s’ouvrit, et Lung entra avec son maillot de corps emblématique, ses pantalons à fleurs et ses charentaises.

« Hem, hem, maintenant, je peux participer au concours de guerre intégrée tout comme vous les gars ! »

Lung envoya ses charentaises d’un coup de pied vers l’étagère à chaussures et marcha pieds nus dans le salon. Il s’empara d’une bière fraîche dans le frigo et s’assit sur le canapé juste comme Cillin et les autres.

En ne voyant aucune réaction de la part du trio, Lung râla de mécontentement. « Hey, vous n’êtes pas curieux ? »

Cillin et les autres se tournèrent vers Lung en même temps tout en arborant une expression signifiant ‘curieux à propos de quoi ?’.

Lung en resta bouche bée. « Je suis allé bloquer notre directeur tôt ce matin pour qu’il puisse m’ouvrir une porte de derrière ! »

Cillin et les autres étaient sans voix. Il était le seul qui pouvait passer par la porte de derrière avec une telle indignation moralisatrice.

Bien que la liste n’ait pas encore été finalisée, il ne faisait aucun doute que ce groupe de quatre était absolument admis pour le concours.

Le jour suivant, la liste préliminaire des dix candidats qui participeraient au concours de guerre intégrée parut sur le forum de Seven Lights. Après avoir vu les noms et les informations listées sur l’annonce, il y avait des étrangers qui rôdaient autour de l’hébergement de Cillin et compagnie à chaque instant, espérant pouvoir entrevoir la vraie silhouette de Shadow X.

Le nom inscrit sous l’affichage des informations de Shadow X que tout le monde attendait, n’était nul autre que l’impressionnant Cillin Douance. La première réaction de chaque étudiant de Seven Lights après avoir vu cela était – nom d’un chien, comment était-il possible que ce soit lui ?!

Lorsqu’Allen le réalisa, il eut envie de pleurer mais n’arriva pas à verser une larme. Il comprit finalement qu’il avait été roulé par Cillin. Outre le fait qu’il s’était fait damer le pion par un jeu de mots, Allen avait l’impression de deviner quelque chose de cette révélation. Son père avait raison après tout : il devrait toujours croire en son instinct d’abord, sinon il tournerait en rond sans même réaliser qu’il avait été dupé.

Bien que le tumulte causé par l’annonce de la liste de noms fut énorme, en vérité il n’y eut vraiment pas beaucoup de personnes qui y trouvaient à redire. Il y avait beaucoup de gens qui suspectaient la véracité de l’information que Cillin soit Shadow X, mais lorsqu’ils y réfléchirent, ils se retrouvèrent échauffés à cette idée. Après tout, Cillin avait participé à une opération militaire, était allé sur le champ de bataille, avait tué des souris noires, et était très proche de Knight et de quelques autres personnes. Même s’ils voulaient objecter à sa sélection, ils devaient tout d’abord évaluer leurs propres capacités.

Puisqu’il n’y avait pas trop de problèmes, les autorités de Seven Lights finalisèrent rapidement la liste de noms. Les dix candidats officiels étaient : Fu Luo, Cillin, Knight, Sird, Hard, Lung, Pride, Ci Jincheng, Kang Man et Copley.

Il était utile de mentionner que six personnes sur les dix étaient de nouveaux étudiants. Qu’ils soient ou non des étudiants spécialement recrutés, s’ils s’arrangeaient pour obtenir un bon résultat dans ce concours de guerre intégrée, alors Seven Lights utiliserait cette image pour se faire de la publicité.

Le jour avant le concours de guerre intégrée, le quatuor nettoyait leurs affaires, lorsque le communicateur de Cillin se mit soudainement à sonner dans sa chambre. Peu de temps après, Cillin partit.

« Je sors pendant un petit moment. »

Les yeux de Lung s’étrécirent. « Un rancard ? »

« Nan. » Avant de partir, Cillin piqua même un sac de viande séchée à Knight.

« Bon sang, tu ferais mieux de me le rendre en double lorsque tu rentreras ! » Knight éleva la voix et se mit à rugir.

Cillin agita la main pour indiquer son accord.

En regardant Cillin partir sur son hoverboard, Lung laissa échapper un sourire gras et pervers et dit : « Pas un rancard ? Comme si quelqu’un allait croire ça. Essayons de deviner : avec qui pensez-vous que Cillin ait un rencard ? »

« Est-il besoin de le demander ? Bien sûr, c’est la beauté Sa. Ils doivent être en train de se dire au revoir en s’embrassant. » Knight ouvrit un placard et compta le nombre de sacs de viande séchée qu’il restait à l’intérieur. Il avait l’intention de tous les prendre avec lui pour le départ du lendemain.

« Ce n’est pas nécessairement vrai. J’ai entendu dire que Linglung de la division de recherche était un peu intéressée par Cillin. » Tout en parlant, Lung avait même affiché la photo de Linglung sur l’écran intentionnellement pour Knight et Ci Jincheng. « Pas mal, n’est-ce pas ? Ils sont tous les deux des élites de la division de recherche… »

Lung n’avait pas fini sa phrase lorsque la sonnette de l’hébergement résonna.

« Qui donc peut bien venir à cette heure ? » Lung râla et termina la conversation à contrecœur. Il alluma l’écran du vidéo portail et regarda l’image de la personne à l’extérieur. Lorsqu’ils virent l’image sur l’écran, Knight et Ci Jincheng tournèrent la tête vers Lung.

Lung leva les deux mains et dit : « D’accord, faites comme si je n’avais rien dit. »

Le visiteur n’était nulle autre que Linglung.

C’était la première fois que Linglun visitait leur hébergement. Après être entrée dans la maison, Linglung eut à l’évidence l’air déçue de ne pas voir Cillin où que ce soit dès son premier regard.

Ci Jincheng vérifia l’heure et dit : « Cillin est parti il y a deux minutes et vingt-cinq secondes. À en juger par la vitesse à laquelle il pilote son hoverboard, il est trop tard pour que tu puisse le rattraper. »

Linglung fronça les sourcils et observa la décoration dans l’hébergement. Elle accepta un verre d’eau du robot serveur de Lung.

« Quand est-ce que Cillin rentrera ? »

« Nous n’en avons aucune idée. Qui sait ce qu’il fait avec la Beauté Sa. »

Lung ne savait pas si Knight avait dit cela intentionnellement ou pas, mais il pouvait à l’évidence ressentir la pression de l’air des environs tomber d’un cran après que Linglung ait entendu ses paroles.

Le trio fit semblant de ne pas remarquer les sons de craquement et les fissures se formant sur la pauvre tasse dans les mains de Linglung et s’occupèrent les mains à ce qu’ils étaient en train de nettoyer. Knight secoua un simple maillot de corps d’avant en arrière un nombre incalculable de fois, et s’arrangeait vraiment pour avoir l’air occupé.

Une heure, deux heures… trois heures passèrent, mais Cillin n’était toujours pas rentré.

Cillin avait laissé son communicateur dans l’hébergement, et par conséquent, on ne pouvait pas le contacter. Tout en sentant la pression de l’air qui dégringolait de plus en plus autour de Linglung, Knight lança un regard à Lung pour qu’il trouve quelque chose le plus vite possible. Mais Lung exprima muettement qu’il ne pouvait pas faire quoique ce soit à ce sujet non plus.

Cependant, après que Linglung reçut un message, le trio eut soudain l’impression que le printemps avait fleuri à l’intérieur.

Un sourire éblouissant apparut sur le visage de Linglung alors qu’elle se levait et dit : « Cillin est allé voir le Professeur Mo, et cela prendra probablement un certain temps avant qu’il ne rentre. Je vais y aller alors. Au revoir. »

Après que Linglung soit partie, Ci Jincheng dit d’un air songeur : « Elle a quelque chose de familier. »

Le vieux Mo avait convoqué Cillin à ses côtés avec un message. Comme Cillin était allé directement dans le dortoir du personnel de Mo Heng et non pas à la division de recherche, Linglung avait reçu les nouvelles plus tard que prévu.

Mo Heng était un peu malheureux que Cillin participe au Championnat de Secteur, donc il lui ordonna d’assembler encore une machine avant de partir pour le concours. S’il réussissait, alors il pourrait participer au concours de guerre intégrée. Autrement, il devrait rester bien sagement à la division de recherche et assembler encore plus de machines.

Mo Heng ne demanda pas spécifiquement à Cillin de monter une machine particulière. Il permit à Cillin de concevoir et de choisir ses propres pièces détachées. En tant que Sous-directeur, Mo Heng avait son propre atelier individuel dans son hébergement personnel. Des pièces détachées et des équipements étaient les choses qui manquaient le moins, et ils étaient tous des productions de haute qualité également.

Cillin avait mis beaucoup d’efforts pour construire cette machine particulière, donc il utilisa plus de temps que d’habitude pour la monter.

Cillin était très satisfait du montage de sa machine. Après l’avoir terminée, les résultats de l’examen satisfirent beaucoup Mo Heng également. Il n’y avait pas eu de régression : c’était toujours à 99,97 % de la précision générale. Et donc, deux marques de doigts furent laissées à nouveau sur le visage de Cillin. Cillin suspectait que son visage pourrait régresser au stade de ‘bébé joufflu’ si cela continuait.

Après avoir quitté l’hébergement de Mo Heng, Cillin fit un petit saut à la division de recherche et nettoya un peu les choses dans son atelier. Après être parti de la division de recherche, il tomba sur Theresa, et Theresa lui sourit et lui dit : « Félicitations pour la succession de ton père. »

Ce n’était qu’une phrase et avec peu de mots, mais il y avait bien trop d’informations contenues dans cette simple ligne. Tout fut compris, et aucune parole n’était nécessaire.

La mission touchait à sa fin.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top