skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 66 – Tuer

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 66 - Tuer

Épine de Tigre pressa son arme contre la tête de Theresa et regarda la silhouette qui approchait lentement. Le corps tout entier d’Épine Marron était tendu et dans un état d’alerte élevé.

« Cillin Douance. Tu est vraiment quelque chose, pour sûr. Même si tu meurs, tu peux te réconforter avec la pensée que tu t’es arrangé pour nous pousser nous, l’Épine Noire, dans un tel état. »

Cillin ne réagit pas aux paroles d’Épine de Tigre. Sa démarche ne changea pas.

Épine de Tigre poussa à nouveau son arme contre la tête de Theresa, indiquant qu’il ferait exploser la tête de cette jolie fille s’il s’approchait davantage.

Bien que ce soit la nuit, Épine de Tigre pouvait voir l’expression sur le visage de Cillin.

Ce jeune gamin avait l’air trop tranquille, trop calme. Il n’arrivait pas à deviner ce qu’il y avait derrière son masque.

Cillin s’arrêta à cinquante mètre du trio. Il regarda une fois Theresa, puis Épine Marron et Épine de Tigre. « Vous voulez la tuer ? »

Peut-être était-ce parce que le ton de Cillin était trop calme que Theresa se sentit un peu effrayée. Elle ne pouvait réellement pas comprendre Cillin là-maintenant, ni deviner ce qu’il allait faire dans l’instant suivant. Peut-être était-ce parce qu’elle-même n’osait pas en deviner plus.

En voyant le silence d’Épine de Tigre et d’Épine marron, Cillin dit, comme s’il venait juste de le réaliser : « Oh, vous voulez l’utiliser pour me menacer. »

Le ton de Cillin rendit Épine de Tigre incroyablement mal à l’aise. Il eut l’impression qu’il venait de recevoir une gifle en pleine figure.

« Ton père, Aiflon, lui attache beaucoup d’importance. »

« Mais vous allez quand même la tuer de toute manière. Si vous n’y arrivez pas, voulez vous… que je vous aide ? »

Cillin venait juste de terminer de parler, quand il lança trois aiguilles directement sur Theresa qui était maintenue juste en face d’Épine de Tigre. En même temps, Cillin sauta immédiatement en arrière, et il resta un impact de balle juste à l’endroit qu’il venait de quitter.

Lorsque Cillin avait lancé les aiguilles, Épine Marron, qui l’avait regardé pendant tout ce temps, lui tira dessus immédiatement sans aucune hésitation. Mais les mouvements de Cillin étaient incroyablement rapides. Il y avait deux balles qui l’avaient pratiquement frôlé alors qu’il reculait. Après deux esquives, il retourna alors se cacher dans la forêt.

Épine Marron ne le poursuivit pas. S’il suivait Cillin à l’intérieur de la forêt, alors son destin ne serait certainement pas différent de celui d’Épine de Serpent et des autres. En retournant près d’Épine de Tigre, Épine Marron jeta un regard à Theresa, jetée à terre par Épine de Tigre, et qui ne respirait plus, des traces de sang frais encore visible au coin de sa bouche.

Comme s’il était incrédule, Épine Marron vérifia le pouls et les battements cardiaques de Theresa avant de froncer les sourcils une fois de plus. « Ce gamin est drôlement impitoyable. »

« Il n’est pas le genre de personnes qui serait ébranlé par des menaces. » Épine de Tigre fixa l’endroit où Cillin s’était évanoui dans les bois et dit à voix basse : « Il ne donne pas l’impression d’être le jeune maître d’une famille riche. Il donne plutôt l’impression d’un genre de personne différent. »

« Un tueur, comme nous ? »

« Non. Un Hunter… Mais peu importe le genre de personne qu’il est, il doit mourir ! »

Précédemment, ils avaient prévu d’attirer Cillin à eux avec Theresa comme appât, mais ils n’avaient pas pensé que Cillin tuerait Theresa immédiatement au moment où il la verrait. Maintenant, il ne restait plus qu’eux trois dans la forêt.

Le meurtre était un spectacle qui se jouait en plein milieu de la forêt dense.

Épine de Tigre et Épine Marron craignaient que Cillin ne les attire dans un piège, et donc à chaque fois, ils observaient d’abord leurs alentours de près pour confirmer qu’il n’y avait pas de danger avant de continuer la poursuite. Cependant, Cillin était trop glissant. À chaque fois qu’ils levaient leurs armes, Cillin se sauvait immédiatement comme s’il pouvait ressentir le danger.

Soudain, des alarmes sonnèrent de manière tonitruante dans la tête d’Épine de Tigre alors qu’il exerçait abruptement une force sur ses pieds, en laissant derrière lui une profonde empreinte de pas dans le sol, avant d’esquiver rapidement pour éviter les attaques qui arrivaient.

Épine Marron s’était retiré du chemin juste comme Épine de Tigre.

Les aiguilles n’étaient pas les seules choses qui leur étaient tirées dessus, il y avait aussi des balles. À la grande surprise d’Épine de Tigre et d’Épine Marron, ces aiguilles étaient presque aussi rapides que des balles !

En même temps, Épine de Tigre remarqua aussi que ces aiguilles étaient différentes de celles utilisées pour tuer Theresa !

La vision nocturne d’Épine de Tigre était très bonne. Il pouvait voir clairement que lorsque ces aiguilles perçaient les arbres ou s’écrasaient contre les rochers, elles se brisaient, fondaient et se volatilisaient.

Du poison ?!

 

Épine de Tigre retint rapidement sa respiration et mit un filtre à poisons sur son masque respiratoire. En voyant les gestes d’Épine de Tigre, Épine Marron se prépara à installer un filtre à poisons sur son propre masque.

Après tout, le masque qu’ils portaient n’était pas un masque spécial pour le gaz. Ce filtre à poisons pourrait bien les prémunir du poison, mais cela affecterait leur respiration à un certain degré. Une personne ordinaire pourrait bien ne pas s’y habituer, mais Épine de Tigre et Épine Marron pouvaient supporter l’inconfort pendant un très long moment, même si normalement ils ne mettaient pas un filtre à poisons.

Toutefois, juste au moment où Épine Marron sortait son filtre à poisons et était sur le point de l’installer, une balle se logea exactement dans sa tempe.

Épine Marron se cachait derrière un rocher, et ce rocher était suffisant pour bloquer les tirs de l’ennemi. Il l’avait déjà utilisé pour bloquer quelques tirs l’instant précédent, et il y avait presque dix aiguilles qui s’étaient écrasées futilement contre ce rocher. Mais il n’aurait jamais pu imaginer qu’il serait tué par l’ennemi dans cette situation, par un unique tir.

Un tir courbé ?!

Dès l’instant où il vit cela, Épine de Tigre comprit instantanément que le gamin l’avait fait exprès. Ses tirs précédents étaient tous en ligne droite, mais ce tir en particulier était courbé !

Une telle personne apparaîtrait normalement dans une académie militaire. Pourquoi donc une telle personne serait à Seven Lights ?!

Épine de Tigre n’avait pas le temps de réfléchir à ces choses. Maintenant, il était seul, et il avait besoin de toute son énergie pour se prémunir contre le gamin. Peut-être qu’Épine de Tigre lui-même n’avait pas réalisé qu’inconsciemment, tuer Cillin n’était plus sa priorité principale. La priorité des priorités, c’était de se prémunir contre lui.

Étrangement, Cillin ne bougea pas du tout. Il était devenu calme après ce tir.

Ensuite, Épine de Tigre vit une scène qui le choqua au plus profond de lui-même. Un énorme essaim de fourmis volantes vola vers la direction générale où il se trouvait et atterrit sur le cadavre d’Épine Marron. Les endroits qui saignaient étaient couverts d’une manière particulièrement dense.

C’était très certainement un choc psychologique pour Épine de Tigre, et ce fut à ce moment-là qu’environ une douzaine d’aiguilles furent tirées dans sa direction. Épine de Tigre s’évada du chemin, mais à l’instant suivant une ombre arriva à toute allure vers lui. Épine de Tigre n’était pas lent non plus, alors qu’il levait son arme et –

Ka !

Le barillet du pistolet fut immédiatement tordu en un amas de métal inutile, et en même temps une aiguille frappa droit dans le cœur d’Épine de Tigre.

Avant de mourir, Épine de Tigre réalisa soudain qu’il n’avait pas senti la moindre intention meurtrière du début à la fin, même lorsqu’il faisait feu sur eux. Qui plus est, Cillin ne portait pas non plus de tenue de camouflage, et pourtant les détecteurs à infrarouge n’avaient rien détecté du tout.

Cillin Douance était un animal à sang froid. Non seulement il possédait la froideur d’un tueur, il possédait également le sang d’un animal à sang froid.

C’était là l’évaluation de Cillin par Épine de Tigre pendant ses derniers instants. Cependant, si Mo Heng avait appris que quelqu’un avait évalué Cillin de cette manière, il attraperait probablement un couteau et le planterait dans l’évaluateur. Son disciple n’était pas un animal à sang froid ! Il n’était pas froid non plus !

Ce ne fut qu’après avoir vérifié le bio-moniteur dans la main d’Épine de Tigre et s’être assuré que tous les points sur l’écran avaient disparu, que Cillin laissa finalement échapper un soupir de relâchement.

La moitié de la durée de vie de cette drogue qui avait provoqué l’excitation des fourmis volantes était de douze heures. Une fois que le temps se serait écoulé, elle se détruirait automatiquement, donc il n’était pas besoin de s’inquiéter beaucoup à ce sujet. À l’avenir, les personnes qui viendraient dans cette forêt ne découvriraient pas cette drogue non plus.

Cillin se réjouissait du fait que les membres principaux de l’Épine Noire avaient été éliminés antérieurement. Autrement, si les gens qui se trouvaient ici aujourd’hui avaient été les véritables élites de l’Épine Noire, alors il n’aurait pas eu autant de chance.

Il ne faisait aucun doute que la puissance d’une organisation qui pouvait se placer à une certaine position dans le palmarès des assassins n’était absolument pas une organisation dont on pouvait se moquer. S’il n’avait pas triché en utilisant ces fourmis volantes à son avantage, il lui aurait été incroyablement difficile d’obtenir un aussi bon résultat aujourd’hui. Si les gens qui n’étaient même pas des membres principaux de l’Épine Noire avait déjà une telle puissance, alors, à quel point les membres principaux étaient-ils forts ? Et à quel point ces personnes qui s’étaient arrangées pour tuer les membres principaux de l’Épine Noire étaient-ils puissants ?

Ce n’était pas nécessairement une seule personne, ou deux personnes, qui avaient pu éliminer les membres principaux de l’Épine Noire. Ce pourrait être une autre organisation, une main cachée de la famille, ou une armée.

Cillin rencontrerait ces forces lorsqu’il retournerait dans l’Escadron Six dans le futur.

Cillin se décontracta les épaules. Ses bras étaient engourdis à force d’avoir tiré des balles et des aiguilles aujourd’hui. Après avoir nettoyé les traces du combat, Cillin se dirigea dans la direction de Theresa. S’il tardait trop, alors elle pourrait probablement perdre la vie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top