skip to Main Content
Menu

Chapitre 44 – Avant le Tomber du Rideau

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 44 - Avant le Tomber du Rideau

Cela prendrait au moins trois heures et cinq personnes travaillant à l’unisson pour analyser et déterminer l’anticorps correct. Mais combien de temps s’était écoulé depuis que Cillin avait passé la porte ?

Même pas trente minutes !

Ce gars avait passé moins de 30 minutes pour réussir sept fois le résultat que plus de 50 personnes à l’intérieur du labo avaient produit en une demi-journée.

Mais quel genre de concept était-ce là ?

Combien de choses le cerveau humain pouvait-il traiter en même temps ? Quelles étaient ses limites ?

Les chercheurs ne savaient pas, parce que les réponses qu’ils connaissaient étaient complètement rejetées par le jeune homme devant eux. Rien que les images qui clignotaient rapidement à travers l’écran étaient suffisantes pour les faire tourner de l’œil.

Un homme – une paire de mains – contrôlait plus de trente instruments dans le laboratoire. En moins de trente minutes, il avait utilisé un paramètre de calcul et des analyses statistiques pour interpréter et vérifier les données, pour produire une centaine d’anticorps.

Cillin ignora les chercheurs stupéfaits et transféra ses résultats au synthétiseur sur le côté, saisissant les réglages des paramètres. Ensuite, il fit l’aliquote des anticorps acquis à partir du synthétiseur et étiqueta les catégories et les dosages.

Les chercheurs qui s’étaient rués dehors auparavant et les soldats qui avaient été appelés se tenaient tranquillement à l’entrée pour regarder le travail de Cillin devant le synthétiseur.

Cillin se retourna et leur jeta un coup d’œil. « Pourquoi êtes-vous encore là debout à ne rien faire ?! Prenez ces anticorps synthétisés et utilisez-les maintenant. Testez-les un par un, et si un ne fonctionne pas, alors essayez-en un autre. L’un d’entre-eux marchera, et les anticorps peuvent être accumulés. »

Les soldats qui étaient arrivés réagirent plus vite, puisque les personnes blessées qui avaient besoin des anticorps étaient leurs camarades après tout. Ils empaquetèrent les anticorps dans des boîtes en fonction de leurs étiquettes, saluèrent une fois Cillin avant de quitter rapidement la zone.

Cillin laissa échapper un soupir de soulagement après que les anticorps aient été complètement synthétisés. Il avait dépensé pas mal d’énergie pendant cette heure. Non seulement il avait du gérer les données de plus de trente instruments simultanément, il avait aussi dû inclure les paramètres qu’il avait acquis auparavant dans les tunnels en sous-sol. Cela s’était certainement ajouté au nombre de calculs qu’il avait à réaliser. Pour être sûr, Cillin avait aussi ajouté les anticorps relatifs à la toxine de la grosse souris noire, et en même temps, il avait amélioré environ une douzaine d’anticorps de manière à ce que les effets secondaires soient amoindris.

En écoutant le rapport dans le communicateur, Huo Neil, qui commandait les troupes à l’extérieur pour combattre les souris noires, sourit et cria à Knight qui tenait deux fusils et tirait sur les souris noires : « Ton ami est un putain de génie ! Il a terminé le travail de cinquante chercheurs à lui tout seul ! Il a synthétisé plus d’une centaine de sortes d’anticorps ! »

« Eh bien mec ! C’est mon pote après tout ! »

Tous les deux se sentirent plus à l’aise. Une demi-heure auparavant, Pride avait pris un coup et avait été envoyé à l’unité de soins intensifs. Au début, ils s’inquiétaient qu’il n’y ait pas d’anticorps correspondant, mais avec plus de cent anticorps en main maintenant, la santé de Pride était sans aucun doute mieux assurée.

Cillin sortit du labo et retourna à son infirmerie. Le personnel médical traita à nouveau ses blessures.

« Dormez bien. Vous vous remettrez plus vite de cette façon. »

« Oui, je vais certainement bien dormir aujourd’hui. » Cillin souriait, mais le personnel médical ne remarqua pas la signification profonde cachée dans ses yeux.

Le communicateur de Cillin se mit à sonner juste au moment où le personnel médical quitta la pièce. Huo Neil avait spécifiquement installé ça pour lui après que Cillin soit ‘blessé’ et arrive sur le vaisseau. Une fois la ligne connectée, le visage de Knight apparut.

« Yo, ça a l’air vachement bien là-bas à ce que je vois. Tu n’as pas l’air sévèrement blessé. »

.

« Je n’ai pas été trop méchamment blessé en premier lieu, ça a juste l’air mauvais. » dit Cillin. Du côté de Knight, c’était toujours plutôt bruyant. Les sons des fusils et des tirs de canons étaient sans fin.

« Héhé, je ne t’ai pas dit que la grosse souris noire est morte, n’est-ce pas ? Tu ne pourras jamais deviner comment elle a été tuée. » Le visage de Knight était si joyeux qu’il en avait des rides. Après avoir entendu la nouvelle que la toxine de souris dans le corps de Pride avait été neutralisée, Knight se sentait drôlement relaxé. Autrement, il n’aurait pas saisi l’opportunité de partager quelques trucs drôles sur le champ de bataille. En premier, Knight avait eu l’intention d’appeler le communicateur de Pride également, mais ce morveux s’était endormi après avoir eu une injection.

« Oh ? Raconte. » Cillin voulait aussi savoir comment cette grosse souris noire avait été envoyée dans l’au-delà.

« Dieu sait après quoi cette grosse bête était furieuse, mais elle n’a même pas regardé ce qu’il y avait devant elle avant de courir directement dans un entrepôt à la station qui était rempli de plus de deux cent mètres carrés de nitrogène liquide. Hahahaha… »

Cillin n’avait pas besoin de l’aide de Knight pour imaginer ce qu’il s’était passé après ça. Le dommage par le froid causé par un entrepôt de plus de deux cent mètres carrés de nitrogène liquide était absolument mortel, et considérant la vitesse de course de la grosse souris noire, la puissance de l’explosion de froid n’était pas quelque chose que la grosse souris noire puisse supporter dans son état actuel.

Si la grosse souris noire avait encore la balle blanche, alors ce nitrogène liquide ne l’aurait pas trop endommagée. Elle aurait été blessée pendant une seconde, et ensuite guérie pendant la suivante. Cela mettait encore plus en évidence le côté unique de la balle blanche. Il était impossible de deviner ce que Cillin pensait pendant qu’il frottait le motif vert sur son doigt.

Il était facile d’imaginer la fin de la grosse souris noire lorsqu’elle fut à nouveau attaquée par l’équipe d’opération après avoir subi des dommages par le froid provenant de l’entrepôt de nitrogène liquide.

Knight donna à Cillin une description vivante de ce moment. Là maintenant, ils étaient en train de balayer les restes sur le champ de bataille. Il n’y avait plus grand-chose à faire.

« J’ai même saisi la chance de ramasser quelques souvenirs à moi – les griffes et les incisives de la grosse souris noire. Héhé, l’oiseau en retard n’attrape pas de vers n’est-ce pas. » Knight était très fier là maintenant.

« Ouais, ouais. Oh, au fait, ne coupe pas encore ton communicateur. Permets-moi de te montrer une infirmière sexy. »

Le moniteur affichait l’image de l’autre côté de la porte. Une infirmière sexy, gracieuse et voluptueuse, qui tenait un plateau médical, se tenait devant la porte et appuya sur la sonnette. Précédemment, Cillin avait changé la serrure sur la porte en mode ‘ne pas déranger’ pendant qu’il recevait l’appel, donc quiconque voulait entrer, devait entrer grâce à la personne à l’intérieur.

Cillin posa le communicateur dans un coin d’un placard à côté du lit. À la surface, il semblait que la connexion était éteinte, mais en vérité, les personnes du côté de Cillin seraient aveugles et sourdes à ce qu’il se passait de l’autre côté. Toutefois, les personnes de l’autre côté pouvaient voir et entendre ce qu’il se passait ici. En ajoutant un autre livre sur le dessus du communicateur comme couverture, personne ne découvrirait sa petite astuce.

Fixant l’image de la nurse sexy qui portait le plateau médical et qui entrait dans la salle sur son communicateur, Knight se fendit d’un sourire très rusé et pervers. La fille avait une jolie silhouette, n’est-ce pas. Il semblerait que la chance lui souriait avec une si magnifique infirmière qui s’occupait de lui.

L’infirmière lui fit un sourire très amical et dit gentiment : « C’est l’heure de changer vos médicaments. »

« Je suis entre vos mains. »

L’infirmière retroussa simplement ses lèvres et sourit en voyant le regard de Cillin sur sa poitrine généreuse. Elle changea le sac de la perfusion avec des mains entraînées et pressa un doigt blanc et doux sur le front de Cillin. « Petit dragueur. »

Cillin n’était pas embarrassé non plus tandis qu’il gloussait. « Seulement pour les magnifiques dames. »

Après que l’infirmière sexy soit partie, Cillin ouvrit à nouveau son communicateur.

« C’était comment ? Pas mal, hein ? »

« Vérification terminée. Conclusion : canon. » Knight fit un clin d’œil.

« Est-ce que tu veux t’automutiler et apprécier que quelques canons s’occupent de toi à l’infirmerie ? »

« Pfff, apprécie-le toi-même. Très bien, je raccroche. Je vais nettoyer le champ de bataille et balayer les dernières souris noires avant de rentrer plus tard pour vous parler  à propos de la ‘grande bataille décisive’ d’aujourd’hui. J’ai entendu dire que tu as donné à ces chercheurs, qui ont toujours le nez relevé en l’air, une bonne gifle en pleine figure. Bon boulot. »

« Très bien, très bien. Vas-y et va travailler. Va et récolte quelques griffes de souris en plus pour les vendre à prix élevé une fois qu’on sera de retour à Seven Lights. »
« Bien vu. Je vais en ramasser un gros sac alors. »

Cillin coupa la communication et perdit son sourire. Ses yeux étaient froids comme la glace alors qu’il regardait en haut le nouveau sac à perfusion qui venait juste d’être changé.

Un assassin ne pouvait pas cacher sa puanteur sanglante et froide même s’il avait endossé une peau entièrement nouvelle. Toutefois, cette fois-ci, il n’aurait pas besoin d’agir personnellement. Quelqu’un d’autre pourrait suivre cette affaire naturellement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top