skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 40 – Danger Caché

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 40 - Danger Caché

Il n’y avait pas beaucoup de marques désordonnées autour du sang, ce qui indiquait qu’il n’y avait eu aucune lutte à cet endroit. Toutefois, cela signifiait aussi que les hommes qui avaient été attaqués n’avaient pas opposé beaucoup de résistance.

Shute effectua un signal de la main – alerte, couverture – avant de s’avancer vers la plateforme de secours.

Cillin s’accroupit à un endroit près du mur et sortit une petite boîte, grattant une couche de terre sur le mur. Les membres de son escadron regardaient simplement les alentours de manière vigilante et ne dérangeaient pas les actions de Cillin. Ils supposèrent qu’il était en train de prélever des échantillons puisqu’il avait fait la même chose un peu plus tôt.

En vérité, ils ne savaient pas que le véritable objectif de Cillin n’était pas de prélever un échantillon, mais d’utiliser ses actions comme couverture pour pouvoir ôter ses doigts de ses gants et toucher les murs et le sol, en analysant les minuscules traces qui s’y trouvaient. Pas même l’instrument le plus moderne ne pouvait se comparer aux bio-puces à l’intérieur de lui en termes de commodité. Le contact instantané était initié, le retour d’informations de ses doigts lui avaient dit exactement quel genre de souris noire avait attaqué les agents à cet endroit.

C’est différent ! C’est différent par rapport à la grosse souris noire qui creuse des trous que nous avons rencontré plus tôt ! Cette souris est encore plus puissante !

À quel point elle était plus forte, Cillin ne pouvait pas en être certain. Toutefois, il avait le sentiment que ces personnes étaient probablement tombées sur le chef des souris noires ; la toute première souris noire mutante qui s’était échappée de la station au tout début.

Lorsque Shute trouva le membre de l’escadron qui appelait à l’aide, il était déjà dans ses derniers soupirs et entra en coma profond. Sous la lumière des torches, tout le monde pouvait voir clairement que l’une de ses jambes avait été mordue et qu’il y avait du sang partout. Les médecins de l’escadron arrivèrent pour arrêter le saignement, mais avant que le bandage ne soit terminé, il était déjà mort.

« Je vais tuer ces animaux ! » Un membre de l’escadron avec les yeux injectés de sang donna un gros coup de poing dans le mur à côté de lui, exprimant sa peine.

L’expression de tout le monde était plus ou moins la même.

Shute inspira profondément et dit : « Elle démontre sa force. Elle aurait put tuer tout le monde sans aucun bruit, mais elle a laissé derrière quelqu’un de grièvement blessé délibérément. »

« Il a perdu trop de sang, et la toxine des souris a envahi ses organes internes. » Le médecin leva deux seringues vides en l’air. « Les deux antisérums ont été injectés, mais il n’ont eu aucun effet. Cette toxine de rat est incroyablement puissante. »

« Capitaine, il n’y a pas de signal sur nos communicateurs ! » cria soudainement un membre de l’escadron. Il avait voulu contacter le groupe de réserve et leur notifier la situation courante en même temps, mais il ne s’attendait pas à ne trouver aucun signal.

Cillin réfléchit. Leur, non, il devrait dire son intelligence était bien au-delà de tout ce que à quoi ils s’attendaient. Si chaque escadron avait fait son boulot – installer et camoufler correctement les antennes réceptrices – et qu’il n’y avait toujours pas de signal, alors soit les récepteurs s’étaient cassés tout seuls, soit le chef des souris noires les avait toutes détruites. Le premier cas était improbable, et le second était bien trop possible.

Cela semblait ridicule, n’est-ce pas, et Cillin osait dire que peu de personnes le croiraient s’il leur disait. Une souris qui non seulement savait comment trouver et détruire une antenne réceptrice camouflée, mais aussi qui les avait complètement détruites jusqu’à la toute dernière ? Était-ce même un homme ou une souris ?

Cillin n’avait pas sous-estimé le chef des souris noires depuis le tout début. Plus il acquerrait d’informations, plus il avait le sentiment que cette souris noire particulière était très puissante, que ce soit en intelligence ou en force de combat. De plus, Cillin comprenait progressivement la fréquence de ‘ce’ son.

Shute réfléchit pendant un moment avant de sortir son sonar et appuya sur un bouton. La raison pour laquelle il ne l’avait pas utilisé auparavant c’était parce qu’il y avait une extrême probabilité que les souris noires puissent découvrir leur emplacement à cause de ça, mais il ne pouvait plus s’ennuyer avec ce genre de détails maintenant. Il avait le sentiment tenace que quelque chose ne tournait pas rond.

Lorsqu’il vit l’écran, l’expression de Shute se tordit abruptement. « Sortez d’ici tout de suite !! »

Ils n’avaient même pas fait quelques pas avant que les souris noires ne perforent à travers les plafonds et les murs, et se déversent par les ouvertures. Les endroits dans lesquels les souris noires étaient apparues séparèrent par coïncidence Cillin et un autre membre de l’escadron des huit autres personnes du groupe. Alors que de plus en plus de souris noires apparaissaient, la distance augmenta entre les deux groupes et les sépara de plus en plus. Il n’y avait rien que Shute puisse faire même s’il voulait les sauver. Leurs fusils ne cessaient jamais de faire feu, mais il n’était pas aussi facile de régler le compte de ces grosses souris noires que celui de ces petites souris de tout à l’heure.  L’air était rempli d’une tension lourde.

Cillin et l’autre membre de l’escadron se retirèrent rapidement vers l’autre bout du tunnel tout en faisant feu continuellement. Par chance, le groupe de souris noires n’était pas si gros qu’il soit ingérable, et après avoir tiré et s’être retiré pendant plus de dix minutes, il n’y avait plus de souris noire qui les poursuivait. Le duo attendit de l’autre côté du tunnel. Ils avaient déjà perdu contact avec les huit autres personnes de l’escadron, et ils n’étaient pas tombés sur les membres d’autres escadrons non plus. Leurs respirations étaient la seule chose qui résonnait dans le tunnel silencieux.

« Il semble que nous soyons en sécurité pour l’instant. » dit l’autre personne en souriant.

« Ouais… » Cillin aussi souriait.

Splurt !

Du sang jaillit du côté du cou de la personne.

Les yeux de l’homme étaient plein d’incrédulité. Il ne s’attendait vraiment pas à ce que Cillin agisse si rapidement !! Comment une personne normale pouvait-elle être sur ses gardes contre un membre de son escadron dans ce genre de situation ?!

Une personne normale se serait relaxée temporairement et aurait relâché la tension quand quelqu’un d’autre disait que ‘nous sommes en sécurité pour l’instant’, sans mentionner quand on était près d’un membre de son escadron. Mais il venait juste de poser la main sur son couteau avant que Cillin lui ai coupé directement sa carotide, et à cause du précédent exercice éreintant d’extermination des souris, son sang circulait rapidement, lui faisant rendre son dernier soupir en un rien de temps.

Cillin fit jouer la griffe de souris dans ses mains, et après avoir jeté un œil à l’homme sur le sol, il laissa échapper un nombre de bruits presque inaudibles de sa bouche. C’était la première fois que Cillin l’utilisait après avoir déchiffré la fréquence sonore du chef des souris noires. Cillin avait recherché ce son et l’avait déchiffré depuis le moment où il était entré dans le réseau de tunnels souterrains.

Il ne resta pas là plus longtemps que nécessaire et quitta les lieux. En moins d’une minute, quelques souris noires apparaîtraient et consommeraient ce membre d’escadron mort. C’était seulement dans ce genre de situation où Cillin était tout seul qu’il pouvait le mieux éliminer les menaces qui se cachaient à l’intérieur de la force d’opération.

Cillin n’avait jamais oublié ces menaces cachées depuis le moment où il était entré à Seven Lights jusqu’à maintenant. Que ce soit un étudiant, un chercheur ou un soldat, Cillin n’avait jamais baissé sa garde une fois. Il trouvait drôlement intéressant que les ennemis d’Aiflon avait en fait étendu leurs doigts jusqu’à l’armée. Ils étaient définitivement des ennemis d’Aiflon, n’est-ce pas.

Les performances de Cillin n’étaient pas du tout passées inaperçues lorsqu’ils étaient juste descendus de l’aéronef armé et qu’ils avaient fait feu sur les souris noires, mais personne n’aurait pu réaliser qu’il prêtait aussi attention à chaque petit changement de chaque membre de l’escadron. C’était au travers de ces minuscules détails que Cillin avait déduit que des dangers cachés existaient, et après qu’une série d’événements se soient produite, Cillin en eut la certitude. En fait, Cillin avait intentionnellement marché un peu plus lentement avant que les souris noires apparaissent et les séparent des huit autres personnes. À l’évidence, l’homme prévoyait de chercher une occasion de tuer Cillin également. Ils étaient tous les deux à l’arrière de l’escadron. La localisation des souris noires, sa propre vitesse de cheminement et la distance entre lui et les huit autres personne devant lui était toutes faites d’après les calculs de Cillin. Cela pourrait sembler être une coïncidence que les souris noires les aient séparés tous les deux des huit autres personnes, mais en vérité, tout ça était dans la fourchette des prédictions de Cillin.

Cillin n’avait pas besoin d’un sonar pour être capable de sentir les ondes sonores transmises à travers les murs. Une personne normale ne pouvait même pas les sentir. Cillin était comme une machine multifonctionnelle précise qui analysait chaque information autour de lui à chaque instant. Il savait que l’apparition des souris noires n’était pas une coïncidence. C’était le résultat des ordres du chef des souris noires.

Comme un détecteur à forme humaine, Cillin était bien au courant de chaque mouvement dans ses alentours. Que ce soit le nombre de personnes de l’escadron X qui venait juste de passer par le tunnel Y, ou le nombre de souris noires qui opéraient dans un tunnel proche, Cillin savait tout cela. Cela permit également à Cillin d’éviter pas mal de problèmes.

En jetant un coup d’œil à la ceinture de son sac à dos, Cillin releva un peu le coin de ses lèvres. Le suivant devrait apparaître très bientôt.

Il y avait un coude au bout du tunnel devant lui. Cillin marcha lentement dans cette direction, et juste au moment où il allait atteindre le coude, il lança la griffe de souris dans ses mains à la vitesse de l’éclair.

Splurt !

Dans le coin, la gorge d’un homme qui portait une tenue de combat fut percée juste au moment où il fut cloué au mur. Ses yeux étaient aussi rempli d’incrédulité alors que le fusil dans ses mains tomba sur le sol. Il avait à l’origine prévu de tuer Cillin avec ça.

La griffe de souris avait fait une courbe en vol ! Sans compter que son but était tellement réel, même dans un environnement de tunnel ! C’était quelque chose à quoi son ennemi ne s’attendait pas du tout.

Cillin retira la griffe de souris, avant de relâcher une série de bruits indistincts juste comme précédemment.

Cillin se débarrassa de trois autres personnes pendant la période suivante.

Il y avait un micro-traqueur caché dans la ceinture de son sac à dos. Il avait été installé avant même que l’équipement ne soit spécifiquement distribué à Cillin. Il était évident qu’ils s’étaient préparer à trouver une opportunité de tuer Cillin dans cet endroit depuis longtemps. Cependant, ce qu’ils ne savaient pas, c’est que Cillin avait détecté cette astuce au moment où il avait reçu son sac à dos.

Et c’est comme ça que l’on bat quelqu’un à son propre jeu.

Après avoir marché à l’intérieur du réseau de tunnels pendant si longtemps, Cillin pouvait sentir une diminution évidente du nombre de souris noires. C’était grâce à Cillin qui avait fourni les échantillons de sang et les données adéquates juste à temps que les agents avaient été capables de se préparer pleinement en amont. Les pertes avaient été minimisées, et l’efficacité avait augmenté.

Pendant qu’il marchait, Cillin fit soudainement une pause et se retourna.

Dans l’obscurité, une grosse souris noire d’environ trois mètres de long se tenait à l’autre bout du tunnel. Ses yeux rouges brillaient d’une lueur sanglante parmi les ténèbres.

« Tu es finalement apparue. Je pensais que tu allais te cacher de moi pour toujours. » Il y avait un sourire dans son ton. « Je vais prendre cette chose à l’intérieur de ton corps. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top