skip to Main Content
Menu

Chapitre 29 – Le Jeune Maître Lung à Qui il Manque un Boulon dans la Tête

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 29 - Le Jeune Maître Lung à Qui il Manque un Boulon dans la Tête

Cillin et Knight étaient tous les deux incrustés dans les murs opposés de la salle d’entraînement.

Cillin sauta hors du mur et atterrit sur ses pieds. Il bougea ses bras et roula des épaules, et à chaque fois qu’il bougeait, on pouvait entendre clairement des sons de craquements provenant de ses os. Du côté opposé, l’état de Knight était le même.

« Haha, c’est si marrant ! C’est la première fois que j’ai un combat aussi agréable depuis que je suis arrivé à Seven Lights ! » Le rire de Knight était incroyablement heureux.

En regardant le duo à partir de la zone de quarantaine, Ci Jincheng et Lung sentaient un tic constant sur leurs visages. Ces deux-là étaient vraiment des monstres n’est-ce pas ?

Ils avaient littéralement gravé un trou en forme de corps humain dans le mur, et ensuite ils étaient retombés sur leurs pieds et s’étaient un petit peu époussetés, tous les deux ayant l’air d’aller parfaitement bien !

Cillin regarda ses vêtements. Il y avait quelques endroits qui étaient à l’évidence carbonisés. Heureusement, il avait apporté des vêtements de rechange au cas où. Il n’y avait pas de cabines d’habillage séparées à l’intérieur de la salle d’entraînement, mais ils étaient tous des gars de toute manière, donc, y avait-il de quoi être embarrassé ? On se déshabille et on passe à autre chose.

Pendant que Cillin et Knight changeaient de vêtements, Lung sortit une mini caméra et commença à prendre des photos.

« Héhé, je vais organiser une vente aux enchères en ligne et je vendrai les photos de vous en train de vous changer plus tard. ~~ »

« Lung, as-tu l’intention de décorer les murs également ? » Knight haussa le menton et montra les deux dépressions à forme humaine sur les murs.

« Ah, dans le pire des cas, je partagerai à moitié les crédits de la vente. Nous sommes des colocataires, n’est-ce pas ? En parlant de ça, Cillin, es-tu réellement un génotype de classe B ? Il y a tellement de classe A qui ne sont pas aussi bons que toi. »

C’était là certainement un rapide changement de sujet, mais il est vrai que l’attention de Knight fut attirée vers ce sujet.

« C’est vrai. J’ai eu l’impression de me ruer dans un tank pendant ce dernier coup. » Knight balança ses bras en disant cela. Très certainement, Cillin n’avait pas beaucoup utilisé de force lorsqu’il avait frappé les deux voitures volantes, ou alors les dommages qui en auraient résulté auraient été bien différents.

Cillin sourit. « C’est à cause de mon physique. »

« Un physique comme le tien devrait entrer dans l’armée. Je te garantis que tu gravirais vite les échelons tout comme le deuxième frère aîné de Pride, Ji Feigang. Autrefois, quand il était encore une jeune recrue, il s’est occupé d’une classe toute entière à lui tout seul. Mon père avait appelé ça un physique A+, et la cause de ce phénomène pourrait être l’hétérosis*. » (NdT : Hétérosis* = Accroissement de vigueur générale, observé chez les produits de deux lignées, de deux races, de deux sous-espèces ou même de deux espèces distinctes. Cf. dictionnaire Larousse)

L’Hétérosis…

C’était certainement évident juste en écoutant le nom de Pride et de son deuxième frère aîné. Leurs parents n’étaient pas de la même race, donc l’un des fils avait été nommé comme son père, et l’autre comme sa mère.

« Mais pourtant, » dit Knight encore une fois, « je connais aussi quelques personnes dont les parents ne sont pas de la même race, mais leur génotype n’étaient que de classe B, ce qui les met à part par rapport à leurs parents de classe A… Mais bien entendu, je ne suis pas sûr de ta situation Cillin. Je ne suis pas familier de l’état des affaires de la Famille Douance. » Knight se sentait bien en ce moment donc il avait beaucoup de choses à dire.

Les yeux de Lung s’étrécirent en deux fentes alors qu’il se frottait la joue. « Est-ce que cela signifie que si je trouve une femme qui est d’une race hors de la galaxie, alors les chances que nos enfants aient un génotype de classe A+ seront plus grandes ? »

Ci Jincheng avait l’air pensif. « Il y a eu des gens qui ont fait des recherches à ce sujet, et ils croyaient que plus les parents venaient d’endroits éloignés, plus ils avaient de chances de donner naissance à une progéniture avec de meilleurs gènes. »

« Très bien ! » Lung frappa dans ses mains. « Donc, dans le futur, je trouverai mon épouse à l’extérieur de la galaxie. »

« Tu as décidé de faire preuve de retenue ? » Cillin arborait une expression incrédule sur le visage.

« Ce sont deux choses différentes ! Ma femme devra venir de l’extérieur de la galaxie, mais je ne pourrais pas en demander autant de mes conquêtes. »

« Pfff~~ » Tous les trois se moquèrent avec dédain.

Cillin ne dirait à personne la vérité qui se cachait derrière son physique ; les bio-puces intégrées dans son corps étaient son plus grand secret.

À l’extérieur de la salle d’entraînement, alors qu’un groupe d’étudiants était en train de discuter pour savoir si les gens à l’intérieur étaient des instructeurs ou des étudiants des classes supérieures, la porte de la salle s’ouvrit. La discussion s’arrêta immédiatement.

Cillin et ses amis sortirent un par un. Ils se contentèrent de rapidement balayer du regard la foule d’étudiants amassée à l’extérieur de leur salle d’entraînement avant de marcher directement vers la sortie.

« Qui sont ces quatre-là ? Ils ne portaient pas de badges, donc je ne peux pas dire en quelle classe ils sont. »

« C’est eux ! » Un étudiant des classes supérieures avait identifié Lung. Le nom de Lung s’était répandu rapidement parmi les étudiants des classes supérieures, parce que la personne qui avait interagit le plus pendant qu’ils préparaient les stands dans la Zone Commerciale était ce jeune maître de la Famille Andrea.

« Tu veux dire qu’ils sont tous des étudiants de première année de ce trimestre ? »

« Est-ce que ce n’est pas un peu trop féroce ?! » Certains d’entre-eux avalaient leur salive alors qu’il regardaient la protubérance en forme d’homme sur le mur. Pas même un étudiant en cinquième, sixième et septième année spécialisé dans l’armée n’aurait eu un tel pouvoir destructeur, pas vrai ?

Non loin de là, quelques étudiants de troisième année étaient penchés sur un garde-fou, dévièrent leur regard du groupe de Cillin.

« Knight Feigler ? Je n’aurait pas pensé que ce type viendrait à Seven Lights. Est-ce qu’il ne méprise pas les universités qui ne sont pas militaires ? » dit un jeune qui portait une boucle d’oreille avec un ton rempli de sarcasme appuyé.

« Oh ? Tu les connais, Stolt ? Lequel est Knight ? » demanda son compagnon avec curiosité.

Le jeune homme nommé Stolt ne répondit pas, ayant l’air de ne pas vouloir creuser le sujet plus profondément.

« Sœur Fu Luo, qui penses-tu qui était en train de se battre juste maintenant ?

Celle qui parlait était une toute jeune fille avec de grands yeux brillants et une voix teintée d’espièglerie. Lorsqu’elle souriait, il y avait deux très jolies petites fossettes sur ses joues.

« Qu’en penses-tu ? » La fille nommée Fu Rong fit un simple sourire, tout en ayant l’air gracieuse et pure.

« Hmm… » Pendant qu’elle se tenait la joue, la toute jeune fille montra Knight sur l’écran. « Ce gars est certainement l’un d’eux. Son aura de bataille ne s’est pas encore retirée. » Elle montra Ci Jincheng. « Ce type, c’est certainement hors de question. Quant aux deux qui restent… » Ses grands yeux erraient entre Lung et Cillin avant de pointer Cillin du doigt. « Les chances pour que ce gars soit l’autre sont plus grandes. »

« Je le crois également. »

« Mais même si les murs de la salle d’entraînement on été mis en si mauvais état, alors pourquoi tous les deux ont-ils l’air parfaitement en forme ? »

Fu Luo regarda la voiture volante qui avait l’air d’un rubis disparaître au loin, un regard compliqué dans les yeux. Elle avait l’impression que les jours prochains à Seven Lights ne seraient plus aussi calmes.

Après être retourné à l’hébergement, Cillin prit un bon bain, mangea le repas rapide préparé par le robot et alla rapidement au lit. Il avait besoin d’entrer dans cet état aujourd’hui pour analyser en profondeur le combat de la journée.

Pendant qu’il était endormi, la scène où il avait échangé des coups avec Knight se mit à repasser clairement dans son esprit. Chaque mouvement de Knight, la contraction de chaque muscle, les minuscules changements dans l’air, la fission des particules, la génération de l’électricité… chaque chose se mit à repasser en haute définition au ralenti.

Cette fois-ci, le sommeil de Cillin ne dura pas trop longtemps, toutefois. Tout du moins, il se réveilla le matin suivant. Après avoir vérifié l’heure sur le haut de son lit, il se gratta la tête et se leva, prêt à se laver. Il y avait déjà le fumet du petit déjeuner qui venait d’en bas.

À la seconde où il descendit, il vit Lung les jambes croisées et s’exclamer devant ‘l’Ecran d’Information sur les Professeurs’ sur la plateforme d’éducation de l’hébergement.

« Regardez, ce professeur a des yeux tellement beaux ; on dirait des crottes ! »

Cillin : « … »

Est-ce là un compliment ou une calomnie ?

Ci Jincheng était en train d’étaler du jaune d’œuf sur son pain devant la table, quand il entendit les paroles de Lung et ses mains s’arrêtèrent sur le champ. Il fronça des sourcils devant le jaune d’œuf et perdit soudainement l’appétit.

Cillin ne se soucia pas de cela ; il avait un besoin urgent de faire le plein d’énergie après avoir épuisé son intelligence. Après avoir donné comme instruction au robot de faire cinq portions du même petit déjeuner, il attrapa le hotdog sur la table et en prit une bouchée. « Où est Knight ? »

Lung pointa un doigt en l’air. « Il est en train d’installer un genre de brouilleur sans fil sur le toit. C’est vrai, Cillin, on peut utiliser l’internet maintenant. Jincheng a installé quelque chose qui empêchera les gens de la division gestion d’enquêter sur nos réelles informations. En d’autres mots, même si nous insultons le directeur sur le Réseau de Seven Lights, nous n’avons pas à nous inquiéter d’être découverts et d’avoir des points en moins. »

« Ce n’est pas que le Réseau de Seven Lights. Ça fonctionnera sur le Réseau de l’Alliance des Universités du Secteur B également » dit Ci Jincheng fermement.

« C’est super ! J’ai eu une inspiration subite la nuit dernière et j’ai écrit une lettre d’amour. Je vais envoyer ça à chaque jolie fille dans les universités du Secteur B ! » Lung, tout excité, sortit sa tablette.

Cillin et Ci Jincheng s’approchèrent pour lire exactement quel genre de déclaration d’amour touchante et attendrissante c’était.

Ce qui était écrit sur la tablette :

« Tu es telle un enfer. Au moment où tu m’es apparue, chaque molécule de mon sang s’est mise à cuire mon âme jusqu’à ce qu’elle ne bout que pour toi seule. Cette passion torride profondément enfoncée dans mes os est ce qui me pousse à renverser la galaxie toute entière pour trouver un œillet pour toi. Je suis incapable d’arrêter mes pas pour qui que ce soit, à part toi… »

Cillin et Ci Jincheng se mirent à transpirer de tout leurs corps. Ils ignorèrent cette phrase terrifiante à propos de son sang qui cuisait son âme, mais c’était quoi ce truc avec cet œillet ?

Tous les deux pointèrent le mot ‘œillet’ harmonisé de rose avec un rendu cramoisi avant de regarder Lung.

« Hein ? L’œillet n’est-il pas le symbole de l’amour passionné ? » Lung ouvrit grand les yeux avec un air innocent sur le visage.

« Bien, alors, que symbolise une rose rouge ? » demanda encore Cillin.

Lung dit, avec une expression exprimant ‘même les gamins savent ça’ : « Bien sûr que je le sais. C’est une malédiction ! »

Cillin, et Ci Jincheng : « … »

Mon œil que c’est une malédiction !

(NdT : la rose rouge symbolise l’amour passionné, et l’œillet rouge symbolise l’amour charnel… ^^)

Knight, qui venait juste de terminer d’installer le brouilleur sans fil et était sur le point de descendre et de se vanter un petit moment, faillit tomber des escaliers.

Bordel de meeeeeeeeeeeeeeeeerde !

Jeune maître Lung, même si tu écris une lettre d’amour, tu ne peux pas employer le langage des fleurs à si mauvais escient !

Le trio gagna finalement une connaissance profonde au sujet de l’exact boulon qui manquait dans la tête de ce jeune maître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top