skip to Main Content
Menu

Chapitre 22 – Êtes-vous Sûrs que C’est un Hoverboard et Pas un Avion ?

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 22 - Êtes-vous Sûrs que C'est un Hoverboard et Pas un Avion ?

A la base d’entraînement de l’Université de Seven Lights, à l’intérieur du bureau du chef dans le bâtiment de la division entraînement, un homme d’âge moyen et un jeune homme bien bâti de dix-sept ou dix-huit ans étaient en train de discuter ensemble.

« Cela fait deux jours. Quelle est ton expérience de Seven Lights, Knight ? » demanda l’homme d’âge moyen au jeune homme assis en face de lui. Il arborait le sourire d’un aîné qui se souciait de son junior, et même s’il était simplement assis, chacun de ses mouvement trahissaient sa qualité de soldat.

Des traces d’impatience apparurent sur le visage du jeune homme nommé Knight. Mais il était en face d’un senior après tout, donc son ton n’était pas trop impoli. « Un seul mot : ennuyant ! »

« Seven Lights n’est pas une académie militaire après tout. Il n’y a pas moyen qu’ils laissent les étudiants être autant en contact avec les armes à feu et les Mechas. Même s’ils le faisaient, il n’y aurait pas beaucoup de puissance de feu impliquée, ni non plus de batailles simulées à grande échelle. Cependant, la plate-forme d’entraînement en ligne de Seven Lights est plutôt bonne. » L’homme d’âge moyen exprimait son désarroi à propos de certains sujets.

« Mais à la fin, ce n’est pas pour de vrai. Il y a une différence entre faire face à un véritable fusil et une simulation. En plus, les gens d’ici sont de faible constitution ! » Le visage de Knight était rempli de dédain. Il avait combattu quelques rounds contre quelques étudiants bien notés pendant les deux derniers jours, et bien que quelques-uns d’entre-eux soient passables, il n’y avait rien de plus. Aucun d’entre-eux ne valait la peine qu’il y prête attention. S’il voulait améliorer ses capacités de combat, il ne pouvait qu’aller chercher les personnes de la division entraînement. Certaines personnes dans la police et dans la division entraînement avaient été transférées de l’armée galactique. Contrairement à ceux dans une académie, l’intention meurtrière d’un soldat au combat excitait énormément Knight.

« Ce n’est pas une école militaire après tout… » L’homme était désemparé également. Il ne pouvait se souvenir du nombre de fois où il avait également répété cela ces deux derniers jours. « Pourquoi ne pas présenter tes excuses à ton père et saisir l’opportunité qu’il s’arrange pour que tu ailles dans une académie du Secteur C ? Tu ne t’es pas encore enregistré de toute manière. »

« Impossible ! Je préfère encore m’ennuyer jusqu’à l’obtention de mon diplôme que de m’excuser auprès de lui ! Sans mentionner que je n’étais pas dans mon tort premièrement ! Ces bâtards devaient recevoir une raclée ! Ils méritaient d’avoir un coup de pied au cul ! » Au moment où le sujet fut abordé, un air d’hostilité émergea immédiatement du corps de Knight. N’était-ce pas juste un petit cas de filer une raclée à un tas de gamins pourris-gâtés bruyants et prétentieux ? La prochaine fois qu’il les verrait, il leur flanquera une raclée de la même façon.

L’homme d’âge moyen sourit sarcastiquement. Ce duo père-fils se ressemblaient certainement comme deux gouttes d’eau. Au moment où leur tempérament obstiné se montrait, il était difficile de les faire changer d’avis. Alors qu’il était sur le point de dire quelque chose, son communicateur sonna soudainement, et il fit un geste à Knight de lui donner un instant. En baissant le regard, il vit que c’était un numéro qu’il ne reconnaissait pas, et ce n’était même pas une communication vidéo, juste un appel vocal. En se demandant de qui il s’agissait, Huo Neil décrocha son communicateur et parla avec la vigueur du chef de la division entraînement. « Huo Niel, j’écoute. »

« Ah, Petit Clou… »  (NdT : petite plaisanterie de l’interlocuteur de Neil… Nail = clou)

Au moment où il entendit la voix, Huo Neil sauta de son siège, eut le réflexe de claquer des talons dans une pose militaire standard et répondit avec une voix puissante : « OUI MONSIEUR ! »

L’onde de choc faillit faire culbuter Knight de son siège. La bouche ouverte, il regardait bouche bée l’homme, dont l’attitude d’ancien s’était complètement évaporée, et qui était debout au garde-à-vous tout en écoutant intensément la personne qui lui faisait la leçon à l’autre bout du communicateur.

« Oui Monsieur… Oui Monsieur, ne vous inquiétez pas Monsieur, je vais notifier à la division de police d’agir immédiatement… Oui Monsieur, je sais, ne vous inquiétez pas Monsieur… Oui Monsieur, prenez soin de vous Monsieur ! »

Une fois que la communication fut terminée, le corps de Huo Neil se relaxa finalement un petit peu. Son expression était amère ; bien plus amère que celle qu’il arborait lorsque qu’il parlait avec Knight un peu plus tôt. Pourquoi Monsieur Mo a-t’il changé son numéro à nouveau ? En parlant de ça, Monsieur Mo a changé de numéro de plus en plus fréquemment ces derniers temps. C’est probablement à cause du nombre de visiteurs qui a augmenté avec le déluge de nouveaux étudiants…
« Oncle Huo, que s’est-il passé ? »

« Nous parlerons plus tard ! » Sans attendre d’en expliquer trop à Knight, Huo Neil se tourna et appela la division de police. Cela ne prit que peu de temps pour que la liaison soit établie.

« Hein ? Pourquoi me cherches-tu à cette heure, Clous ? Tu t’ennuyais et tu voulait t’entraîner un peu ? » L’autre partie plaisantait.

Huo Niel ignora ses taquineries et dit sérieusement : « Gerrard, je viens juste de recevoir un rapport au sujet d’un vol dans la gare globale des trains de la Zone Commerciale. Deux voitures volantes on dérobé le sac à dos d’un étudiant qui attendait le train… »

De l’autre côté, Gerrard ne put s’empêcher de presser une main sur son front. Normalement, ils se fichaient complètement de ce genre de choses. C’était juste un problème mineur entre étudiants et rien de majeur ne s’était jamais produit de ce genre de choses. Le bazar serait terminé en un clin d’œil. De plus, un sac à dos n’était pas quelque chose d’important, sans dire que ces gamins riches qui allaient à toute vitesse sur leurs voitures volantes ne manquaient pas du tout d’argent. Cependant, quelqu’un qui pouvait mobiliser la division de police en passant par Huo Neil avait à l’évidence un certain poids. Ce qui ennuyait Gerrard c’est qu’il serait terriblement irritant si cela en arrivait à ce que la police se fasse embarquer dans une querelle entre les rejetons de quelques grandes familles.

« Clous, va droit au but. Qui a fait le rapport ? »

« Le père de notre vieux boss le Général Mo ; le directeur de Seven Lights, Monsieur Mo… »

Avant même que Huo Neil ne puisse terminer, Gerrard répondit immédiatement plein de vertueuse droiture : « Comment ont-ils osé commettre quelque chose d’aussi atroce qu’un vol avec une voiture volante en pleine journée ? C’est un vrai scandale ! »

Huo Neil : « … »

Gerrard se tourna vers la fenêtre et hurla à ses subordonnés qui s’entraînaient à l’extérieur : « Très bien fantassins, rassemblement ! Nous nous mobilisons ! Celui qui traînera sera déshabillé, jeté dehors et forcé de courir à poil tout autour de la ville ! » Il termina, puis se retourna vers le communicateur : « Clous, dit à Monsieur Mo de ne pas s’inquiéter. Nous nous mobilisons et on va s’occuper de ces sales petits cons immédiatement ! »

Après avoir éteint son communicateur, Huo Neil pressa un bouton de contrôle dans sa main et entra quelques coordonnées. Un écran se déroula, et quelques images apparurent. C’étaient des images satellitaires des deux voitures volantes et de Cillin monté sur un hoverboard capturées d’en haut, des côtés et de devant. Knight s’était aussi faufilé plus près pour regarder avec curiosité.

Il y avait un no man’s land entre la Zone Commerciale et la Cité qui ne Dort Jamais de la Zone de Divertissement. Une vague verte était émise par les trois véhicules bleu, jaune et rouge alors qu’ils se coursaient à travers le paysage forestier sans fin.

« Bordel, mais qu’est-ce qu’il peut bien y avoir dans ce sac ? Ce gamin nous a poursuivi aussi loin avec son hoverboard de merde ! » Le type dans la voiture volante jaune brillant se plaignait.

« Il n’y a que de la nourriture à part un journal, une tablette et quelques vêtements. La fabrication de ces vêtements à l’air un peu luxueuse, mais à part ça, il n’y a rien de valeur. » L’autre type dans la voiture volante écarlate fouilla dans le sac de Cillin et lui répondit.

« Bordel de merde, il nous a poursuivi aussi loin juste pour ça ? C’est encore une de ces têtes brûlées, dieu sait combien de batteries à haute efficacité il a dû utiliser ! »

Ces personnes présumaient que la raison pour laquelle Cillin était capable de les poursuivre c’était parce qu’il avait utilisé des batteries à haute efficacité.

« Ouais, pas vrai ? Pfff, un p’tit hoverboard de merde qui veut rattraper une voiture volante ? Pas même une centaine de batteries à haute efficacité seraient suffisantes ! Ce gamin a carrément du vent à la place du cerveau ! »

« Oublie-le. Accélérons. Ce gamin ne vas pas pouvoir continuer encore plus longtemps, de plus son hoverboard de merde à une tolérance limitée pour les batteries à haute efficacité. Il vaudrait mieux pour lui qu’il n’explose pas en plein milieu de la poursuite ! »

« Haha, ça serait marrant. Attendons et voyons si le hoverboard de ce gamin va exploser en miettes alors ! Whouhou ~~ »

Les deux jeunes se mirent à pousser des cris insolents alors qu’ils accéléraient encore.

Les yeux de Cillin s’étrécirent en deux fentes. Il augmenta la force sous ses pieds et ajusta son corps en un angle qui minimiserait la force de traînée. Une aura invisible en forme de cône avait entouré Cillin, l’aidant à pénétrer dans l’air. Il ne portait pas de lunettes, mais sa vitesse ne pouvaient en aucun cas affecter la vision de Cillin.

Le son de ses pieds poussant le hoverboard en avant pénétrait l’air encore et encore. C’était comme si Cillin avait maintenant fusionné avec le hoverboard.  Comme une balle à tête chercheuse bleue, il volait avec rapidité et flexibilité.

Cillin calculait la vitesse des voitures de l’autre partie, il déployait la force dont il avait besoin, le nombre de poussées en fonction de la tolérance du hoverboard. Ce hoverboard ne pouvait pas rattraper ces deux voitures volantes devant lui juste avec son énergie et sa vitesse maximale. C’était la raison pour laquelle Cillin avait baissé l’énergie du propulseur et utilisait au lieu de cela sa propre force pour pousser en avant.

A l’intérieur du bureau de la division d’entraînement, Huo Neil et Knight fixaient intensément l’écran.

« Ce gamin est drôlement inhabituel, hein ? » demanda Huo Neil.

« Il n’a pas utilisé le gouvernail manuel et a complètement contrôlé ses mouvements par sa propre volonté. Vu la manière dont il a évité avec dextérité les obstacles, on peut voir que son contrôle mental est très élevé. Qui plus est, de façon à conserver l’énergie, toute l’énergie réservée à l’origine pour le gouvernail manuel a été utilisée pour maintenir le vol du hoverboard. S’il a commencé la poursuite à partir de la gare dans la Zone Commerciale, et a été capable de poursuivre aussi loin sans avoir été semé par les voitures volantes, cela signifie que son endurance est drôlement bonne. Au vu de l’onde de choc qu’il génère quand il pousse le hoverboard, on peut voir que ce gars est très fort. » A ce moment là, les yeux de Knight brillaient d’une intense volonté de combattre. « Qui est-il ? » Une telle personne ne pouvait certainement pas être inconnue.

Huo Neil entra une série de mots de passe et de coordonnées sur un autre écran. En identifiant et en localisant la position sur la carte de Seven Lights, il put confirmer l’identité du possesseur de la carte.

« Cillin Douance ? Il est de la Famille Douance ? »

De l’autre côté, une voiture volante privée volait de la Zone Commerciale vers la Zone de Divertissement en plein air. Quelques étudiants étaient inactifs, et donc regardaient la verdure sans fin par la fenêtre.

Soudain, les yeux de l’un des étudiants s’écarquillèrent de plus en plus. « Bordel de merde, est-ce que c’est un hoverboard que ce gars pilote ?! »

Les personnes à côté regardèrent par la fenêtre, et la scène du hoverboard qui poursuivait sans relâche les deux voitures volantes apparut à leurs yeux. En fait, ils dépassèrent rapidement la voiture.

« Es-tu sûr que c’est un hoverboard et pas un avion ? »

« Eh bien mec, est-ce qu’il y a un avion qui a la forme d’un hoverboard ? »

« En fait… Je pense qu’ils sont en train de faire la pub du hoverboard, n’est-ce pas ? » Encore une fois, quelqu’un exprima son opinion.

Quelqu’un regarda les alentours et dit : « Mais je ne vois aucune équipe de tournage dans le coin ? »

« Si c’est vraiment un hoverboard, alors je vais m’en acheter un comme ça. C’est juste que je ne sais pas de quelle marque il est. »

« Ne t’inquiète pas, je viens juste de prendre une photo ! »

En dépit des discussions des personnes dans la voiture, tout ce que Cillin voulait maintenant, c’était de gifler les deux voleurs et pêcher une compensation. Il y avait des chances pour que son hoverboard soit inutilisable après ce vol.

Les deux voitures volantes devant continuèrent à accélérer, et Cillin aussi dû augmenter sa force de poussée et la fréquence de ses poussées. Le son de ses pieds qui détonnait dans l’air avec des bangs sonores pouvait être clairement entendus par les passagers dans la voiture.

Avant peu, les trois silhouettes rouge, jaune et bleue avaient disparu devant les yeux des passagers.

C’est mauvais. Le hoverboard est sur le point d’atteindre ses limites. Rapidement, Cillin calcula mentalement l’angle de son prochain pas et son taux de succès.

Soudain, le duo qui bavardait dans leurs voitures entendirent une explosion dans leur dos.
« Ha, il a explosé ! Le hoverboard de ce gamin a explosé ! »

Le type dans la voiture écarlate était fou de joie alors qu’il commença à tourner sa tête pour apprécier la vue pitoyable du gamin derrière lui. Mais après qu’il ait entendu un bang soudain, ses yeux se troublèrent, et la voiture volante s’écrasa de façon incontrôlable vers le sol.

L’instant suivant un autre bang se produisit, et l’autre voiture volante jaune brillant fut aussi frappée en l’air tout en réalisant de nombreuses roulades de haute difficulté.

Huo Neil et Knight, qui fixaient l’écran dans le bureau de la division d’entraînement, étaient abasourdis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top