skip to Main Content
Menu

Chapitre 14 – C’est un plaisir de travailler avec vous

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 14 - C'est un plaisir de travailler avec vous

« N’es-tu pas content, Cillin ? » En voyant le regard incertain de Cillin, Shawton lui expliqua : « M. Aiflon te demande seulement de te faire passer pour son fils et non pour son garde du corps. Il n’y a aucun moyen que tu puisse entrer en contact avec les affaires de la famille non plus, donc, de manière à utiliser ton temps intelligemment, j’ai suggéré à M. Aiflon d’entreprendre une éducation supérieure. Il a choisi l’Université Seven Lights. »

Généralement, l’éducation dans la galaxie était divisée en trois grandes catégories : l’éducation primaire, l’éducation secondaire, et l’éducation supérieure. La plupart des Hunters dans les quatre grands Régiments de Hunter avaient reçu une éducation supérieure. Tant qu’ils en avaient l’âge requis, les régiment les financeraient et les élèveraient. Les quatre grands Régiments de Hunters n’étaient jamais regardants avec leurs talents, et c’était aussi la raison pour laquelle ils étaient meilleurs que les autres Régiments de Hunters.

Cependant, la plupart de ces Hunters avaient reçu leur éducation supérieure dans les dix Secteurs entre D et M. Il n’y en avait vraiment pas beaucoup comme Cillin qui recevraient cette éducation supérieure dans les Trois Secteurs Brillants.

C’était aussi un investissement que Shawton avait fait pour l’Escadron Six, et mieux encore, l’Escadron Six n’aurait pas à payer un sou pour cela. C’était pratiquement l’opportunité parfaite, et Shawton était sûr que même si tout ce que Cillin faisait c’était de passer pour le fils d’Aiflon, Aiflon choisirait certainement une université de haut rang de manière à défendre la réputation de la Famille Douance.

Cillin n’était pas un idiot. Il n’avait même pas reçu une éducation primaire correcte pendant qu’il était sur la Planète Terre Brune dans le Secteur X – Genya était celui qui lui avait donné des cours particuliers pendant tout ce temps-là. Alors, pourquoi laisserait-il une telle chance s’échapper ?
« Bien sûr que je le veux, puisque j’en ai la chance. »

Aiflon hocha la tête. « Tout le monde sait comment est Seven Lights. De plus, la raison pour laquelle j’ai choisi Seven Lights n’est pas uniquement à cause de la réputation de la Famille Douance, mais aussi parce que l’Université est localisée dans le Secteur B. Les griffes de la famille ne s’étendent pas si profondément là-bas, donc ceux qui ont l’intention d’agir contre toi auront plus de souci à se faire. C’est bon pour toi comme pour moi. »

Il était vrai qu’Aiflon n’aurait pas besoin d’utiliser plus de main d’œuvre pour gérer certains ‘accidents’ soudains probables qui pourraient arriver si c’était à l’Université Seven Lights.

Aiflon reçu quelques documents classés de plus de la part du majordome et les passa. « S’il n’y a plus d’autres questions, alors signez ici s’il vous plaît. Comme nous nous sommes mis d’accord, l’acompte sera de cent mille. En se basant sur le temps galactique, une somme de cinquante mille sera transférée sur le compte de Cillin tous les dix jours. Lorsque la mission sera terminée, une somme supplémentaire de dix millions sera transférée. »

« Des crédits Galactiques ? » demanda précisément Shawton.

« Des crédits Galactiques ! » Aiflon semblait très mécontent des suspicions de Shawton. Pensait-il réellement que la grande Famille Douance paierait en crédits secteur ?

Le taux d’échange des crédits galactiques et des crédits secteurs était de 1 pour 100 dans le 13ème secteur du coin perdu, et de 1 pour 10 dans les secteurs D à M. Les primes que Cillin avait autrefois gagnées de sa ‘chasse’ étaient toutes en crédits secteurs, et les quelques millions de crédits qu’il avaient dépensé pour acheter une  carte d’identité vierge et une carte de crédit n’étaient que des crédits secteurs du secteur du 13ème coin perdu. Ses trois ans de primes étaient seulement équivalents au revenu de 10 jours de cette mission.

En entendant le mécontentement dans la voix d’Aiflon, Shawton lui retourna un sourire et se fendit d’une plaisanterie rare : « Cillin est vraiment excellent savez-vous ? Lorsqu’il vous manquera, vous aurez du mal à trouver un Hunter qui soit aussi bon que lui. En plus, il peut servir de garde du corps lorsqu’il aura terminé en tant que fils, bien que, évidement, les frais soient différents. »

Cillin roula des yeux immédiatement. C’était seulement maintenant qu’il pouvait voir que Shawton et Dias étaient vraiment des frères liés par le sang. La manière dont ils plaisantaient sortait pratiquement du même moule.

« C’est un plaisir de travailler avec vous. »

« C’est un plaisir de travailler avec vous. »

Les deux parties réglèrent le problème proprement. Ils étaient tous des hommes intelligents, il n’était pas besoin d’en dire plus.

Après que la négociation soit terminée, ils signèrent tous les trois ce qui était nécessaire pour l’accord. Ils signèrent un accord tripartite spécifiquement pour la mission de Cillin, et personne n’en connaîtrait le contenu excepté eux trois.

Aiflon ne resterait pas longtemps dans le 13ème Secteur du coin perdu, donc il donna à Cillin une adresse et lui demanda de s’y rendre deux jours après. Quelqu’un viendrait le chercher ensuite.

Shawton quitta l’hôtel dans une humeur relaxée et laissa Cillin rentrer  à l’escadron en premier. Ce n’était pas très commode de se balader avec un masque sur le visage après tout.

Puisque tout était fait et que ses sentiments dépressifs des jours derniers avaient été complètement balayés, après avoir demandé à l’Escadron Six de remettre le cargo aux hommes d’Aiflon, ce Commandant de l’Escadron Six regarda sa carte de crédit et fut pris d’une frénésie d’achats, cherchant à augmenter la qualité de vie de l’Escadron Six. Après être revenu à l’escadron, Shawton avait même sciemment pincé un petit peu le bras de Cillin.

C’est… de la vraie chair, n’est-ce pas. C’était juste qu’à chaque fois que Shawton se remémorait la scène où Cillin avait plaqué ce garde du corps de classe A directement dans le mur, il n’avait pas pu s’empêcher de frissonner. Comment ce classe B pouvait-il être humain ? Il avait plus l’air d’un véhicule blindé humain !

De l’autre côté, Aiflon était tranquillement assis sur son siège les yeux baissés et ses doigts croisés sur le haut de ses genoux. Il avait l’air d’être plongé dans ses pensées après que Cillin et Shawton aient quitté l’hôtel.

Un moment plus tard, Aiflon releva les yeux. « Sopho, renvoie ‘l’Elfe du Carnage’ pour des améliorations et des mises à jour. Si le problème ne peut pas être résolu, alors tu n’as qu’à t’en débarrasser. Il est presque temps, donc fais bien comprendre ce problème à Seven Light. Aussi, commence à arranger les choses à propos de Cillin. »
« Très bien. »

Les mots d’Aiflon étaient très simples, mais en tant que vieux majordome, Sopho connaissait très bien les intentions d’Aiflon.

‘L’Elfe du Carnage’ était l’arme que le garde du corps avait utilisée et aussi un nouveau type d’arme à feu développée par la Famille Douance. Comme le pistolet était petit pour des raisons de discrétion, il y avait beaucoup de choses dans la conception qui avaient été simplifiées. Mais c’était la raison pour laquelle la scène où Cillin avait touché le ‘talon d’Achille’ de l’arme avait eu lieu. S’ils ne pouvaient pas réparer ce problème, alors Aiflon préférerait laisser tomber plutôt que de prendre un risque avec cette arme à feu.

Le deuxième problème était avec Seven Light. La période d’inscription à l’Université Seven Light était déjà dépassée depuis longtemps, mais l’école n’avait pas encore ouvert ses portes, donc il était nécessaire de compléter et de gérer les mesures liées. Ce n’était pas réellement difficile à gérer avec l’influence de la Famille Douance.

Le dernier problème concernait bien sûr son ‘fils’ Cillin. Dans quelques jours, le monde serait au courant à propos du ‘fils’ abandonné d’Aiflon, et donc certaines opérations devrait débuter également.

Après être retourné à l’escadron, Cillin se mit à chercher Beaver. En tant que membre de l’équipe technique, Beaver était qualifié pour utiliser certains des instruments de l’Escadron Six.

« Tu veux renforcer ce cristal de cendres ? » Beaver regarda le pendentif que Cillin avait sorti et dit : « Bien sûr que je peux, mais tu dois savoir que l’énergie dépensée pour renforcer un cristal de cendre va coûter un petit paquet. »

« Combien ? » demanda Cillin.

Beaver réfléchit pendant un moment pour calculer le coût des matériaux. « Trente mille au moins, et en crédits galactiques. »

« Pas de problème. » Avec les cent mille crédits galactiques provenant d’Aiflon, ce serait suffisant.

Beaver le fixa du regard. Cela ne faisait que quelques jours ; quand donc ce gamin était-il devenu si riche ? Mais Beaver ne lui posa aucune question ; Dias lui avait dit de ne pas poser de question à Cillin plus que nécessaire. « Viens avec moi. »

Un cristal de cendre était les cendres d’une personne qui avait été électro-incinérée, compressée sous une haute pression et avait subi une série de procédures pour prendre la forme d’un bloc de cristal. Le processus coûtait près de dix mille crédits galactiques ; la majorité des primes de Cillin en ce temps là avaient été dépensées dans ce processus.

Une heure plus tard, Beaver avait terminé de renforcer le cristal de cendres et le rendit à Cillin. Après le renforcement, le cristal de cendres semblait avoir rétréci un petit peu, mais il était aussi plus solide et plus transparent. Lorsqu’on le présentait à une source de lumière, l’image floue d’une personne pouvait se voir à l’intérieur.

« Ton ex-petite amie ? » demanda Beaver. L’image de la personne dépeinte à l’intérieur du cristal de cendres ne partageait aucune similarité avec l’apparence de Cillin. Cela signifiait qu’il n’étaient pas apparentés.

« Ouais. » Cillin remis le cristal de cendres à son cou.

Beaver donna une tape sur l’épaule de Cillin. Il avait vu un bon nombre de situations similaires. « La route devant soi est encore longue. »

Peut-être qu’un jour, dans un futur proche, Cillin rencontrerait une fille super et qui diminuera la tristesse du passé.

Outre Beaver, Shawton et quelques autres Lieutenants Commandeurs, personne d’autre n’avait du tout vu Cillin pendant les deux jours où il était retourné sur le vaisseau. L’Escadron Six avait fait un très bon boulot de confidentialité. Shawton lui avait dit tout ce qu’il devait savoir. Le reste des opportunités ne dépendraient que de Cillin seulement pour les saisir.

Deux jours plus tard, avec un masque sur le visage, Cillin se rendit vers la destination mentionnée par Aiflon et reçut sa nouvelle identité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top