skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 121 – Champ de Croix

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 121 - Champ de Croix

Cillin n’était pas sur cette planète depuis seulement dix heures, mais ce fut pendant ces dix heures que la situation de la planète toute entière changea.

En ce moment même, les membres de Poison Fang, qui d’habitude ne souhaitaient pas revêtir des tenues de combat ou des combinaisons contre les matières dangereuses s’étaient tous enveloppés dans des combinaisons protectrices très épaisses qui avaient été fabriquées à la hâte.

Il était indéniable que Poison Fang possédait beaucoup de talents. Sous les menaces de Carranio, les chercheurs dans la base de recherche de Poison Fang avaient créés une nouvelle version de l’inhibiteur de manière à mieux freiner la croissance des mini-parasites dans leur corps. Alors que l’antidote n’était pas encore développé, les charbons ardents sur lesquels ils se tenaient s’étaient éteints. De plus, la combinaison de combat pouvait maintenant mieux les protéger contre les attaques des ‘Oiseaux de Paradis’. Cependant, ils se trouvaient encore dans une situation tendue car le plus infime trou dans leur combinaison les transformerait immédiatement en cible pour les ‘Oiseaux de Paradis’.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Il était impossible de rester confiné dans une combinaison protectrice pendant toute la journée, cela dit. Ils ne pouvaient pas éviter de manger, de boire, ou de satisfaire leurs besoins naturels, ce qui était la raison pour laquelle Poison Fang avait installé des unités d’isolation spéciales qui permettaient d’entrer seulement après avoir subi de multiples scans et qu’on ait confirmé qu’il n’y avait aucun de ces dangereux vers.

Quelques heures s’écoulèrent, et la quantité d’Oiseaux de Paradis avait atteint un nombre effrayant. Bien que Poison Fang n’ait pas fait de calculs précis, l’estimation grossière les rendait infiniment paniqués. Ils avaient essayé des séries de contre-mesures comme les brûler, les réfrigérer, la guerre chimique et plus encore, mais aucune n’était efficace. Ces vers étaient tout simplement trop rapides et résistants, et les chercheurs de la base les suspectaient même d’être très intelligents. Si cela s’avérait, alors la guerre entre les humains et les vers serait probablement très désavantageuse pour les humains. Ces vers étaient tout simplement trop forts pour saisir le moment opportun.

En ce moment même, Carranio haïssait Cillin et Emmus à mort. Il osait dire que tout ce désastre avait été mis en œuvre soit par Emmus ou Cillin, et peu importait de qui il s’agissait, Carranio allait leur faire regretter le jour de leur naissance !

Lorsque Carranio apprit que les armes à l’intérieur des armureries avaient disparu sans laisser la moindre trace, ses sentiments déjà sombres se mirent immédiatement à bouillir comme l’orage tandis qu’il assassinait les hommes qui lui avaient fait le rapport pour soulager sa colère.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

La dissension commençait à apparaître parmi les rangs de Poison Fang, et il y avait quelques personnes qui voulaient se mutiner tout comme Emmus. Toutefois, ils furent tous descendus sans pitié par Carranio, peignant la planète rouge encore plus en rouge.

Lorsque Carranio apprit que Cillin n’était pas dans le hall, il donna l’ordre de tuer Cillin et promit que quiconque réussissait deviendrait le prochain Skull King !

Lorsque le mot se répandit, tout le monde dans Poison Fang devint extrêmement excité. Cela étouffa pas mal la panique apportée par les vers tandis que Poison Fang entreprit de rechercher Cillin.

À l’intérieur d’un entrepôt, trois membres de Poison Feng tenaient leurs fusils tout en bavardant entre eux. Ils venaient juste de terminer leur patrouille et avaient finalement la chance de s’asseoir et de se reposer.

« Ces vers bondissants sont sur le point de me rendre fou ! »

« Cette combinaison protectrice est fichtrement bizarre à porter. Je me suis soudainement senti comme un cochon gras qui avait dépassé une tonne. » se plaignit une autre personne.

« Personnellement, je me sens bien avec cette tenue. Ça ne peut pas être pire que d’être dévoré vivant par ces vers bondissants. »

Pendant qu’ils parlaient, trois reflets froids furent tirés soudainement vers le trio. Ils ne provoquèrent pas de dommages directs, mais ils étaient plus que suffisants pour les alerter.

« Qui va là ?! » Une personne brandit son arme et regarda avec prudence les alentours.

« Morts… Nous sommes morts… »

« De quoi tu parles, trouvons donc cet attaquant ! »

« N-Non, je veux dire… Nos combinaisons protectrices s-sont… déchirées… »

Il n’y avait aucune anomalie et pas d’intention meurtrière. Ces trois lueurs froides étaient apparues d’on ne sait où et avaient transpercé leurs combinaisons protectrices avant qu’ils ne puissent réagir.

Le trio regarda les petits trous sur leurs épaules et sentirent des sueurs froides couler dans leur cou. Les ‘Oiseaux de Paradis’ qui les avaient observé dans l’ombre se mirent à remuer fébrilement.

Les trois hurlements à glacer le sang qui déchirèrent le silence dans l’entrepôt eurent pour conséquence que tout le monde dans les alentours se ruent dans cette direction.

SWICH

Une ombre passa si rapidement qu’il était quasiment impossible de la détecter à l’œil nu. Naturellement, c’était encore plus impossible à détecter pour les membres de Poison Fang qui étaient très ralentis par l’épaisse combinaison protectrice.

Une personne brandit son arme et la pointa autour de lui. Il regarda alentour et ne trouva aucune anomalie, mais les autres membres qui s’étaient rués soudainement s’écartèrent de lui de quelques pas après être arrivés. Tout le monde portait un masque, donc il ne pouvait pas voir leurs expressions, mais il savait que quelque soit l’expression qu’ils arboraient sur leur visage, celle-ci ne pouvait pas être bonne.

« Qu’est-ce qui est arri… Ahhhhh– »

Il n’avait même pas fini sa phrase avant qu’une douleur terrible se fasse sentir dans son dos. Il comprit ce que cela signifiait. Le désespoir et la terreur se déversèrent en lui. Pas étonnant que tout le monde s’écartait de lui. Je, je refuse d’accepter cela. Pourquoi vous vous écartez de moi les gars ? Pourquoi suis-je le seul à avoir eu sa combinaison taillée ? Pourquoi devrais-je devenir un sacrifice pour ces vers ? Si je vais en enfer, alors je vous emmène avec moi !! BANG ! BANG ! BANG !  La personne appuya sur la détente et fit feu sur les personnes autour de lui sans s’arrêter. Même si une balle ordinaire ne pouvait pas percer les combinaisons protectrices renforcées, les tirs rapides de laser étaient suffisants pour les cribler de trous. Les ‘Oiseaux de Paradis’ excités prirent avantage de la folie et se joignirent à la mêlée. De la poussière, des injures et du sang emplissaient l’air. C’était une scène tout droit sortie de l’enfer.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Pendant ce temps, de l’autre côté, la place que Poison Fang utilisait pour exécuter les pécheurs était cernée par des croix sur lesquelles étaient attachés des corps qui avaient rendu l’âme depuis de nombreux jours. Maintenant, sur le centre de la place d’exécution était érigées de nombreuses croix spéciales suite une fois encore aux ordres de Carranio. Ces croix étaient résistantes au feu, au froid, et à la corrosion.   

Contrairement aux habitudes, cette fois, il ne s’agissait pas de pécheurs, mais des animaux autochtones qui y étaient attachés. Comme si elles sentaient un danger sur le point d’arriver, les bêtes sauvages luttèrent et se débattirent de toutes leurs forces pour se libérer, faisant cliqueter sans cesses les chaînes métalliques.

Tandis qu’il était assis sur un point élevé, Carranio se tenait la tête et regardait l’activité qui se déroulait sous lui.

Il n’y avait pas de mini-parasites dans les cadavres puisqu’ils ne pouvaient pas leur fournir de la bonne nourriture. C’était la même chose pour les vers bondissants également. Par conséquent, Carranio avait pensé à un plan qui pourrait fonctionner tout en étant un bon moyen de remonter le moral de son armée à ce moment précis, même si c’était un peu stupide. Les vagues incessantes de panique avaient provoqué l’instabilité de tout le monde, donc naturellement, le Skull King devait se lever et jouer le rôle d’un chef.

Après avoir ligoté dix bêtes autochtones sur les croix, les hommes se reculèrent rapidement dans les stands des spectateurs.

Sous leurs regards plein d’espoir, les vers bondissants se mirent à converger les un après les autres sur les bêtes autochtones sur les croix.

Des vers à tous les stades de croissance et de toutes les tailles apparurent sur la place d’exécution. Comme chaque membre de Poison Fang avait revêtu des combinaisons de protection renforcées, les ‘Oiseaux de Paradis’ ne pouvaient pas mordre à travers le matériau en un seul essai. En fait, ils pourraient même se faire attraper au lieu de cela. Donc, tous les ‘Oiseaux de Paradis’ avec un certain niveau d’intelligence ne feraient qu’attaquer ces hommes ayant des trous dans leur combinaison protectrice. Mais après que quelques heures se soient passées, il était difficile de trouver quelqu’un comme ça. Les ‘Oiseaux de Paradis’ se reproduisaient bien trop rapidement maintenant, et il y avait beaucoup de vers qui n’avaient pas été nourris correctement dans les parages. Par conséquent, les bêtes autochtones exposées par Carranio représentaient sans aucun doute le repas le plus appétissant.

Les bêtes autochtones émirent des gémissements déchirants et angoissés. Tandis qu’il regardait les vers perforer les corps des bêtes autochtones les unes après les autres, Carranio ressentit une immense satisfaction et de l’admiration pour sa propre prévoyance. Lorsqu’il avait en premier découvert ce terrain d’élevage, il lui avait donné de nombreuses couches de protection. À l’origine, il ne pensait les utiliser que comme des réserves de viande, mais il semblait que ces provisions de viandes soient très utiles.

Lorsqu’il vit qu’il était presque l’heure, Carranio appuya sur un bouton à côté de sa main. Un couvercle transparent apparut soudain du sol et enveloppa tout le champ de croix.

 

 

 

Cet article comporte 3 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top