skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 113 – Je suis Cillin

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 113 - Je suis Cillin

Dias était étendu sur un lit d’infirmerie avec de nombreux tubes et instruments connectés à son corps. Toutefois, son esprit s’était un peu remis, et après qu’il se soit réveillé, Asiya l’avait laissé. En ce moment, Tang Qiuqiu et Cary étaient les seuls qui l’accompagnaient.

Tang Qiuqiu pinça les lèvres et ne dit rien pendant un long moment. Dias s’était finalement réveillé, et Eudy et Beaver étaient tous les deux hors de danger. Mais Cillin était parti, et ce qui était encore plus déprimant, c’était que Cary et Dias refusaient tous les deux de lui dire où il était allé. Tang Qiuqiu pouvait bien être jeune, mais cela ne signifiait pas qu’elle était ignorante.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Dias soupira et dit : « Qiuqiu, Cillin est jute parti pour une mission. Il reviendra dans quelques jours, donc ne t’inquiète pas, d’accord ? »

Tang Qiuqiu continua à garder la tête baissée. « Tu m’as dit auparavant qu’une personne te regardait dans les yeux si elle te disait la vérité. Mais Cary et les autres ne l’ont pas fait quand ils m’ont parlé. »

Dans un coin, Cary tourna la tête de l’autre côté pour éviter que Dias et Tang Qiuqiu puissent voir les émotions qui débordaient dans ses yeux. Il regrettait profondément. Pendant qu’ils étaient occupés à garder les patients et à se noyer dans la tristesse et la colère, Cillin avait sans mot dire endossé ce lourd fardeau.

La tête toujours baissée, Tang Qiuqiu retira ses doigts et demanda d’une voix douce : « Il ne reviendra pas, n’est-ce pas ? »

« Cillin est super fort, tu sais ? Il a pris un tir de ta part et s’en est tiré parfaitement bien après. Bien sûr qu’il reviendra. » dit Dias avec toute la certitude qu’il pouvait rassembler.

Tang Qiuqiu ne montra pas son visage, mes ses larmes coulèrent une à une sur ses doigts.

« Viens là, Qiuqiu. » Dias leva le bras qui lui restait et essuya les larmes de son visage. « Sois une bonne fille, et va faire une sieste. Ça va aller. Tout le monde sera là quand tu te réveilleras. »

Il finissait à peine de dire cela que Tang Qiuqiu s’allongea près du lit de Dias. Dias avait une mini seringue dans la main. Il avait saisi l’opportunité pour lui injecter un anesthésiant dans le cou tandis qu’il essuyait ses larmes.

« Cary, va la mettre au lit s’il te plaît. »

« Lieutenant, Cillin, il… »

« Ça va aller. Cillin est bien plus fort que vous le pensez tous. »

 

Au même moment, à l’intérieur du transport, Cillin était assis sur l’unique fauteuil du cockpit et avait les yeux fermés. Il avait l’air d’être endormi.

Il n’avait pas besoin de naviguer ou d’exécuter la moindre tâche lui-même dans le transport. Tout avait été préréglé. Il y avait une carte de coordonnées dans le système, mais le technicien n’avait pas réussi à l’obtenir de manière sécurisée à cause de la contrainte de temps. Par conséquent, l’Escadron Six ne pouvait ni apprendre où se dirigeait le transport, ni le suivre de manière inconsidérée.

Le Secteur Z était une zone inexplorée. Outre la zone de la frange, il n’y avait pas de sites de réseaux longue distance où que ce soit dans le Secteur Z, donc la propagation du signal et la connexion étaient malaisés. Mais ce n’était pas nécessairement une mauvaise chose pour Poison Fang.Lisez votre novel directement à la source chez l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Cillin savait que chacun de ses mouvements étaient enregistrés et transmis à Poison Fang par le biais des caméras de sécurité. C’était fait pour que Poison Fang comprenne mieux le messager qui se dirigeait vers eux. Poison Fang n’avait pas peur de la mort, mais ils n’étaient pas non plus des idiots. Ils savaient ce que les dictons ‘connais-toi et connais ton ennemi’ et  »se faire submerger par les événements » signifiaient.

Lorsqu’il ne resta qu’une heure sur le panneau d’affichage, Cillin vit au travers de la fenêtre de visualisation une planète rougeâtre. La caractéristique la plus évidente de la planète était le crâne gigantesque à sa surface qui pouvait se voir même de l’espace. Les motifs lumineux sombres et rouges qui s’entrecroisaient en dessinant les contours de l’image montraient que Poison Fang avait fait de gros efforts pour développer cette planète.

Mis à part cela, la localisation de la planète était plutôt obscure. Soit elle n’avait jamais été découverte par des étrangers, ou ceux qui l’avaient découverte étaient tous morts.

Peut-être s’agissait-il de la véritable base opérationnelle de Poison Fang. Pour eux, le Secteur V n’était rien d’autre qu’un terrain de chasse et un endroit pour absorber des recrues. Ce n’était pas étonnant qu’ils ne montrent aucune retenue quelle qu’elle soit dans le Secteur V ; il ne se souciaient d’aucune planète de ce secteur en premier lieu. Tant que cette planète dans le Secteur Z demeurait cachée, alors leur sécurité était garantie.

Ce fut au même moment que Cillin réalisa que Poison Fang n’avait jamais eu la moindre intention de rendre la trentaine de prisonniers vivants, et cela incluait Cillin lui-même à l’intérieur du transport. Poison Fang ne croyait pas aux promesses ; il ne croyaient qu’aux cadavres. Mais c’était quelque chose que Cillin avait deviné un peu plus tôt, et il y avait de grandes chances que Shawton et les autres le sachent également. Mais Shawton aurait quand même envoyé les minerais comme demandé, s’il y avait le millième d’une possibilité qu’ils puissent rentrer vivants.

Trois vaisseaux et environ une douzaine de chasseurs volèrent dans sa direction. Il y avait probablement quelqu’un parmi eux qui pouvait contrôler le vaisseau de transport, parce que Cillin avait découvert que sa vitesse s’était ralentie en conséquence.

Lorsqu’un vaisseau s’arrima au transport, quelques personnes passèrent par le pont connecté. Le chef du groupe était un homme musclé de deux mètres dont les cheveux étaient nouées en queue. Lorsque l’homme vit Cillin, il pouffa. « Quand on pense que l’Escadron Six B de la Vanguard a envoyé un gamin téméraire pour être leur messager. Est-ce que tout le monde sur le vaisseau est mort ou quoi ? »

Il savait à l’évidence que les deux côtés avaient échangé des coups de feu peu de temps auparavant, et que l’Escadron Six avait subi de lourdes pertes. Il n’y avait qu’une seule raison pour laquelle il choisirait cette occasion pour dire une telle chose délibérément, et c’était pour sonder les réactions de Cillin et deviner sa personnalité à partir de ça. Cillin était certain que quelqu’un sur la planète était en train de le regarder à l’instant même.

Cillin se leva et mit les mains en l’air pour montrer qu’il n’avait apporté aucune arme avec lui. Bien entendu, le vaisseau de transport possédait des scanners en premier lieu, donc ils devaient savoir cela depuis bien longtemps.Ce chapitre a été volé de l’Empire des Novels. Soutenez le traducteur !

Quelqu’un arriva derrière Big Q et hocha la tête. Par là, il signifiait qu’ils avaient pris tout ce qu’ils devaient prendre, et qu’aucune anomalie n’avait été détectée sur le vaisseau.

Cillin lui passa le contrat qu’il tenait dans ses mains, mais Big Q le jeta par terre à la seconde où il l’avait pris. Il écrasa même le contrat du pied deux fois. Cillin fronça les sourcils et fixa Big Q du regard.

Big Q et les quelques personnes autour de lui se mirent à rire avec arrogance. Ensuite, il leva sa main et pressa le canon d’une arme sur la tête de Cillin.

« Très bien gamin, ta mission est terminée. Tu ferais mieux de prononcer tes dernières paroles maintenant avant qu’il soit trop tard pour le regretter. »

Big Q adorait voir les personnages des fameux régiments de Hunter, les militaires ou des grandes familles commerciales supplier pour sa pitié. Leur apparence pitoyable et leurs regards désespérés étaient toujours un festin à apprécier.

Mais Big Q ne s’attendait pas à ce que Cillin continue de froncer les sourcils et à le fixer du regard avant de parler sur un ton calme. « Je pensais que vous me demanderiez pourquoi l’Escadron Six B de la Vanguard m’avait envoyé. »

« Hein ? Intéressant. » Big Q pouffa, et tapa la tête de Cillin avec son arme. Ensuite, il la pressa contre le visage de Cillin et dit : « Pourquoi, je te prie de me dire, t’ont-ils envoyés alors ? »

« Je suis Cillin. »

« Je me fous complètement que tu t’appelles Cillin ou Trucmuche… » Big Q était sur le point de lui souhaiter gaillardement la bienvenue avec son arme lorsque le communicateur dans sa main sonna subitement.

Lorsqu’il vit le message affiché sur le communicateur, Big Q plissa les yeux et retira le canon de son arme du visage de Cillin. Ensuite, il parla aux personnes derrière lui et dit : « Emmenez ce gamin. King veut le voir. »

Cillin fut emmené dans un vaisseau. Les minerais énergétiques qui étaient sur le transport avaient tous été déchargés, et après que le transport se soit envolé à une certaine distance, Big Q pressa un bouton dans sa main.

 

Grondement —

 

 

Le vaisseau de transport explosa en bouts de ferraille flottant dans l’espace. S’il y avait n’importe quel appareil de signal ou des gens qui étaient cachés sur le transport et n’avaient pas été découverts par Poison Fang, ils étaient maintenant transformés en poussière cosmique.

 

Cet article comporte 4 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top