skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 11 – Qu’est-ce qu’il se passe ?

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

Chapitre 11 - Qu'est-ce qu'il se passe ?

En voyant que Dias et Cillin avaient terminé leur discussion, Eudy appuya sur la sonnette et entra. « Lieutenant, j’aimerais emprunter Cillin un petit peu. »

Dias agita la main. « Vas-y. Entends-toi avec tes camarades de l’Escadron. »

Après que ces deux-là soient sortis, on ne les avait plus vu jusqu’à ce qu’il soit l’heure de rencontrer la force principale.

« Où es Cillin ? » demanda Dias.

« Je ne l’ai pas vu. Il est probablement chez Eudy. » Cary n’avait pas l’air d’en être sûr.  Il y avait eu quelques moments où il avait rassemblé son moral pour encore combattre Cillin dans la salle de combat, mais il avait entendu dire qu’il avait été appelé par ce salopard d’Eudy pour faire des recherches sur une quelconque formule. Cary avait assez de tact pour ne pas les déranger.

Lorsque je leur ai apporté à manger hier, je les ai entendu discuter si une certaine formule devrait additionner les carrés ou utiliser les racines carrées. Quand je leur ai apporté à manger aujourd’hui, ils discutaient de la matrice multidimensionnelle pondérée. Pour faire court, ils n’ont pas dormi ces derniers jours. On dirait que cette formule sur laquelle Eudy mène des recherches va bientôt porter ses fruits. » Beaver écarta les bras d’un air impuissant. « C’est rare qu’Eudy ait l’occasion de rencontrer quelqu’un ‘comme lui’. »

Le groupe de personnes se calma. Deux excentriques. Bien sûr, de tels talents étaient exactement ce qui manquait à l’Escadron Six. Si la formule sur laquelle Eudy travaillait s’avérait un succès, alors ce serait une percée pour les programmes futurs écrits par l’Escadron Six. Le but des ‘sentinelles’ automatiques, l’efficacité du verrouillage de cible, et le taux de réussite seraient augmentés massivement.

Mais ce qui inquiétait Dias était : si c’était si exténuant mentalement, alors est-ce que cela ne signifiait-il pas… que ces deux-là se mettraient à dormir pour un long moment ?

Différent du vaisseau sur lequel Cillin était à bord en ce moment, le vaisseau amiral de l’Escadron Six était bien plus grand, et il y avait des dizaines d’autres vaisseaux de la même taille que celui-ci qui se trouvaient autour du vaisseau amiral.

Après avoir abordé sur le vaisseau amiral, Dias alla retrouver son frère aîné, le Commandant de l’Escadron 6B, Shawton.

De façon surprenante, Dias ne portait pas ses lunettes de soleil voyantes, et en fait, il apparaissait beaucoup plus stable que d’habitude. Une fois qu’il eût reçu l’information que la réunion avait débuté, Dias entra dans la salle de conférence.

Dias prit place sur le siège de Lieutenant Commandeur qui lui appartenait avant de regarder de façon expressive la célèbre beauté froide Asiya qui était aussi assise sur son propre siège de Lieutenant Commandeur à côté de lui. Cependant, l’autre partie continua de fermer les yeux sur le regard passionné de Dias. Les quatre autres Lieutenants Commandeurs étaient déjà habitués à ses pitreries.

Précédemment, à l’exception de Dias, Shawton et les autres Lieutenants Commandeurs avaient rencontrés Aiflon de la grande famille galactique Douance pour parler affaires, mais les résultats n’étaient pas aussi bons qu’ils l’avaient imaginé et la situation restait dans l’impasse sans aucun changement à ce jour. Ce n’était pas une tâche facile d’obtenir plus de profit de la part d’Aiflon, et les biens proposés par le Régiment des Navigateurs des Hunters, également l’un des quatre régiments de Hunters, n’étaient pas plus mauvais que ceux de l’Escadron Six. L’Escadron Six avait dépensé beaucoup de main d’œuvre et de ressources pour acquérir le lot de minerais énergétique de manière à obtenir de plus gros profits. S’ils ne pouvaient pas le vendre pour un bon prix, alors l’Escadron Six ne serait pas satisfait non plus.

Les deux précédentes réunions d’affaires furent infructueuses, et à en juger par l’attitude d’Aiflon, il apparaissait qu’il envisageait plutôt de traiter avec les Navigateurs. Pendant plusieurs jours de suite, Shawton et les Lieutenants Commandeurs étaient drôlement déprimés, et c’était facilement remarquable à l’atmosphère négative. Les négociations finales se dérouleraient aujourd’hui, et les intentions d’Aiflon étaient claires dû au fait qu’il avait choisi de négocier par vidéo conférence et non pas face à face. S’ils échouaient cette fois, alors l’Escadron Six devrait trouver un autre acquéreur, et c’était le genre de biens qui ne pouvait pas être acheté par une personne ordinaire. Même s’ils le pouvaient, le prix final de l’acheteur ne pourrait pas être élevé à cause du précédent avec Aiflon.

« Dias, » Shawton tendit une tablette du siège avant. « Tu n’étais pas là pendant les deux dernières négociations. Ce sont les minutes des deux dernières transactions. Jette un œil. »

« D’accord. » Dias se redressa alors qu’il acceptait la tablette. Pendant qu’il lisait, ses sourcils commencèrent à se plisser. Dias savait très bien que l’Escadron Six avait presque perdu un Lieutenant Commandeur de manière à acquérir ce lot de biens, et un bon nombre de vaisseaux et d’équipements de détection avaient été détruits. Ils demandaient un prix légèrement plus élevé pour ce lot de biens, mais même avec cela, le prix qu’Aiflon proposait était un peu trop bas, n’est-ce pas !

Plus il regardait, plus Dias devenait irrité, et il attrapa un verre d’eau devant lui et l’engouffra dans sa bouche. Soudain, une image défila sur la tablette…

« Puuu- »

Dias cracha sa gorgée d’eau sur la personne en face de lui. La table était aussi rempli de traces d’eau.

Asiya se réjouit du fait qu’elle n’était pas assise en face de Dias. La personne en face avait déjà une expression assombrie et avait l’air d’être sur le point d’éclater de rage après s’être fait cracher dessus jusqu’à ce qu’il soit complètement mouillé par Dias.

Comme les pensées de tout le monde étaient totalement centrées sur le problème de la négociation, personne ne s’attendait à ce que Dias se permette une telle action si soudainement. Ils étaient aussi près les uns des autres, donc le Lieutenant Commandeur en face n’avait pas pu réagir à temps et fut touché de plein fouet.

Sous le regard de condamnation de Shawton et des autres Lieutenants Commandeurs, Dias s’expliqua à la hâte.

« Tousse… Tousse… hum, veuillez m’excuser. J’étais trop excité et je n’ai pas pu me retenir. » Dias revint à l’image sur la tablette, pointa sur la personne qui apparaissait dessus, et demanda : « Est-ce que c’est vraiment Aiflon Douance ? »

La dernière fois que Dias avait vu Aiflon, c’était il y a dix ans, et à l’époque il était juste un membre normal de l’Escadron Six et Shawton le Lieutenant Commandeur. Maintenant, Dias ne pouvait que soupirer : pas étonnant…

En voyant le regard malheureux de Shawton, Dias prit hâtivement l’autre tablette qu’il portait sur lui et la lui montra. « Jette un œil sur ce type. »

En tenant les deux tablettes, Shawton lui-même avait l’air quelque peu ébahi. « Semblables, ils sont trop semblables ! »

Les Lieutenants Commandeurs s’étaient aussi rapprochés pour les voir, et après qu’ils les aient vues, leurs visages avaient l’air étrange également.

« Ils sont semblables, ouais ? » Dias essuya les traces d’eau sous sa bouche et dit : « Depuis la première fois que j’ai vu ce gamin, je pensais déjà qu’il avait l’air familier ; seulement, je n’arrivais pas à me souvenir. Cette personne est le nouveau membre que je veux recommander, Cillin. Si je n’avais pas vu le « Pas d’enfants » affiché sous les informations d’Aiflon, j’aurai vraiment cru que ces deux-là étaient père et fils. »

Maintenant, Shawton n’insistait plus à propos du comportement de Dias juste un moment auparavant. Ses doigt tapaient en rythme sur la surface de la table, il pensait à quelque chose. Il regarda l’heure, il ne restait que dix minutes avant que la vidéoconférence ne commence.

« Dias, s’il te plaît, va chercher Cillin. Souviens-toi, essaye de ne laisser personne à bord voir son visage autant que possible. »

« Compris. »

Dias ne posa pas plus de question pendant qu’il quittait promptement la salle de conférence, et en un rien de temps, il attrapa un Cillin qui avait les yeux à moitié ouverts et l’air endormi.

Cillin évacua sa somnolence quand il vit les personnes dans la salle de conférence. Il pouvait ressentir que ce n’étaient pas des personnes ordinaires.

« Assied-toi. Il n’est pas nécessaire d’être trop formel. » Shawton désigna une chaise à côté et sourit avec bonhomie.

Cillin regarda de façon suspicieuse les sept personnes avant de prendre place. Je ne suis pas réellement formel, mais vos regards fixes me fichent sérieusement les jetons…

« Cillin, n’est-ce pas ? Dias m’a parlé de toi et nous avons délibéré à ce sujet. Bienvenue à l’Escadron 6B de la Vanguard. Ta carte d’identité te sera envoyée très rapidement. »

Dias gardait la tête baissée et but encore de l’eau. Depuis quand vous avez délibéré de ça les gars ?!

Les autres Lieutenants Commandeurs ne discutèrent pas les paroles de Shawton non plus. Bien qu’ils aient une opinion contre Dias, la situation de Cillin était spéciale. Le petit nombre de Lieutenants Commandeurs était parvenu à une acceptation rare et unanime de l’identité de Cillin en tant que nouveau membre ; un membre de la force principale, même.

Cillin regarda fixement de façon suspicieuse Dias qui baissait la tête. N’avait-il pas dit que ce serait très difficile d’acquérir l’identité d’un membre principal ? N’avait-il pas dit que les Lieutenants Commandeurs rendraient les choses difficiles ? Qu’est-ce que c’était que cette situation alors ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top