skip to Main Content
Menu

SRH – Chapitre 103 – Le Minerai Énergétique Vert Jade

Traducteur Français : Hellteach

Checkeur : Zhexiel

SRH - Chapitre 103 - Le Minerai Énergétique Vert Jade

Sur place, Shawton était très content des données affichées par l’analyseur d’énergie dans sa main. Il avait promis au chat gris, plusieurs fois, qu’il ne le maltraiterait pas tant qu’il pouvait dénicher des minerais énergétiques. En fait, il avait même ajouté plus de dix mille crédits AG dans la promesse. Bien que cette somme d’argent soit trop insuffisante dans l’opinion de Wheeze – sa mesure de l’argent avait toujours commencé avec l’unité ‘centaine de million’ – mais un sou était un sou, ce qui était la raison pour laquelle le chat gris avait très gracieusement accepté. La chose la plus importante était que Shawton lui donne la permission d’ouvertement apprécier ses repas, de toute manière.

Lorsqu’il découvrit que le génotype de Cillin avait évolué au Rang A, Shawton le félicita chaleureusement tout simplement, et ne posa pas trop de questions.

La première équipe vers laquelle ils se dirigèrent était celle de la beauté froide, Asiya. Précédemment, l’équipe d’Asiya avait atterrit dans un endroit où de nombreuses rivières s’entrecroisaient, donc lorsqu’ils avaient regardé depuis le ciel, il y avait des rivières vertes partout.

Contrairement aux formes de vie dans la région de la jungle, il y avait très peu de créatures qui étaient recouvertes de peau durcie dans cette zone parsemée de rivières. On pouvait voir quelques mammifères qui avaient l’air de lapins dans les environs. Toutes les créatures vivantes dans cet endroit partageaient un trait commun cependant, et c’était que leur corps était en moyenne de couleur verte.

Ces formes de vies dans la rivière n’étaient pas des choses à prendre à la légère. Tout comme les petites bosses sur lesquelles Cary était tombé précédemment, ces créatures étaient toutes mortellement venimeuses. En fait, certains des membres de l’équipe d’Asiya avaient presque péri d’empoisonnement dans les mains de ces petites bosses. Dans la rivière, ces bosses de couleur vert jade avait l’air aussi plates que des feuilles d’arbres, mais lorsqu’elles découvraient une proie à la surface, elles nageaient vers leur proie et injectaient du poison dans les tissus de leur proie, les ramollissant pour qu’elle deviennent facilement consommables.

Il y avait une multitude de dangers cachés à l’intérieur de la rivière. Une forme de vie en particulier, ressemblant à une méduse, pouvait étirer ses longs tentacules hors de l’eau pour capturer des formes de vie sur la terre ferme. Ces créatures et quelques autres de type amphibiens étaient la priorité des priorités à surveiller pour les membres de l’équipe d’Asiya.

Lorsque Cillin et le chat gris arrivèrent, Asiya et son groupe étaient juste en train de se reposer sur un endroit loin du bord de la rivière. Shawton leur avait dit d’arrêter ce qu’ils étaient en train de faire et d’attendre simplement leur arrivée. Leur groupe n’avait fait aucun progrès dans la détection de minerais énergétiques, et juste dix minutes auparavant, ils s’étaient même battus contre à peu près une douzaine d’énormes créatures qui ressemblaient à des grenouilles.

Malgré avoir exploré l’endroit pendant longtemps, l’équipe d’Asiya continuait à se retrouver dans une impasse. Le personnel technique suait sang et eau, ajustant constamment les paramètres pour s’adapter aux conditions environnementales du mieux qu’ils pouvaient, mais les effets étaient vraiment loin de leurs attentes. Ce ne fut que lorsqu’ils entendirent de la part du Commandant Shawton qu’il avait un plan que leur repos devint moins troublé. Toutefois, ils n’avaient jamais imaginé que ce soi-disant ‘plan’ qu’ils anticipaient tellement se trouvait être un chat. Ils avaient entendu dire que l’équipe de Dias avait un chat, et que le dit chat causait toujours des problèmes avec Dough.

Avec un froncement des sourcils, Asiya jeta un regard au chat gris qui reniflait partout juché sur les épaules de Cillin, et ne dit rien.

Shawton dit à Asiya : « Fais en sorte que tout le monde soit prêt, nous sommes sur le point de commencer à chasser les minerais. Tous les membres avec un hoverboard doivent sauter dessus, et ceux qui n’en n’ont pas devront aller sur le vaisseau. N’oubliez pas de tenir vos armes prêtes également, dans le cas ou ces choses dans la rivière deviendraient encore fougueuses. » Ensuite, Shawton se retourna et sourit au chat. « Wheeze, si tu veux bien ? »

Le chat gris l’ignora. Après avoir reniflé l’air et s’être verrouillé sur une direction, il sauta immédiatement de l’épaule de Cillin et se mit à courir vers cet endroit.

Cillin déplia son hoverboard et suivit derrière Wheeze. Shawton indiqua d’un geste aux autres de suivre, mais n’alla pas lui-même dans le vaisseau. Au lieu de cela, il prit un hoverboard dans son dos et se mit à poursuivre la tache floue grise avec Cillin.

Là maintenant, le chat gris ne voulait que trouver les minerais énergétiques aussi vite que possible, donc le chemin qu’il avait sélectionné était aussi le plus court possible – une ligne droite.

Que ce soit sur terre ou dans l’eau, le chemin emprunté par le chat gris était toujours en ligne droite. C’était la raison pour laquelle la foule était complètement surprise par lui.

Au début, Shawton était sur le point de demander à ses hommes d’assister le chat gris en nettoyant les petites bosses vertes agitées autour de lui, mais Cillin lui dit que ça irait, et que le petit gars pouvait les gérer sans problème. Ce qui arriva plus tard prouva aussi que les paroles de Cillin n’étaient pas sans fondement.

 

Bordel, ce chat sait nager, et bon sang de bonsoir, il nage encore plus vite que les poissons eux-mêmes !

Nom d’un p’tit bonhomme poilu, comment peut-il nager à travers les petites bosses vertes et péter la forme après juste s’être ébroué nonchalamment sur la berge !

Sainte mère de Dieu, de quelle origine est ce chat pour être capable de se balader à travers ce terrain dangereux d’une manière si décontractée, comme s’il était là pour jouer ?!

 

Lorsque ces méduses étendirent leurs tentacules, ceux au-dessus dans le ciel ouvraient le feu et les descendaient. Bien que la foule visât les méduses, la plupart des gens auraient eu une trouille d’enfer à cause de l’apparition de celles-ci et du tir de barrage. Tout au moins, ils paniqueraient un peu. Pas le chat. Il continua de nager avec un calme parfait tout en faisant la sourde oreille et fermant les yeux sur tout ce qu’il se passait autour de lui. Ils regardèrent Cillin, et la même apparence de froideur impeccable sur le visage faisait penser véritablement ‘tel maître, tel chat’.

Rapidement, le chat gris s’arrêta sur un bout de terrain sec entre l’intersection de deux rivières et se mit à creuser dans le sol. Ses pattes avant griffaient contre le sol comme un trépan, et peut de temps après, le petit gars avait complètement disparu à la vue.

Les coins de la bouche d’Asiya et des autres se tordirent de manière incontrôlée à ce spectacle. Non seulement ce chat savait nager comme un poisson, mais il pouvait creuser dans le sol comme une souris également !

D’un signe, Shawton dit aux membres de l’équipe d’attendre en l’air. Cillin jeta un œil sur les environs.

Il n’y avait ni arbre ni plante de grande taille sur ce terrain de toute façon. Au lieu de cela, il était couvert d’une épaisse couche de plantes qui ressemblaient à de la mousse. Du personnel technique l’avait analysé avec son équipement et avait découvert que la photosynthèse menée par cette plante ressemblant à de la mousse était en fait deux cent fois plus grande que de la mousse normale !

Un peu plus tôt, ils avaient déjà découvert que le niveau d’oxygène de cette zone de rivière était drôlement élevé, mais à ce moment-là, il était encore dans des limites acceptables. Mais le niveau d’oxygène dans cet endroit était tellement élevé que s’ils y étaient exposés plus longtemps, ce n’était qu’une question de temps avant qu’ils ne tombent à cause de l’empoisonnement à l’oxygène. Donc, le groupe mit des masques. Le masque régulerait le niveau d’oxygène qu’ils respiraient et le conserverait dans des limites acceptables.

Environ une heure plus tard, le chat gris sauta hors du trou et cracha un bout de quelque chose d’une couleur vert jade devant Cillin. C’était un si petit morceau, et pourtant il irradiait d’une vie tellement exubérante que c’était comme s’ils pouvaient y voir un monde verdoyant et luxuriant.

Lorsqu’elle vit le minerai énergétique vert jade, même l’habituellement froide et calme Asiya ne put s’empêcher de devenir excitée. C’était un type de minerai énergétique qu’elle n’avait jamais vu auparavant, et c’était exactement le minerai énergétique qu’ils recherchaient !

Bien que seulement environ une heure soit passée, c’était suffisant pour que le chat gris apprécie un énorme repas en sous-sol.

Maintenant qu’ils savaient qu’il y avait un gisement de minerai énergétique dans cet endroit, Shawton, Asiya et les autres commencèrent à formuler un plan pour l’extraire. De temps en temps, ils consultaient le chat pour avoir son opinion. Le chat gris répondait paresseusement tout en se léchant les griffes et se frottant les moustaches.

« Quel goût a ce minerai ? » demanda Cillin.

Le chat gris se lécha les babines et dit : « Pas mauvais. Pour parler figurativement, si nous disions que le minerai énergétique rouge et noir est de la viande, alors ce minerai énergétique vert jade serait des légumes. Juste comme à l’occasion je mange des légumes pour soulager des inflammations, manger ce genre de minerai énergétique m’est bénéfique dans certaines zones également. »

Il était vrai qu’un chat mangeait parfois de l’herbe.

Le chat gris sauta sur les épaules de Cillin et lui parla à l’oreille : « On peut atteindre ce minerai énergétique à partir du fond de la rivière. »

Cillin y réfléchit un instant et se dirigea vers Shawton, lui disant : « Commandant, Wheeze et moi aimerions aller jeter un œil au fond de la rivière. Il dit que nous pourrions atteindre les minerais énergétiques à partir de là. »

« C’est une bonne idée. Cela pourrait s’avérer être plus difficile de l’extraire de la rivière, mais ce serait aussi beaucoup plus obscur. As-tu besoin de quelqu’un pour t’aider ? » demanda Shawton.

« Ça ira. Wheeze et moi pouvons gérer ça. »

« Mmm. Soyez prudents. »

Après que Cillin et le chat gris aient sauté dans la rivière, Asiya demanda à Shawton : « Tu lui fait autant confiance ? » En termes à la fois de capacité et de caractère.

Shawton lui sourit et dit : « J’ai confiance en Dias. »

Asiya devint silencieuse en entendant cela, mais ses sourcils froncés se détendirent beaucoup.

Cet article comporte 5 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top