skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 73

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 73 : Le lègue


 

Jiang Chen fît un geste, « Quelle que soit la méthode que vous utilisez, vous devez atteindre les sept méridiens de qi dans les dix jours. »

Jiang Chen avait donné un ordre non négociable, il créa un peu d’urgence parmi les huit gardes personnels.

Seulement cinq ou six jours s’étaient écoulés depuis que Jiang Chen avait pris sa deuxième mission. Il lui restait encore un peu de temps.

Après quelques calculs, il avait décidé de fixer un délai raisonnable de dix jours. Cela donnait un léger sentiment d’urgence, mais ce n’était pas trop pressant. C’était une limite de temps qui était assez suffisante pour stimuler leur potentiel.

Jiang Chen avait prévu de bien utiliser ces dix jours.

Premièrement, les changements dans la région de Redbud du territoire de Jiang Han avaient besoin d’un certain temps pour être totalement acceptés.

Deuxièmement, Jiang Chen ne voulait pas non plus laisser passer ce temps en l’air. Il voulait se livrer à un solide entrainement dans le territoire de Jiang Han.

Le temps était de l’argent, chaque minute, chaque seconde après qu’il se soit réincarné était plus que précieuse pour lui.

Durant les dix jours suivants, Jiang Chen avait maintenu un calendrier extrêmement strict. Cependant, il prenait toujours un certain temps durant chaque jour pour résoudre quelques affaires du territoire et pour examiner les nouvelles venant de la région de Redbud.

Il avait créé ce désordre et devait nettoyer après lui, de peur que ça affecte l’image politique et secoue les fondations politiques de la famille Jiang. C’était une chose que Jiang Chen ne voulait pas  voir arriver.

C’était une bonne chose que l’attitude dominatrice et tyrannique de la famille Jing durant les temps ordinaires leur avait fait perdre le cœur de beaucoup de gens. Après avoir exterminé la famille Jing, les réactions des différentes parties du territoire de Jiang Han furent assez calmes et sans réaction.

« Xiaoyu, j’espère que tu peux profiter de cette occasion pour devenir plus mature. » Jiang Chen souhaitait cela au plus profond de son cœur. Il savait mieux que quiconque que si le territoire de Jiang Han devait continuer à résider sous le contrôle de la famille Jiang à l’avenir, Jiang Yu deviendrait le futur duc de Jiang Han.

Lui, Jiang Chen, possédait des ambitions plus profondes. Il lui était impossible de renoncer à poursuivre le dao martial pour un simple duché.

Dix jours passèrent calmement.

« Le temps passe bien vite. Dix jours se sont écoulés avec tant de calme et de rapidité. Bien que je n’aie pas encore atteint les neuf méridiens de qi, je possède déjà les qualifications pour assaillir ce niveau. Je me demande comment les huit autres se sont débrouillés ? »

En effet, aucun des huit ne l’avait laissé tomber. Ils avaient tous atteint les sept méridiens après dix jours de travail acharné.

Xue Tong était le premier après quatre jours.

Wen Ziqi et Guo Jin après six jours.

Les frères Qiao après le septième jour.

Les trois autres avaient terminé après le huitième et le neuvième jour!

« Très bien, vous ne m’avez pas déçu. » Jiang Chen hocha de la tête. « Ma mission n’est pas seulement de recruter huit gardes personnels, mais aussi de passer un test. Ce test sera certainement lié au dao martial. Vous possédez tous maintenant sept méridiens de qi, et donc, logiquement parlant, vous ne devriez avoir aucun problème pour passer le test. Cependant, dans le cas d’un développement inattendu, je vais vous passer un ensemble de techniques d’arts martiaux en fonction de chacune de vos caractéristiques. Je vous transmettrai aussi un ensemble de techniques offensives et défensives, de sorte que lorsque vous affronterez des ennemis, vous n’aurez pas à vous battre séparément et vous pourrez plutôt démontrer une étonnante force de combat par équipe. »

Jiang Chen avait passé beaucoup de temps et d’efforts à réfléchir sur la façon d’organiser ces huit gardes personnels durant cette période.

Bien sûr, Jiang Chen n’était pas trop radical à ce stade et leur transmettre certaines méthodes défiant la nature. Les techniques qu’il avait choisies étaient toutes en fonction des caractéristiques uniques de chaque personne. Il avait choisi des méthodes qui feraient partie de l’élite dans le répertoire des méthodes du Royaume d’Eastern, mais aucune ne dépasserait la portée de connaissance du Royaume d’Eastern.

Bien qu’ils fussent ses gardes personnels, Jiang Chen ne voulait pas gâcher leur croissance par un excès d’enthousiasme. Premièrement, parce qu’on ne pouvait atteindre le ciel en une seule étape d’entrainement en dao martiale. Deuxièmement, c’était en fait une forme de protection en ne leur transmettant aucune méthode défiant la nature.

Bien sûr, Jiang Chen avait beaucoup plus de choix quand il s’agissait  des formations de combat.

Jiang Chen avait choisi une méthode plus profonde pour combiner huit personnes en une seule.

«Cet ensemble de formation ‘assimilation des huit trigrammes1’ est une formation de combat qui peut être utilisée pour attaquer et se défendre. Face à un ennemi, ses combinaisons sont nombreuses. Ses itérations sont encore plus difficiles à prédire en attaquant et en défendant. Si vous êtes capable de comprendre soixante ou soixante-dix pour cent, avec vos capacités actuelles, même quelques maîtres de qi seraient incapables de briser votre formation. Quand les adversaires sont au même niveau que vous, vous serez en mesure de combattre même une centaine avec aisance. »

« Quelques maîtres du qi? Huit contre cent de notre niveau? » Les grands yeux de Qiao Shan clignaient, stupéfait à nouveau.

« Qiao Shan, arrête de t’emporter. Le jeune duc doit avoir ses raisons pour le dire. »Les huit gardes personnels s’étaient complètement familiarisés avec la force et le mystère de Jiang Chen après la méthode de localisation des acupoints.

« Heh heh, j’était choqué. Être capable de se battre contre plusieurs maîtres du qi suffit à faire bouillir le sang de n’importe qui. »

« A condition que vous soyez capable de comprendre soixante à soixante-dix pour cent. Si vous pouvez comprendre quatre-vingt pour cent, il ne serait pas impossible de pouvoir tuer un maître du qi. Si vous comprenez quatre-vingt-dix pour cent, tuer un maître du qi sera aussi simple que de tuer un chien. »

Jiang Chen était en fait un peu conservateur quand il parlait comme ça.

« Alors … et si nous comprenions cent pour cent? » Demanda Qiao Shan en hésitant.

« À cent pour cent? » Jiang Chen sourît. « Disons … Si les huit d’entre vous sont capables de comprendre cent pour cent, vous seriez alors invincible dans le royaume d’Eastern mise à part les praticiens du dao spirituel. Si vous êtes capable d’atteindre le domaine des maîtres du qi à l’avenir, même ceux qui viennent de mettre le pied dans le dao spirituel devront garder leur distance face à vous! »

«Les praticiens du dao spirituel qui se tiendront à distance de nous?» La langue de Qiao Shan s’apprêtait à se nouer quand une lueur fervente brilla de ses yeux. Ça le démangeait de commencer immédiatement à pratiquer cette formation et trouver un praticien du dao spirituel pour la tester et la corroborer!

« Qiao Shan, tu peux encore à peine retenir ton calme encore. Le jeune duc dit que nous devons tous atteindre le rang des maîtres de qi et comprendre pleinement cette formation avant que nous ayons les qualifications de combattre des praticiens du dao spirituel. » Guo Jin jeta un seau d’eau froide sur lui.

« Heh heh, maîtres du qi, nous allons sûrement pouvoir avancer! Mais je n’ai jamais rencontré un de ces légendaires praticiens du dao spirituel. La position de mon oncle est si haute, il est resté dans la capitale pendant tant d’années – il ne semble avoir jamais vu un praticien du dao spirituel. »

Pas étonnant que Qiao Shan était si excité. Pour un royaume ordinaire et commun, l’existence d’un praticien du dao spirituel était essentiellement au même niveau que les mythes- ne vivant que dans les légendes.

Bien qu’il y ait eu des rumeurs selon lesquelles le royaume d’Eastern avait des praticiens du dao spirituels, pas beaucoup dans le royaume d’Eastern n’avaient jamais enrichi leurs connaissances en voyant réellement à quoi un praticien du dao spirituel ressemblait.

Par conséquent, dans les cœurs de tous les jeunes poursuivant le dao martial dans le Royaume, l’existence des praticiens du dao spirituel étaient celle des légendes, comme des totems symboliques.

Pour essayer d’y réfléchir, quelle tentation y’aurait-il de lutter contre un praticien du dao spirituel dans ces circonstances? Quel honneur serait-ce? Pas étonnant que Qiao Shan ait complètement perdu son sang-froid.

Un praticien du dao spirituel était une existence absolument divine pour ces praticiens ordinaires.

« L’entrainement en formation de combat n’est pas la question d’un jour ou d’une nuit. La question pressante pour vous tous en ce moment est l’entrainement de votre qi et des techniques d’arts martiaux. Guo Jin, concentre-toi sur le dao du sabre. Les frères Qiao, l’un d’entre vous prend la hache, l’autre se familiarisera avec le bâton en bronze. Les deux sont des armes lourdes qui peuvent afficher pleinement votre force. Wen Ziqi, Ke Mu et Bi Yun, vous utilisez tous des épées, mais le dao de l’épée est large et profond. Chacun de vous marchera son propre chemin. Shen Yifan, tu prends la lance. C’est dominateur et direct, un chemin dur et féroce. Xue Tong, tu es différent d’eux et ta  technique ne possède pas un modèle bien défini. »

L’expression de Xue Tong était devenue abattue. Quoiqu’il fût le jeune cousin du jeune duc, il était privé de ses parents depuis son enfance et vivait dans la maison de la famille du côté de sa mère. Il  était intimidé par son cousin plus âgé depuis tout jeune et cherchait à peine à survivre. C’était déjà  assez difficile pour lui de s’entrainer à six méridiens de qi.

En ce qui concerne les techniques d’arts martiaux, la famille Lan de la tribu de Yinglan n’avait jamais songé à en préparer une pour lui. On pouvait même dire que la famille Lan opprimait Xue Tong soit volontairement ou inconsciemment.

Ils ne voulaient pas que Xue Tong devienne trop proéminent et éclipse les fils de la famille Lan. Après tout, Xue Tong était également un parent de la famille du duc. Que se passerait-il si son potentiel était trop fort, ce qui se traduirait par un favoritisme par le manoir du duc? Cela n’obscurcirait pas l’avenir de la famille Lan?

Pour ces raisons, Xue Tong avait eu une existence extrêmement difficile dans la famille Lan. Par conséquent, ses techniques d’arts martiaux étaient assez simplistes et grossières.

« Xue Tong, quelles sont tes tendances? Ou plutôt, quelles sont les armes ou tu es le plus à l’aise? »

«J’aime les armes cachées, en particulier l’arc et la flèche. »

« L’arc et la flèche? » Les pensées de Jiang Chen avaient vacillé. Il y avait effectivement un manque de personne spécialisé dans les attaques surprise parmi ces huit. Le potentiel de Xue Tong était le plus élevé, ce serait un bon choix s’il se concentrait dans les attaques surprises.

« Très bien, quand nous reviendrons à la capitale, je vais t’acheter un bon arc à la première occasion. Tu commenceras à pratiquer l’arc et la flèche dès ce jour. »

«Bi Yun, j’ai entendu dire que tu aimais faire la recherche des poisons. Tu peux également dépenser plus d’efforts et de réflexion à cet égard. Vous êtes mes gardes personnels et vous devraient donc être capable de pratiquer toutes sortes de techniques. Des compétences supplémentaires ne sont jamais considérées comme un fardeau accru pour le corps. Plus vous avez de compétences et plus vous êtes expérimenté et mieux vous serez en mesure de conserver votre vie à l’avenir. »

Les huit d’entre eux hochèrent la tête en sentant que le jeune duc parlait avec beaucoup de bon sens.

Sur le chemin du dao martial, une compétence et un talent supplémentaire signifiait une couche supplémentaire de garantie. Après tout, le monde du dao martial était rempli de courants traitres et étranges. A plusieurs reprises, ce n’était pas le plus fort qui était le dernier à rester debout.

Juste quand Jiang Chen entrainait ses huit gardes personnels, Jiang Tong était venu, il était extrêmement pressé.

« Troisième oncle, qu’est-ce qui vous pousse à être si pressé? »

« Chen’er, un message urgent vient de parvenir de la région de Redbud avec trois plumes collées à la lettre. Cela représente une information urgente de la plus haute importance. »

« Quelle information? »

« La lettre n’a rien dit, juste une chose bizarre qui s’est produite dans la région de Redbud et demande que le jeune duc doit se hâter pour se charger de la situation! »

« Cette lettre pourrait-elle être un piège? » Demanda Jiang Chen.

«  Pas de piège. La lettre contient le code secret de ma famille Jiang et aussi l’écriture manuscrite de Xiaoyu. »

Quelque chose de grand était arrivé, mais la lettre n’offrait aucune explication.

Mutinerie des troupes? Cela ne devait pas être le cas. Les autres confédérés de la région de Redbud avaient été complètement exterminés. Les autres tribus n’avaient temporairement pas trouvé d’excuse pour se rebeller.

D’ailleurs, si les autres tribus se révoltaient, ce ne serait pas la région de Redbed qui enverrait des renseignements urgents.

Invasion d’un ennemi puissant?

Cela ne semblait pas. Si un ennemi puissant les envahissait, il n’aurait pas eu besoin d’une telle discrétion dans la lettre.

« Puisque c’est le cas, je vais partir immédiatement. Nous devrions pouvoir y arriver avant midi sur le dos de chevaux rapides. »

Jiang Chen n’était pas une personne irrésolue et hésitante. Il convoqua aussitôt ses troupes, prépara des chevaux rapides et se mît en route.

Jiang Chen n’avait pas peur de toute conspiration se développant dans le territoire de Jiang Han. A en juger par la lettre, c’était quelque chose de bizarre qui avait eu lieu dans la région de Redbud, c’était une chose qui fallait garder secrète.

Sinon, Jiang Yu l’aurait révélée dans la lettre.

Galopant rapidement sur le dos des chevaux, ils avaient maintenue une bonne cadence le long du chemin. Jiang Chen et sa suite étaient arrivés dans la région de Redbud avant midi.

« Grand frère, vous êtes là. » C’était comme si Jiang Yu avait vu un sauveur quand il vît Jiang Chen, il  accueillît Jiang Chen dans la pièce secrète.

« Xiaoyu, qu’est-ce qui se passe? » Jiang Chen plissa son front.

« Grand frère, des événements bizarres. La chose la plus étrange. J’ai déjà donné les ordres pour sceller cette nouvelle. Même les aînés du clan de la famille, mis à part Elder Xi, sont tenus dans l’ignorance en ce moment. Je n’ose pas l’annoncer. »

« Oh? » L’intérêt de Jiang Chen était piqué au vif en voyant Jiang Yu si solennel.

« Grand Frère, notre agriculteur est allé à la veine spirituelle pour arroser les parcelles de terre hier soir au crépuscule comme d’habitude, mais les plante spirituel dans les champs avaient soudainement et spontanément mûri! »

 


  1. https://en.wikipedia.org/wiki/Bagua#Bagua_of_the_eight_aspirations

    https://fr.wikipedia.org/wiki/Ba_gua

Cet article comporte 17 commentaires
  1. Se novel nous tiens toujours en halène ^^
    Merci pour le chapitre ! J’ai hâte de lire la suite que j’attends avec impatience 😉
    Bon courage pour la suite 😀

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top