skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 72

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 72 : Un grand cadeau pour la garde personnelle


 

Sans leur chef Jing Man, bien que les confédérés de la Tribu de Redbud aient fait un scandale, plusieurs puissances internes que la famille Jing avait initialement oppressées leur avaient tous tourné leurs dos face à une grande armée à la frontière. Ils étaient complices avec l’armée, l’un de l’intérieur et l’autre de l’extérieur. L’armée avait repris la région de la Tribu de Redbud avec presque sans effusion de sang.

Les confédérés restants de la famille Jing furent tous rassemblés et enfermés derrière les barreaux.

Au même temps, un pouvoir prédéterminé par le clan de la famille Jiang avait pris résidence dans la région de Redbud.

Jiang Chen avait un simple accord qui devait être observé par tous les ainés du clan de la famille, il avait mis le fils de son troisième oncle, Jiang Yu, dans la région de Redbud. Jiang Chen exhorta les ainés du clan à traiter Jiang Yu comme le centre de toutes les attentions et à le cultiver.

Bien que jaloux, ces gens savaient tous que Jiang Yu était le plus intime avec Jiang Chen au sein du clan de la famille Jiang.

Jiang Chen était le seul fils et unique de Jiang Feng. Cela signifiait que Jiang Chen n’avait pas d’autres frères ou sœurs de sang. De cette façon, Puisque ils étaient proches depuis l’enfance, Jiang Yu était devenu sans doute comme un frère de sang pour Jiang Chen, tout comme Jiang Tong avec le duc de Jiang Han.

En voyant Jiang Chen employer des méthodes rapides comme l’éclaire pour forcer les différents chefs à la soumission et apaiser la rébellion de la tribu de Redbud, les jeunes compagnons de Jiang Chen étaient tous en privé super joyeux. Pour avoir de telles méthodes et être en mesure de prendre de tels fardeaux à si jeune âge, ils avaient tous senti qu’ils avaient fait le bon choix en suivant ce jeune duc!

Les nouvelles recrues de Jiang Chen étaient en train de montrer leurs connaissances en dao martiale dans la cours d’entraînement du manoir de Jiang Han. Puisque ils étaient camarades à présent, aucun d’entre eux ne voulait admettre son infériorité. Tous voulaient démontrer leur force devant leurs camarades pour éviter d’être sous-estimés.

Jiang Chen observait simplement et n’avait fait aucune évaluation.

Après que les démonstrations soient finies, il avait déjà plein d’idées qui lui venaient à l’esprit.

« À partir d’aujourd’hui, les huit d’entre vous mangeront à la même table maintenant. Je ne vais pas trop vous demander, mais je veux vous rappeler qu’une seule règle. Vous pouvez conserver votre propre personnalité et vos propres pensées. Cependant, à partir de ce moment, vous êtes tous dans le même bateau. Vous êtes des frères d’armes, ce qui signifie que vous êtes un partenaire dans lequel les autres peuvent confier leur dos. Si quelqu’un ne peut pas le faire, alors dites-le maintenant. Il est encore temps d’y renoncer! »

Le ton de Jiang Chen était sévèrement grave.

Qu’est-ce qu’un garde personnel? Au cœur de la réponse, cela voulait dire être un guerrier de la mort, un type d’existence qui était prêt à mourir à tout moment pour son maître.

Les gardes personnels étaient souvent ceux auxquels un maître avait le plus confiance, ils étaient chargés des plus grandes affaires en questions.

Les gardes personnels étaient des frères d’armes, les plus intimes les uns pour les autres. Ils vivaient dans une interdépendance mutuelle, ils seraient prêt à vivre ou mourir ensemble!

Personne ne s’était rétracté. La détermination résolue était écrite sur leurs visages.

« Bien, c’est aussi pour ça que je vous ai choisi. J’espère seulement qu’aucun de vous ne me décevra. »

« Et moi, Jiang Chen, ne vous laisserai jamais tomber! »

Jiang Chen était confiant et à l’aise alors qu’il balaya de son regard les huit visages. « Afin de prouver que votre décision était la bonne, j’ai décidé de vous donner un cadeau de bienvenue. »

Un cadeau dés la première réunion?

Qiao Shan se frotta les oreilles et les joues, en souriant honnêtement: «Mon oncle dit que le jeune duc est trop profond pour être jaugé. On dirait qu’il ne nous a pas menti ! »

Guo Jin était indifférent à l’idée d’un cadeau de bienvenu. Lorsqu’il vît Jiang Chen brûler de l’encens et rendre hommage à ses ancêtres, il avait juré de suivre ce maître jusqu’à la mort.

Quant aux autres, la personnalité de Wen Ziqi était facile à vivre, sans avarice en particulier.

Bien que des traces d’attente coulent des yeux des autres, ils n’avaient pas perdu leur sang-froid.

Jiang Chen hocha de la tête, «Vous devez vous rappeler que lorsque vous accepterez mon cadeau,  votre corps sera maintenant comme si marqué avec mon label. Vous ne devez révéler ce cadeau à personne sans ma permission, même à ceux que vous êtes le plus proche. Sinon, je vais personnellement vous éliminer. »

Ces personnes se sentaient un peu perplexe devant la gravité du ton de Jiang Chen. Ce n’était qu’un cadeau de bienvenue, était-ce vraiment si sérieux? Mais voyant que le jeune duc agissait avec tant de soin et de solennité, leurs cœurs se serrèrent en pensant vaguement que ce cadeau de bienvenue n’était pas un cadeau ordinaire!

« Il ne faut pas partir trop loin. La valeur de ce cadeau est absolument au-delà de vos espérances. Même dans l’ensemble du Royaume d’Eastern, personne d’autre ne pourrait offrir un cadeau pareil. »

Quoi?

Tout le monde était visiblement ému. Personne d’autre ne pouvait se permettre d’offrir un tel cadeau dans le Royaume d’Eastern? Ce … peut-être que même la famille royale est incapable d’offrir un tel cadeau?

Qu’est-ce que c’était?

Qiao Shan était assez impatient et pouvait à peine attendre! Ses yeux fixaient sans pudeur Jiang Chen, plein d’ardente ferveur.

« Vous êtes tous actuellement à six méridiens de qi, je peux vous aider à franchir les sept méridiens de qi dans les dix jours! »

« Quoi? Atteindre les sept méridiens de qi en dix jours? » Qiao Shan était le premier à crier. « Jeune duc, ne bluffez pas. Ah je suis coincé à six méridiens de qi depuis environ six mois. »

Même la douce et raffinée Wen Ziqi avait un regard plein d’incrédulité.

Guo Jin, d’autre part, avait entendu beaucoup de rumeurs au sujet de Jiang Chen précédemment dans la capitale. Il était plutôt un croyant, «Puisque le jeune duc a parlé, comment pouvait-il mentir? »

« Six méridiens de qi, vous tous ici avez passé soit deux ou trois mois voir six mois à une année complète après avoir atteint six méridiens de qi. Il n’y a aucune autre raison pour votre incapacité à atteindre les sept méridiens que d’être incapable à sentir le septième acupoint, parce qu’il y a un fossé assez large entre le domaine intermédiaire du qi et celui du domaine avancé du qi. Ce fossé doit être exploré, pour être perçu en temps voulu. Etes-vous bloqués à six méridiens de qi parce que vous ne pouvez pas percevoir le septième acupoint? »

« C’est vraiment le cas. » Qiao Shan s’était plaint.

« Le septième acupoint est fugace et intransitif et même difficile à comprendre. » Guo Jin hocha aussi la tête.

Wen Ziqi n’avait rien dit, mais son expression qui était plongée profondément dans les pensées vérifia déjà l’exactitude de cette déclaration.

Tous les autres hochèrent de la tête.

«J’ai un ensemble de méthodes qui peuvent vous apprendre à localiser les acupoints. Vous n’aurez plus à vous inquiéter d’être incapable à localiser les acupoints lors de votre entrainement dans le futur. Vous serez en mesure de localiser facilement les acupoints avec cette méthode vous permettant d’atteindre le double des résultats avec la moitié de l’effort dans votre chemin de l’entrainement! »

Les huit gardes avaient été sensiblement touchés après ces déclarations.

Localisez facilement les acupoints!

Était … était-ce vrai?

Il fallait savoir que la chose la plus difficile durant l’entraînement du qi n’était pas la purification des méridiens, mais la localisation des acupoints. Si les acupoints ne pouvaient pas être localisés, alors il n’y aurait alors aucun moyen de purifier les méridiens, comment pourrait-on franchir ces barrières alors?

On pourrait dire que la plus grande partie du temps dans l’entrainement était consacrée à la localisation des acupoints. Si le processus de localisation des acupoints pouvait être sauté, comment pourrait-on seulement doubler les résultats avec la moitié de l’effort?

Cela permettrait d’économiser des tonnes d’efforts par rapport aux autres!

La méthode de résonance des acupoints était sans aucun doute une méthode secrète révolutionnaire pour l’ensemble du royaume d’Eastern. Cependant, ce n’était qu’une chose banale dans la banque de mémoire de Jiang Chen.

Jiang Chen était au summum de la prudence non pas à cause de la valeur de la résonance des acupoint, mais parce que si le mot sur cette technique venait à sortir, plusieurs problèmes pouvaient arriver.

Jiang Chen avait déjà transmis la méthode de résonance des acupoints à son père et à ses deux meilleurs amis.

Ces huit gardes personnels étaient le troisième groupe de personnes dignes de recevoir cet héritage.

«Je vais vous transmettre cette méthode. Si quelqu’un d’entre vous la transmet secrètement, les autres membres se lèveront et attaqueront la personne fautive, et moi, Jiang Chen, je n’irais pas de main morte avec cette personne! » Jiang Chen avait de nouveau affiché un avertissement.

«Le jeune duc nous traite avec tant de gentillesse et de générosité, comment pourrions-nous oser le trahir et le laisser tomber?» Ke Mu de la tribu de summer du territoire de Jiang Han était le premier à avancer et faire un serment.

Les autres s’étaient avancés et avaient juré par la suite.

« Ouvrez bien vos oreilles et écouter attentivement, je vais seulement vous passer cet héritage verbalement, il n’y aura pas de livres pour les retranscrire. Combien vous pouvez comprendre et vous souvenir sera votre problème. Je ne le dirai que trois fois. »

Seulement trois fois!

Les visages des huit gardes personnels étaient devenus très graves. Trois fois et ils avaient besoin d’apprendre la méthode par cœur.

Juste comme il l’avait déclaré précédent, Jiang Chen ne répéta la méthode que trois fois.

Ce que Jiang Chen ne s’attendait pas, c’était que la première personne qui semblait penser à quelque chose et s’asseoir les jambes croisées pour méditer était Xue Tong, ce jeune homme mince qui était enterré dans l’oubli.

Ensuite, Guo Jin et Wen Ziqi semblaient également être plongés profondément dans leurs pensées alors qu’ils s’étaient assis les jambes croisées.

Les frères Qiao Shan et Qiao Chuan, Ke Mu, Shen Yifan et Bi Yun s’étaient tous assis également, méditant sur la théorie et utilisant la méthode nouvellement apprise pour percevoir le septième acupoint.

Il y avait vraiment une différence de potentiel quand il s’agissait de l’entrainement en dao martial.

Xue Tong était le premier à méditer et le premier à voir des résultats.

Les yeux de Xue Tong s’ouvrirent après une heure avec diverses sortes de regards incrédule qui jaillissaient de ses yeux. Son regard sur Jiang Chen était imprégné d’une gratitude et d’une admiration infinie.

« Grand cousin Jiang Chen et moi n’avons jamais beaucoup interagi depuis que nous étions jeunes. Penser que cousin Jiang Chen offenserai plutôt ma tante et mon oncle pour me choisir au lieu de Lan Yizhou. Que dois-je avoir, moi, Xue Tong? Mes parents sont morts prématurément et j’était malmené par Lan Yizhou depuis tout petit. Comparé à Lan Yizhou, je n’ai rien, et pourtant, le cousin aîné m’a choisi, m’a cru, et m’a accordé ce grand revirement de fortune. Si dans cette vie, moi, Xue Tong, je ne suis pas mon cousin aîné pour accomplir quelque chose de grand, alors comment pourrais-je faire face à mes parents dans l’autre monde? Comment serais-je digne du traitement généreux de mon cousin? »

Bien que Xue Tong semble froid et distant, il était seulement froid de l’extérieur et réellement chaud à l’intérieur. Il se souvenait fermement de la bonté des autres. Jiang Chen l’avait pratiquement aidé à renaître en le choisissant et en changeant sa fortune. Comment Xue Tong ne pouvait-il pas comprendre le concept de la gratitude?

Le niveau de Lan Yizhou n’était pas suffisant? Pas à la hauteur? C’étaient tous des prétextes que le cousin avait utilisé pour se débarrasser de sa tante. Cousin ainé était si capable, aurait-il à s’inquiéter de ne pas être en mesure d’augmenter le niveau de Lan Yizhou à six méridiens de qi?

Que cela voulait dire?

Cela signifiait que dans le cœur du cousin aîné, la position de lui, Xue Tong, était plus grande que celle de Lan Yizhou!

Un gentilhomme est prêt à mourir pour ses amis!

Le sang de Xue Tong gémissait ardemment à ce moment alors qu’il était rempli de gratitude et d’adoration envers Jiang chen.

Jiang Chen jeta un coup d’œil sur Xue Tong, sachant que Xue Tong avait déjà localisé le septième acupoint et attendait simplement la meilleure occasion pour le purifier.

Il sourît légèrement et hocha de la tête vers Xue Tong, lui indiquant de ne plus parler, pour ne pas affecter la concentration des autres.

Un seul coup d’œil faisait sentir à Xue Tong qu’il était baigné par le vent printanier et son cœur battait d’émotions.

Peu de temps après, les autres avaient également réussi à localiser le septième acupoint.

« Merveilleux, génial, haha, penser que cela fonctionnerait vraiment! » Qiao Shan s’écria dans son extrême plaisir. « Haha, Ah enfin on a la chance d’assaillir les sept méridiens de qi! »

Bien que les autres n’aient pas perdu leur sang-froid comme Qiao Shan, le bonheur était écrit sur leurs visages et leur regard vers Jiang Chen changea aussi.

S’il était dit qu’ils avaient le respect et la loyauté d’un subordonné envers ce jeune duc auparavant, on pouvait dire maintenait que Jiang Chen était adoré comme une divinité.

Ils étaient bien conscients de ce que signifiait cette méthode.

Une telle méthode qui défiait la nature était probablement la seule de son genre dans les environs des seize royaumes, sans parler du territoire de Jiang Han ou du Royaume d’Eastern!

 

 


Cet article comporte 14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top