skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 71

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 71 : Les tribus impressionnées


 

Lorsque Wen Ziqi vît que Jiang Chen l’avait reconnue, elle se sentait à la fois timide et joyeuse.

Tirant un courage de je ne sais d’ou, cette jeune fille qui rougissait pour n’importe quoi prît ce courage à deux main et prît la parole avec une voix faible ressemblant à celle d’un moustique «J’ai entendu dire que vous recrutez pour votre garde personnelle, je me suis dépêché alors pour voir si je peux vous aider. »

La princesse Gouyu avait exploité les ressources de la famille royale pour annoncer cette nouvelle partout dans tous les territoires. Jiang Chen n’avait pas pensé que Wen Ziqi ferait le voyage d’aussi loin.

A en juger par son corps couvert de poussière, elle avait du commencer à voyager dès qu’elle apprît la nouvelle.

Jiang Chen bugga momentanément et demanda  « Ton grand maître est-il d’accord pour que tu viennes? »

Quand son maitre honoré fut mentionné, le corps de Wen Ziqi trembla légèrement. Sa main droite se tordait légèrement sous sa chemise, ses doigts se tordant l’un autour de l’autre  apparaissant comme si elle était en conflit.

Jiang Chen sourît involontairement. On dirait que Wen Ziqi s’était échappée à l’insu de son maitre.

Wen Ziqi prît rapidement la parole en voyant le sourire de Jiang Chen «Maître honoré ne m’arrêterait pas même si elle le savait. Je suis sa préférée.»

Jiang Chen hocha de la tête « Ah ! bien, il me manque une personne. Si Mlle Ziqi ne sent pas que c’est en dessous  de ses capacités, elle peut alors prendre ce poste. »

« Vraiment? » Wen Ziqi était ravi d’entendre ces mots. Elle était inquiète tout au long du chemin qu’elle arriverait trop tard, inquiète que toutes les places seraient prises et qu’il n’y aurait plus de place pour elle.

Qui l’aurait cru qu’elle y serait juste à temps pour la dernière place.

Jiang Tong sourît en voyant la douce et raffinée Wen Ziqi, «Chen’er, connaissez-vous cette jeune fille? »

« Mm. Nous nous sommes connus le jour où je remplissais ma mission dans le territoire de Tianhu. Nous nous sommes rencontrés à plusieurs reprises maintenant. Son identité et sa personnalité sont assez fiables. »

« Bien, puisque c’est le cas, nous avons réussi à décider sur les huit places. » Jiang Tong avait également poussé un soupir de soulagement. Il n’était pas satisfait par le reste des demandes pour la dernière place.

C’était naturellement pour le mieux qu’une personne approuvée par Jiang Chen puisse prendre le dernier spot.

« Chen’er, on dit qu’une personne qu’on connait ne peut semer la discorde entre les amis intimes. Vous avez préféré recruter un étranger que le fils de votre oncle. Où est la logique dans tous cela? Est-ce que je vous ai offensé, moi, votre tante? »

Juste quand Jiang Chen allait parler, une femme luxueusement habillée et lourdement maquillée se précipita rapidement vers Jiang Chen et commença à se plaindre.

Jiang Chen avait reconnu cette femme à partir des souvenirs de l’ancien propriétaire du corps. Elle devait être sa tante et la mère de Lan Yizhou.

« Ma tante, mon oncle est un chef vantée, mon jeune cousin Yizhou sera en mesure de faire un nom sans pour autant être dans ma garde personnelle. Pourquoi ne pas donner l’occasion à ceux qui en ont le plus besoin? »

Jiang Chen devait la persuader avec gentillesse car il n’avait aucun désir d’être enchevêtré avec une musaraigne

«Et si c’était un grand chef? Cela ne peut être transmis qu’à un fils, l’avenir du deuxième fils et sa prospérité sera dans le doute. S’il traîne autour de vous, ce sera le travail de seulement un mot de vous pour donner la tribu à votre cousin Yizhou et qu’il règne quand vous serez duc à l’avenir. Chen’er, laissez-moi vous dire quelque chose. Votre oncle a dépensé des efforts assez significatifs pour s’occuper de votre mère avant qu’elle ne se marie. Maintenant que votre mère n’est plus de ce monde, voir votre tante est la même chose que voir votre mère. Bien que Yizhou soit votre cousin, quelle différence y’a-t-il entre cela et un jeune frère par le sang? Vous ne pouvez pas le négliger. Pouvez-vous en supporter … »

« Ma tante, jeune cousin Yizhou est seulement à cinq méridiens de qi. Je suis impuissant  d’agir même si je voulais l’aider à accomplir ses objectifs. Je ne pourrai pas accomplir de façon satisfaisante ma mission. Si vous aimez ce neveu, ma tante, alors sûrement vous ne me laisserez pas subir une défaite durant les épreuves du Dragon Caché? Si je suis vaincu, comment l’oncle pourrait-il avoir toujours son poste de grand chef tribal? »

« Eh? » La femme était momentanément stupéfaite en apprenant que son mari ne pouvait même pas garder sa position de grand chef tribal.

Jiang Chen sourît et profita de cette opportunité pour partir.

Jiang Tong prononça la liste des noms de candidats retenus.

« Guo Jin de la capitale, le petit-fils direct du tuteur royal, Guo Shun.

Qiao Shan, Qiao Chuan, neveux du troisième responsable du manoir de la guérison.

Wen Ziqi du palais de l’Argus étoilé du territoire de Tianhu, une vieille connaissance du jeune duc Jiang Chen.

Xue Tong, de la tribu de Yinglan du territoire de Jiang Han, cousin maternel du jeune duc.

Ke Mu, de la tribu de Summer du territoire de Jiang Han, six méridiens de qi.

Shen Yifan, de la tribu du Dragon de jade du territoire de Jiang Han, six méridiens de qi.

Bi Yun, de la tribu des Iron Mountain du territoire de Jiang Han, six méridiens de qi. »

La réunion de recrutement était terminée quand Jiang Tong conclût son annonce. Beaucoup de familles dont les fils n’avaient pas été choisis étaient toutes secrètement déprimées.

Ils avaient eu une excellente occasion, mais ils l’avaient ratée.

«Les chefs des dix grandes tribus, s’il vous plaît, dirigez-vous au manoir du duc pour un banquet. Les familles des autres tribus sont libres de partir. Retournez dans vos régions sans flâner. » Prononça Jiang Tong.

La convergence de toutes ces puissances sur River Wave City était aussi un danger potentiel pour la ville. Puisque la mission était achevée, ils avaient naturellement dû se disperser.

A part Jing Man, les chefs des dix grandes tribus étaient tous présents. Naturellement, ils n’abandonneraient pas la possibilité de réparer leurs relations avec le jeune duc lorsqu’ils apprirent que le manoir du duc les invitait à un banquet.

Sauf que les neuf chefs étaient tous curieux de savoir pourquoi le chef de la tribu des Redbud, Jing Man, n’était nulle part visible quand même le nom du duc avait été utilisé?

Ce Jing Man était normalement dominateur, avait-il osé défier ouvertement le nom du duc cette fois-ci? C’était vraiment impensable!

Il fallait savoir que si une tribu défiait les ordres du duc, ils seraient punis!

Les chefs tribaux apportèrent ces doutes avec eux au banquet. En plus du jeune duc Jiang Chen, tous les aînés de la famille Jiang, y compris Jiang Tong, étaient présents.

« Le banquet de cette fois est pour vous récompenser de toujours vous précipiter pour les affaires du territoire de Jiang Han, d’autre part, c’est pour vous annoncer aussi une nouvelle de grande importance. »

Jiang Chen souleva personnellement son verre alors qu’il regardait les yeux de tous les chefs un par un avec un regard frais, montrant une confiance de supériorité détendue.

Tous les chefs avaient senti un frisson voyageant le long de leur dos quand ils étaient balayés du regard par Jiang Chen. Ils avaient senti que quelque chose de grand était sur le point d’arriver.

« Jing Man n’a eu aucun respect pour ses supérieurs, il est venu au manoir du duc à de multiples reprises pour se comporter sauvagement. Il est même allé jusqu’à contester publiquement l’autorité du duc cette fois-ci. Il a été capturé et détenu sur mes ordres secrètement! »

« Quoi? »

« Jing Man ! Détenu secrètement? »

Cette nouvelle avait également fait changer radicalement le visage des chefs, qui étaient des dirigeants de leur propre localité.

C’était Jing Man! Dans tout le territoire de Jiang Han, Jing Man était la crème de la récolte quand il s’agissait d’être dominateur. En dehors de Jiang Feng qui était capable de lui tenir tête, même les autres chefs avaient dû afficher une certaine faiblesse devant lui.

Même Jiang Feng, le duc de Jiang Han, devait réfléchir à deux fois avant de prendre des mesures contre Jing Man. Mais le jeune duc avait pris des mesures contre Jing Man sans le moindre changement de sa voix ou de son sang-froid.

« Bien joué! Ce Jing Man a toujours été un dominateur sans limites, et sa réputation est extrêmement pauvre parmi toutes les grandes tribus! »Le premier à parler était naturellement le chef de la tribu de Yinglan, l’oncle de Jiang Chen, Lan Tianji.

« Certes, ce n’est pas la première fois que Jing Man est allé au manoir du duc pour se comporter atrocement et faire une scène. Il reçoit ce qu’il mérite en étant puni. Quelque chose devait arriver tôt ou tard s’il n’était pas pris en charge. »

«Le jeune duc est sage et brillant! Cependant, l’influence de la famille Jing de la tribu Redbud est de grande envergure. Puisque Jing Man a été capturé, la famille Jing et les pouvoirs locaux sont susceptibles de causer des ennuis. »

Jiang Chen sourît faiblement. « C’est pour cela que je vous ai convoqué ici. La famille Jing a pu jouer au tyran pendant si longtemps parce qu’ils sont une puissance locale d’une part. D’autre part, ils font beaucoup de business et de transactions commerciales. En plus, la terre avec la veine spirituelle de notre territoire de Jiang Han traverse leurs terres tribales. »

Les grands chefs hochèrent la tête et regardèrent Jiang Chen avec de nouveaux yeux. Comment pouvait-il être le jeune duc qu’ils connaissaient? Comment pouvait-il être un inutile bon à rien?

C’était vraiment un loup déguisé en agneau et un fils de noble qui jouait extrêmement bien aux jeux de la politique!

Ils avaient finalement cru à ce moment que Jiang Chen était absolument un bon acteur afin de confondre les autres. Cet enfant avait vraisemblablement jeté les yeux sur le duc de premier rang depuis son plus jeune âge!

Ils l’avaient mal jugé. Tout le monde l’avait admis maintenant. Ils avaient vraiment mal jugé le jeune duc Jiang Chen.

Jiang Chen regarda les représentations de ces personnes du coin de l’œil, mais dît d’une manière calme sans hâte ni trop lente « Je n’ai aucun intérêt dans des mots exprimant votre loyauté. Je ne dirais seulement que cela, chaque tribu doit envoyer cinquante mille hommes et chevaux. Le manoir du duc enverra une armée de cent mille hommes. Nous embusquerons la Tribu des Redbud aussi vite qu’un coup de tonnerre, ne leur laissant aucun temps de couvrir leurs oreilles. Nous devons faire un nettoyage rapide de tous les confédérés restants sous Jing Man. »

Chasser le mal par la racine était de bon sens. Les chefs n’étaient pas indûment surpris.

« Après que les confédérés de la famille Jing soient exterminés, j’enverrai Elder Xi pour superviser personnellement la région de la tribu des Redbud. Je retirerai aussi vingt pour cent des bénéfices de la terre avec la veine spirituelle et la distribuerai de parts égales aux neuf tribus. »

Si ses premiers mots pouvaient être qualifiés de coercition, alors les profits de vingt pour cent pouvaient être qualifiés de tentation.

La coercition et la promesse de gain, la carotte et le bâton étaient présents.

Comment les grands chefs pouvaient-ils résister à cela? Chef Lan Tianji de la tribu des Yinglan était le premier à se lever, « Moi, tribu de Yinglan, je vais protéger et soutenir la famille Jiang jusqu’à la mort! Nous sommes prêts à combattre ces traîtres jusqu’à la mort! »

«Nous sommes prêts à joindre nos forces au manoir du duc et à exterminer les traîtres! »

Les dix grandes tribus dans le territoire de Jiang Han rivalisaient entre elles, avec la Tribu des Redbud seigneur de tout le monde. C’était la situation depuis de nombreuses années, Jing Man était extrêmement dominateur.

Dans ces circonstances, ces personnes voudraient probablement ajouter du sel aux blessures en jetant des pierres dans les puits, même sans coercition ni tentation. Sans mentionner quand il y avait quelque chose à gagner.

Jiang Tong regarda Jiang Chen avec un regard significatif, secrètement étonné. Ce jeune duc ne faisait pas les choses à moitié. Son audace était étonnante. Il avait donné vingt pour cent de profits comme ça.

Unissant le duché avec les tribus par le profit, comment les chefs tribaux ne travailleraient-ils pas ensemble avec soin et énergie? C’était beaucoup plus utile que toute forme de menace.

« Notre duché de Jiang Han a travaillé avec le Jardin de la pilule royale auparavant. Notre partenaire  est maintenant le manoir de la guérison. C’est aussi pour dire que nos bénéfices avec le manoir de la guérison seront le double de ceux qu’on avait avec le jardin de la pilule royale. Ce qui semble vingt pour cent pour vous est en fait quarante pour cent en termes de profits antérieurs. »

Sous ces circonstances, Jiang Chen n’avait pas de problème à révéler un secret de base.

Le manoir de la guérison!

Ce n’était pas la première fois que ces gens avaient entendu le nom du manoir de la guérison aujourd’hui. Le manoir de la guérison était la référence du monde de la médecine spirituelle dans le Royaume d’Eastern. Comment ne pouvaient-ils pas être au courant du plus gros poids lourd dans le monde de la médecine spirituelle?

« Heh heh, vous ne le savez probablement pas? Le manoir de la guérison repose sur notre jeune duc dans de nombreuses choses. Une autre chose que vous ne savez peut-être pas, c’est que la maladie de la princesse royale Eastern Zhiruo n’était pas encore diagnostiquée jusqu’à ce que notre jeune duc intervienne ! Depuis, les symptômes se sont allégés! »

Il fallait dire que Jiang Zheng était un serviteur très utile. Chaque fois que son maître en avait besoin, il exprimait les pensées que son maître n’avait pas la liberté de dire. Il utilisait une telle méthode qu’il savait quoi dire au bon moment.

Que signifiaient ces mots? Cela signifiait que le soutien du jeune duc était la famille royale eux-mêmes et le manoir de la guérison!

Tous les chefs présents étaient étonnés et stupéfaits lorsqu’ils entendirent ces paroles. Ils se regardèrent, sans savoir quoi faire.

Jiang Chen, cependant, sourît. «Venez, boire! Jiang Zheng aime toujours faire travailler ses lèvres et sa langue pour des petites choses. Tout le monde peut écouter ces nouvelles de la princesse royale, mais gardez-les secrètes dans votre cœur. Ne les répandez pas. »

« Oui oui, qui ose diffuser brutalement des informations sur les secrets de la famille royale? »

Chacun d’eux avait murmuré «oui, oui» en soulevant son verre, mais ils n’avaient pas d’appétit pour manger. Comment pouvaient-ils encore avoir l’envie de boire? Leurs esprits étaient remplis avec les changements merveilleux que le jeune duc Jiang Chen avait promis et toutes sortes de nouvelles qui avaient franchi les limites de leurs attentes. Ils ne savaient pas quel genre d’approche devaient-ils prendre envers ce jeune duc.

Mais une chose était certaine, c’était que le jeune duc Jiang Chen dépasserait un jour son père Jiang Feng!

 


Cet article comporte 18 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top