skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 70

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 70 : Tous le monde veut s’inscrire


 

Il y avait dix grandes tribus dans l’ensemble du territoire de Jiang Han comprenant chacune  beaucoup de petites tribus sous leurs influences.

Chacune de ces tribus était contrôlée par une famille.

La tribu des Redbud, par exemple, était contrôlée par la famille Jing.

La tribu des Yinglan, par exemple, était contrôlée par la tribu de la mère de Jiang Chen, la famille Lan.

Bien sûr, chaque tribu avait plusieurs familles subordonnées en dehors de la famille principale. Ils formaient ainsi le corps du pouvoir dominant.

Par conséquent, plusieurs centaines de familles s’étaient rassemblées aujourd’hui sur la place principale de RiverWave city. Chaque famille était représentée par au moins vingt ou trente personnes.  La réunion était vraiment gigantesque.

Jiang Feng n’était pas dans le territoire de Jiang Han. Par conséquent, c’était Jiang Tong qui était le duc intérimaire. Cependant, il n’allait pas voler la vedette à son neveu aujourd’hui. Jiang Tong savait clairement que son neveu Jiang Chen serait la star du spectacle d’aujourd’hui.

« Nous vous avons appelés ici aujourd’hui au nom du duc parce que nous avons un événement joyeux de proportions cosmiques à vous annoncer! »

Un léger sourire se dessina sur le visage de Jiang Tong alors que son regard balayait toute la place, scrutant le visage de chacun des chefs de tribu.

« Heh heh, le troisième seigneur a même utilisé le nom du duc pour nous convoquer ici, cet événement joyeux doit être très important. »

«  Effectivement, troisième seigneur, ne nous laissez plus deviner. Allez-y vite, afin que chacun puisse partager cette joie! »

Jiang Tong sourît «D’accord, je ne vais plus garder le suspens. Tout le monde sait que le duc et son fils sont allés à la capitale pour participer aux épreuves du dragon caché. Le jeune duc est soudainement revenu cette fois-ci pour recruter sa garde personnelle. Une fois que cette garde sera formée, elle constituera la base du pouvoir central du duché de Jiang Han à l’avenir! »

Le jeune duc recrutait pour sa garde personnelle?

Cela paraissait bien, mais aucun clan des familles tribales n’était tenté. Tous avaient baissé les yeux, ne voulant pas échanger de regard avec Jiang Tong, la peur qu’il ne le prenne mal et s’acharne sur eux.

Si un autre jeune duc recrutait pour sa garde personnelle, les pouvoirs sous sa domination auraient rivalisé pour avoir la chance de s’inscrire. Cependant, ce jeune duc avait toujours été un bon à rien. Si l’un de leurs fils ou disciples s’associait à lui, c’était plus que probable qu’il finirait par faire face à une catastrophe à l’avenir.

Tout le monde était nerveux dans le territoire de Jiang Han maintenant. Neuf personnes sur dix pensaient que Jiang Chen serait incapable de conserver son duché.

Par conséquent, comment pourraient-ils être excités au sujet du jeune duc recrutant pour sa garde personnelle? Ils ne pouvaient pas l’éviter comme la peste!

Leurs réactions étaient dans les attentes de Jiang Tong.

« Les exigences pour la garde personnelle sont également élevés. Tout le monde ne peut pas s’inscrire. Tout d’abord, la personne doit être à six méridiens de qi. En plus, l’âge ne peut dépasser les vingt ans, il serait préférable que son esprit soit à la fois intelligent et malin … »

Tous les gens devant la scène ricanaient intérieurement quand Jiang Tong énumérait la longue liste des exigences. Vous devriez remercier les cieux et la terre s’il y a quelqu’un qui signe avec le jeune duc de votre famille Jiang. Et vous avez même une liste d’exigences avant même de commencer?

Il n’y avait naturellement aucune réponse venant de personne pendant un certain temps. C’était si silencieux qu’on pouvait même entendre une épingle tomber sur le sol.

« Ce sont les exigences, qui veut s’inscrire? » Demanda Jiang Tong d’une voix claire.

Après que Jiang Tong eut posé cette question, chaque fois qu’il jetait son regard dans une direction, chacun de l’assistance baissait la tête ou regardait dans une autre direction, craignant de croiser ses yeux et d’être appelé.

L’atmosphère de cette scène était au-delà du bizarre en l’espace d’un instant.

Les membres du clan de Jiang Tong avaient tous une expression grave. Ils voulaient rire mais n’osaient pas. Ils savaient que Jiang Tong faisait cela exprès, voulant tester l’influence de ses tribus.

Jiang Tong circula son regard à trois reprises et personne ne répondit.

Jiang Tong soupira et allait dire quelque chose quand soudain, une voix énigmatique retentît de l’extérieur de la place. « Ah ! Je voudrais m’inscrire! »

Une autre voix retentît aussi, « Ah ! Je voudrais aussi m’inscrire! »

Deux jeunes hommes qui semblaient forts comme des ours dans les hanches et avec un dos aussi souple que celui d’un tigre, sortirent à grande foulée vers Jiang Chen. L’un d’eux portait une grande hache sur le dos et l’autre portait un grand bâton en cuivre.

«  Jeune duc Jiang! Ah, je suis Qiao Shan et c’est mon frère Qiao Chuan. Le Qiao troisième responsable du manoir de la guérison est mon oncle. Il nous a demandé de venir ici. »

Qiao Shan, Qiao Chuan. Ces deux jumeaux étaient arrivés!

Jiang Chen rît, « Vous êtes arrivés. C’est Guo Jin, le petit-fils direct du tuteur royal Guo Shun, son niveau est à six méridiens de qi. Vous serez des compagnons à l’avenir et devrez être proches les uns des autres. »

Les neveux du troisième responsable du manoir de la guérison, le petit-fils direct du maître royal Guo Shun.

Ces identités devinrent immédiatement des informations sensibles aux oreilles de ces chefs tribaux.

« Hmm? Quelque chose ne va pas. Le manoir de la guérison a une réputation si renommée et ses responsables ont également une réputation inspirante. Comment peuvent-ils laisser leurs neveux fréquenter un tel fils de duc? Le petit-fils direct d’un tuteur royal est une existence qui peut être reliée à la famille royale, pourquoi est-il avec Jiang Chen? »

Certains des chefs tribaux les plus sensibles semblaient avoir vaguement perçu quelque chose.

Guo Jin était un peu furieux et avança après avoir salué les frères Qiao. Il balaya de son regard la foule et dît froidement « Mon nom de famille est Guo. Je suis né dans la capitale et j’ai grandi dans la capitale. J’ai vu quelques fils de nobles. Je trouve cela plutôt bizarre, maintenant que je suis arrivé au territoire de Jiang Han. Les compagnons des autres princes et des nobles fils se plient en quatre et courtisent la faveur de leur maître. Ils sont extrêmement serviables et flatteurs. Mais toutes vos attitudes semblent dire qu’être trop proche de votre maître est un genre de disgrâce? »

Guo Jin sourît froidement. «Cependant, à ma connaissance, ceux qui peuvent rivaliser avec notre jeune duc dans le Royaume d’Eastern sont aussi rares que les plumes d’un phénix et les cornes d’une licorne. Même les héritiers du duc du Dragon Montant sont un peu craintifs quand il s’agit de notre jeune duc. Je me demande quelle sorte d’existence puissante est digne de votre obéissance? »

Guo Jin était venu de la capitale, ses mots portaient naturellement un certain poids.

«Mon grand-père était un précepteur à la cour royale. Le roi et la princesse ont tous une fois profité de la tutelle de mon grand-père. Ces quatre grands frères du bataillon Sheng sont les élites de l’armée Tiandu, ils sont les gardes personnels que la princesse elle-même a choisit pour le jeune duc. Je suis plutôt curieux, même les élites de l’armée Tiandu sont prêtes à reconnaître leur allégeance au jeune duc. Ce peut-il à vos yeux que le jeune duc est encore indigne de votre allégeance? »

La voix de Guo Jin retentît clairement, tonnant à travers le rassemblement comme une cloche résonnante, faisant bouillir le sang de ces clans tribaux.

Personne n’osait soupçonner Guo Jin de dire des mensonges devant un tel rassemblement.

D’ailleurs, l’aura des quatre frères du bataillon Sheng était là. C’était une présence que le duc lui-même, Jiang Feng, ne pouvait supprimer!

Mais à ce moment, ces quatre personnes se tenaient debout à côté de Jiang Chen, attendant ses ordres sans le moindre indice de refus ou de rébellion.

« Eh? Est-ce pour dire que nous les deux frères somme arrivés à temps pour un bon spectacle? Maintenant, c’est hilarant. Même mon oncle, à son niveau d’existence, s’est irrémédiablement attaché au jeune duc. Pensez-vous tous que vous êtes plus impressionnant qu’un responsable du manoir de la guérison? » Qiao Shan avait également parlé.

« Heh heh … » Jiang Tong avança en riant à ce moment. « Tout le monde, pardonnez-moi de ne pas avoir parlé clairement tout à l’heure. Le jeune duc est en fait en compétition pour le poste de duc de premier rang à l’occasion des épreuves du dragon caché. Il est revenu cette fois-ci pour exécuter sa deuxième mission et recruter huit gardes personnels. »

Duc de premier rang, mission du premier rang et c’est la seconde!

Le rassemblement était dans un tumulte quand la nouvelle était annoncée. Lequel des présents n’était pas un vieux renard rusé? Comment ne pouvaient-ils pas comprendre ce genre de connotations si sensibles?

« Pu***, mer**. J’ai mal jugé et j’ai raté l’occasion primordiale d’exprimer ma loyauté. »

«Ce maudit Jiang Tong, pourquoi n’a-t-il pas dit cela plus tôt? Il nous a rendu mal intentionnés! »

Tous les chefs tribaux étaient déprimés. Ils ne se blâmaient pas pour leur attitude nonchalante, mais plutôt l’attitude de Jiang Tong qui n’était pas clair avec ses mots.

« Tout le monde, le jeune duc recrute huit gardes personnels cette fois et trois de ces places ont été attribuées. Il en reste cinq. Si vous remplissez les conditions, remettez nous un formulaire d’inscription. » Jiang Tong annonça bruyamment.

Durant cet intervalle de temps, toutes les tribus avaient commencé à discuter entre elles.

Si c’était un fils direct du chef tribal, il ne serait peut-être pas disposé à devenir un garde personnel, même pour un duc du premier rang.

Par conséquent, c’était encore une bonne chose s’ils pouvaient se battre pour une place pour leurs descendants non directs.

Une vingtaine de formulaires avaient été rapidement remis.

Il fallait dire qu’un territoire avait encore beaucoup de jeunes talents. Il y avait beaucoup de jeunes de moins de vingt ans avec six méridiens de qi.

Cela ne comprenait même pas les héritiers directs des chefs tribaux.

« Troisième oncle, aide-moi à parcourir les noms de la liste. Bien que le potentiel soit important, la personnalité est encore plus. Ma famille Jiang n’a pas besoin de l’allégeance de ces lâches qui se fâcheraient rapidement durant les moments critiques. »

Le recrutement de huit gardes personnels était encore juste un petit interlude pour Jiang Chen. Ses ambitions ne s’arrêtèrent pas là.

Exécuter cette mission était juste aller avec le flot et l’image d’ensemble. Il ne voulait tout simplement pas perdre face à quiconque dans les épreuves du dragon caché!

Avec l’aide des ainées du clan de la famille Jiang, Jiang Tong décida rapidement sur trois noms.

Ces trois étaient ceux qui, selon eux, étaient les plus fiables. C’étaient tous des puissances qui étaient absolument du côté de la famille Jiang, que ce soit en termes de naissance ou de réputation. Ces trois personnes n’étaient pas non plus le noyau central dans leur famille. Cela leur donnerait le coup de pousse pour aller de l’avant.

« Chen’er, le nom a été effacé de cette demande. Il ya quelque chose de douteux à ce sujet. »Jiang Tong fronça les sourcils. « Selon les traces effacées, cette demande devrait être celle de votre cousin, Xue Tong, le fils de la sœur cadette de votre mère? »

Xue Tong?

Jiang Chen avait très peu de souvenirs de cette personne dans la mémoire de l’ancien propriétaire du corps. Il semblait se souvenir légèrement d’une figure vague et mince. Selon ses impressions, cette personne était quelqu’un en marge que sa grand-mère n’aimait pas et que son père ne se souciait pas de lui.

«Y’a-t-il quelqu’un qui s’est inscrit du côté de la famille de ma mère?» Jiang Chen était curieux.

« Oui, Lan Yizhou, le fils de votre plus vielle oncle. Cependant, son niveau est seulement à cinq méridiens de qi et ne répond pas aux exigences du tout. Il est en train de jouer seulement et nous ne l’avons pas pris en considération. »

« Qu’en est-il alors de Xue Tong? » Demanda Jiang Chen.

« Xue Tong est à six méridiens de qi, mais semble être tout à fait rejeté du côté de la famille de votre mère. On dirait que quelqu’un a falsifié sa demande. »

« Quelles sont leurs réputations? »

« Lan Yizhou est le deuxième fils du chef de la tribu de Yinglan. Sa personnalité est un peu fière et inconvenable. Quant à Xue Tong, il a toujours été un personnage mis à l’écart, il a été malmené par Lan Yizhou depuis tout jeune. C’est le type qui tient sa langue, mais garde un caractère fort et inflexible. »

« Alors ça sera Xue Tong. » Jiang Chen avait choisi la septième personne.

S’il recrutait une personne fière et ingérable comme Lan Yizhou, ce ne serait qu’un facteur instable pour l’équipe. Jiang Chen ne voulait pas se créer des ennuis inutiles.

Peu importe s’il était à cinq méridiens de qi, Jiang Chen avait des moyens pour l’aider à progresser.

Mais les problèmes avec la personnalité, c’était hors de question. Une mauvaise pomme ruinerait le cageot.

«Je suis désolé, je suis en retard, pouvons-nous encore postuler?» Juste quand Jiang Chen décida de la septième place, une voix faible et douce résonna à côté. Elle semblait un peu familière.

Jiang Chen pencha sa tête vers le côté, également légèrement surpris.

Une jeune fille se fraya un chemin à travers la foule. Elle portait une robe jaunâtre, elle avait une peau blanche, translucide et de beaux traits. Parce qu’elle avait voyagé à la hâte, son visage était rouge d’effort. Elle s’effaça quand son regard rencontra celui de Jiang Chen’s alors que son visage charmant rougît encore plus.

« Toi? »

Jiang Chen était étonné et déconcerté. Cette fille était le disciple du palais de l’argus étoilé de la secte du Nord dans le territoire de Tianhu, Wen Ziqi!

Elle était aussi une des jeunes filles que Jiang Chen avait sauvé des mains du cueilleur de lotus il n’y a pas longtemps de cela dans le territoire de Tianhu. Jiang Chen pensa involontairement à la scène dans la grotte quand il l’avait vue.

Wen Ziqi était faible et manquait de force quand ses vêtements tombèrent accidentellement, permettant à Jiang Chen de regarder pleinement les deux orbes devant sa poitrine …

 

 

 


Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top