skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 64

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 64 : La seconde mission


 

En voyant Jiang Chen complètement nonchalant, la princesse Gouyu ne l’avait pas trop contraint. Elle savait aussi qu’on pouvait le persuader par la raison mais jamais par la force.

Elle avait elle-même subi de nombreux revers face à lui auparavant, à cet égard.

« Jiang Chen, le temps que tu as mis pour compléter la mission du premier rang compte parmi les temps les plus courts, tu n’as passé  que seulement une vingtaine de jours. Jusqu’à présent, seuls les deux candidats du duché du Dragon Montant ont terminé leur première mission, et c’était il ya tout juste deux jours. »

C’était pour dire que Jiang Chen était le troisième à terminer sa première mission parmi le groupe rivalisant pour le premier rang.

« Heh heh, le succès initial ne signifie pas que l’on réussira à l’avenir, seul celui qui réussit à la fin sera vainqueur. Ce n’est pas grand-chose qu’ils soient les premiers. S’il n’y a rien d’autre à ajouter, je prends le départ. »

Jiang Chen était indifférent à la question de savoir qui était le premier. S’il n’avait pas fermé ses portes pour s’entraîner à la maison pendant quelques jours, atteindre les huit méridiens de qi, stabiliser ses fondations du dao martial, il aurait pu effectivement remettre sa mission trois jours avant. Ces classements de qui était premier ou deuxième n’avaient pas d’impact significatif sur le déroulement des épreuves.

En fin de compte, le classement final serait déterminé par la démonstration des arts martiaux.

Gouyu n’avait pas dit grand-chose en voyant l’attitude indifférente de Jiang Chen. Elle savait très bien que sous cette apparence complètement indifférente, son cœur avait le plus de magnanimité que n’importe qui d’autre.

Le regardant partir, princesse Gouyu eut soudainement un courage venant de j’en ne sais d’où  « Jiang Chen, notre accord d’avant tient toujours! »

Le corps de Jiang Chen s’arrêta brièvement alors qu’il riait involontairement en pensant «Cette gamine est têtue! Si Zhiruo, cette petite fille, savait que son idiote de tante l’avait déjà promise à moi sans obtenir son approbation, je me demande si la jeune fille devrait rire ou pleurer? »

————-

La deuxième mission était plus compliquée par rapport à la première mission, mais elle semblait un peu plus intéressante.

Mission du premier rang: Recruter huit gardes personnels.

Exigences de la mission: Chaque garde personnel devra être à six méridiens de qi ou plus, avec le potentiel de se développer.

Conditions d’âge: Aucune limite inférieure mais ne pouvant pas dépasser vingt ans.

Exigences d’identité: Le membre de la garde personnelle doit être un praticien du Royaume d’Eastern, sans aucune autre nationalité.

Critères de mission: Une inspection sera effectuée une fois la mission terminée et les gardes personnels devront passer l’examen final d’arts martiaux.

Jiang Chen trouvait cette mission plutôt novatrice.

Au moins ce n’était pas une mission qui pouvait être complétée par la force brute et agir tête baissée. En raison des particularités de cette mission, les candidats n’étaient pas interdits de révéler leur identité.

C’est-à-dire que les candidats étaient interdits de révéler leur identité, mobiliser des liens familiaux et personnels dans les autres missions.

Cependant, cette mission était tout à fait unique car c’était une mission ouverte au public. Il fallait révéler leur identité et utiliser leur réseau et leurs connaissances. Sinon, avec la fierté et les objectifs d’un praticien, qui serait prêt à être le garde personnel d’un inconnu?

« Chen’er, cette mission n’est pas simple. Bien sûr, si tu veux obtenir la position d’un duc de premier rang, tu dois avoir ce genre de garde personnel. »

Chaque duc avait besoin d’un groupe de guerriers de la mort qui étaient prêts à offrir leur vie pour lui.

Et ce groupe de guerriers de la mort était fondamentalement l’équivalent du noyau de base du pouvoir du duc dans les jours futurs. Le pouvoir du duc se développerait continuellement à partir de ce noyau.

Quant à l’exigence d’âge de ne pas dépasser les vingt ans, c’était seulement bien justifié. Toute personne ayant six méridiens de qi et plus de vingt ans n’aurait pas beaucoup de potentiel de se développer dans le futur.

Et quant à l’exigence d’identité, c’était encore plus facile à comprendre. La vérification de l’identité n’était rien d’autre que de garantir que des espions d’un autre pays ne s’infiltreraient pas parmi le cercle des gens aux côtés des ducs.

Cette mission n’était pas aussi simple que de recruter huit gardes personnels.

À la fin de la mission, ces huit gardes personnels devaient passer un examen de force, et des tests spécifiques à cela. S’ils ne réussissaient pas à ces tests, cette mission serait considérée comme un échec.

« Chen’er, notre famille Jiang a géré le duché de Jiang Han depuis des centaines d’années, nous avons un peu de prestige local. J’ai des relations solides avec certaines puissances locales, elles me soutiennent et m’approuvent pleinement. Bien que ta mère soit décédée plus tôt, il y a aussi de jeunes disciples prometteurs du côté de ta mère. Retourne au territoire de Jiang Han et je peux t’aider à trouver quatre ou cinq personnes. »

C’était comme Jiang Feng l’avait dit, son control du territoire des Jiang Han était assez bon. Durant les quelques centaines d’années de gouvernance par la famille Jiang sur le territoire de Jiang Han, ils avaient depuis longtemps forgé un territoire local avec un solide soutien de fer.

Jiang Feng avait un grand prestige durant les temps ordinaires pour commencer – peu importe quel pouvoir local engagé dans un conflit, ils étaient sûr de demander au duc de Jiang Han de prendre une décision.

Jiang Feng s’était conduit d’une manière droite, honorable et impartiale. Ses jugements contraignaient souvent non seulement à l’obéissance, mais à la soumission avec de bonne grâce.

Par conséquent, bien que Jiang Feng soit grandement opprimé par le duc du Dragon Montant dans la capitale, c’était un personnage de premier ordre très aimé dans le territoire des Jiang Han avec un grand prestige.

Si le prochain duc de Jiang Han recrutait pour sa garde personnelle, il y aurait sans doute d’innombrables bénévoles qui répondraient à l’appel. Après tout, entrer sous la bannière du duc de Jiang Han signifiait se lier avec un pouvoir absolu, c’était l’équivalent de faire un pas en avant vers la sphère des puissances de base du Royaume d’Eastern. C’était totalement différent comparé à devenir une puissance locale absolue.

Le pouvoir et l’influence d’un duc de la nation n’était pas quelque chose qu’une puissance locale pouvait imaginer.

Le temps alloué pour accomplir chaque mission était d’un mois.

Jiang Chen avait pu sauver dix jours de sa première mission. Cela signifiait qu’il avait quarante jours pour compléter sa seconde mission. Cela semblait qu’il y’avait assez de temps, mais cela pouvait aussi sembler le contraire.

« On dirait que toi et moi devons retourner à la frontière sud. » Jiang Feng avait également quitté le territoire des Jiang Han pendant un certain temps, il se sentait plutôt nostalgique.

« Père, la situation dans la capitale est assez compliquée. Un léger mouvement d’un coté peut affecter la situation dans son ensemble. Pourquoi ne pas rester à la capitale, ton fils peut faire le voyage tout seul. »

Jiang Feng était brièvement surpris, puis immédiatement après, il pensa à quelque chose. Il sourît «Chen’er, tu veux y retourner tout seul? »

« Oui père je le veux. » Jiang Chen hocha de la tête très fermement.

« Très bien, j’ai toujours respecté tes désirs en tant que mon fils. Tu y-retourneras alors seul et profite de cette occasion pour tester ton contrôle du territoire. » Rît Jiang Feng.

Un vrai duc de Jiang Han était très différent d’un jeune duc.

Le duc de Jiang Han était très illustre dans son territoire, mais cela ne signifiait pas que le jeune duc recevrait également le même traitement. Particulièrement, l’ancien Jiang Chen qui était un dandy plutôt inutile. Sa réputation d’être un bon à rien dans tous les domaines était renommé, non seulement dans la capitale, mais tout aussi dans le territoire de Jiang Han.

Par conséquent, pour Jiang Chen, il y aurait un certain degré de difficulté pour lui d’accomplir certains actes et de recruter avec succès huit gardes personnels dans le territoire de Jiang Han sans que son père ne se présente avec lui.

«Chen’er, j’ai décidé de tenir un banquet privé ce soir et d’inviter quelques ducs avec qui nous entretenons d’amicales relations, dans l’espoir qu’ils fassent une publicité pour nous et passent le message que nous recrutons des talents. »

Il serait effectivement assez difficile de trouver soudainement huit jeunes talents prometteurs avec six méridiens de qi dans un simple territoire tel que le territoire de Jiang Han.

Il ne serait pas difficile de trouver seulement huit jeunes avec un potentiel du dao martial.

Mais pour recruter des gardes personnels, la force et le potentiel n’étaient pas les seules questions à poser. Il fallait aussi considérer le tempérament, la volonté et la compétence parmi une multitude d’autres facteurs.

La prise en compte de tous ces facteurs rendrait la recherche encore plus difficile. Demander à quelques ducs qui étaient des amis pour passer le mot dans leurs territoires serait en fait un canal idéal.

Jiang Chen n’avait aucune objection. Après tout, plus il y’en avait mieux c’était. Quant aux types de personnes qu’ils allaient recruter, s’ils étaient fiables ou non, ça serait du ressort de Jiang Chen.

Cette nuit-là, le duc de Jiang Han tenait un banquet et invita sept ou huit ducs avec qui leurs amitiés étaient fermes et solides.

C’était une chose courante pour les ducs de se rendre fréquemment visite et d’avoir des dispositions harmonieuses.

Même quand ils savaient que la relation entre le duc du Dragon Montant et le duc de Jiang Han était houleuse, cela n’avait toujours pas affecté la relation entre ces ducs et Jiang Feng.

Après tout, il y avait un grand nombre de conflits entre les ducs. Ce n’était pas comme si le duc du Dragon Montant serait en mesure d’écarter les cieux d’une seule main.

Sans compter que la situation concernant la famille Jiang était perdue dans la brume et les nuages,  beaucoup ne le comprenaient pas. Le toujours bon à rien de Jiang Chen s’était soudainement révélé  avec des exploits incroyables et continuait à réaliser de nombreux faits étonnants.

Beaucoup soupçonnaient même que le duo père et fils des Jiang avaient depuis longtemps des ambitions et avaient dissimulé leurs forces pour ne pas attirer l’attention. Ils visaient vraiment la position des quatre grands ducs!

La sélection d’une mission de premier rang cette fois-ci par Jiang Chen avait corroboré les spéculations de nombreux partis.

Par conséquent, lorsque le duc de Jiang Han les avait convoqués, même ceux avec peu de relations antérieures ne refuseraient pas ouvertement l’invitation de Jiang Feng, sans parler de ceux qui avaient déjà une relation préexistante avec lui.

Lorsque le banquet était terminé, la nouvelle de Jiang Chen voulant recruter pour sa garde personnelle commença également à se répandre.

Il fallait dire que la vitesse de propagation des nouvelles dans la capitale était beaucoup plus rapide que ce que Jiang Chen pouvait imaginer.

La réaction en chaine résultante était également arrivée avec une vitesse rapide.

D’importantes personnes avaient commencé à appeler Jiang Chen tôt le lendemain matin.

Le premier à arriver était Qiao Baishi.

« Maître honoré, votre disciple a deux neveux au sein de son clan familial. Ils sont frères jumeaux et se sont toujours entrainé au sein de la famille, avec quelques conseils occasionnels venant de moi. Avec l’aide de ma médecine spirituelle, ils ont également atteint les six méridiens de qi à l’âge de dix-sept ans cette année. Ce serait un gaspillage s’ils restent où ils sont. Baishi a entendu que le maître honoré recrutait pour sa garde personnelle, donc … »

Jiang Chen avait compris, Qiao Baishi était venu lui recommander des candidats.

« Frères jumeaux? C’est en fait assez agréable. C’est rare pour vous d’avoir ce genre de réflexion Baishi. Je laisserai deux places pour vos deux neveux. Écris-leur une lettre et dites-leur de me trouver au territoire des Jiang Han. »

Qiao Baishi fut ravi d’entendre ces paroles. Bien qu’il les appelle des neveux du clan de la famille, Qiao Baishi avait en fait une relation ambiguë avec leur mère. Il avait commis sa part d’actes d’insouciance quand il était jeune.

La relation entre Qiao Baishi avec ces deux neveux était celle d’un oncle et de ses neveux, mais en réalité, Qiao Baishi les considérait comme ses fils.

Il avait le désir d’aider ces deux neveux à avancer dans la vie, mais malheureusement ces deux personnes n’avaient pas le moindre intérêt pour les affaires de la médecine spirituelle. Ils voulaient seulement bien s’entraîner et se mettre sous la bannière royale ou d’un noble à l’avenir, gardant la tête haute et les épaules au-dessus des autres.

L’esprit de Jiang Chen était à l’aise quand il s’agissait de gens recommandés par Qiao Baishi. Au moins, il n’y aurait pas de problème en termes de loyauté.

Après la sortie de Qiao Baishi, la princesse Gouyu était revenue de nouveau. Elle était aussi venue pour recommander quelqu’un à Jiang Chen.

« Jiang Chen, je viens pour recommander quelqu’un avec ma garantie personnelle. Il est le petit-fils aîné de mon premier maitre en arts martiaux. Actuellement, sa famille est dans une situation financière abjecte, mais c’est un homme honnête, sincère et tolérant. »

Princesse Gouyu était également allée droit au but.

 


Cet article comporte 21 commentaires
  1. je croit qu’il y a une erreur de trad.
    vous avez écrie : »après tout, plus y en avait plus s’était mieux. »
    se ne serait pas mieux comme sa ?: »après tout, plus il y en avait mieux s’était »
    sinon merci pour tout le travail que vous faite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top