skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 62

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 62 : La contre attaque de Jiang Chen


 

Ces trois hommes étaient tous des guerriers bien entrainés, ils étaient prêts à mourir durant leur mission pour le manoir du Dragon Montant. Ils étaient, ordinairement, pas du tout effrayés de mourir – mais il y avait un sentiment de terreur dans le sourire de Jiang Chen qui les faisaient frissonner de partout, mais ce n’était pas froid.

« Jiang Chen, pourquoi demander si tu sais tout? Achève-nous rapidement! »

« Tue nous ! »

« Vous voulez mourir? Ce n’est pas si facile. Dites-moi, combien de personnes y a-t-il dans votre mission cette fois-ci, et qui est en charge? » Jiang Chen n’avait aucun doute que tout cela avait quelque chose à voir avec le duc du Dragon Montant.

Sauf que le plus important, c’était de connaitre le nombre de personnes que le duc du Dragon montant avait envoyées.

«Tu ne pourras pas y échapper de toute façon, alors où est le mal à te le dire? La personne qui mène la mission est un maître du qi. Jiang Chen, bien que tu te sois débarrassé de nous, tu es destiné à mourir! »

« Un maître du qi? » Jiang Chen n’avait pas pensé qu’il occupait un tel poids dans le cœur du duc de  Dragon Montant pour lui d’envoyer un maître du qi!

Mais plus le duc du Dragon Montant était ainsi, plus il incitait la fierté de Jiang Chen.

«Et alors qu’il soit un maître du qi? »

Aussi fort qu’un maître du qi l’est, ce n’était pas comme si Jiang Chen était complètement sans avantage. Les yeux de l’aigle et les deux autres capacités qu’il avait cultivées lui avaient donné de nombreux avantages que les maîtres de qi ne pouvaient se vanter.

Sans parler des nombreuses préparations qu’il avait faites avant, elles n’avaient même pas encore été employées.

Quand ces préparations et ces avantages personnels étaient combinés, Jiang Chen était confiant qu’il pourrait aussi lutter contre un véritable maître du qi. S’il les utilisait à bonne escient, ce n’était pas impossible de tuer un maître de qi!

Après avoir tiré certaines informations, Jiang Chen n’avait naturellement pas laissé les trois tueurs en vie. Après les avoir exécutés un par un, il choisît un corps qui avait la même corpulence que lui.

Jiang Chen commença à se déguiser sur les lieux. Ses pouvoirs de déguisement n’étaient pas que des paroles en l’aire.

Très rapidement, Jiang Chen avait su comment imiter les mouvements de corps de cette personne. Il prît naturellement possession des vêtements noirs et du masque facial de la personne.

Après avoir terminé sa grande transformation, Jiang Chen eut une idée derrière la tête. Il se débarrassa des quatre cadavres et nettoya la zone puis poursuivît son chemin.

« Cela ne peut pas être la seule embuscade, mais je ne sais pas si le véritable maître du qi m’attendra … Je dois le surprendre sans qui le sache, si je dois combattre un maître du qi. »

Cependant, s’il avait l’intention de combattre quelqu’un qui n’avait pas de plan à priori et qu’il était capable de le prendre par surprise, il aurait alors une garantie de victoire entre soixante à soixante-dix pour cent.

Après tout, la technique du ‘’fracassement de la lune’’ accompagnée des neuf poignards en or de cristal, était la plus capable à attraper un adversaire par surprise et à obtenir le dessus en attaquant quelqu’un sans qui le sache.

Après avoir parcouru quinze à vingt-cinq kilomètres, il s’était encore rapproché de la capitale.

La route officielle commencerait après cette partie du col de montagne,  si les autres voulaient faire quelque chose, ils devraient penser à deux fois avant de s’engager sur la route officielle.

Par conséquent, ce dernier obstacle était sûr d’apparaître avant qu’il ne franchisse cette crête de montagne.

En effet, quand il était à moins de mille mètres de la crête de montagne, le « cœur de roc » de Jiang Chen détecta un soupçon d’une aura malveillante.

Ce type de pression était assez bien dissimulé, presque au point d’être indétectable.

Si Jiang Chen n’avait pas été entraîné au  » cœur de roc », il n’aurait jamais pu découvrir cela avec l’instinct d’un praticien du dao martial seul. Même un maître du qi aurait des difficultés à le remarquer, sans parler d’une personne à sept méridiens de qi.

Cependant, la capacité du « cœur de roc » entraina sa force mentale, rendant l’instinct de Jiang Chen anormalement sensible et beaucoup plus fort comparé à celui des maîtres de qi.

« Oublions ça, si c’est un conflit face à face, je suis à découvert alors que l’autre est caché. Il n’y a aucune chance de gagner. Je peux seulement prendre un risque et faire un pari. J’espère seulement que l’autre a envoyé un seul maître de qi. S’il y a deux maîtres du qi, je ne peux alors que m’enfuir et m’échapper au fond de la montagne. »

Jiang Chen avait un plan et n’avait pas traîné ses pieds, il couru vers l’avant.

Quand il atteignît environ trois cents mètres du point de l’embuscade, quelques figures surgirent de l’ombre avec des bruits sourds, l’arrêtant dans son chemin.

« Vieux Ge, numéro cinq, pourquoi es-tu seul? »

La personne qui prît la parole avait un ton qui était aussi aiguisé que le bord d’une lame. Ses yeux semblaient être ceux d’une arme pointue qui pouvait pénétrer le métal et la pierre, ils ratissèrent le corps de Jiang Chen.

« Mon Seigneur, j’ai des nouvelles à propos de ce Jiang Chen. »

«Quelle nouvelles?» Le leader était l’homme de confiance du duc du Dragon Montant, Long San, et le principal organisateur de cette mission pour tuer Jiang Chen.

« Nous avons découvert quelque chose en cours de route. » Jiang Chen remît respectueusement  avec les deux mains un paquet qu’il avait depuis longtemps préparé.

Le chef était évidemment très prudent alors qu’il déballait le paquet avec un petit coup de sa longue épée.

A ce moment, le corps de Jiang Chen avait soudainement bougé et sa main trembla, un courant de qi  jeta le paquet directement sur le leader.

En même temps, sa main gauche se déplaça avec un mouvement puissant et continu.

Whoosh, whoosh, whoosh!

Les poignards volants se transformèrent en cinq faisceaux froids de lumière et se dirigèrent vers les cinq autres sur le côté.

Avec les propriétés des poignards et les mystères du « fracassement de la lune », attaquer à une telle distance rapprochée ajouta des ailes aux tigres qui étaient les poignards volant.

En dehors d’une personne qui était un peu plus loin, elle vacilla instinctivement quand elle vît le flash froid de la lumière, les quatre autres n’avaient eu aucune réaction du tout.

Quand ils sentirent un courant froid sur leur cou, leurs gorges avaient déjà été percées.

Celui qui échappa à cette calamité n’avait pas tout esquivé. Le poignard en or de cristal avait atterri dans son épaule gauche.

Bien sûr, Jiang Chen avait seulement incidemment attaqué ces cinq.

Sa cible principale était toujours le corps du leader. La seconde où le paquet s’était ouvert, il utilisa son qi pour agiter les flux de fumée à l’intérieur pour les répandre.

Le leader Long San avait été témoin de nombreux événements importants auparavant. Quand il vît la fumée s’écouler à travers l’air, il sût que quelque chose n’allait pas avec cette fumée, et se couvrît rapidement le nez avec une légère émotion scintillant dans ses yeux. Son corps recula rapidement jusqu’à ce qu’il soit à cent pas.

Il jeta ensuite un coup d’œil sur ses cinq compagnons. Quatre étaient déjà morts et un autre était blessé.

«Tu … tu es Jiang Chen!» Long San rugît faiblement, ses yeux semblables à ceux d’une bête violente faisant jaillir une aura meurtrière.

« Tu as bien deviné. » Jiang Chen regarda rapidement Long San. «Je t’ai vue dans le manoir du Dragon Montant. »

« Hein. Et alors. Ta famille  Jiang se met à travers le chemin du duc du Dragon Montant. C’est apporter la destruction sur vous même. » Long San n’avait même pas caché son identité.

« Ramener la destruction sur moi-même? » Jiang Chen rît avec mépris. «Penses-tu que toi, quelqu’un qui est sur le point de mourir, a le droit de me dire des choses pareilles? »

« Que veux-tu dire? »

« Tu dois sûrement penser que tu as échappé à la fumée toxique parce que tu t’es couvert le nez. »

Les bords des lèvres de Jiang Chen bougeaient légèrement, car ils révélaient quelques traits de moquerie. « Cependant, mon poison est omniprésent. Tu t’es couvert le nez, mais as-tu couvert tes oreilles?

Même si tu pouvais couvrir tes oreilles, pourrais-tu couvrir chaque pore?

A moins que tu te sois préparé à l’avance et mettes en place une défense de qi dans ton corps. Tu te défendras tandis que le poison envahi ton corps et tu utiliseras le qi pour le forcer à sortir. »

Le ton de Jiang Chen était posé et distant. Qu’il s’agisse d’un maître de qi ou d’un praticien ordinaire, quiconque qui permettait à Jiang Chen d’être à moins de dix mètres de lui équivalait à mettre la moitié de sa vie dans les mains de Jiang Chen.

Les pupilles de Long San se contractèrent rapidement alors qu’ils faisaient jaillir cette lumière violente et brutale d’une bête sauvage.

Jiang Chen cependant, n’était pas pressé de marcher jusqu’à lui. Au contraire, il resta à cent mètres de Long San, marchant en rond.

Sur les cinq compagnons de Long San maintenant, quatre étaient morts et un était blessé. Un poison particulier avait envahi le corps de Long San. Jiang Chen n’allait naturellement pas attaquer impétueusement.

Il avait tout le temps du monde pour se délasser.

Cependant, Long San n’avait pas le luxe de perdre du temps. Plus il en perdait, plus le poison se répandait dans son corps.

Il ingurgitait continuellement divers antidotes mais ils étaient tous inutiles.

« Zhang Qi, es-tu un guerrier de la mort sous mon commandement, moi Long San, ou pas? As-tu perdu ta volonté de combattre après que ton épaule a été blessée? » Long San savait que continuer à perdre du temps comme ça n’était pas la chose à faire.

La seule carte qu’il pouvait jouait maintenant était son compagnon blessé. Une épaule blessée n’était pas une blessure mortelle.

Ce Zhang Qi tournait autour ni trop loin ni trop près.

Quand il entendît l’avertissement de Long San, il rugît humblement, «Seigneur San, je vais partir pour transmettre cette information et apporter des renforts pour te venger! »

Quand il finît, ce Zhang Qi bondît vers les profondeurs des arbres et des buissons, c’était une fuite rapide.

Jiang Chen rît doucement « Pourquoi ne pas rester ?»

Deux poignards en or de cristal, l’un venant de gauche et l’autre venant de droite, scellèrent l’évasion de Zhang Qi.

Pfft!

La technique du fracassement de la lune pouvait disperser le soleil, la lune et les étoiles.

Bien que ce Zhang Qi soit à huit méridiens de qi, sa volonté avait été confisquée, il fuyait avec une panique abjecte. C’était une cible ambulante aux yeux de Jiang Chen.

Ajoutez à cela les « yeux de l’aigle » de Jiang Chen qui scannaient les alentours, il pouvait prédire avec précision le chemin d’évasion de Zhang Qi et son prochain mouvement.

Par conséquent, il n’y avait absolument aucune chance de manquer sa cible cette fois-ci!

Le visage de Long San était sombre alors qu’il murmurait et maudissait, « Sal lâche. Penser que moi, Long San, élèverais un lâche de guerrier.»

Au bout d’une demi-journée, des praticiens errants, montés sur une voiture à cheval, s’arrêtèrent devant la porte du manoir du Dragon Montant.

«Qui êtes-vous pour oser flâner devant le manoir du duc du Dragon Montant?» Les gardes du manoir apparurent immédiatement et cherchèrent à bannir ces praticiens errants.

Un des praticiens d’âge moyen sourît en s’excusant: «Ne soyez pas fâché, monsieur, ne vous énervez  pas. Nous ne sommes pas venus pour agir sauvagement. Nous aidons purement et simplement quelqu’un en le remmenant ici, dans l’esprit d’entraider les gens dans le besoin. »

« Ramener quelqu’un? Ramener qui? » Le ton du garde du manoir était assez hostile.

« L’homme qui nous confia cet homme pour le délivrer a dit que le nom de cet homme est Long San. Il a dit qu’il s’agissait d’un fort praticien dans votre manoir du Dragon Montant, il a été empoisonné dans le cadre de l’exécution d’une mission à l’extérieur. C’est la chose la plus urgente pour nous de le ramener ici. Il a dit de demander à ramener le plus fort maître du poison au sein du manoir pour jeter un coup d’œil. Nous essayons seulement de faire ce que quelqu’un d’autre nous a demandé de faire. »

«Seigneur San?» Le garde du manoir fut stupéfait quand il entendît le nom de Long San. « Où est-il? »

« Dans la voiture, s’il vous plaît jeter un coup d’œil monsieur le garde et voyez si il fait parti de votre manoir. Sinon, nous sommes ceux qui jouent aux imbéciles. »

Le garde se précipita sur le rideau de la voiture et regarda à l’intérieur. Son expression changea radicalement en voyant la personne à l’intérieur. Il cria, « Vous tous, attendez ici. Je vais faire mon rapport! »

Un groupe de personnes au pouvoir dans le manoir du Dragon Montant avaient surgit dehors. Bien que Long San ne fût qu’un gamin sous le duc du Dragon montant, il était l’un des cinq plus forts du manoir.

Bien qu’il n’ait été qu’un chef de gardes, il avait accompli de nombreuses missions secrètes pour le duc du Dragon Montant, ainsi le duc comptait lourdement sur lui.

Et maintenant, ce Long San avait été empoisonné et ramené par quelques praticiens errants, et son statut inconnu. Comment cela n’avait-t-il pas déconcerté et choqué l’ensemble du manoir du Dragon Montant?

Long San était un maître du qi! Le nombre de personnes qui pouvaient lui faire du mal dans le royaume d’Eastern pouvait essentiellement être compté sur les doigts d’une seule main!

 


Cet article comporte 14 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top