skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 59

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 59 : Suivre les indices


 

Les deux parties s’étaient convenues d’envoyer cinq disciples à participer au combat. Le côté qui gagne trois combats sur cinq serait le vainqueur et prendrait le contrôle du palais de l’argus étoilé pour les dix prochaines années.

Jiang Chen était complètement désintéressé de la compétition entre ceux qui étaient à cinq méridiens de qi.

Jiang Chen commença secrètement à utiliser son œil de l’aigle quand le regard de tout le monde s’était concentré sur les participants. Il commença à observer les personnes assises.

Si le cueilleur de Lotus allait venir, il n’apparaitrait naturellement pas sans déguisement. Il s’était  certainement déguisé comme un invité et profiterait de la situation, c’était comme voler la maison de quelqu’un lorsque cette dernière est en feu.

Il devait admettre que ces invités étaient tous assez fasciné. Presque tout le monde selon l’oeil de l’aigle de Jiang Chen avait concentré sont attention sur la compétition dans l’arène.

C’était une compétition entre les disciples les plus distingués de la nouvelle génération du palais de l’argus étoilé. Ces invités aux capacités exceptionnelles étaient tous du compté des Grands Rocs. Ils prêtaient naturellement attention à la condition de la prochaine génération du palais de l’’Argus étoilé.

Les deux premiers combats s’étaient rapidement conclus. La Secte du Nord et du Sud avaient tous les deux gagné un combat.

Jiang Chen avait également complété un tour d’observations, mais rien à y gagner. Aucune des personnes rassemblées ne paraissait être le cueilleur de Lotus.

L’esprit de Jiang Chen n’était pas tout à fait tranquille et fît alors un autre tour d’observation. Le résultat était le même, il n’avait pas pu trouver la moindre faille sur ces invités.

« Est-il possible que le cueilleur de Lotus ne soit vraiment pas venu? Ou est-ce qu’il s’est tellement bien déguisé que mes yeux de l’aigle ne peuvent pas voir à travers? »

Jiang Chen interrogea son propre jugement. En raison de son entrainement au cœur de roc, il avait eu un sentiment instinctif que quelque chose allait se passer au palais de l’argus étoilé aujourd’hui, c’était très probable qu’il y’avait un lien avec le cueilleur de Lotus.

C’était pour dire que c’était possible que le cueilleur de Lotus soit déjà présent.

Sauf qu’il y avait trois cents invités regardant la compétition. Lequel parmi eux était le cueilleur de Lotus? Jiang Chen utilisa en premier lieu ses yeux de l’aigle, puis utilisa l’oreille du zéphyr pour écouter la respiration et le rythme cardiaque de ces personnes.

En fin de compte, encore rien du tout.

« Est-ce que mes sentiments sont incorrects? »

Quatre combats était terminés alors que Jiang Chen réfléchissait, les deux parties avaient gagné deux combats chacun.

A ce moment, une jeune fille de quinze à seize ans apparut derrière madame Jade de la secte du Nord. Elle portait un jupon dévêtu de couleur jaune claire, elle avait un corps exquis et délicatement forgé. Elle marchait lentement vers l’arène.

«Je suis le disciple de la secte du nord Wen Ziqi, s’il vous plaît donnez-moi vos instructions. »

La jeune fille appelée Wen Ziqi avait une tête pleine de cheveux qui était semblable à une cascade de fil noir. Ses yeux comme une laque brillaient d’une pureté comme celle d’une source de montagne.

La phrase doucement prononcée était suffisante pour faire rougir tout son visage jusqu’au dos de ses oreilles.

«J’ai entendu parler que maitresse Jade de la secte du Nord avait un disciple exceptionnel. Cela doit être vous, ma sœur cadette. Je suis votre stupide frère Lu Boyu et je vais partager quelques mouvements avec vous. »

Ce Lu Boyu était mince et grand, son visage mince émanait un sentiment de suavité. Ses yeux étaient comme une seconde bouche qui pouvait aussi parler.

Il avait quelques traces de comportement élégant d’après ses gestes.

Ce qui surprît un peu Jiang Chen était que les deux soient en fait à six méridiens de qi!

Pour que deux six méridiens de qi apparaissent dans un tel petit palais de l’’Argus étoilé, pas étonnant que les spectateurs de la compétition avaient retenu leur souffles et s’écriaient doucement.

D’origine confiante, le charmant visage de maitresse Jade s’obscurcît soudainement. Elle avait gardé ce disciple, la prunelle de ses yeux, en réserve et cachait sa force en préparation pour la compétition. Elle n’avait pas pensé que la secte du Sud jouerait également ce coup.

Le combat entre ces deux cartes maîtresses était en effet beaucoup plus excitant que ceux de plus tôt.

Bien que Wen Ziqi était douce et raffinée et rougissait quand elle parlait, elle n’était pas le moins stressée ni apeurée quand elle entra dans les conditions de combat. Ses avancées et ses reculs  étaient mesurés, elle attaquait et défendait. Elle avait en fait l’air assez autoritaire.

Sauf que Lu Boyu était manifestement un personnage que la secte du Sud avait cultivé avec soin. Peu importe ce que Wen Ziqi faisait, il pouvait fermement réprimer Wen Ziqi.

Avec son aptitude au combat à accomplir ces tâches avec aisance, c’était bien évident qu’il ne se donnait pas à fond.

Jiang Chen secoua légèrement la tête et jeta un coup d’œil sur le maître de la secte du Sud Shen Rong. Un vieux malin était aux commandes et aux  manœuvres. Il apparaissait que la secte du Nord serait encore incapable de gagner de cette fois-ci pour les dix prochaines années.

Au moment ou cette pensée traversa l’esprit de Jiang Chen, Lu Boyu exhala légèrement avec force et arracha doucement avec sa main la manche de Wen Ziqi, il l’amena devant son nez pour la renifler. «Mm, une beauté nationale et un parfum céleste – grand éloge, grand éloge! »

Wen Ziqi était à summum de la maladresse, elle ne pouvait ni avancer ni reculer à ce moment. Ses yeux étaient rouges, des larmes coulaient déjà de ses yeux.

Madame Jade frappa de sa main sur la table et se leva, parlant avec colère à Shen Rong de la secte du Sud. « Shen Rong, vos disciples sont-ils aussi méchant et coureur de jupons comme vous l’êtes? »

Shen Rong rît de bon cœur et gratta légèrement ses pates. « Petite Sœur Jade, ou est le mal si un jeune veut faire des blagues inoffensives? »

Madame Jade était si furieuse que son corps tremblait légèrement et son séduisant visage était imprégné de couleur rouge de colère. Elle avait travaillé pendant plus de dix ans afin de préparer cette rencontre mais elle était encore à une marche en dessous de son but à la fin. C’était facile d’imaginer la déprime qu’elle ressentait.

Lu Boyu rassembla ses mains vers Wen Ziqi, «  petite sœur  Wen, ton stupide frère n’avait pas d’autre intention et plaisantait seulement avec vous, voilà tout. »

Les larmes coulaient de ses yeux, Wen Ziqi  écrasa légèrement son pied et courut vers madame Jade, en commençant à pleurer sur son sort.

« Pourquoi pleures-tu ? » Madame Jade était également déprimée «Tes compétences ne sont pas aussi bonnes que les autres, il faut juste que tu t’entraine encore un peut plus. Sinon comment vas-tu assumer la responsabilité des grandes choses à l’avenir si tu ne sais que verser des larmes quand tu tombes sur n’importe quoi? »

En tant que vainqueur, Shen Rong n’avait pas voulu mettre son grain de sel d’avantage. Au contraire, il marcha devant madame Jade et joignît ses, «petite sœur, le coup de pinceau ne crée pas deux palais de l’Argus étoilé. Bien que vous et moi sommes des Sectes du Nord et du Sud, j’ai toujours eu une ambition noble durant  ma présidence du palais de l’argus étoilé, je veux fusionner notre Secte du Nord et celle du Sud pour rattraper les jours glorieux d’antan, renforcer la réputation du palais de l’argus étoilé et permettre à notre palais de devenir une secte de premier ordre dans l’ensemble du Royaume d’Eastern. »

« Sal hypocrite prétentieux. » Madame Jade n’était pas de bonne humeur.

«Petite sœur, votre stupide frère contemplait les profondeurs des montagnes il y a un moment et involontairement découvrît un endroit caché de la secte. Il peut s’agir de l’héritage du fondateur de notre palais de l’argus étoilé. Votre stupide frère estime qu’il est difficile de le faire tout seul et voudrait inviter petite sœur pour revenir à la montagne et discuter d’une stratégie commune. » La posture de Shen Rong était assez basse.

« Un Spot secret de la secte? Fondateur de la secte? » Les Sourcils raffinés de madame Jade se levèrent légèrement.

« Petite sœur, vous et moi sommes de la même secte et de la même origine. Pourquoi la nécessité de séparer les vôtres des miennes sur une affaire aussi importante? Si cette affaire peut faciliter la fusion des deux sectes, à l’avenir, ne serait-il pas vous et moi qui aurons rendu un grand service à la secte? » Le ton de Shen Rong était extrêmement sincère.

Madame Jade réfléchît profondément, elle se sentait coincé dans un dilemme. Si l’attitude de Shen Rong avait été hautaine, madame Jade l’aurait sûrement laissé en retroussant ses manches.

Mais au contraire, Shen Rong était humble et chaque mot qu’il prononçait était dans le but d’une juste cause pour la secte. Cela tenta un peu madame Jade.

« Petite sœur, il y a beaucoup de gens ici. Pourquoi ne pas discuter de cela dans la chambre secrète de la secte? J’ai quelques indices qui doivent être discuté avec petite sœur.»

Madame Jade hésita un moment puis finalement hocha de la tête. « Shen Rong, si vous avez vraiment l’intention d’aider la secte et de la fusionner, alors moi, madame Jade, je ne suis pas une personne sans cœur. »

Shen Rong était ravi, « la magnanimité de petite sœur est la bénédiction de notre secte. Par ici s’il-vous-plait. »

Il donna immédiatement l’ordre à Lu Boyu, « Boyu, prend soin des divers invités d’honneur. J’ai des choses à discuter avec ma petite sœur. »

« Oui. »

Shen Rong exprima ses excuses aux invités et se dirigea dans les quartiers internes du palais de l’argus étoilé avec madame Jade.

Jiang Chen était assis sur son siège, plutôt déconcerté. Une compétition avait fini comme ça, mais il n’avait recueilli aucun indice.

L’instinct lui avait dit qu’il y avait certainement quelque chose qui clochait durant cet événement décennal. Pourtant, il ne pouvait trouver aucune trace de celle-ci, peu importe comment il abordait les choses.

« Juste où  ça n’allait pas? » Les invités étaient déjà dispersés en groupes de deux ou trois. Certains avaient l’intention de partir, tandis que d’autres se préparaient à retourner dans leurs quartiers et partir après avoir assisté au banquet du palais de l’argus étoilé.

Jiang Chen était impuissant et sans aucune stratégie à ce moment, il était dans un cul de sac.

« Ai-je vraiment fait ce voyage pour rien? » Jiang Chen ne voulait pas concéder sa défaite. Il était sûr qu’il avait manqué quelques petits détails.

Après s’être entrainé au « Cœur de roc », il était confiant que son intuition était beaucoup plus forte que celle des gens ordinaires.

A ce moment, un autre disciple sortit des quartiers intérieurs et parla au six ou sept femmes disciples laissées derrière, dont Wen Ziqi inclus. «Petites sœurs, conformément aux ordres du maître, je vous invite pour aller rendre hommage au maître fondateur de la secte. »

Après avoir entendu que s’était les ordres de leur maître et qu’il fallait rendre hommage au maître fondateur, Wen Ziqi naturellement n’avait pas décliné l’offre et suivît le disciple.

Observant le messager, les émotions de Jiang Chen commencèrent à palpiter.

« N’ai-je pas rencontré cette personne ailleurs? » Jiang Chen passa en revue les expériences de ces derniers jours dans son esprit, mais n’avait pas pu trouver des souvenirs en ce qui concerne cette personne.

Mais, quand ce disciple arriva un instant, sa force mentale avait détecté un brin d’un sentiment familier.

« Qui était cette personne? » Les pensées de Jiang Chen vacillaient et se dirigea vers Lu Boyu. « Frère Lu. »

Lu Boyu prît Jiang Chen pour un praticien dans l’errance et sourît faiblement, « Quelles instructions cet invité d’honneur possède? »

«Frère Lu, le disciple qui est venu par un message tout à l’heure, qui est-il dans le palais de l’argus étoilé? »

«Oh, ce fut l’un des disciples d’honneur du maître. Je ne peux pas me rappeler de son nom. Que savez-vous de lui? »

Jiang Chen secoua la tête. « Juste par curiosité. »

Un disciple d’honneur, de toute évidence quelqu’un qui n’avait aucune réputation particulière, pourtant, il avait donné à Jiang Chen un sentiment familier. Jiang Chen les suivit instinctivement à l’extérieur.

Mais, quand il chercha après eux, il n’y avait aucune trace de ces personnes à l’extérieur.

La chose la plus particulière était que les femmes disciples devraient avoir une odeur de corps particulière. Mais à ce moment, une odeur étrange imprégnait l’air, ce qui rendît impossible de discerner le parfum des femmes disciples.

« Non, ça ne va pas. » Jiang Chen immédiatement utilisa l’œil de l’aigle à l’extrême et regarda autour de son environnement, mais rien du tout.

C’était comme si ce disciple d’honneur avait disparu dans les airs avec ces femmes disciples.

Jiang Chen trouva un disciple de la secte du Sud et lui demanda la direction du temple du maître fondateur. Quand il se dépêcha rapidement là-bas, les serrures étaient accrochées sur les portes du temple. Il n’y avait évidemment pas de rites pour le maître fondateur.

« En effet, quelque chose ne va pas avec ce disciple d’honneur! » Jiang Chen se calma et réfléchît sur tout ce qui s’était passé depuis le début. Tout à coup, les pates du maitre de la secte du Sud Shen Rong flottèrent dans l’esprit de Jiang Chen.

« Hmm? Shen Rong! C’est vrai! J’ai effectivement décelé la présence de Shen Rong sur ce messager  tout à l’heure. Bien que cette personne cache consciemment sa présence, quelques mouvements et des habitudes inconscientes sont incapables d’échapper à mes yeux de l’aigle! »

« Y a-t-il quelque chose qui cloche avec ce Shen Rong? » Jiang Chen n’hésita plus quand il réfléchît sur ce point, il déploya ses yeux de l’aigle, ses oreilles du Zéphyr, et son cœur de roc à leur maximum.

 


Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top