skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 56

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 56 : Petit interlude


 

L’entrée de la princesse Gouyu fît disparaitre complètement le vacarme bruyant des voix en discussion.

Après tout, chaque héritier présent senti un peu de peur envers l’identité de l’organisateur principal des épreuves du Dragon caché. Si vous Irritez la princesse Gouyu en quelque sorte, vous serez  confronté à un obstacle supplémentaire par la suite, la perte l’emporterait sur le gain.

Une assemblée telle que les épreuves du dragon caché était quelque chose que la nation toute entière y participait. Peu de temps après l’apparition de la princesse Gouyu, deux escadrons de solides praticiens de l’armée Tiandu coururent sur l’avenue occupant les deux côtés et bouclant toute la zone.

Cela signifiait que le monarque était arrivé.

Eastern Lu était de bonne humeur, ses pas étaient stables et vigoureux. Ses yeux brillants regardèrent les alentours avec un regard sévère inspirant la crainte.

«Que l’Empereur vive dix mille ans, longue vie au Royaume Eastern! »

Les sujets et les courtisans tous se mirent  à genoux l’un après l’autre, en attendant l’arrivée du roi.

Les 108 ducs avaient également tous trouvé leurs places et prirent leurs sièges.

Eastern Lu occupait le centre de la cour et parlait avec une voix forte et résonante, «Notre royaume d’Eastern, avec un patrimoine de mille ans, a toujours insisté sur l’héritage du dao martiale. Afin d’afficher publiquement notre dao martial et donner une impulsion aux ducs, nous – le Royaume d’Eastern – apprécions hautement l’assemblée des épreuves du dragon caché. Nous nous sommes  rassemblés par le passé et nous avons été gratifiés par des scènes héroïques et de vaillantes postures de tous les nobles, des gens avec des capacités exceptionnelles dans tous leurs états. Nous sommes en effet très heureux.

Aujourd’hui, les 108 ducs de notre cour se sont réunis pour une réunion du vent et des nuages. Il est dit que chaque âge fait apparaitre de nouveaux génies sur cette noble terre et chacun gouvernera son propre domaine durant les années à venir. Nous espérons que tous les ducs présents montreront un nouvel aspect d’eux-mêmes et exposeront le plus haut niveau de leurs capacités, continuant de préserver et de renforcer les traditions de la puissance de notre vénérée dynastie. »

Eastern Lu donna la parole à la princesse Gouyu après avoir parlé seulement quelques mots au lieu d’un discours de longue haleine. Après tout, la princesse Gouyu était le principal organisateur des épreuves du dragon caché.

« Votre Majesté, Yan Jiuzhuang a une affaire à vous signaler. » Yan Juizhuang du duché de Yanmen avança  d’un pas en avant et se prosterna devant Eastern Lu après qu’il ait fini avec son discours.

« Oh? ET quel genre d’affaire veut le duc de Yan qu’on traite? » Eastern Lu sourît légèrement.

« Votre Majesté, votre sujet a entendu que le duc de Jiang Han est tombé malade d’une maladie grave, il a même entendu dire qu’il ne faisait peut-être plus partie de ce monde. Le territoire des Jiang Han borde la partie sud de mon territoire  et une forteresse militaire d’une importance stratégique s’y trouve. Si le duc de Jiang Han ne réapparaît pas pendant une longue période de temps, des voleurs et scélérats dans la partie sud profiteront de l’occasion pour se révolter. Votre sujet demande sincèrement à discuter de la juridiction du duché de Jiang Han avant les épreuves du dragon caché. »

Le territoire du Jiang Han – les droits d’un duché.

L’expression d’Eastern Lu se figea légèrement. Personne n’avait eu de nouvelles sur l’état de santé de Jiang Feng. Ce duc de Yanmen était le premier à sauter sur l’occasion sous l’image d’un effort apparent pour être l’annonciateur du duc du Dragon Montant.

Le regard d’Eastern Lu se dirigea vers la zone du duché de Jiang Han.

Jiang Chen sourit légèrement et avança d’un pas en avant, « Votre Majesté, ce duc de Yanmen n’a aucun respect envers son ancienneté pour maudire publiquement mon père devant un tel rassemblement. En tant que fils, comment pourrais-je rester les bras croisés et ignorer cela? Votre sujet demande à ce que Yan Jiuzhuang me présente ses excuses. »

« Des excuses? Jiang Chen, tu es à un âge où tu sens encore l’odeur du lait de ta mère. Qui es-tu ? Pour que moi, un duc vanté d’une province, te présente des excuses? » Yan Jiuzhuang rit froidement.

« Jurant les autres sans cause ni raison est une parole sans vertu. Une parole sans vertu est l’aboiement de vieux chiens. Vieux chien Yan, tu es un noble estimé, mais tu veux volontiers devenir le faucon et le chien de des autres. Te traitant de chien est une insulte pour les chiens. »

Les fondations en langue de vipère de Jiang Chen n’étaient pas que des paroles en l’aire.

« Jiang Chen, tu oses publiquement insulter et te moquer d’un duc territoriale … ce duc va demander qu’on t’incombe du crime flagrant de diffamation et d’insulte envers un noble! »

« Vieux chien Yan, juste essaye de faire un geste contre mon fils! »

Soudainement, une voix retentit comme le tonnerre, elle venait de la zone réservée au territoire des Jiang Han.

La démarche de cet homme était semblable au bond d’un dragon et à la démarche d’un tigre. Il se dirigea vers l’avant avec un regard froid envers Yan Jiuzhuang, « Vieux chien Yan, où mon fils a-t-il parlé à tort? Toi, duc de Yanmen,  qui est un duc de premier rang, à la fin de la journée, tu as sombré si bas que tu es devenu de la chaire à canon pour les autres, qui es tu ? Sinon le faucon et le chien des autres? »

Jiang Feng!

C’était Jiang Feng, le duc de Jiang Han qui avait disparu depuis un certain temps.

La scène commença brusquement à s’animer par du bruit et de l’excitation. Personne n’avait pensé que le duc de Jiang Han apparaitrait tout à coup et aussi avec la vitalité des dragons et la férocité des tigres.

Et à en juger par son aura entièrement dissimulée, ce fut l’aura effrayante que seul un vrai maître de qi pouvait s’en vanter!

Ce Jiang Feng était devenu un autre maître de qi!

«Le sujet Jiang Feng salue Votre Majesté! » Après que Jiang Feng ait condamné Yan Jiuzhuang, il s’agenouilla devait Eastern Lu d’une manière très naturelle.

« Jiang Feng, Nous avions entendu dire que vous étiez indisposé. Il apparait que se soit de fausses rumeurs? » Le cœur d’Eastern lu s’était également apaisé en voyant Jiang Feng apparaître à un tel moment aussi crucial.

En tant que roi de la nation, il ne voulait pas voir le territoire des Jiang Han changer de mains dans ces conditions.

Même s’il devait changer de mains, ce serait encore à lui, Eastern Lu, de décider qui prendrait la relève de la propriété. Il n’aurait absolument pas laissé le duc du Dragon Montant et ses sbires saisir le domaine  sans raison apparente.

Jiang Feng rît de bon cœur, «Quelques voleurs et scélérats employant quelques méthodes honteuses et reprochables. C’est rien du tout.»

« Haha, duc Jiang possède de la vertu, du patriotisme et naturellement la protection du ciel et de la terre. Il semble que nous étions seulement un peu trop préoccupés. » Eastern Lu était également de très bonne humeur.

Le côté du duc du Dragon Montant était cependant très sombre. Jiang Feng, n’était-il pas mort? Il a survécu et revient avec la vitalité des dragons et la férocité des tigres? Il apparait même que son niveau a progressé.

Long Zhaofeng avait un ventre plein de dépression. Il devenait de plus en plus mécontent de la compétence de ses sous-fifres. Pas une seule chose ne s’était bien passée depuis qu’il avait buté la tête avec celle du père de la famille Jiang et de son fils.

Ce Jiang Feng avait été victime d’un poison mortel, comment pouvait-il être aussi débordant de  vitalité des dragons et de férocité des tigres?

Non seulement Jiang Feng n’était pas mort mais son niveau était monté d’un cran. De cette façon, n’étaient-ils pas ridicule s’ils cherchaient à se saisir du territoire des Jiang Han par des moyens fourbes?

Le duc de Yanmen avait un visage plein de surprise, comme si quelqu’un lui avait donné un coup de poing sur le nez. Il était coincé entre le marteau et l’enclume pour le moment  et se sentait incroyablement mal à l’aise.

« Duc de Yanmen, moi, Jiang Feng, j’ai quelques conseils pour toi. En tant que chaire à canon, regarde d’abord le sort de Du Ruhai, ensuite réfléchis à ce qui a frappé le jardin de la pilule royale. »

Les nobles qui étaient les confidents et le soutient du duc du dragon montant étaient tous  profondément touchés par les paroles de Jiang Feng.

En effet, Du Ruhai avait été le lieutenant et l’homme à tout faire du duc du Dragon Montant, il avait cependant rencontré sa fin aux mains du duc avec sa maison perquisitionné par la suite et la propriété de sa famille confisquée.

Bien que personne ne soit mort dans le jardin de la pilule royale, leur businesse était dans un triste état à cause du manoir de la guérison – comme des fleurs emportées par les eaux  qui perdent petit à petit du terrain. Il y avait même des rumeurs selon lesquelles ils s’étaient complètement vendus au duc du Dragon Montant et avaient perdu leur droit à l’autonomie.

Yan Jiuzhuang était extrêmement déprimé  mais son ton était resté très fier. « Jiang Feng, ne sois pas si satisfait de toi-même trop tôt. »

«Pourquoi ne le devrais-je? » Jiang Feng rît de bon cœur. « En termes de combat un à un, tu serais  incapable de me battre. En termes de progéniture, ton fils a été complètement étriller par mon Chen’er à deux reprises. Je n’ai aucune raison à ne pas être heureux avec moi-même en face de toi, n’est-ce pas? »

Yan Jiuzhuang n’avait rien à dire à propos de cela.

Jiang Chen était de très bonne humeur avec le retour fracassant de son père. Il fallait admettre que tout le monde avait ses propres règles de survie pour devenir un duc.

Avec l’apparition de Jiang Feng, le petit interlude avait naturellement pris fin avec la perte de face de  Yan Jiuzhuang et avec une claque retentissante.

Les yeux de phénix de la princesse Gouyu se déplacèrent légèrement quand elle jeta un regard significatif vers Jiang Chen.

«Tout le monde, je vous annonce aujourd’hui le début officiel de la compétition finale des épreuves du dragon caché de cette année. Les règles restent les mêmes: S’il vous plaît commencer à vous inscrire  pour la mission d’examen.

Les examens sont encore des missions réparties en neuf niveaux. Les missions de niveaux différents représentent le rang de chaque duché. »

Il y avait 108 ducs dans le Royaume d’Eastern qui ont été divisés en neuf rangs. Chaque rang est composé de douze ducs et ainsi de suite.

Le duc de Jiang Han était classé numéro 14 sur les  108 ducs, il était considéré comme un duc de second rang.

Par exemple, les ducs classés parmi les douze premiers étaient tous des ducs de premier rang et il y avait naturellement des niveaux au sein du premier rang.

Le niveau de un à quatre étaient les quatre grands ducs du royaume et honorés avec le titre du rang suprême de premier rang.

Les niveaux cinq à huit étaient honorés du titre du premier rang primaire.

Niveaux neuf à douze étaient appelés premier rang auxiliaire.

Quand au second rang et des ducs classés encore plus bas, il n’y avait aucun titre de « suprême ». Chaque rang était également divisé en trois niveaux.

Avec le second rang à titre d’exemple, ils étaient divisés en second rang supérieur, second rang intermédiaire et le second rang inférieur.

Le duc de Jiang Han était un noble de second rang supérieur!

Les épreuves du Dragon caché étaient un concours pour déterminer le classement de la prochaine génération de nobles.

Les 108 héritiers pourraient demander une mission de tout rang différent. Bien sûr, chaque candidat héritier avait seulement deux chances pour réussir.

Si dans les deux fois on n’avait pas terminé sa mission, cela signifiait qu’on avait échoué à l’examen et qu’on devait remettre le duché, pour permettre aux grandes et puissantes familles aristocrates de prendre leur place en permanence.

Bon nombre d’héritiers serait extrêmement prudent car il n’y avait que deux chances, ils chercheraient à tirer le meilleur parti de ces deux occasions.

Certains héritiers pouvaient prendre une mission de rang supérieur à la première occasion. Mais en cas d’échec du premier défi, ils feraient preuve d’une extrême prudence quand il s’agirait de la deuxième chance. Sinon, s’ils échouaient aussi bien à la deuxième mission, cela signifierait la perte du duché.

Les sentiments de chaque duc étaient extrêmement compliqués quand il s’agissait des épreuves du dragon caché.

Si le potentiel était élevé, la préoccupation serait le choix du rang de la mission la plus appropriée.

Si le potentiel était médiocre, la préoccupation était de savoir si oui ou non le maintien de leur position était le plus important.

Les rangs supérieurs avaient à se soucier du problème des challengers.

Les rangs inférieurs avaient également à se soucier de la perte de leurs duchés aux mains de ces familles aristocrates qui étaient comme des tigres avides.

Les ducs classés au milieu devaient débattre s’ils souhaitaient faire un pas vers l’avant ou rester là où ils étaient.

Les épreuves du dragon caché était un temps de décisions – en effet, des décisions extrêmement difficiles.

Plusieurs fois, certains héritiers avaient surestimés leurs potentiels et leurs forces et prirent des missions de haut rang en raison de l’impulsion d’un moment. Le résultat final était un échec à deux reprises et la perte immédiate de leur duché.

Cela risquerait de provoquer des sentiments extrêmes de frustration, d’indignation et de regret.

«Frère Chen, quel rang de mission comptes-tu prendre? » s’écria Xuan la boulette, il était évident que la boulette était juste un peu nerveux en ce moment.

Jiang Chen regarda ses deux meilleurs amis et demanda en retour, «Qu’avez-vous décidé? »

«J’ai décidé de choisir une mission de second rang en premier.» Un soupçon de résolution imprégnait l’expression farouche de Hubing Yue. Il était à huit méridiens de qi à présent, il avait donc  la possibilité de le faire.

Il avait même le droit de choisir une mission de premier rang.

«Je … Je vais garder ma position d’abord et voir ensuite. » Dit faiblement Xuan la boulette. Le duc de Jinshan était du quatrième rang supérieur. Son classement était supérieur à la moyenne. Ce ne serait pas une mauvaise chose s’il pouvait garder ce classement.

Au moins, les attentes les plus élevées que le duc de Jinshan avait pour Xuan la boulette était seulement de maintenir leur classement actuel.

Jiang Chen hocha la tête, « C’est raisonnable pour Xiaoyue de choisir le deuxième rang. Attaquer directement le premier rang serait trop de pression pour toi. Quant à la boulette, maintenir ton rang compterait comme un succès. »

Jiang Chen était plutôt familier avec les règles des épreuves du Dragon caché. Si le nombre de personnes qui demandaient des missions de rang particulier dépasse le quota, les classements seront décidés en fonction de la qualité des missions réalisées.

Pour dire, si quinze personnes demandaient et terminaient une mission du troisième rang, les trois personnes classées en dernier de ces quinze seraient repoussées au quatrième rang.

Et ce fut la logique qui était suivie. Mais le nombre de 108 duchés était éternel et immuable.

 

 


Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top