skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 54

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 54 : Une technique de poignards Unique


 

Comme il a été mentionné précédemment, un gros possède l’intelligence d’un gros.

Il avait délibérément créé ce grabuge auparavant, il avait montré sa faiblesse à son ennemi en lui faisant penser qu’il était à cinq méridiens de qi.

Alors que le coup de poing s’approchait de Xuan Yuan, la boulette montra brusquement son atout caché.

Ce poing concentrait l’essence des six méridiens de qi de Xuan la boulette, il concentra toute sa colère, il concentra aussi l’ambition d’une rancune que tenait Xuan la boulette qui voulait faire le retour triomphal ultime!

Xuan Yuan n’avait presque pas le temps de réagir avant qu’il ne jette sa paume pour parer  l’attaque.

Le moment ou la paume de Xuan Yuan rencontra le poing de la boulette, Xuan Yuan connu ce qu’on appelait la disparité!

L’aura du poing qui englobait les six niveaux de puissance en spirale était comme une foreuse, pulvérisant instantanément tout son bras en pâté de viande.

L’aura du poing n’avait pas diminué d’une once, et atterrît sur sa poitrine!

Ah pfff!

Une gorgée de sang frais était crachée comme une flèche.

Tout le corps de Xuan Yuan était comme un cerf-volant qui avait perdu son fil quand il était envoyé hors de la scène, il était projeté en arrière à plus de dix mètres et s’était écrasé sur un grand pilier.

Quand les gens le regardèrent à nouveau, du sang ruisselait des sept orifices de sa tête et un grand trou avait été perforé dans sa poitrine. Sa tête était allongée sur son épaule, c’était évident qu’il était plus que mort!

« Comment? »

« Ces … six couches dans l’aura du poing? Xuan Xuan a atteint le niveau six? »

Même le duc de Jinshan n’avait pas imaginé cette scène dans ses rêves les plus fous, pour ne pas mentionner les partisans de Xuan Yuan. Son fils avait gagné et gagné si facilement!

Xuan la boulette se tenait sur l’arène de démonstration, la graisse sur son corps vibrait de son tremblement.

«Ma famille de Jin peut décliner vers le plus bas de ce monde, mais ne peut absolument pas avoir de traîtres! Ceux qui trahissent la famille, qu’ils meurent! »Ce fut la première fois que Xuan la boulette ait donné ce sentiment d’aura meurtrière.

Ce qui était arrivé ensuite était un peu plus sanglant. En tant que duc d’un territoire, les méthodes du duc de Jinshan avaient complètement été étalées. Après que Xuan la boulette ait gagné sur l’arène  de démonstration, le duc de Jinshan avait également révélé ses propres ressources.

Il ordonna à plusieurs anciens d’être entièrement perquisitionnés et démontra la preuve de leur appartenance à la bannière du Dragon Montant et de leur trahison envers la famille.

Décapitation, perquisition de maison!

L’agitation interne au sein du manoir de Jinshan avait rapidement été traitée avec une méthode propre et efficace. Ceci avait même suscité l’admiration de Jiang Chen. Ce duc de Jinshan, que ce soit en termes de férocité ou de cruauté, était beaucoup plus fort que le genre de son vieux père Jiang Feng.

Bien sûr, c’était facile de comprendre pourquoi des moyens féroces et cruels avaient été utilisés pour régler les troubles internes. En ce qui concerne les traîtres, aucune famille n’était jamais  irrésolue quand la fermeté était nécessaire.

Le renversement anticipé n’avait causé aucune vague particulière dans le cœur de Jiang Chen. Xuan la boulette exprima abondamment des milliers de remerciements et de gratitudes, il voulait que Jiang Chen reste en tant qu’invité.

Cependant, en voyant que tant de têtes avaient roulé par terre en raison du conflit interne des Jinshan, il était évidemment que c’était un moment inapproprié pour rester en tant qu’invité. Jiang Chen quitta leur manoir par la suite.

Retour à son manoir, il reçut une étonnante nouvelle – son père Jiang Feng avait émergé de son entrainement!

Excepté, les seuls qui connaissaient temporairement ce secret étaient Jiang Ying et Jiang Fu.

Jiang Feng avait en effet émergé de son entrainement et avait atteint avec succès les dix méridiens de qi, rejoignant ainsi les rangs des vrais maîtres de qi. Le vrai sens de cela était qu’à présent il faisait parti du rang des ducs de premier ordre.

«Félicitations Père. » Jiang Chen était très heureux pour son père.

« Haha Chen’er, pourquoi être si poli entre père et fils? Sans oublier, si ce n’était pas toi, ton père aurait probablement atteint sa limite à neuf méridiens de qi. »

Jiang Feng était toujours très décontracté  en face de son fils.

Jiang Chen détailla les événements du manoir des Jinshan et sur quelques particularités de la situation actuelle.

Jiang Feng hocha la tête, « c’est bien que le duc de Jinshan puisse gérer ses affaires de cette façon. Selon tes mots, le duc du Dragon Montant est susceptible de se rebeller dans les prochains mois? »

« Sur la base de mes spéculations, avec son niveau de patience, ça se produira très probablement  dans les six mois. »

« Chen’er, de quel côté veux-tu que notre famille Jiang doit prendre place? » demanda actuellement Jiang Feng à Jiang Chen.

« On n’a pas besoin de prendre de côté. Que ce soit la famille royale ou le duc du Dragon Montant, ils nous ont tous déjà affecté au côté de la famille royale. » Jiang Chen avait l’ombre d’un sourire. «Sauf que, notre famille Jiang a-t-elle besoin de prendre un côté? »

Jiang Chen ne pensait pas que la famille royale méritait qu’on s’attache à elle. Il avait choisi un côté opposé au duc du dragon montant purement en raison des circonstances d’une vue d’ensemble et non pas parce qu’il avait choisi la famille royale.

Il était du genre unique et ce n’était pas quelqu’un que tout pouvoir pouvait contrôler.

———————————————–

Le manoir du Dragon Montant.

Les événements survenus au manoir des Jinshan avaient rapidement fait leur chemin aux oreilles de Long Zhaofeng.

« Incapable, une bande d’incapable! » Long Zhaofeng avait entendu dire qu’après avoir échoué à prendre le pouvoir dans un coup d’Etat, les anciens de la famille Jinshan avaient tous fini décapités par le duc de Jinshan.

Et ce Yuan Xuan qu’ils avaient soigneusement cultivé avait été instantanément tué en un seul coup de poing par le fils du duc de Jinshan.

« Ça ne doit pas être le cas. Le fils du duc de Jinshan est une personne aussi bête qu’un cochon. Aussi inférieure que soit Xuan Yuan, il ne devait pas perdre face à quelqu’un comme cette boulette. » Le duc de Yanmen, Yan Jiuzhuang, était le premier à sentir que quelque chose clochait.

« Bizarre. Les choses dans la capitale sont devenues de plus en plus bizarre. » Un autre duc secoua la tête. « N’avez-vous pas tous remarqué que le duc de Jiang Han et le duc de Jinshan semblent tous exceller à être des loups déguisés en agneau? La dernière fois, c’était Jiang Chen, cette fois c’est le fils du duc de Jinshan. Ces gens là ne montrent-ils pas volontairement leurs faiblesses à un ennemi? »

Le visage de Long Zhaofeng s’assombrît. « Selon mon intelligence, cela est impossible! Le fils du duc de Jinshan a toujours été désespérément stupide et un bon à rien. Il ne peut y avoir d’erreur ou de doute à ce sujet. La même chose vaut pour ce Jiang Chen! »

« Duc Long, je pense que la situation dans la capitale est devenue bizarre depuis les rites du culte sacré. Beaucoup de choses qui ne sont pas conformes au sens commun ont eu lieu, il semble aussi que l’ombre de Jiang Chen peut être trouvé dans chaque affaire. Je pense que ce gamin est la source de tous les malheurs. On dit que ce morveux de Jiang Chen était également présent durant l’affaire du manoir de Jinshan aujourd’hui. »

Maitre Wang du jardin de la pilule royale était devenu découragé quand il parlait de cette affaire. « C’est vrai, je sens que quelque chose ne va pas avec ce morveux  de Jiang Chen. Il était également présent lors de l’exposition de la pilule la dernière fois. Après tous les événements prémédités qui se sont produits, je sens qu’il avait depuis longtemps conspiré avec le manoir de la guérison et qu’ils n’attendaient que de piétiner le visage de mon jardin de la pilule royale! »

« Aussi, la famille royale a effectivement envoyé un bon nombre de praticiens du domaine avancé du  qi pour le protéger. Depuis quand ce gamin est-il devenu si intime avec la famille royale? »

Toutes sortes d’affaire étrange liées à Jiang Chen avaient toutes été bien organisées. Toutes sortes de points douteux semblaient tous tourner autour de Jiang Chen.

Long Zhaofeng était également très surpris. « Peut-être que nous avons sous-estimé ce Jiang Chen? »

« Duc Long, ce Jiang Chen doit être tué! Il n’y a pas de nouvelles du duc de Jiang Han en ce moment, j’estime qu’il est plus que probable qu’il soit mort. Si on se débarrasse de Jiang Chen, le duché de Jiang Han serait alors remis en question. »

«Mm, Jiang Chen doit mourir! » Long Zhaofeng hocha la tête.

« Noble Père, Xue’er va gérer ce Jiang Chen. » Long Juxue, à côté de long Zhaofeng, révéla un sourire glacial. « Je l’ai dit une fois au manoir de la guérison qu’il ne devait même pas penser à passer avec succès les épreuves du Dragon caché. Cette fois-ci, laissez votre fille déverser du sang sur le sol et  tuer un groupe de personnes avant d’entrer dans la secte en tant qu’avertissement pour les autres! »

«Mm, s’il est capable d’entrer dans la phase finale de la démonstration martiale, Alors Xue’er, tue-le. Ce sera aussi facile que d’écraser des fourmis. »

Le duc du Dragon montant était encore assez confiant dans le potentiel et le talent de sa fille. Cependant, ses mots avaient pris une autre tournure. « En considérant les longues nuit de rêves et les retards injustifiés, cela pourrait apporter des problèmes, nous devons faire des préparatifs supplémentaires. Tant qu’il y a une occasion avant que les épreuves du Dragon cachés n’arrivent à l’étape finale de la démonstration martiale, nous ne laisserons pas tomber! »

« Long San, je laisse cette affaire entre tes mains. Tu dois me ramener la tête de Jiang Chen! » Jiang Chen avait ruiné les plans que le duc du Dragon Montant avait soigneusement établis depuis quelques reprises, ce qui rendît le duc du Dragon Montant plein d’animosité.

« Oui. » Un homme de main froid et sinistre à côté de Long Zhaofeng répondît. Une aura meurtrière enveloppait son corps, c’était un praticien à dix méridiens de qi!

Dans le manoir des Jiang Han, Jiang Chen faisait ses derniers préparatifs avant les épreuves du  Dragon caché.

A ce moment, son niveau de sept méridiens de qi était très bien stabilisé. Il avait également réussi à localiser le huitième acupoint.

Les deux techniques d’arts martiaux « la coupure des vastes océans » et « le poing infini » s’étaient également améliorés avec chaque jour qui passait. Chaque jour apportait une amélioration substantielle.

Mais Jiang Chen préparait en fait un autre ensemble de techniques ces jours là. Les éléments qu’il jouait avec étaient l’ensemble des neuf poignards créé avec l’or en cristal.

«Les techniques uniques du lancer de poignards sont comparables à l’arc et la flèche, mais sont plus faciles à manipuler et avec une précision encore plus élevée. »

Par rapport à l’arc et la flèche, une attaque de poignards était absolument encore plus furtive. C’était également plus facile à manipuler. Après tout, dans le but de manipuler un arc et une flèche, il fallait d’abord poser la flèche sur l’arc.

C’était dans ce processus où la maniabilité d’un arc et d’une flèche perdait face au lancer de poignards.

Le lancer de poignards – tu ne peux savoir d’où ils viennent, ni quand ils seraient employés. Un poignard à la main aurait une précision infaillible. C’est comme des immortels célestes – tu ne sais pas d’où ils viennent ni où ils se dirigent.

Les avantages d’un lancer de poignard résidaient dans une manipulation adroite – dans des attaques furtives en un coup unique avec plein de sang froid!

« Ces neuf poignards ont été forgés à partir de l’or en cristal. Ce cristal est presque translucide. Avec l’aide de quelques techniques pour les manipuler, les poignards se fondront presque dans le néant, ne faisant qu’un avec le vide. »

Il fallait dire que ces poignards forgés d’or en cristal englobé un degré dépassant la dissimulation et la duplicité.

Si utilisés dans une soudaine attaque, la perception des praticiens ordinaires pourrait même ne pas être suffisante pour voir la vraie forme de ces poignards.

Jiang Chen avait prévu d’employer ces poignards régulièrement, il trouva une technique de lancer de  poignard unique, « le fracassement de la lune », après une réflexion beaucoup plus exhaustive.

Comme son nom l’indique, le fracassement de la lune était une force puissante qui pourrait percer le soleil et la lune et détruire les étoiles.

Bien sûr, avec les méthodes actuelles de Jiang Chen, il serait tout à fait inconcevable de penser à percer le soleil et la lune. Mais la technique du  » fracassement de la lune  » pourrait le bénéficier, comme ajouter des ailes à un tigre.

« Pratiquer le fracassement de la lune ne sera pas le travail d’un jour ou d’une nuit. La capacité remarquable du « fracassement de la lune » est beaucoup plus brillante que le secret « des Neuf Océans Rire ». C’est une méthode qui se rapproche du niveau céleste. Cependant, la partie initiale du  « fracassement de la lune » n’est pas si difficile ou bizarre. »

Quatre capacités d’accompagnement devaient être pratiquées dans le cadre de l’exercice du fracassement de la lune: « l’œil de l’aigle », « l’oreille du Zéphyr », « le cœur de roc », « la tête psychique ».

La vision devait être pratiquée d’abord avant de pratiquer le lancer de poignard! L’ouïe, la capacité mentale et la perception à partir des sept orifices de la tête devaient tous être pratiqué d’abord!

Lorsque la vision serait entrainée à l’extrême, une paire d’yeux pourrait être utilisée pour observer tous les plans sous les cieux. Un poignard pourrait rendre l’ennemi sans aucun moyen d’évasion que ce soit dans les cieux ou sous terre!

Quand l’ouïe serait entrainée  à l’extrême, les oreilles pourraient discerner la direction du vent. Même si on attaque de toutes les directions, tous seraient décapités partout où les poignards atterrissent!

Lorsque la capacité mentale serait entrainée à l’extrême, le cœur serait aussi ferme comme un roc. Même s’il y avait un millier, ou des dizaines de milliers d’illusions, on ne serait pas envoûté par eux. Un poignard pointerait tout droit vers le corps réel et décapiterait l’ennemi!

Et quand la perception des sept orifices de la tête serait entrainée à l’extrême, les sept orifices seraient ouverts et le monde entier serait dans votre perception. Il n’y aurait pas de secret, pas de porte, ni de fissure sous terre, qu’un ennemi pourrait se réfugier dedans!

Bien sûr, qui sait combien d’années faudrait-il pour pratiquer le « fracassement de la lune » à un niveau extrême  et combien d’années faudrait-il pour atteindre un niveau extrême dans les quatre capacités d’accompagnement.

 


Cet article comporte 19 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Do NOT follow this link or you will be banned from the site!
error: Contenu protégé
Back To Top