skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 49

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 49 : Double KO (2)


 

Certaines personnes un peu curieuses continuaient de demander « Responsable Qiao, je me souviens que vous avez mentionné l’introduction de trois types pilules toute à l’heure. Quelle est cette troisième en dehors de la pilule du karma céleste et la pilule des vastes Océans? »

« Oui, nous faisons confiance aux produits du manoir de la guérison. Vite, dévoilez-la, afin que chacun puisse se réjouir! »

« Responsable Qiao, ne gardez plus le suspense, vite parlez! »

La foule de gens soulevaient tous un tollé, ils étaient sur la pointe de leurs pieds tellement ils étaient impatients.

Qiao Baishi hocha la tête, souriant avec aisance. « Nous avons décidé d’introduire discrètement la troisième pilule après d’attentives considérations. Le manoir de la guérison cédera une grande part des profits de la troisième pilule. Notre objectif est de rendre l’appareil à ceux qui ont grandement soutenu le manoir de la guérison au fil des ans.

La troisième pilule est appelée la poudre de Bouddha, un type de pilule dédié au rafraîchissement et à l’apaisement de l’esprit. En comparaison avec les meilleurs produits similaires sur le marché actuel, les effets de la poudre de Bouddha sont peut-être deux fois plus efficaces. Et pourtant, le prix que nous mettrons en place sera la moitié du prix de la meilleure pilule actuellement sur le marché! »

Deux fois plus efficace à moitié prix!

Un silence de mort régna un moment après que Qiao Baishi avait parlé. Ils avaient presque soupçonné que quelque chose n’allait pas avec leurs oreilles.

Avaient-ils mal entendu?

C’était déjà très bizarre et ça n’avait pas vraiment beaucoup de sens, que la pilule soit deux fois plus efficace et ne subissait pas une augmentation de prix, mais au contraire son prix avait effectivement réduit de moitié?

Cela…

Enfin, quelqu’un ne pouvait plus se tenir. « Responsable Qiao, ce … ce n’est pas une plaisanterie, n’est ce pas? »

« L’enseigne du manoir de la guérison est là, comment oserai-je dire n’importe quoi? Chaque mot venant du manoir de guérison est véridique, s’il vous plaît soyez à l’aise. Pour être franc, nous n’avions pas prévu de beaucoup gagner de la poudre de Bouddha. »

Toutefois, cette dernière phrase était un peu édulcorée. En réalité, la poudre de Bouddha n’avait pas besoin d’être raffiné, les pertes de matériaux n’existait pas et donc son coût de revient étaient seulement un dixième du prix la pilule  du Cœur de la grue qui était produite par le jardin de la pilule royale.

Avec ces faibles coûts, même en réduisant le prix de moitié encore, engrangerait toujours de l’argent.

Pour être honnête, même si elle était vendue au même prix que la pilule du cœur de la grue, ce serait  encore absolument suffisant pour enflammer le marché, mais Qiao Baishi avait délibérément réduit le prix de moitié.

Le but était de battre le jardin de la pilule royale si fort qu’ils n’auraient aucune chance de revenir dans la course.

En plus, ils pourraient faire usage de cette possibilité pour façonner l’image d’un manoir de la guérison vertueux et sincère, consolidant ainsi la position du manoir en étant le premier poids lourd en médecine spirituelle.

Qiao Baishi avait déployé trois mouvements successifs et introduisît trois types de pilule. Et chacun était plus étonnant que l’autre.

Mais aux yeux du jardin de la pilule royale, ces trois mouvements successifs de Qiao Baishi étaient l’équivalent de trois coups de poings successifs bien placés. Chacun des poings était plus affligeant que le dernier!

Maitre Wang pouvait à peine tenir sur ses jambes. La terre commençait à tourner, il était sur le point de perdre connaissance pendant que ses dents claquaient, trahissant sa faiblesse.

Il savait que ce n’était pas une blague. C’était une sorte de massacre sans effusion de sang sur le marché. Avec ces trois mouvements, le manoir de la guérison avait complètement détruit les fondations du jardin de la pilule royale.

« Grand maitre, que … que devons-nous faire? »

«Maître Violet, dite quelque chose. Vous n’allez surement pas regarder le jardin de la pilule royale faire faillite? »

« Oui Maître Violet, nous travaillons tous pour le duc du Dragon montant, vous … »

Maître Violet expira froidement et regarda les cadres supérieurs du jardin de la pilule royale d’un œil plein de mépris. Il redressa ses manches puis partît.

« Vraiment incapable d’accomplir quelque chose, mais bon à gâcher les choses! »

Le dernier espoir porté par les cadres supérieurs du jardin de la pilule royale s’effondra avec son départ.

Les cadres supérieurs du manoir de la guérison sentirent aussi qu’ils étaient tous dans un rêve à ce moment. Ils n’avaient aussi pas prévu les actions successives de Qiao Baishi.

Après tout, dans un effort pour éviter les fuites, Qiao Baishi avait continuellement gardé le silence et ne montra aucune de ses intentions en ce qui concerne cette affaire. Même la plupart des cadres supérieurs présents n’étaient pas au courant.

Mis à part quelques anciens fidèles à Qiao Baishi qui avaient reçu des indices de ce dernier avant cette affaire, de nombreux cadres supérieurs n’avaient eu aucun pressentiment, y compris le deuxième responsable Yue Qun.

Mais pour le moment, ce que réjouissait Yue Qun. C’était de voir les visages du jardin de la pilule royale qui avaient été contrariés, son vieux visage souriait si fort qu’il était sur le point de fleurir.

« Numéro trois, vous avez joué magnifiquement!» Yue Qun tapota l’épaule de Qiao Baishi. «Je pensais que c’était un peu bizarre que le Seigneur maitre vous fasse confiance et vous élève. A cet égard, ma vision est vraiment inférieure à celle du Seigneur maitre. »

« Le second responsable est expérimenté et posé, il y a beaucoup de choses que je dois apprendre de vous. » Qiao Baishi avait également répondu humblement.

L’étape suivante était la démonstration avec les Guerriers cobayes.

La profession du guerrier cobaye était tout d’abord et avant tout d’être impartial et dire la vérité.

Bien entendu, les médicaments spirituels du manoir de la guérison pouvaient résister aux tests. Après des essais répétés par les guerriers cobayes, ces pilules avaient obtenu la complète certification!

La pilule du karma céleste, la pilule des vastes océans, la poudre de Bouddha…  étaient des produits authentiques à un prix raisonnable !

Sous la garantie des Guerriers cobayes, les dernières réserves et soupçons portés par les personnes présentes avaient été dissipées. Tous les invités bouillonnaient avec ferveur et se bousculèrent  à l’avant des tables d’exposition.

« Responsable Qiao, je suis le fils du ministre de la guerre, le ministre Fan. Je viendrais tôt demain matin pour passer ma commande, pensez à réserver une place pour moi. »

« Old Yue, mon frère est le vice-ministre Zhang au ministère du Revenu. Votre relation avec lui remonte à plus de dix ans, non? Réservez une place pour un frère demain, je veux passer une commande! »

Toutes sortes de faveur s’étaient précipitées durant un moment.

Bien que le manoir de la guérison avait beaucoup de mains de leur côté, ils ne pouvaient pas aussi   repousser la pression des personnes.

Quant à la princesse Gouyu, qui était invitée par le manoir de la guérison, son charmant visage était incroyablement ambigu pendant qu’elle regardait la situation qui avait pris un tournant de 180°. Il lui arrivait de jeter un coup d’œil précipité sur Jiang Chen, son cœur était rempli de questions.

Elle jeta un autre regard sur Jiang Chen. Il souriait légèrement tout au long, comme si ce tralala  devant ses yeux n’avait rien à voir avec lui.

Plus il était comme cela, plus la princesse Gouyu croyait résolument que ce retour explosif du manoir de la guérison avait un certain lien avec cette personne.

Pendant que la princesse Gouyu voguait sur ses sentiments compliqués, un ancien du manoir de la guérison s’avança respectueusement, tenant une boîte de jade de luxe dans ses mains.

«Votre Altesse, ceci est votre part. Selon le jeune duc Jiang, la princesse est impliquée dans la poudre de Bouddha. Voici les actions de vingt pour cent, nous espérons que la princesse accepte gentiment. »

Vingt pour cent d’actions, c’était vraiment recevoir de l’argent sans lever le petit doigt!

Gouyu était abasourdi, quelle implication? Qu’est ce que ce morveux de Jiang Chen avait manigancé? Mais elle pensa immédiatement à la prescription que Jiang Chen lui avait écrite et tout à coup pensa à ce qu’il avait dit – si elle ne le croyait pas, elle pourrait prendre cette prescription et l’échanger contre plusieurs millions de taels d’argent au manoir de la guérison.

En effet, l’ombre de ce gamin pouvait se trouver derrière cette affaire!

Princesse Gouyu affirma encore plus sa supposition. C’était une princesse royale et ne s’était pas mise dans ses airs. Elle hocha de la tête légèrement, et l’un de ses serviteurs accepta l’accord de vingt pour cent des actions.

Elle savait bien que la valeur de cette part de vingt pour cent valait beaucoup plus que plusieurs millions. Lorsque cette poudre de Bouddha serait introduite, elle était sûre de prendre d’assaut le marché et, sans aucun doute, s’accaparer le secteur.

En termes de calculs à long terme, les bénéfices de cette part de vingt pour cent atteindraient les centaines de millions.

Toute l’organisation de cet événement par le jardin de la pilule royale avait fini par profiter au manoir de la guérison à la fin. Elle les avait d’ailleurs aussi poussés dans l’abysse de la destruction.

C’était vraiment creuser sa propre tombe!

Les invités présents étaient finalement partis à contrecœur après des promesses répétées de la part des cadres supérieurs du manoir de la guérison.

Le manoir de la guérison était sorti victorieux sur tous les fronts dans cette campagne, et rentra chez lui chargé du butin de guerre.

En tant que cerveau derrière les coulisses, Jiang Chen avait regardé le spectacle qu’il était venu voir, il était sur le point de partir avec ses subordonnés quand il s’arrêta brusquement en passant par les tables d’expositions du jardin de la pilule royale.

« Oh oui, maitre Wang, je vous ai donné un avertissement que vos jours étaient comptés par bonté de cœur la dernière fois. Vous avez traité ma bonne volonté comme étant une mauvaise intention. Aï, je ne sais même pas comment vous réconforter. »

Jiang Chen avait prévu de piétiner maitre Wang mort avec un pied.

Cet homme avait publiquement supprimé sa famille Jiang et avait humilié Jiang Feng au manoir du Dragon montant. Aux yeux de Jiang Chen, cet homme était destiné à pourrir dans un cimetière et il ne lui restait pas beaucoup de temps.

Une froide intention meurtrière jaillit des yeux de maitre Wang, ils étaient remplis de sang et pleins d’animosité. Il était comme un loup affamé conduit dans une impasse, prêt à risquer sa vie à tout moment.

Quand il sortît du palais aux myriades de trésors, le ton de Jiang Chen était glacial. «On sera victime de serpents s’il n’est pas battu à mort. Si nous voulons faire quelque chose au jardin de la pilule royale, alors nous devrons les détruire et les tirer vers le bas! »

Les quatre frères de bataillon Sheng acquiescèrent en estimant que les paroles de Jiang Chen avaient  beaucoup de sens.

« Jiang Chen, attend un moment. »

A l’entrée du palais aux Myriades de trésors, princesse Gouyu, portant une armure verte en cuir  et un parfum naturel de corps, se précipita devant Jiang Chen.

Elle mît la boîte en avant, « Ces vingt pour cent d’actions te reviennent. »

« Pourquoi tu veux me les rendre? » Sourît Jiang Chen. « Cette enveloppe rouge ne t’était-elle pas destinée? »

« Hm. Ne pense pas que je ne sais pas que tu es impliqué dans les affaires du manoir de la guérison. Crois-tu que je ne reconnaisse pas les origines de cette poudre de Bouddha? »Le visage de la princesse Gouyu avait légèrement rougi.

« S’ils te l’ont donné, il faut juste l’accepter, Pourquoi tous ces mots étranges? » Jiang Chen roula ses yeux. «D’ailleurs, tu étais la première à prendre cet poudre de Bouddha. Tu étais un Guerrier cobaye. Recevoir une enveloppe rouge est tout à fait normal, non? »

« Quoi? Jiang Chen sal morveux. Comment oses-tu traiter cette princesse comme un guerrier cobaye! »  Princess Gouyu ne pouvait plus tenir son inexplicable colère.

« Regarde-toi, tu va bien! » Rît Jiang Chen. S’il vous plaît !, lui – Jiang Chen – était le maître alchimiste le plus célèbre. Les formules des pilules qu’il sortait étaient des formules avancées selon même les royaumes les plus avancés. Elles avaient reçu l’approbation des centaines, non des milliers de vérités. Quel besoin y’avait-il d’utiliser un guerrier cobaye?

« Ne sois pas si impulsive, je sais que tu es reconnaissante intérieurement envers moi. Si tu veux me rembourser, envoie-moi les poignards volants le plus tôt. »

Une fois qu’il finît de parler, Jiang Chen donna un coup de talon à son cheval puis partît au galop.

Les quatre frères du bataillon Sheng avaient les ordres de protéger Jiang Chen. Ils ne pouvaient que regarder la princesse avec résignation, avant de se précipiter à sa poursuite.

La princesse Gouyu était laissée toute seule, regardant au loin et serrant la boîte de jade. Après les événements d’aujourd’hui, Gouyu pouvait être certaine que Jiang Chen n’était pas aussi simple qu’il ne paraissait à la surface.

« Jiang Chen … » Princess Gouyu  articula légèrement ce nom et sombra dans des pensées déconcertantes les plus profondes à ce moment.

Retour au manoir des Jiang Han. Jiang Chen n’était pas trop excité en raison des événements de la journée. Pour parler franchement, les événements d’aujourd’hui n’étaient juste qu’un interlude pour lui.

Le perpétuel dao martial était le but ultime de Jiang Chen.

« Jiang Zheng, fais un voyage au manoir de la guérison et dis à Qiao Baishi de venir ici. » Jiang Chen pensa un instant et avait une idée derrière la tête.

Il ne voulait pas diriger une partie de son énergie mentale à penser aux affaires du manoir de la guérison. Il avait besoin de se concentrer davantage sur la voie du dao martial.

Il fallait admettre, Qiao Baishi avait maintenant presque un culte aveugle quand il s’agissait de Jiang Chen. Bien qu’une multitude de choses l’attendent au manoir de la guérison, il se mit sur la route sans hésitation quand il eût l’appel de Jiang Chen.

Jiang Chen était très satisfait de l’attitude de Qiao Baishi.

« Troisième responsable, je ne dispose que d’une phrase. Ce que j’ai donné à votre manoir de la guérison aujourd’hui, je peux le reprendre en dix fois plus demain. Est-ce que tu me crois? »

 

 


Cet article comporte 15 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top