skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 36

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 36 : Une plainte à sa Majesté


 

Le tambour du Dragon choquant était frappé dix fois et le gong du réveil du dragon retentit neuf fois dans le Hall du palais impérial.

Jiang Chen entra et se dirigea vers le hall à grandes foulées après la série de sons des tambours et du gong. Utilisant le médaillon gravé du dragon, les gardes de  la cérémonie le laissèrent passer sans problème.

Sous les regards choqués et étonnés d’un rassemblement des officiels civils et militaires, Jiang Chen avait fait de grands pas vers le trône et commença à plaider son innocence après avoir payé son respect au roi. « Votre Majesté, votre sujet a persévéré pendant dix ans à étudier assidûment les sciences civils et militaires. Le ciel et la terre peuvent témoigner de ma pure loyauté. Hélas, votre sujet a fait l’encontre de scélérats qu’ils lui ont causé de souffrir de grave injustice. Votre sujet n’a nulle part ailleurs ou se rendre pour demander réparation et ne peut que venir chez sa Majesté pour lui présenter son cas. Votre Majesté est bienveillante et morale et peut sûrement prendre une décision au nom de votre sujet. »

«Ministre Jiang, quelle chose vous a causé une telle désolation? Parlez-nous de tous les torts que vous avez subis. » En dépit qu’ Eastern Lu savait que Jiang Chen était soupçonné d’avoir jouer la comédie, Jiang Chen avait été imperceptiblement mis dans le même bateau qu’Eastern Lu compte tenu de la situation actuelle dans la capitale. Eastern Lu n’avait pas d’autre choix que de jouer le jeu pour un moment.

« Les faits de cette affaire sont, votre sujet … » Jiang Chen était allé directement au problème du début jusqu’à la fin. Naturellement, il ne manqua pas d’exagérer un peu les choses dans plusieurs points cruciaux. Dans l’ensemble, le fer de la lance était dirigé contre Du Ruhai.

Il était irréprochable sur cette affaire et la raison était de son côté. Par conséquent, il ne sentait absolument aucune pression pour faire un scandale.

Eastern Lu réfléchît profondément pendant un certain temps après l’avoir écouté, « Si c’est en effet comme vous l’avez décrit ministre Jiang, vous avez alors vraiment souffert d’une grave injustice. Nous avons maintenant connaissance de cette affaire mais selon l’ordre des choses, il ne serait pas sage d’écouter un seul côté. Nous tenons également à écouter ce que la place des examens fondamentaux a à dire. »

«Votre sujet est prêt à affronter Du Ruhai face à face! »

La personnalité de Jiang Chen était que l’on devait toujours gagner des points, même si c’était insensé – sans mentionner qu’il était tout à fait dans la raison cette fois-ci.

De plus, Du Ruhai l’avait vraiment enragé cette fois. Jiang Chen avait déjà décidé qu’il se battrait jusqu’au dernier souffle contre Du Ruhai.

 

A ce moment là, Du Ruhai était aussi venu en lamentations. Il essuyait sa morve d’une main et ses larmes avec l’autre. Ajoutez à cela, la trace des cinq doigts sur son visage qui était visible de loin. Il  avait aussi commodément arraché son chignon sur le chemin pour apparaître encore plus décoiffé et dans la misère …

Il donna aux autres un sentiment d’être très désolé quand il marchait dans le hall.

« Ce Du Ruhai est un renard très rusé, ses talents d’acteur sont un cran plus forts que ceux de l’enfant Jiang Chen. » Pensaient quelques ministres et responsables.

Il fallait l’admettre, le jeu de Du Ruhai était plus complexe et exquis que  celui de Jiang Chen. Les yeux larmoyants, des mouvements de désolation, et un corps  avec plein de cheveux et des vêtements en désordre. Son corps tout entier faisait partie de la comédie.

« Votre Majesté, votre ancien sujet a subi des injustices.» La tête de Du Ruhai frappa le sol, ses fesses coincées dans l’air alors que ses larmes coulaient comme un robinet ouvert.

«Ministre Du, lève toi et parle. » Eastern Lu ne pouvait pas bien traiter une personne et mal traiter une autre en face de l’assemblée.

Jiang Chen ne se comporta pas atrocement dans le Hall du palais impérial. Il se tenait sur le côté froidement en regardant Du Ruhai durant sa performance. Le cœur de Jiang Chen était rempli de mépris, il était aussi rempli de mépris envers les petits clowns tels que Du Ruhai.

« Votre Majesté, ce vieux sujet souhaite poursuivre ce Jiang Chen pour avoir bafouer la loi et l’ordre. Il a causé une grande agitation au niveau de la place des examens fondamentaux, il a battu l’organisateur et même osé tenter la Princesse Gouyu de détruire les règles fixées par nos ancêtres. Votre Majesté, ce morveux avait déjà agi sauvagement pendant les rites du culte céleste, et insulta maintenant les lois ancestrales. Les crimes de ce duo père fils des Jiang sont odieux en effet. Votre sujet demande respectueusement que votre Majesté fasse un jugement pour anéantir le clan de la famille Jiang. »

Étant donné qu’il se trouvait maintenant dans sa position actuelle, Du Ruhai possédait quelques atouts sous ses manches. Il savait naturellement comment attiser les émotions, comment éveiller la colère du public, comment ajouter l’insulte à l’injure, la façon d’encadrer les autres  et comment épingler une étiquette sur la tête des autres – en particulier pour avoir le dernier mot et plaider la sentence de mort à l’encontre du duo père fils des Jiang.

Cependant, sur tous ses plans, il n’avait jamais pris en considération de la possibilité qu’Eastern Lu  avait depuis longtemps mis le père Jiang et son fils dans le camp royal.

Sa performance, n’avait non seulement attisé aucune émotion à Eastern Lu mais donna naissance à un peu de méfiance à l’encontre de Du Ruhai.

Cependant, parmi la foule des officiels rassemblés, les émotions de quelques vieillards étaient devenues un peu agité grâce aux machinations de Du Ruhai.

 

C’étaient tous d’anciennes antiquités et avaient sentit cela. Sans parler du fait que Jiang Chen ait  échappé au lynchage après son comportement atroce durant les rites. Ils considéraient cela comme un mauvais présage.

Et maintenant, Jiang Chen n’avait même pas correctement léché ses plaies qu’il provoqua une grande agitation à la place des examens fondamentaux et avait défié les lois ancestrales! A leurs yeux, c’était une haute trahison et un crime monstrueux.

« Votre Majesté, le père Jiang et son fils sont trop présomptueux et leur comportement ne peut plus être toléré! »

«Je suis d’accord aussi, nous ne pouvons pas faciliter la croissance de ces tendances malsaines! »

Deux vieux avec des barbes blanches avaient rapidement sauté sur l’occasion.

Jiang Chen jeta un coup d’œil à ces deux vieux puis regarda le duc du dragon montant qui était dans ses pensées les plus profondes et se tenait à gauche du trône.

Le duc du dragon montant portait une expression calme et indifférente, comme si cela n’avait absolument rien à voir avec lui. Mais en réalité, Jiang Chen était certain qu’il était derrière cela pour que les choses aient progressé de cette manière.

Du Ruhai faisant la comédie à se plaindre, deux vieux hommes ajoutant de l’huile au feu et un groupe de gens jouant les chacals du tigre.

Les personnes présentes étaient tous les poids lourds dans le Royaume de l’Eastern. S’il y avait ceux qui appartenaient au duc du Dragon montant, il y aurait certainement ceux contre lui.

« Votre Majesté, ce vieux sujet sent que quelque chose ne va pas après avoir écouté Jiang Chen et Son Excellence Du. Pourquoi ne pas leur donner une chance d’offrir une explication et laver leur propre nom? Si Jiang Chen est dans tort, la loi du royaume ne saura  lui pardonner. Mais si quelqu’un est vraiment assez culoter pour tricher et causer des méfaits durant les épreuves du dragon caché, n’est-ce pas aussi un acte de provocation contre les lois ancestrales? Ce vieux sujet estime que nous ne pouvons pas tromper un gentil homme  et que nous ne pouvons pas laisser tout méchant impuni. Cette question doit être traitée d’une manière juste et transparente afin de donner aux deux côtés une explication satisfaisante. » Cette personne était évidemment un fervent sujet de la famille royale et avança pour donner un coup de main à Eastern Lu.

« En effet, votre sujet pense la même chose. A la fin de la journée, cela reste une histoire à sens unique venant des deux partis. Votre sujet est d’avis que nous devrions les laisser terminer leurs phrases et leur permettre de se défendre. »Ce fut un officiel qui était ami avec la famille Jiang.

Eastern Lu était plongé dans ses pensées pendant un moment puis hocha la tête. «Puisque tel est le cas, ministre Du, vous commencez d’abord. »

Du Ruhai hocha la tête, « Très bien, s’il vous plaît permettez à ce vieux sujet de parler en premier. Cette famille Jiang était venue pour me voir deux fois avant que les trois examens fondamentaux  commencent. La première fois c’était pour m’offrir un cadeau de six cent mille taels d’argent. J’ai été béni avec la faveur royale et mes responsabilités sont grandes, comment pourrais-je être quelqu’un qui prend des pots de vin et dévier la loi? J’ai immédiatement durement refusé la demande saugrenue de Jiang Feng à tricher et posé l’argent au trésor national après ce fait.

Le père Jiang et son fils m’ont invité une fois de plus à leur manoir. Lorsque leurs tactiques et leur harcèlement ont échoué, ce Jiang Chen me menaçât publiquement, en disant que je regretterais mes actions, tôt ou tard.

Ce vieux sujet est un caractère ferme et inflexible. J’ai une conscience claire et tranquille à propos des nombreuses affaires que j’ai pris en charge pour Votre Majesté, pourquoi devrais-je avoir peur des menaces de la famille Jiang? Sauf, qui l’aurait cru que ce père Jiang et son fils seraient si pervers et enragé pour oser perturber la places des examens et même me battre quand il a échoué! Votre Majesté, des professionnels gèrent les nombreux examens, et les officiels soumis à la correction des réponses peuvent attester que la copie qu’a remis Jiang Chen était du pur n’importe quoi et sans pertinence. Dans ce cas, comment aurais-je pu faire preuve de favoritisme et triché? Dévié les règles des épreuves du dragon caché? Bafoué les lois ancestrales? »

Le ton de Du Ruhai était glorieux et il n’avait même pas pris une pause pour respirer. A en juger par son apparence,  c’était comme s’il était aussi impartial et incorruptible que la Justice Bao (1).

Il fallait admettre que son éloquence était fantastique. Après son tour de mots, beaucoup de officiels neutres avaient tous estimé que cette famille Jiang n’était sans doute pas innocente.

Eastern Lu avait également sentit que cette affaire était assez difficile à gérer et regarda Jiang Chen.

« Votre Majesté, votre sujet est venu au hall du palais impérial non pas pour se livrer à une bataille verbal avec ce Du Ruhai. Il a été fonctionnaire pendant plus d’une décennie et a depuis longtemps formé son éloquence officielle à un niveau parfait et sans faille. Il serait même capable de dire qu’un bâton de paille est un lingot d’or.

Il y avait en effet une affaire impliquant six cent mille taels d’argent, mais ça ne venait certainement pas de mon père pour lui demander de tricher et de me laisser passer. Plutôt, cet homme était venu à mon manoir des Jiang Han pour solliciter un pot de vin, laissant entendre que ma famille Jiang pourrait acheter la paix d’esprit avec de l’argent. Si on n’avait pas payé les six cent mille, il mettrait alors un terme à mes progrès durant les examens fondamentaux.

Il accepta l’argent mais il était revenu alors encore une fois de plus chez ma famille après avoir reçu des pressions venant de certains partis. Il avait indiqué qu’il avait reçu l’argent mais arrêtera toujours mes progrès dans les examens fondamentaux. Mon père ne pouvait pas contenir sa colère et se disputa un peu avec lui. Il a bel et bien dit que Du Ruhai avait accepté l’argent, mais il n’avait pas fait le travail correspondant.

Si six cent mille pouvaient acheter la paix, alors notre famille Jiang était prête à cela. Quand tous cela aurait été fini, nous pouvions revenir à notre territoire et serrer la ceinture pendant quelques années. Mais, Nous n’avons jamais prévu que ce Du Ruhai, chargé de la faveur royale, accepterait les menaces de quelques parties et ignorerait complètement les lois ancestrales et porter manifestement atteinte aux règles des épreuves du dragon caché. Il employa une personne et changea mes réponses! Les personnes présentes sont tous des poids lourds avec leur nom et leur réputation dans le royaume. Je voudrais demander comment est-il possible que je puisse passer les deux premiers examens, mais que je ne pouvais pas passer la troisième qui était basée seulement sur la mémorisation? Est-ce conforme au bon sens? »

« Comment? Changer les réponses? »

« Ce Du Ruhai possède de telles présomptions? »

« Personne n’a jamais fais scandale autour des épreuves du dragon caché à travers les âges. Cette famille Jiang peut-elle adresser de fausse accusation? »

« Ce que Jiang Chen vient de dire est logique. Le troisième examen repose entièrement sur la mémorisation. Même un enfant âgé de sept à huit ans pourrait le passer! »

Les officiels avaient tenu des discussions animées. Ils ne savaient pas tout d’un coup ce qui était vrai de ce qui était faux.

En se basant sur la réputation habituelle, le duc de Jiang Han, Jiang Feng, était en effet un homme ferme et inébranlable.

D’autre part, la réputation de Du Ruhai était plus médiocre. Beaucoup de gens dans la capitale avaient entendu dire que l’homme est gourmand et avait les doigts partout pour manger quand il était un officiel.

Eastern Lu se frotta le front et repensa à toute cette affaire. Il voulait cruellement que la princesse Gouyu puisse se matérialiser à ce moment et l’aider à prendre une décision.

Sauf que, cette Gouyu n’apparaissait nulle part à ce moment. Qu’est ce qu’elle était-entrain de faire?

Du Ruhai était furieux, « Jiang Chen, ce que vous dite est sans fondement, c’est des accusations venimeuses! Permettez-moi de vous dire quelque chose – ceci est le hall du palais royal. Vos paroles doivent être supportées par des preuves, si vous n’en avez pas, alors je peux vous poursuivre pour le crime de diffamation contre un officiel important. »

 

«Des preuves? » Jiang Chen rît froidement. «Je ne demande qu’une chose. Du Ruhai, vous dites que mes réponses sont du n’importe quoi. Faisant alors un pari dans le Hall du palais impérial. Convoquez les officiels soumis à la correction des parchemins et je répondrai tous de suite à nouveau. Nous verrons si mes réponses sont aussi insupportables que vous le dites! »

« Répondre à nouveau? » Du Ruhai mît ses mains sur sa taille et se mit à rire. « Jiang Chen, qui pensez-vous être? Les règles énoncées par les ancêtres n’ont jamais été modifiés. Pourquoi devraient-ils être changés pour vous? »

« Du Ruhai, vous vous opposez de toutes vos forces, parce que vous avez une conscience coupable. »

A ce moment, tous les officiels et les réponses de Jiang Chen avait été présenté à Eastern Lu.

 

Eastern Lu jeta un bref regard et soupira légèrement. « Jiang Chen, ce parchemin porte votre nom et cette écriture est également la même que la vôtre. Vous aurez besoin de plus de preuves pour prouver votre innocence. »

Jiang Chen n’avait pas du tout peur en regardant légèrement sur les quatre sujets soumis. « Votre Majesté, il serait difficile pour votre sujet de trouver des preuves étant donné la situation de maintenant. Cependant, il m’arrive de me rappeler tous le contenu des examens ainsi que mes réponses. Je demande respectueusement Votre Majesté de me donner l’occasion de réécrire mes réponses. De cette façon, même si ma famille Jiang perd encore ce procès et le duché, moi, Jiang Chen, je vais l’accepter et admettre ma défaite! »

« Dans ce cas, ramener les quatre trésors de l’étude! » Eastern Lu donna immédiatement son accord.

« Votre Majesté, cela ne viole-t-il pas les lois ancestrales? »

« S’il vous plaît examiner les choses attentivement Votre Majesté, comment les lois ancestrales peuvent être aussi facilement changées? »

Eastern Lu sourit légèrement, «Ceux assemblés ici ne doivent pas s’inquiéter, nous voulons simplement voir les réponses correctes de ce Jiang Chen, mais on n’a pas dit que nous allions le laisser passer si ses réponses étaient correctes. Nos actions sont faites pour poursuivre un jugement de l’affaire et non pas à ré-administrer l’examen. Les deux parties dans le cas sont nos importants ministres et nous n’osons pas agir négligemment. »

Les quatre trésors de l’étude était rapidement préparé puis Jiang Chen s’avança avec confiance  naturellement. Son expression faciale était calme et composé quand il commença à écrire.

L’atmosphère de la scène cependant était tombée dans une étrange anxiété.

 

  1. Ancien juge chinois connu pour son impartialité absolue et son équité

 

 


Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top