skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 35

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 35 : Tu ne mourras pas si tu ne cours pas après la mort


 

La nature sauvage tant réprimée durant la vie passée et présente de Jiang Chen était revenue brusquement et avec force quand il eut l’idée de voyager un peu dans le monde extérieur.

Bien sûr, ce voyage n’était pas quelque chose que Jiang Chen pouvait décider arbitrairement.

D’abord, il devait passer les épreuves du dragon caché avant d’aller voyager. Sinon, quitter la capitale sans autorisation signifiait déclarer forfait aux épreuves.

Les épreuves étaient d’abord les objectifs majeurs de Jiang Chen à son arrivée dans ce monde – il n’y avait aucune chance qu’il abandonne.

En effet, Il devait se battre pour le droit que son père puisse continuer à gouverner leur territoire.

En plus, le courant très profond du pouvoir qui s’était formé dans la capitale avaient laissé Jiang Chen sans aucun moyen de retraite – il devait se battre!

Jiang Chen se leva tôt le lendemain matin et se dirigea vers le champ d’entrainement du manoir pour sa séance d’entrainement. Il avait envisagé de rendre visite au manoir de la guérison quand il avait vu que le soleil avait atteint la hauteur de trois segments de bambou connecté.

Il avait signé un contrat avec le manoir de la guérison et naturellement il ne voulait pas violer les termes de ce  contrat.

Cependant, il n’avait pas eu le temps de mettre les pieds dehors que Xuan la boulette et Hubing Yue étaient venus précipitamment. C’était comme-ci le ciel leur ait tombé sur la tête.

«Frère Chen, Pourquoi fais tu semblant comme si rien ne se passait? » Xuan la boulette se précipita presque dans la porte comme une boule de pétanque et posa cette question directement quand il vît Jiang Chen.

« Quoi ? Qu’est ce qui se passe? » Jiang Chen était dérouté.

«Frère Chen, quelque chose d’important est arrivé! » Un sentiment d’anxiété envahît aussi toute l’honnêteté maladroite de Hubing Yue, un type d’anxiété qui accompagnait ce ciel qui leur tombait sur la tête.

« Quoi? » Jiang Chen pensait que les expressions de ces deux là n’étaient qu’une blague.

«Frère Chen, tu n’as pas passé les examens fondamentaux! » Xuan la boulette était presque au bord des larmes avec son inquiétude. «Frère Chen, tous ce que tu nous as appris hier, comment … »

« Ne pas passer? Impossible! » Jiang Chen secoua la tête résolument. Il était ferme, c’était absolument impossible. « Les gars, vous avaient également assisté durant les examens. »

« Nous l’avons bien vu, tu as passé le premier et le deuxième examen. Cependant, tu n’as pas réussi au troisième examen. »

Le troisième examen, l’examen théorique, qu’aucun spectateur n’avait le droit de regarder.

«Je ne suis pas passé à l’examen théorique? » Jiang Chen réfléchît puis secoua résolument la tête. «Je ne le crois toujours pas. Je n’ai commis aucune erreur dans la partie mémorisation. C’était suffisant pour garantir le passage. Je sentais aussi que j’ai assez bien répondu dans la partie créative, à moins que l’examinateur soit aveugle. »

Xuan la boulette était comme une fourmi sur une poêle chaude en train de cogiter et de tourner en rond.

« Non non. Frère Chen nous ne pouvons pas rester assis en face d’une telle adversité. N’as-tu pas établit une certaine relation avec la princesse Gouyu? Dépêche-toi et rend toi au palais pour demander à la princesse de faire quelque chose. Cette affaire sera irrémédiable quand les résultats finaux seront annoncés! »

Selon les règles des examens fondamentaux, si l’un des trois examens fondamentaux n’était pas encore passé après la date limite, cela signifiait que le candidat n’avait pas réussi les examens.

Si les examens fondamentaux n’étaient pas passés, le candidat n’aurait aucune qualification pour participer aux épreuves du dragon caché après.

Par conséquent, il n’y avait naturellement rien à dire quant à la possession du duché.

Bien que Jiang Chen fusse un peu abasourdi, il n’avait pas paniqué. Le moment où il était perdu dans  ses pensées, le duc de Jiang Han était sortit rapidement du manoir. Il venait certainement juste de recevoir les nouvelles.

« Chen’er, tu … » Jiang Feng marcha vers Jiang chen.

«Père, je sens que quelque chose ne tourne pas rond. La seule chose que je peux garantir est qu’il n’y a aucune chance que mes réponses ne soient fausses. »

Le ton de Jiang Chen était ferme et sans doute.

Au début, Jiang Feng voulait consoler son fils, mais pâlît pendant un moment en entendant ses paroles. Ses sourcils s’étaient tordus, « Cela veut dire que quelqu’un est en train de comploter contre notre famille Jiang! »

« Mer**, oser faire quelque chose de pareil même aux épreuves du dragon caché, c’est offenser directement la famille royale ! Pas vrai, Frère Chen, nous ne pouvons pas les laisser sortir indemne avec ça! »

«Exactement, nous devons mener une enquête approfondie. Nous devons comprendre le pourquoi même si on devait mourir! »

Jiang Chen étendit ses mains, «Je dois aller au fond de ces choses. Père, rester dans le manoir et éviter de nous jeter dans le désarroi. Ton fils va se rendre à l’endroit ou se tiennent les examens fondamentaux pour revoir sa copie. Si c’est vraiment ma faute, alors moi, Jiang Chen, je ne suis pas quelqu’un qui n’accepte pas la défaite. »

Il s’arrêta de parler un moment puis et ses paroles prirent une autre tournure. Le ton s’était durcit. « Mais si j’apprends que quelqu’un est derrière cela, il aura alors réussi à me rendre en colère cette fois-ci. »

La nouvelle de Jiang Chen ayant échoué aux examens fondamentaux se propagea rapidement comme une trainé de poudre dans toute la capitale. Certains avaient estimé que c’était inimaginable quand ils se rappelèrent les prouesses de Jiang Chen durant les deux premiers examens, tandis que d’autres jubilaient sur son malheur.

Bien sûr, encore plus de gens avaient pris la décision de voir et attendre. Ceux qui possédaient encore un peu de cervelle pouvaient flairer des courants de conflit et pouvait entendre les sons sanguinaires des tambours de guerre et de la cavalerie.

Lorsque Jiang Chen arriva à la place des examens fondamentaux, il était déjà entouré par une marée de gens qui étaient tous venus voir le spectacle!

« Je veux vérifier mes réponses ! » Jiang Chen était directe.

Il n’y avait rien à être discret pour Jiang Chen à ce sujet là, maintenant que quelqu’un avait daigné se lever contre eux.

« Vérifier tes réponses? Selon les règles, vous avez seulement le droit de faire cela après trois jours. » Les sourcils de l’officiel en charge froncèrent légèrement et il ne leva même pas sa tête. Sa voix était si faible qu’on dirait qu’il était presque sur le point de mourir.

« Je veux les vérifier maintenant! », déclara ardemment Jiang Chen.

« Qui crois-tu être? Vérifier les réponses parce que tu le demandes? Sur quelle base? »

« Sur cette base! » la paume de Jiang Chen frappa très fort la table et le médaillon du dragon représentant la famille royale s’était marqué sur cette table métallique laissant une grande marque, facilement perceptible.

«Quoi?» Le responsable se réveilla immédiatement en voyant ce médaillon. Il se leva frénétiquement et s’exprima avec panique. « S’il vous plaît attendez ici, je vais informer mes supérieurs. »

Avec le médaillon battant son chemin, cela signifiait qu’il avait un décret impérial d’Eastern Lu dans la place des examens fondamentaux. Toutes les difficultés étaient devenues que de simples nuages ​​flottant devant le pouvoir royal.

Finalement, un organisateur d’âge moyen appelé Organisateur Ma était venu.

« Jeune duc Jiang, selon les règles, une période de trois jours sont nécessaires avant qu’une demande puisse être introduite pour vérifier vos réponses. Cependant, puisque vous avez le médaillon royal, vous possédez en effet les qualifications pour un traitement spécial. Faisons-le de cette manière, attendez un moment pendant que je cherche votre copie. En plus, la vérification des réponses doit être menée sous la supervision de notre principal organisateur. Maintenant, puisque notre Seigneur Du n’est pas encore arrivé, vous devez peut-être attendre. »

« Pas besoin d’attendre, je vais le superviser personnellement. » A ce moment, une voix féminine croustillante s’éleva de l’extérieur.

Les têtes se tournèrent et virent qu’il s’agissait de la princesse Gouyu, vêtue de cuir  se pavanant avec un corps si sexy qui pouvait causer des saignements de nez.

Une princesse royale et un médaillon royal apparaissant en même temps à la place des examens fondamentaux. Cela provoqua immédiatement l’excitation de l’atmosphère de la place.

Tout le monde savait qu’ordinairement, la princesse Gouyu ne donnait pas beaucoup d’attention aux affaires des épreuves du dragon caché. Elle ne faisait que contrôler à distance et demander parfois à Du Ruhai de lui faire un rapport.

Princesse Gouyu était le principal organisateur – la première en charge, officiellement. Mais, c’était toujours Du Ruhai qui était en charge de ces questions. Il ne serait pas irréaliste de dire que Du Ruhai  fermait les cieux avec une seule main.

Seulement, personne n’avait pensé que la princesse Gouyu qui était normalement à l’écart descendrait personnellement aujourd’hui.

« Quoi? Ce pourrait-il que même moi, qui est classé comme le principal organisateur, ne possède aucune autorité de me prononcer sur les affaires des épreuves du dragon caché? »

Une expression glaciale se matérialisa sur le visage de la princesse Gouyu.

Le front de l’Organisateur Ma suait et il n’osait même pas respirer. Il se rendit immédiatement pour chercher les réponses de Jiang Chen.

Après avoir suivi le processus, les quatre rouleaux de réponses avaient été finalement déployé un par un. La vérification avait commencé sous le témoignage de plusieurs figures d’autorité examinatrice.

« Ce ne sont pas mes réponses ! » Jiang Chen secoua la tête avec un sourire froid après avoir jeté son premier coup d’oeil.

Organisateur Ma jeta son regard vers les officiels des divers sujets qui étaient en charge de la lecture des examens. Il demanda: «Vous êtes ceux qui avaient classé ces rouleaux de réponse. Jetez un œil et voyez si ce sont bien ceux que Jiang Chen avait remit. »

Les officiels avaient tous jeté un coup d’œil et dirent: « Ce sont en effet les rouleaux de réponse que nous avons évalué. Regardez ces réponses, les erreurs et les omissions sont flagrante, les réponses sont non pertinentes et complètement absurdes. Nous ne pouvons vraiment pas le faire passer avec ce type de réponse. »

Les différents officiels en question avaient été choisis pour lire des examens naturellement parce qu’ils avaient l’autorité, possédaient l’intégrité, et avaient été en mesure de recueillir la reconnaissance des autres.

La première opinion des spectateurs était que les réponses de Jiang Chen étaient en effet assez horribles après avoir entendu les mots des officiels.

Les yeux de phénix de la princesse Gouyu firent un mouvement rapide quand elle regarda Jiang Chen.

«Ne me regarde pas. Ces réponses idiotes ne sont certainement pas les miennes. Tu es le principal organisateur des épreuves du dragon caché, tu t’en charge. »

Princesse Gouyu serra ses dents intérieurement. Serait-il mortel pour un morveux de parler un peu plus en douceur? Elle devait prendre un léger tournant et faire un scandale sur cette affaire afin de créer une certaine marge de manœuvre.

« Chacun a sa propre explication sur cette affaire. En tant qu’organisateur, je ne peux prendre aucun parti. Pourquoi pas cela, laissons Jiang Chen passer l’examen à nouveau ? » La proposition de la princesse Gouyu était venue d’un compromis.

Les différents officiels ne se souciaient pas de toute façon. Il fallait seulement relire à nouveau les rouleaux.

Cependant, une personne n’était pas d’accord.

« Princesse, ceci doit être évité à tout prix. Les ancêtres ont fixé une loi qui interdit de repasser les examens après la date limite. La princesse est le principal organisateur et une princesse royale. Comment une loi respectée depuis des milliers d’années puisse-t-elle être abolie pour un simple héritier de duc? »

Il avait été dit que Du Ruhai n’était encore pas là, mais il était apparu à ce moment là.

« Du Ruhai … » Jiang Chen avait vaguement pressenti quelque chose quand il vît le visage de Du Ruhai.

« Jiang Chen, tu méprises la loi et la discipline, perturbes grandement la place des examens fondamentaux, tes crimes sont odieux! »

« bafoueur de règles, tentant la princesse au chaos, complotant pour abolir les loi ancestrales, tu es un traître! »

«Tu n’es qu’un simple héritier de duc, comment oses-tu! »

Les paroles de Du Ruhai étaient comme une rafale de balle. Il lui faisait porter les grands chapeaux de crimes les uns après les autres.

Le nez de Du Ruhai avait presque effleuré Jiang Chen.

A ce moment, une scène incroyable était arrivée!

Le bras de Jiang Chen tourbillonnât en giflant vicieusement le visage de Du Ruhai.

« Jiang Chen, ne sois pas si inconscient! » Princesse Gouyu parlât précipitamment.

Mais une grosse claque bien brulante avait atterri solidement sur le visage de Du Ruhai. Une montagne rouge vif de cinq doigts était imprimée sur le visage de Du Ruhai, apparaissant d’autant plus très évidente en raison de son sinistre sombre visage.

« Du Ruhai, je t’ai averti de ne pas te méprendre avec moi. Mais, tu es vraiment incorrigible. On ne meurt pas si on ne court pas après la mort. Puisque tu cherches la mort, moi, Jiang Chen, je vais te  satisfaire! »

« Viens, je veux que tu m’accompagnes au palais impérial. Je tiens à te confronter face à Sa Majesté. Si mes réponses sont fausses, je lâcherais docilement le duché. Mes si quelqu’un est en train de jouer un mauvais tour, alors Du Ruhai, ta tête qui est sur tes épaules sera mienne! »

Jiang Chen ignora complètement la pagaille générée par cette scène, ignora complètement ces expressions de bouche bée quand il sortît comme une étoile filante, accélérant tout droit vers le palais impérial.

Laissant derrière lui une place pleine de gens complètement ahuris et totalement cloués.

Princesse Gouyu était sans expression quand elle quitta aussi la place rapidement, laissant Du Ruhai derrière sans laisser le temps aux larmes de couler s’il avait envie de pleurer.

«Oh! Ce duo père fils des Jiang veulent se rebeller! Frapper l’organisateur des épreuves du dragon caché, perturber grandement la place des examens fondamentaux, bafouer les lois ancestrales! Moi aussi je veux présenter mon cas à Sa Majesté dans le palais impérial. Ce siège officiel cherchera à l’anéantissement total du clan des Jiang! »L’expression de Du Ruhai était très sinistre!

 


Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top