skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 25

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 25 : Le niveau légendaire d’entrainement


 

« Haha, frère Jiang, qui l’aurait cru que ton fils soit un garçon aussi accompli ! Tu as gardé ce secret durant tout ce temps et tu l’as caché au royaume tout entier »

« Vraiment ! Frère Jiang, je pense que le duo père et fils ont délibérément caché leur véritable force et ils ont voulu  gagner la célébrité durant les épreuves du dragon caché »

« Oui çà devrait être cela. Même le génie du duc du Tigre Blanc a souffert, une défaite écrasante devant Jiang Chen. Comment une telle énigme ne peut-elle pas passer les trois examens fondamentaux ?»

« Duc de Jiang Han, félicitation, félicitation, qui l’aurait cru que le royaume tout entier serait dupé par vous deux. Vous devez être punis ! »

Jiang Feng était aussi ébahi à ce moment. Il n’aurait pas été surpris si Jiang Chen avait perdu en quelques coups.

Il n’aurait été même pas surpris si Jiang Chen avait abandonné immédiatement.

Mais le dénouement du combat l’avait surpris au-delà de ses capacités d’être choqué.

Cachant sa véritable force ? Un loup déguisé en agneau ? Jiang Feng ne savait pas s’il devait rire ou pleurer. Si c’était vraiment le cas, alors ses prouesses d’acteur seraient extraordinaires. Même son père était dans le noir total.

Même dans ses rêves les plus fous, Jiang Feng n’aurait jamais imaginé une telle situation.

Les ducs qui étaient en froid avec le duc de Jiang Han  -même ceux qui se querellaient avec lui- avaient un visage sérieux après avoir voulu  voir le duc de Jiang Han devenir la risée de l’assemblée.

Ils avaient réalisé aussi qu’ils avaient fait les frais du duo père et fils des Jiang.

Même le duc du Dragon Montant, Long Zhaofeng, regardait Jiang Chen avec quelques traces de prudence dans son regard. Il apparaissait qu’il avait sous-estimé les plans des Jiang.

Quant à Long Juxue, elle détestait Jiang Chen encore plus. Les mots qu’avait prononcés Jiang Chen à Bai Zhanyun juste un moment semblaient se moquer de ce dernier mais en réalité, ils visaient Long Juxue.

« Quelle est l’utilité  pour un faible duché d’user un peu de stratégies ? Ce genre de stratagèmes de bas niveau sont comme les nuages en face d’un pouvoir absolu. » Long Juxue méprisait d’avantage Jiang Chen. Avec sa constitution du phénix bleu, elle était sûre de monter en flèche une fois qu’elle entrerait dans la secte du soleil pourpre.

Et alors qu’ils hériteraient d’un duché. Ils  resteraient toujours de simples larves !

Que se soit Jiang Chen ou Bai Zhanyun, c’étaient tous des larves aux yeux de Long Juxue.

Bien qu’ils soient des larves, elle voulait tout de même les voir se battre devant elle. Lui créant ainsi une source d’amusement et lui permettant de savourer les projecteurs des étoiles qui dansaient en présence de la lune.

Mais cette maudite larve de Jiang Chen ne cessa de lui déjouer ses plans.

La seule personne n’ayant eu aucune réaction était princesse Gouyu. Elle était encore coincée dans le monde des songes. Elle réfléchissait encore sur ce qui venait de se passer durant le combat.

Ce coup magique de Jiang Chen – quel paysage mental indescriptible- était comme une personne ayant leurré durant la nuit la conscience de princesse Gouyu puis la jetant dans ce merveilleux état mental.

Elle ne faisait que revoir cette scène de combat. Malgré le nombre de simulation qu’elle faisait dans sa tête avec tout son savoir du dao martial et ses connaissances du point royal oriental, elle ne pouvait reconstituer complètement ce combat !

Pour seulement dire, que la princesse Gouyu ne pouvait imiter les actions de Jiang Chen et gagner si facilement, même en théorie.

Ce n’était pas sur comment gagner ou perdre mais c’était que la princesse Gouyu était vraiment incapable d’atteindre l’état mental et le niveau du poing royal oriental de Jiang Chen.

Princesse Gouyu continuait de simuler le combat, puis découvrît finalement et tragiquement, que c’était impossible de même imaginer ce niveau du dao martial avec sa force actuelle, sans parler de s’entrainer à ce niveau.

Cela voulait dire aussi que même après la démonstration de Jiang Chen, elle était incapable de répliquer ses actions même si on lui avait donné l’opportunité.

Ce niveau… une phrase flottait dans la conscience de la princesse Gouyu. Un certain type de niveau…

A ce moment là, Du Rhai utilisa un ton pompeux et tyrannique, « Jiang Chen, c’est un combat d’exhibition devant la princesse Gouyu, il a été décidé que les combattants doivent utiliser la méthode du qi améthyste oriental et ses technique d’art martiaux qui l’accompagnent. Comment oses-tu utiliser une autre technique ; ne possèdes-tu encore aucune intégrité ? En tant que membre d’une famille noble, ou est ta dignité ? »

Jiang Chen lui jeta un coup d’œil rapide, il n’avait même pas le désir d’insulter ce genre de stupide personnage. Cela serait une insulte pour lui-même s’il venait à gaspiller sa salive pour ce genre de lèche-botte.

En regardant l’attitude arrogante de Jiang Chen et aucune réponse venant de lui, Du Rhai pensa que Jiang Chen avait peur de lui. Son attitude était devenue encore plus hautaine. « Jiang Chen laisse moi te dire quelque chose. C’est un affront et manque de respect envers la dignité royale. Je suis dans l’obligation de rapporter cela devant sa majesté… »

« Principal organisateur Du, s’il vous plait pas plus. » Le visage de Bai Zhanyun était très pale, il pouvait à peine parler. « Il utilisa le poing royal oriental. J’ai perdu, et j’admets  pleinement ma défaite. »

Du Rhai pensait que Bai Zhanyun cherchait un moyen de sauver un peu de son honneur. Il le conforta, « Bai Zhanyun, ne sois  pas aussi abattu. Ce Jiang Chen a employé une sinistre fourberie. Réfléchis dessus, cette personne ne peut même pas passer les examens fondamentaux. Comment peut-elle utiliser le poing royal oriental pour te battre ? Selon moi… »

« Du Rhai, la princesse te demande de la fermer ! »

Princesse Gouyu était finalement revenu à elle-même et était témoin immédiatement de la scène de ménage que faisait Du Rhai, accusant Jiang Chen d’utiliser une sinistre fourberie.

Cette technique ancestrale utilisée pour fonder le royaume était devenue une sinistre fourberie sur la bouche d’un ignorant. Comment la princesse ne pouvait-elle pas être enragée ?

« Princesse, ce Jiang Chen… » Du Rhai voulait encore ajouter du sel sur la plaie et insulter Jiang Chen.

« Je t’ai déjà dit de la fermer ! » Le ton de la princesse Gouyu était devenu plus dur. « En tant qu’organisateur des épreuves du dragon caché, comment ta vision puisse-elle être aussi superficielle et ne peut même pas reconnaitre la méthode du dao martial du fondateur ! Je considère sérieusement de demander à mon frère de te révoquer de ta position d’organisateur. »

« Quoi ? Princesse, je suis innocent ! » L’expression faciale de Du Rhai changea radicalement.

« Quitte les lieux ! » Princesse Gouyu ne savait pas quoi dire, elle devint si furieuse contre Du Rhai. Peut être que Du Rhai avait perturbé sa contemplation mentale en créant ce chahut ?

A ce moment là, Eastern Zhiruo avait un visage innocent et naïf et demanda avec un petit rire, « Tata, frère Jiang Chen est très fort. Tu dis qu’il a vaincu Bai Zhanyun qui est au « Pic d’impeccable », quel niveau est alors le poing royal oriental de Jiang Chen? « Pic de grande Perfection? »

Pic de grande perfection ?

Tout le monde se concentra sur ces quatre mots quand ils avaient été prononcés. Tout le monde savait que seulement la crème des génies était capable de pratiquer n’importe quelle technique à la grande perfection. Et le pic de grande perfection indiquait le niveau le plus élevé possible pour une technique d’art martial et on ne pouvait pas la dépasser.

Pour être capable de pratiquer cette méthode à ce niveau voulait dire que le praticien fût un génie qui n’apparaissait qu’une fois tous les cent ans.

Les fines lèvres sexy de la princesse Gouyu tremblaient à peine et une lumière très animée remplît ses yeux à ce moment là. Comme-si les mots de pic de grande perfection étaient inadéquats pour décrire l’état mental ou elle s’était perdue auparavant.

« Pic de grande perfection ? » Les lèvres de jades de la princesse Gouyu se tortillaient légèrement pendant qu’elle respirait l’odeur des orchidées. Elle soupira légèrement, « Il m’est arrivé une fois de rencontrer un maitre quand j’avais seize ans. J’ai appris de ce maitre qu’un niveau bien plus supérieur que pic de la grande perfection existait dans le classement des pratiques du dao martial ! »

La foule cria en entendant ses paroles.

Parmi les personnes présentes, qui n’était pas un maître du dao martial? Il y avait plusieurs gens ici qui étaient de vrais maîtres de qi et s’étaient entrainés pendant plusieurs décennies!

Cependant, ils n’avaient jamais entendu parler d’un niveau plus élevé que « pic de grande perfection ».

Que pouvait faire une technique d’arts martiaux supérieure à « pic de grande perfection »? N’était-il pas assez pour une méthode d’être à «Grande Perfection »? C’était inconcevable.

Princesse Gouyu semblait être profondément émue en pensant à la merveilleuse rencontre avec ce maitre, en murmurant légèrement. «Je sais, cela semble être qu’une parole en l’air. Mais ce maître m’a dit : le monde du dao martial est comme une galaxie scintillante – sans fin et sans frontières. Les génies du dao martial sont les étoiles au sein de cette galaxie, trop nombreux pour être comptés. Notre Royaume d’Eastern et les seize pays voisins ne sont qu’une goutte dans l’océan qui est ce grand continent!

Les vrais génies du dao martial de ce monde sont un sur un milliard, que ce soit en termes d’illumination ou de potentiel. Ces génies sont capables de s’entrainer facilement à la « Grande Perfection » aux techniques d’arts martiaux et la chose la plus effrayante est qu’ils peuvent innover de nombreux changements à la fondation de « Grande Perfection ». Ils peuvent tirer de nombreux mystères qui n’existaient pas auparavant,  élevant ainsi la qualité de la technique, son niveau, et son sens! »

Le ton de la princesse Gouyu  était imprégné de piété et ses yeux étaient remplis de traces de désir.

Voilà pourquoi la princesse Guoyu n’avait jamais limité sa vision sur un seul pays. Ce qu’elle désirait  c’était le monde plus large du dao martial.

Elle était remplie de nostalgie pour le monde extérieur quand elle avait entendu les paroles de ce maître cette année là, elle était aussi très curieuse au sujet de ces génies légendaires.

Princesse Gouyu avait effectivement eu le pré-sentiment que la maîtrise de Jiang Chen du poing royal oriental de sa précédente attaque avait atteint le niveau des soi-disant vrais génies du dao martial mentionné par le maître.

« Des niveaux supérieurs  au ‘Pic de la Grande Perfection’, comment devrions-nous les appeler? » Les maîtres du dao martial présents étaient tous un peu perdus  durant la présentation d’un concept qui était au-delà de leur compréhension.

« Tous les niveaux au dessus de ‘Pic de la Grande Perfection’ appartiennent aux niveaux légendaires ! »

Princesse Gouyu ne s’était pas retenu pour parler franchement. « Bien sûr, pour ces vrais génies, il n’y a pas intérêt de pratiquer certaines techniques superficielles et atteindre le niveau légendaire. Les vrais génies prennent quelques techniques supérieures et s’entrainent pour atteindre le niveau légendaire. Ensuite, ils créent leur propre style, en ajoutant leurs propres philosophies et visions personnelles pour élever ces techniques et devenir leurs atouts cachés. C’est la marque de vrais génies! »

La foule avait finalement compris après toute cette série d’explications.

Alors, c’était ce que voulait dire le niveau légendaire.

« Tata, cela signifie-t-il que le poing royal oriental de frère Jiang Chen a déjà atteint le niveau légendaire? »  Eastern Zhiruo était désireuse de confirmer ce point.

«J’ai pratiqué le point royal oriental pendant treize ans et mon niveau est celui de la » Grande Perfection initiale « . Je sens que je peux imaginer le statut de « Pic de Grande Perfection » dans mon esprit  mais je suis incapable de voir à travers le poing royal oriental de Jiang Chen. C’était comme un dragon qui se révélait  avec seulement la tête qui était visible et non la queue. Je ne pouvais même pas simuler ses actions dans mon esprit. Tout le monde, s’il vous plaît pensez à ce sujet. Quel niveau  son poing royal oriental pourrait-il occuper si moi-même je ne peux même pas donner une théorie dessus? »

Princesse Gouyu s’arrêta là, mais jeta un regard significatif sur Jiang Chen.

Cependant, Jiang Chen rît avec paresse. « Niveau légendaire? Est-ce qu’un tel niveau existe? Quoi qu’il en soit, j’ai gagné simplement parce que Bai Zhanyun était trop stupide. Il a déjà montré son poing royal oriental devant moi et j’ai simplement pu voir à travers ses mystères. Comment tant de profondes choses mystérieuses pourraient-t-elle exister? »

Bai Zhanyun était honteux. Peu importe la façon dont il était fier, il ne pouvait se résoudre à haïr Jiang Chen. En mettant de côté le fait que Jiang Chen avait retenu ses coups tout à l’heure, Bai Zhanyun réalisa que Jiang Chen avait parlé franchement quand ce premier s’était calmé et avait réfléchi.

Il était allé vraiment loin pour plaire à Long Juxue mais quand cette femme n’avait-elle jamais répondu sincèrement à Bai Zhanyun?


Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top