skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 15

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 15 : Les trois examens fondamentaux


 

Voyant que tout avait été étalé sur la table, il n’y avait aucune raison que Du Rhai ne cache ses intentions menaçantes. Avec le statut qu’il occupe dans le royaume, il n’avait nul besoin d’être poli en face d’un duc qui allait perdre son pouvoir et son influence.

Jiang Feng voulait au départ plaider pour sa clémence en espérant qu’avec un peu de chance, mais son visage s’assombrît en entendant la dernière phrase. « Organisateur Du, vous avez le droit de m’insulter, mais laisse mon fils en dehors de ça ! Et alors qu’il soit un bon à rien ? Êtes-vous certain qu’il ne va pas changer ? On dit : malmener les vieux mais non les jeunes ! »

« Quelle jolie phrase que tu viens de prononcer ! Tu insinues qu’il va changer en plus mauvais ! Ne pas insulter un gamin d’être pauvre ? hahahhaha… » Du Rhai mît sa tête en arrière tellement qu’il riait fort. « Réveilles toi ! S’il n’était pas chanceux, Jiang Feng, tu porterais son cercueil au lieu de chercher mes faveurs ! »

Il remît ses manches et se dirigea fièrement vers la sortie.

« Attend ! » Jiang Chen était à coté de son père durant toute cette conversation et prît la parole brusquement. « Du Rhai n’est pas ? Si je me souviens bien, mon père vous a envoyé 600 000 taels d’argent la dernière fois en mon nom. Tu ne te concernes plus à propos de mon affaire et tu prétends ignorer tout l’argent que tu as reçu ? »

Soudainement Du Rhai s’arrêta pendant qu’il fixa d’un regard vicieux Jiang Chen, son regard était si sauvage qu’il voulut engloutir Jiang Chen tout entier.

Ce qu’il n’avait pas anticipé quand il le fixait d’un tel regard, c’était que Jiang Chen soit resté calme avec un regard fixe. Le corps de Du Rhai frémît involontairement comme s’il avait était soudainement jeté dans enfer glacial.

« Que se passe-t-il ? Le regard de ce gamin… »

Du Rhai se calma puis s’était fait croire qu’il s’agissait juste d’une illusion.

« 600 000 taels d’argent ? Va la chercher dans la trésorerie officielle ! Soudoyer un officiel est un crime sévère. Tu penses que je suis un individu corrompu ? Cela fait bien longtemps que j’ai offert cet argent à la tresorerie officielle ! »

Aucune chance pour que Jiang Chen crût en ces balivernes. Comment une personne pourrait elle cracher sur un bon morceau de viande arrivé à la bouche ? Ce Du Rhai ne ressemblait en aucun cas à une personne honnête et intègre.

Il semblerait que Long Juxue et les autres héritiers avaient déjà commencé à manigancer contre lui à cause de l’herbe solaire du dragon.

Si c’était l’ancien Jiang Chen, offusquer plusieurs héritiers et Long Juxue, ainsi que l’organisateur des épreuves du dragon caché, serait définitivement creuser sa tombe.

Cependant ce que l’actuel Jiang Chen craignait ? C’était que tous réuni contre lui serait équivalent à une mouche volant trop prés des yeux.

En lui donnant simplement un peu de temps il pourrait les écraser à morts plusieurs fois.

Avec une trace de sourire apparaissant sur ses lèvres, il regardât de toute la fanfaronnade de Du Rhai puis éleva la voix. « Du Rhai, chercher les gains et éviter les pertes font partie de la nature humaine. Ce n’est pas grand-chose d’avoir peur de ces grands ducs. Mais martyriser les gentils et avoir peur des méchants et en plus insulter le clan des Jiangs—Tu sauras quelle grave erreurs tu viens de commettre»

Si Du Rhai avait décliné poliment Jiang Chen sans lui faire perdre la face, Jiang Chen aurait naturellement compris.

Cependant Du Rhai avait accepté l’argent longtemps auparavant, puis il était revenu pour annoncer qu’il allait manquer à ses promesses. Ok d’accord, mais retourne l’argent que tu as pris.

Si tu voulais garder l’argent, au moins montre-nous une meilleure attitude.

Pour faire ce genre d’action et être aussi présomptueux ? Il regardait déjà le clan des Jiang comme un tas d’os dans une tombe, ou une fleur qui vient de faner ?

Ce genre de comportement enragea Jiang Chen.

« Ai, Chen’er. Ce Du Rhai n’est pas quelqu’un qu’on doit irriter. C’est tous de même le numéro 2 des organisateurs des épreuves du dragon sacré. » Jiang Feng soupira légèrement. « Et, ton père a entendu parler que le numéro 1 ne posait pas trop de questions. Il a délégué beaucoup de pouvoir à Du Rhai qui lui permettent de faire ce qu’il veut. Périodiquement il entend ce que Du Rhai rapporte ; Par conséquent, il ne serait pas exagéré de dire que c’est lui qui est en charge des épreuves»

En tant que duc Jiang Feng était brave et héroïque. Mais en termes de stratégie, de planification et de lutte pour le pouvoir, il était vraiment dépassé.

Jiang Chen ne savait pas s’il devait rire ou pleurer. Il n’avait pas eu assez de temps pour comprendre la situation depuis qu’il était réincarné. Est-ce que la pagaille qu’avait laissée le précédent Jiang Chen derrière lui ne pouvait être résolue même pas avec de l’argent?

« Ai Chen’er, ne t’inquiète pas. Je continuerais à chercher s’il y a un autre chemin qu’on puisse prendre. Sans parler… »

Il y avait un dicton qui disait qu’une maman trop aimante élèverait un fils incapable. Mais avec un Jiang Feng comme père, Jiang Chen apprît un nouveau dicton qui disait : un père trop aimant élèverait aussi un fils incapable.

Jiang Chen était aussi touché. Le duc de Jiang Han aimait vraiment son fils. La situation était vraiment aussi catastrophique que les flammes avaient commencé à bruler leurs fesses. Cependant il ne prononça aucun mot déplaisant contre lui.

« C’est vrai père. Comment sont mes notes pour les épreuves du dragon caché ? Est-ce que Du Rhai vous les a transmises ? »

L’expression de Jiang Feng était un peu bizarre quand il commença à bégayer, « bon… ce… ».

Jiang Chen était étonné. Son père essayait vraiment de préserver ses sentiments même dans cette situation.

« Père, je suis robuste, je peux tenir le coup. A quel point c’est mauvais ? Vous pouvez me le dire »

Jiang Feng avait peur que son fils ne puisse accepter la réalité des choses. Il rît en voyant son fils qui était prêt mentalement à entendre la vérité. « Gamin tu es quelqu’un de spécial, demandant à ton père quelles sont tes notes ? Es-tu sure de ne pas être choqué par ma réponse ? »

« Dis le moi, je ne suis quand même pas le dernier ? »

« Quand même pas le dernier ? » Jiang Feng sourît. «  Le problème est que tu n’as passé aucun des trois tests de bases. Les derniers tests du second semestre de l’année seront organisés à la fin de ce mois. Si tu ne  passes  pas ces trois tests, tu ne seras même pas qualifié pour les épreuves du dragon caché »

Les deux et demies premières années des épreuves étaient consacrées à l’apprentissage et à la maturation. A la fin de cette durée un examen de qualification était prévu.

Si un candidat ne pouvait passer cet examen de qualification, il n’aurait même pas le droit de participer aux épreuves finales.

Jiang Chen comprît le comportement de son père. Pourquoi un homme aussi fier et digne que son père était sermonné comme un enfant par Du Rhai.

En regardant Jiang Chen baisser la tête sans un mot, Jiang Feng sourît avec ironie « gamin, ne me dis pas que tu te souviens même pas ce que sont les trois les examens de bases ? »

Jiang Chen frotta gratta son nez puis répliqua « ok, je vais rentrer et réfléchir à propos de ça »

Si c’était un autre duc, une paire de claque aurait retentit après son genres de mots si passifs prononcés par son fils.

Jiang Feng était unique en tant que père, il soupira simplement «  Fiston, on dirait que ton destin se finira dans les champs avec ton père. He ! peu importe. Une vie de fortune et de richesse n’est pas écrite dans les étoiles pour la famille des Jiangs. On pourrait même ôter nos armures et retourner aux champs avec ta génération. Trop de foutaises dans la politique, retourner à une vie simple n’est pas une si mauvaise chose après tout. »

« Oh. Père, qui a dit que je voulais retourner à la vie rurale et travailler dans les champs ? »

Jiang Chen était étonné. « Les trois examens de bases… »

« Il y a donc trois examens ! Quand j’ai du temps, je pourrais passer huit ou même dix d’entre eux. »

« Gamin, vas-tu mourir si tu n’arrêtes pas de te vanter comme si de rien n’était? Prend le premier examen, c’est la plus basique des exigences. Ton qi doit être de rang intermédiaire. Tu dois au moins avoir atteint le niveau quatre. Est-ce que tu remplies cette condition ? »

« Quatre méridiens de qi ? Ce genre d’examen demande que de simples choses ? » C’était le tour de Jiang Chen d’être étonné puis leva son bras. «  Père, regardez le tabouret de pierre là-bas. »

Son qi circulait dans son corps pendant qu’il parlait, coulant au travers de ses quatre méridiens comme quatre rivières torrentielles. Elles s’étaient regroupées et se concentrèrent au bout de son doigt.

Il bougea ensuite son doigt en regardant du coin de l’œil.

Un trou s’était formé dans le tabouret à l’endroit ou il pointait son doigt.

« Une ligne formé de qi, unit sans se disperser. C’est vraiment le rang intermédiaire du qi ? Gamin, quand as-tu localisé ton quatrième acupoint, purifié ton quatrième méridien et t’es-tu entrainé avec succès pour atteindre le niveau quatre ? »

Jiang Feng ne croyait pas ses yeux, il était fou de joie. Quatre méridiens de qi était quelque chose de normal pour n’importe quel fils de duc. Purifier un quatrième méridien de qi n’était une chose qui valait la peine d’être aussi joyeux.

Pour Jiang Feng, il était témoin de ses propres yeux d’un miracle qui venait de se produire.

« Heh heh. Depuis seulement hier. J’ai juste médité quelques heures. Père, quelles sont les deux autres examens ? Peux-tu me les décrire, je pourrais comme ça réfléchir à une solution pour les passer ? On ne peut laisser des caractères aussi vils que Du Rhai se moquer de nous, pas vrai ? »

Jiang Feng était sans mots. Depuis quand ces trois examens de bases étaient devenus aussi simples aux yeux de son fils ? Il pouvait les passer en mettant à profit un peu de son temps ?

« Qu’est ce qui ne va pas ? Est ce que ce vieux fou de Du Rhai pourrait me rendre la vie plus difficile même quand j’aurais passés les examens ? »

« Impossible ! » Jiang Feng bomba son torse et parla avec assurance. «  Ton vieux père n’est pas un végétarien qui se retourne pour jouer les morts. Pour autant que tu puisses passer tes examens de bases et te qualifier pour les épreuves finales du dragon caché, je peux t’assurer qu’il n y aura aucun problème. Mais pour le contenu du test final… Si Du Rhai possède quelque chose sous manche… »

« Les vils personnages sont aussi nombreux que des fantômes. Moi, Jiang Chen, je suis une personne exceptionnelle et je n’ai pas peur de ce genre de personnage. J’ai seulement peur que ses compétences ne soient pas à la hauteur pour me compliquer la tache. Cela serait alors vraiment décevant »

A la fin de la journée, Jiang Chen ne paya aucune attention à ce clown de Du Rhai.

Les trois examens de bases n’étaient vraiment pas durs. Leurs buts n’étaient pas de coller les participants mais plutôt d’éliminer les bons à rien.

A moins qu’une personne ne fournisse vraiment aucun effort à l’entrainement, ce n’était vraiment pas un problème de passer ses examens de bases.

Excepté Jiang Chen, tous les participants aux épreuves du dragon caché avaient atteint les quatre méridiens de qi. Même Xuan la boulette avait atteint les cinq méridiens de qi.

Le second examen était de pratiquer la méthode du « qi améthyste d’Eastern » du royaume jusqu’à atteindre le niveau de perfection et pouvoir la maintenir avec succès pendant une heure dans une chambre remplie d’entité de combat niveau quatre.

La méthode du qi améthyste d’Eastern était créée par un ancêtre de la famille royale. C’était une méthode utilisée pendant la création du royaume et de ce fait très symbolique. Elle était divisée en cinq niveaux d’accomplissement de ‘réalisation mineure’, ‘habile’, ‘la perfection’, ‘impeccable’ à ‘grande perfection’.

Le niveau de perfection était seulement d’apprendre l’ensemble des tactiques fondamentales et de bien les connaitre.

Le troisième examen était théorique. Son but était de tester les connaissances académiques du participant. Cet examen était le plus facile, n’importe qui pouvait le passer en mémorisant ces connaissances seulement.

« Que diable faisait mon ancien moi à trainer ses talons pendant ces deux ans et demies, devant des examens si faciles? Et ne pouvait même pas les passer ? »

Jiang Chen était perdu dans ses pensées. Ce qui l’étonna le plus c’était son père. Devant un tel fils, n’a-t-il jamais pensé à le frapper ?

Le rendez vous avec Eastern Lu était pour trois jour et deux était passés. Le jour restant Jiang Chen décida de se consacrer aux examens de bases.

Un simple territoire de duc n’était rien du tout pour Jiang Chen mais il apparaissait qu’un événement subtil était en train de se développer dans la capitale et il n’avait pas l’intention de perdre aucun avantage.

Particulièrement quand quelque personnes n’attendaient que de voir la famille Jiang se voiler la face.

Quant aux idiots qui étaient venus lui demander d’être giflés, il pouvait apaiser un peu de cette frustration en les y obligeant, pas vrai ?

Le Qi améthyste d’Eastern était un ensemble complexe de tactiques. Les héritiers apprirent seulement les parties les plus basiques de cette méthode.

Le but de les pousser à apprendre ces tactiques était pour évaluer leur potentiel, personnalité, compréhension du dao martiale, habilité à endurer les souffrances durant l’entrainement.

Jiang Chen s’était assis les jambes croisées et médita un moment, parcourant toutes les portions fondamentales du qi améthyste d’Eastern.

A ce moment là, les vastes connaissances de son passé avaient commencé à montrer leurs vrais valeurs.

 

 


Cet article comporte 2 commentaires
  1. Yeah Je Suis FIRST !!!!
    Merci , pour ces nouveaux chapitres ! ^^
    Je viens de découvrir ce Novel!
    J’ai tout lu!
    Et je dois dire que j’aime bien! XD
    En tout cas je veux connaître la suite!!!
    Donc surtout ne vous arrêtez pas!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top