skip to Main Content
Menu

SOTR-Chapitre 100

Chapitre précédent                                                                                                                                                                                 Chapitre Suivant

Source : Version anglaise

Traduit et édité par : daotranslator


Chapitre 100 : J’ai attendu ce moment depuis longtemps


 

Comme Song Tianxing l’avait prévu, des milliers de choses attendaient Long Zhaofeng lorsqu’il monta sur le  trône. Il n’avait pas le temps de faire attention au manoir de la guérison.

Long Zhaofeng avait donné l’ordre dés le premier jour de son couronnement de rassembler tous les ducs pour une expédition vers le sud et plus exactement vers  le territoire du Jiang Han, Afin de punir les traîtres Jiang Feng et son fils.

De plus, Long Zhaofeng se joindrait personnellement à cette expédition.

Tout le monde savait que la haine de Long Zhaofeng envers la famille Jiang était aussi profonde que l’océan. Jiang Chen avait tué son fils préféré avec une flèche en pleine tête. La douleur de perdre un fils rendît Long Zhaofeng incapable d’être heureux, même après avoir pris le trône.

C’était comme si le joyau le plus brillant de la couronne avait été enlevé par quelqu’un d’autre.

L’armée en formation de combat attendait ses ordres, prêtes à partir à tout moment.

Long Zhaofeng portait une cape très longue et avait l’air assez majestueux. Les élites choisis personnellement étaient sous son commandement, il se dirigea vers le front de la grande armée entouré par les soldats des divers ducs.

« Nous venons de monter sur le trône, mais malheureusement, les traîtres de la famille Jiang ont secouru une partie de la gangrène qui est le clan Eastern. Ils essaient de défier ma famille royale Long et ce faisant, ils défient tout le royaume. Le royaume ne connaîtra la paix que lorsque la famille Jiang sera anéantie et que le clan Eastern exterminé. Nous avons la colère d’avoir perdu un fils face à la famille Jiang aussi. Nous allons personnellement descendre aujourd’hui, êtes-vous tous prêts à punir les traîtres avec nous? »

«Que Votre Majesté vive dix mille ans, que la Famille Long vive dix mille ans! »

« Supprimer la famille Jiang, annihiler le clan Jiang! »

« Supprimer la famille Jiang, annihiler le clan Jiang! »

L’armée cria à l’unisson, leur esprit s’élevant vers les firmaments, balançant les cieux et déplaçant la terre.

«En avant!» Long Zhaofeng agita son long fouet pendant que la grande armée avançait. Il s’agissait d’une armée d’un million de soldats qui se divisait en trois armées, se dirigeant vers le sud jusqu’à la frontière sud au territoire de Jiang Han.

« Jiang Chen, Jiang Feng, je jure que je ne retournerai pas à la capitale si je ne mettrais pas le territoire du Jiang Han à feu et à sang, j’abattrais aussi toute la famille Jiang du plus jeune au plus vieux. » Long Zhaofeng avait fait un serment de sang.

Une étonnante aura meurtrière émanait également de Long Juxue, ses traits étaient semblables à un vent glacial. En ce qui concerne Jiang Chen, sa haine envers lui était profonde.

Ce type de haine n’était pas simplement dû au meurtre de son frère aîné, c’était le genre de haine qui provenait aussi d’autres émotions, comme la jalousie par exemple.

Logiquement parlant, elle, Longue Juxue, avait une constitution du phœnix bleu et avait attiré les attentions d’un poids lourd d’une secte cachée. C’était la fille en or.

Elle avait joui d’une vie douce et facile pendant plus de dix ans en tant que génie. Elle n’avait pas souffert de revers et occupait toujours le sommet, louée par des dizaines de milliers, courtisée par des dizaines de milliers et adorée par des dizaines de milliers.

Mais cette situation changea dés l’apparition de Jiang Chen.

Bai Zhanyun, Yi Taichu, ces héritiers des quatre grands ducs étaient à l’origine des serviteurs à ses pieds mais commencèrent à garder leur distance avec l’apparition de Jiang Chen.

Cela pouvait être pardonné, mais Jiang Chen avait réellement refusé publiquement sa requête pour lui donner l’herbe solaire du dragon dans le manoir de la guérison et lui fît perdre la face.

Si l’on disait que ce n’était qu’une question d’honneur.  Jiang Chen alors sorti victorieux durant la seconde épreuve du dragon caché, était un acte d’usurpation de la place numéro un de la famille Long qui était préservée durant des centaines d’années.

Dans les catacombes sans fin, sous cette planification minutieuse et compliquée avec deux armes spirituelles, ainsi que la complicité de quatre tueurs maîtres de qi, cela n’était pas encore suffisant pour tuer Jiang Chen.

Toutes ces choses cumulées avaient suffi à attiser l’aura meurtrière de Long Juxue à son apogée envers Jiang Chen.

Elle avait été déjouée maintes et maintes fois quand elle était allée contre Jiang Chen, même avec sa constitution du phœnix bleu. Cela la rendait jalouse et lui donnait un sentiment de danger.

Ses avantages exceptionnels seraient petit à petit perdus si ce Jiang Chen était autorisé à vivre plus longtemps et à continuer de grandir.

Même si Jiang Chen lui était inférieur et n’avait pas attiré les attentions d’un poids lourd de ces sectes cachées, Long Juxue n’était absolument pas disposé à voir un autre génie exister à ses côtés  dans les limites du royaume.

La grande armée s’avança avec une grande force et une grande vigueur.

La route de la capitale menant à la frontière sud était longue. De nombreux territoires, villes, cols de montagne et zones dangereuses devaient être traversés.

La seconde traversée était un de ces cols de montagne.

Des montagnes hautes et accidentées bordaient les deux côtés de ce col. Le col était érigé selon la montagne, facile à défendre et difficile à attaquer.

La seconde traversée était située dans le territoire du Duc de Yanmen, le territoire de Yan Jiuzhuang.

Le général en charge de ce passage était le confident bien-aimé de Yan Jiuzhuang. Sauf que la tête de ce bien-aimé confident s’était depuis longtemps détachée de son corps.

Hier soir, quand il faisait noir et les vents soufflaient. Sous la couverture de la nuit, d’innombrables espèces de volatiles provenant d’une origine inconnue assaillirent le col de la montagne.

En presque quinze minutes, le col de la montagne était tombé aux mains de ce nombre infini de volatiles féroces. Tous les soldats qui défendaient ce passage étaient transformés en nourriture pour ces oiseaux sauvages.

« Chen’er, Eastern Lu est-il vraiment mort? »

Au-dessus du passage de la montagne, Jiang Feng ayant atteint les onze méridiens de qi, trouvait encore difficile d’accepter cette réalité.

« Il est mort et a récolté ce qu’il a semé. Personne ne peut être blâmé pour sa chute. » Jiang Chen n’avait pas beaucoup de sympathie pour Eastern Lu.

Ce n’était pas que Jiang Feng se sentait triste, c’était juste que le Royaume d’Eastern était sous le règne du clan Eastern pendant trop longtemps. La mort subite d’Eastern Lu, l’effondrement du clan Eastern, le pouvoir transféré à quelqu’un d’autre – ce qui donna à Jiang Feng quelques problèmes d’ajustement.

« Long Zhaofeng est en train de commettre beaucoup d’atrocités. » Jiang Feng en avait également beaucoup vu ces derniers jours. La tourmente dans la capitale et les tueries sans fin avaient réellement créé des fleuves de sang dans la capitale en quelques jours seulement.

« Dans pas très longtemps, Il ne se pavanera plus de la sorte. » Le ton de Jiang Chen était calme. « Selon mes calculs, la grande armée qu’il dirige devrait bientôt arriver !»

Jiang Chen n’avait pas choisi la seconde traversée sans raison.

Cet endroit était facile à défendre et difficile à attaquer. Le terrain était avantageux pour cacher sa grande armée d’oiseaux-à-lame. Il voulait faire une embuscade à la grande armée de Long Zhaofeng à cet endroit. Il avait choisi cet endroit comme endroit de sépulture pour Long Zhaofeng.

Jiang Chen savait clairement que la première chose que Long Zhaofeng ferait après s’être mis sur le trône serait de conquérir le territoire de Jiang Han, de combattre le clan des Jiang et de les exterminer.

L’objectif de Jiang Chen était tout aussi clair, c’était de tuer Long Zhaofeng, tuer Long Juxue et d’exterminer la famille Long.

Ce n’était pas une rancune personnelle, mais une bataille dans laquelle les deux familles ne se reposeraient pas jusqu’à ce qu’un côté soit mort.

Cette bataille doit s’achever par l’anéantissement complet d’un côté. Sinon, si un côté ne tombe pas, l’autre n’aura jamais la paix.

« Jiang Chen, es-tu vraiment certain que notre petit nombre de personnes sera suffisant pour combattre la grande armée de Long Zhaofeng qui viendra de plein force? » Princesse Gouyu était complètement fatiguée après ces deux derniers jours mais elle se souciait encore plus de la situation.

« Gouyu, quand n’as-tu jamais pensé que moi, Jiang Chen, fais des choses sans aucune garantie de succès? » Jiang Chen sourît légèrement et répondît avec une question.

« Long Zhaofeng a réussi un coup d’État et les différents ducs ont adhéré à son règne. S’il rassemble les diverses armées des ducs, il aura environ un million de troupes. Bien que ce passage soit facile à défendre et difficile à attaquer, si tout le million de soldats chargent en avant, ce sera plus que suffisant pour envahir ce passage dix fois de suite. »

La princesse Gouyu n’était pas une personne sans cervelle, elle avait une certaine connaissance dans l’art de la guerre.

«Chargent?» Jiang Chen sourît tranquillement. « Ils n’auront pas la chance de charger. Ils n’auront qu’un choix. S’ils peuvent s’en échapper, ce sera leur destin. S’ils ne peuvent pas, ils mourront. »

Le ton de Jiang Chen s’était soudainement raffermis alors qu’une aura meurtrière explosa de ses yeux.

Les soldats et les petits pions peuvent s’enfuir. Aucune personne de la famille Long ne sera autorisée à partir.

Il n’oublierait pas la scène où le Duc du Dragon Montant avait envoyé des gens pour assassiner son père Jiang Feng. Il n’oublierait pas la scène du visage de son père noir de poison. De même, il n’oublierait pas la scène dans laquelle Long San avait essayé de le tuer durant sa première mission. Il lui était encore plus impossible d’oublier la scène de Long Yinye et Long Juxue s’associant avec quatre grands tueurs dans les Catacombes sans fin, le forçant dans des circonstances désespérées.

S’il n’avait pas de chance et toutes sortes d’atouts sous sa manche, il serait déjà mort un nombre incalculable de fois.

Jiang Chen n’était pas quelqu’un qui chérissait et nourrissait les rancunes, il n’était cependant pas non plus un saint, capable de laisser humblement la salive sécher quand quelqu’un lui ait craché sur le visage. Ce n’était pas une simple question de rancune entre lui et la famille Long maintenant, mais une question de qui doit vivre ou mourir.

« Ils sont là. »

Les oreilles de Jiang Chen se déplacèrent légèrement tandis que son oreille du zéphyr collectait les sons de la grande armée à quinze kilomètres de là.

«Ils sont là?» Les traits féminins de la princesse Gouyu avaient légèrement changé en écoutant attentivement mais n’entendant rien.

Jiang Feng aussi déploya ses oreilles, mais de même, il n’avait rien entendu.

Debout comme une sculpture sur le sommet du col de la montagne, Jiang Chen était resté silencieux. Son regard était résolu et plein d’aura meurtrière, attendant silencieusement le moment du massacre.

« Long Zhaofeng, j’espère que tu portes déjà les robes royales. Sinon, tu n’auras jamais la chance de les porter à nouveau. »

Cette pensée traversa l’esprit de Jiang Chen.

Après un court moment, la princesse Gouyu et Jiang Feng avaient finalement entendu la perturbation. L’aura meurtrière d’un million de soldats en marche, ce sentiment étouffant d’oppression avait contracté involontairement le cœur de la princesse Gouyu quand elle regarda sans faire attention Jiang Chen.

Il était aussi immuable que jamais, comme s’il était assis tranquillement en train de méditer mais avec un petit sourire sur son visage qui ne faisait que lentement grandir.

«Est-il vraiment sûr de la victoire?» Le cœur de la princesse Gouyu était dans le désarroi. L’apparition soudaine de ce gamin avait complètement bouleversé et redéfini toutes les connaissances et les barrières de son cœur en quelques mois.

La grande armée était enfin arrivée.

Long Zhaofeng portait une armure sur sa robe royale. Il se tourna vers le duc de Yanmen qui était à ses côtés «Duke Yan, la seconde traversée est juste devant? Pourquoi ne répondent-ils toujours pas à ton message? »

Yan Jiuzhuang était également un peu surpris. Le général défenseur de la seconde Traversée était son général bien-aimé. Logiquement parlant, il ne se soustrairait pas à ses devoirs.

« Votre sujet devra-t-il envoyer un éclaireur? » Yan Jiuzhuang demanda doucement.

« Ce n’est pas nécessaire. Que l’armée continue son avancée. Dites-lui d’ouvrir le passage. Duke Yan, tu devrais être plus prudent en utilisant quelqu’un qui néglige son poste ainsi. » Long Zhaofeng dît calmement.

La sueur coulait sur le dos de Yan Jiuzhuang. Comment ne pouvait-il pas discerner les paroles de mécontentement de son roi?

A ce moment, une figure apparût soudainement au-dessus du col de la montagne comme une entité divine descendant et regardant les mortels, en jetant un coup d’œil sur la grande armée qui se trouvait en dessous.

« Long Zhaofeng, j’ai attendu ce moment depuis longtemps. »

La voix de Jiang Chen était aussi calme que de l’eau, elle était dirigée vers la grande armée comme de grandes vagues de l’océan s’écrasant sur les rochers les unes après les autres.

« C’est Jiang Chen. » Beaucoup l’avaient immédiatement reconnu.

« Jiang Chen.» Les yeux de Long Zhaofeng s’étaient immédiatement remplis de sang quand il vît son ennemi, alors que des rayons de haine sans limites s’étaient abattus au-dessus du col de la montagne.

« Sal mer** de Jiang Chen, pourquoi es-tu là? Où sont les soldats et le général? » Cria Le Duc de Yanmen.

« Les soldats et le général? Ces choses sans valeur ne sont bonnes que pour faire la fête et boire, Yan Jiuzhuang, Ils sont déjà morts. La route vers l’enfer n’est pas loin, tu auras la possibilité de les rencontrer si tu te dépêches. »

La voix froide de Jiang Chen descendît du haut du col de la montagne.

« Jiang Chen, penses-tu que le fait de te saisir d’un passage de montagne suffit à obstruer l’élan de ma grande armée? » Long Zhaofeng sourit froidement alors qu’il parlait.

«Obstruction?» Le ton de Jiang Chen était rempli de dédain. « Long Zhaofeng, tu penses trop. J’ai seulement choisi ce passage parce que je pense que  c’est l’endroit idéal pour ta sépulture. »

Quoi?

Sépulture? Le million de soldat avait presque ri. Jiang Chen était-il fou? Même s’il avait quelques troupes avec lui, il osait exprimer des mots si fort que de prendre la vie d’un roi avec un seul col de montagne?

Était-ce les illusions d’un idiot?


Cet article comporte 11 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top