skip to Main Content
Menu

Chapitre 84 – La Demoiselle des Lames Asura


Source : Version anglaise

Traduit par : Arpakshaad
Checké par : Miss X


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 84


« Très bien, » répondit calmement Xiuxiu. « Je ne pensais pas que les actions du boss vous ramèneraient. C’est bien en fait – ça rend le tout plus intéressant. »

Uriel pencha la tête et la regarda avec une touche de curiosité dans ses sombres yeux. « Et tu n’as pas la moindre trace de peur ? »

Xiuxiu lui sourit comme un lutin. « Pourquoi devrais-je avoir peur ? Vous pensez vraiment que vous et vos gens pouvez vaincre mon boss ? »

Le rire d’Uriel était profond et sinistre. « On dirait que rester là à ne rien faire ne t’intéresse pas. Mais je te déconseille de faire quoi que ce soit d’inconsidéré. Aussi loin que je me souvienne, les Amazones sont des Talents allant du huitième niveau au neuvième niveau premier rang. Autrement dit, ce n’est pas suffisant pour nous arrêter. »

Xiuxiu le regarda sincèrement. « Les données, des mots sur du papier. Comment peut-on vraiment savoir si on ne cherche pas par soi-même ? N’ai-je pas raison ? »

Ses yeux noirs brillaient comme de la laque. Il y eut un flash – mais pas noir, blanc comme de la chaleur insupportable. Il fut suivi d’une soudaine et violente explosion de pouvoir, un voile de lumière jaillit derrière elle.

Il se matérialisa en une épée blanche et scintillante, et un son de tonnerre comme un déchirement remplit l’air. Uriel se sentit se raidir en réponse, et de ses ailes sortit une douce lumière dorée qui le protégea du pire de l’explosion.

« Impressionnant – digne d’être appelée la main droite de Zeus. Une aura assez puissante ! Je vais supposer que ta discipline se trouve dans le domaine de la perforation. Il est rare de trouver quelqu’un qui ait cultivé ce genre de pouvoir au huitième niveau. » Aussi normal qu’au début de son apparition, Uriel fit un paresseux signe du doigt. Des filaments de lumière dorée, comme des fils d’araignée, sortirent lentement de son corps. Ils ne semblaient pas avoir de but, et ils ne se dirigèrent pas non plus vers Xiuxiu. À la place, ils s’étalèrent comme des doigts cherchant à attraper quelque chose, comme les fils d’un filet de pêche.

La lame ondoyante dans le dos de Xiuxiu se manifesta lentement, grandissant jusqu’à un mètre et demi. Des motifs décoratifs s’inscrirent sur la lame, et une gouttière1 incarnat s’étira jusqu’à la pointe sur-affûtée.

La lumière émanant des yeux de Xiuxiu s’intensifia, et pourtant, sa forme devint trouble et indistincte. Elle s’effaça jusqu’à ce que, étonnamment, la lame l’avale.

La grande lame trembla et grandit cent-fois2. Maintenant une énorme et flamboyante épée de lumière, elle tailla un chemin mortel vers le filet doré.

Le son râpeux d’impact s’éleva quand la lame rencontra les filaments. Un grand trou apparut dans le filet, et avec un tranchant qui menaçait de déchirer la réalité, elle continua son dangereux arc directement vers Uriel.

« Neuvième niveau, alors ? » Uriel regarda la lame dansante légèrement surpris. D’après ses recherches, la Demoiselle des Lames devait être la plus faible des Amazones de Zeus – pas plus haut que le huitième niveau. Simplement suivre aux côtés de Zeus l’avait apparemment fait grandir en force et en capacité.

En regardant, il comprit aussi qu’il n’y avait pas que les données qui étaient fausses. Durant ces quelques dernières années, la Demoiselle des Lames avait passé la charnière la plus importante d’un Adepte, le passage du huitième au neuvième niveau. De plus, on avait presque l’impression qu’elle se retenait.

Perdu dans ses pensées et sous l’assaut de la lame vivante, il n’aperçut presque pas Zeus-1 se secouer de sa torpeur. Sans aucune indication du démarrage des moteurs, le vaisseau se mit immédiatement à pivoter. C’était rapide, petit, juste quinze degré plus ou moins – mais c’était assez pour avoir Uriel par surprise.

Autopilote ?

Non loin, le son assourdissant des moteurs s’éleva. Tandis que l’air battait violemment autour d’eux, le sentiment de compression venant de la mise en route des moteurs était presque écrasant. Les menaces d’Uriel n’avaient pas été vaines, puisque maintenant quatre grands vaisseaux de guerre se mettaient en marche. Lentement, chacun se leva dans les airs. Loin au-dessus, seulement partiellement visibles à travers les nuages, se trouvaient d’autres silhouettes encore plus imposantes. Un filet tout à fait classique.

La grande lame s’arrêta dans les airs, mais juste assez longtemps pour adopter une lueur dorée. Elle frappa à nouveau l’ange en combat.

Face à la grande lame, même Uriel n’eut d’autre choix que la retraite. Une lumière blanche irradiante s’éleva pour le protéger.

L’épée ne rencontra jamais le bouclier, mais la garde rayonnait quand même de pouvoir. Uriel était devenu énervé, et d’un grognement, ses grandes ailes se déployèrent, le propulsant au-dessus de la Demoiselle des Lames. Sa figure piqua, visant un poing vicieux vers l’arme vivante.

Boom ! Zeus-1 bougea à nouveau, cette fois, ses cinq moteurs brûlant en même temps. En un temps qui n’aurait pas dû être possible, les moteurs rugirent à pleine puissance, et la fine lumière blanche de ses boucliers vibra le long du vaisseau.

Mais le vaisseau ne s’éleva pas comme prévu. Les moteurs si prêts du sol crièrent comme des putois et le vaisseau se précipita en arrière.

Zeus-1 recula, percutant directement un bâtiment derrière lui alors que les tirs de canon des vaisseaux de guerre pleuvaient d’en haut. L’impact rasa l’obstacle et laissa le chemin libre au vaisseau pour fuir. Grâce à sa vitesse et ses boucliers, il parvint à faire la manœuvre. Presque instantanément, le vaisseau s’éleva de mille mètres, puis se dirigea abruptement vers les cieux.

Crack ! D’innombrables filets de lumière blanche sortirent du poing tendu d’Uriel, suivis d’une vibration perturbante.

Xiuxiu était réapparue entre eux, la grande lame à côté d’elle. Des traces de sang couvraient sa bouche et son nez, mais son visage meurtri avait toujours l’air content. Le visage d’Uriel montra qu’il avait enfin compris.

« Il y avait quelqu’un d’autre à bord. » Le visage d’Uriel était noir de rage. En son temps de Chérubin, il n’avait jamais été autant trompé. Il trouva difficile de cacher ses émotions.

Xiuxiu ne fit que rire. « Tu croyais que je te le dirais ? »

Uriel ouvrit son poing et tendit sa main pour attraper Xiuxiu. Une fois de plus de nombreux filaments s’étalèrent comme une toile, enveloppant la Demoiselle en son sein.

Xiuxiu grogna, attrapant le collier autour de son cou.

C’était quelque chose de fin, sans décoration, et visiblement pas spécial. Le pendentif, cependant, attirait l’œil. C’était une petite épée en or, qui brillait de sa propre lumière interne.

Elle tint le pendentif doucement entre ses doigts et, ses yeux s’adoucissant, elle appela : « Asura ! »

Une perçante lumière dorée jaillit de la petite épée. En s’estompant, un vide noir comme de l’encre apparut devant Xiuxiu, et de ses profondeurs sortit une figure colossale.

Blanc, avec deux lames de sept mètres dans le dos. Un mécha massif qui, en arrivant, aveugla les yeux de multiples rayons prismatiques. Le filet d’Uriel se brisa sans mal sous l’effort.

La poitrine du mécha émit une lumière qui enveloppa Xiuxiu. À la dissolution de la lumière, la Demoiselle des Lames avait disparu elle aussi. Il ne restait que le mécha. Ses yeux brillèrent en prenant vie.

Asura s’étirait sur treize mètres – pas grand selon les standards de mécha. Cependant, un sentiment indescriptible, presque palpable d’appréhension accompagnait son arrivée. De multiples mini-fissures noires apparurent autour de lui, grandissant en taille et en nombre alors que le pouvoir du mécha inondait tout ce qui l’entourait.

<< Précédent <<    >> Suivant >>

  1. Cette partie de la lame, contrairement à ce que laisse supposer son nom, ne sert pas à laisser couler le sang, mais en fait à rendre la lame plus légère
  2. Une épée de cent cinquante mètres n’a aucun sens, mais c’est la traduction, alors c’est ce que vous lisez
Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top