skip to Main Content
Menu

Chapitre 79 – La fille de Satan


Source : Version anglaise

Traduit par : Arpakshaad
Checké par : Miss X


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 79


De longues boucles de cheveux bordeaux étaient sublimées par une paire d’yeux rouge sang. Des flammes montèrent, aussi sombres que les feux de l’enfer – et au milieu, cette terrible et étouffante aura ! La totalité de l’endroit devint fade et morose.

Telle était Mika – la Succube Stygienne.

« La Tour Noire. Tu pues Satan ? » La jeune femme qui avait précédemment reculé à la demande de sa maîtresse s’avança à nouveau. Les ailes déployées dans son dos réagirent à la scène, brillant d’une faible lumière blanche. Elle pulsa et trembla en rencontrant l’aura démoniaque de Mika.

L’Impératrice Moonfiend la regarda les sourcils froncés, et une lumière dorée scintilla derrière ses yeux. Sa propre présence – précédemment majestueuse et dominatrice – changea. Elle devint claire, et émit un sentiment de sainteté pure.

« Mika … es-tu sûre de vouloir te mesurer à moi ? »

La Succube renifla dédaigneusement. « Si tu oses t’approcher une nouvelle fois de mon boss, je raserai ton palais. »

« Très bien Mika … détends-toi. » Lan Jue leva sa main droite et la plaça sur l’épaule de Mika pour l’apaiser. Les flammes dansantes et éthérées qui l’entouraient commencèrent à grimper le long de son bras comme un cancer.

Mika eut un cri de surprise. La lumière meurtrière de ses yeux et la couleur feu de ses cheveux s’effacèrent peu à peu. Le sentiment qui avait gagné la région – l’oppression démoniaque – se dissipa aussi.

L’expression de l’Impératrice montrait clairement son mécontentement, et elle fusilla Lan Jue du regard. « Imbécile. Tu viens jusqu’ici, tu fais face à tous les cahots, et tu amènes trois jalouses petites filles avec toi. Cela m’ennuie. Entrez, si c’est nécessaire. » En parlant, elle tourna paresseusement les belles courbes de sa silhouette vers le palais. Elle s’y dirigea, se déhanchant sensuellement. C’était suffisant pour pousser n’importe quel homme à faire des choses irrationnelles.

Les flammes qui léchaient la main de Lan Jue s’amenuisèrent avant de disparaître complètement. Il tapota l’épaule de Mika à nouveau.

Mika baissa la tête de quelques degrés. « Je suis désolée boss, » dit-elle simplement. « J’ai vu le sous-fifre du pontife et … je n’ai pas pu m’empêcher. »

Lan Jue prit un ton plus sérieux. « Ces quelques dernières années, tu as fait des merveilles en refoulant les ténèbres. Ne gâche pas tous ces efforts. »

« Oui boss, » dit-elle consciencieusement. Il n’y avait plus de traces de ce mal débridé d’avant.

Lin Guoguo et Ke’er étaient à côté d’elle. Chacune lui prit une main pour la réconforter.

Lin Guoguo se pencha un peu vers elle. « Sœurette, il n’y avait pas besoin de ça, » lui chuchota-t-elle. « Tu sais que Ke’er et moi sommes là. Ensemble, on peut très bien protéger le boss. »

Ke’er hocha son accord. « Exactement ! Sœurette, ne te laisse pas emporter par tes pulsions. Je me souviens de comment tu étais avant. Violente et imprévisible. »

Lan Jue leur sourit amèrement. « La dernière fois que j’ai vérifié, j’avais encore mes mains et mes jambes, mesdames. Je suis parfaitement capable de me défendre. Allons-y. » Il se frotta le nez et se dirigea vers l’entrée du palais.

Luo Shang les regarda partir tous les quatre, en marchant vers le palais. Elle fit particulièrement attention à Mika qui suivait son boss. Ses yeux clairs et aiguisés n’avaient pas quitté leur forme de Succube, même une fois entrée dans le palais.

« Tant de malfaisance endormie, » se marmonna-t-elle à elle-même. « Comment est-ce possible ? Même au cœur de la Tour Noire il n’y a en a que très peu qui sont capables d’une telle vilenie. Pourrait-elle être proche du vil Satan ? Qui diable peut-elle être ? Et comment est-elle arrivée au service de cet homme ? »

« Luo Shang. » La voix venait d’à côté d’elle, et la sortit de sa rêverie.

« Hm ? » Elle releva la tête, regardant l’homme en or à ses côtés.

« Il y a certaines choses dans lesquelles il vaut mieux éviter de mettre son nez, » prévint-il. « Tu n’en tireras aucun bénéfice – juste du risque. Tout ce que je peux te dire, c’est qu’aussi dangereuse soit cette femme – son patron est pire. »

Luo Sang regarda vers là où ils avaient disparu. Qui était-il ?

ζ

Le palais n’avait ni ascenseur ni moyen de transport. Le seul moyen de monter était de prendre les vieux escaliers en pierre, qu’ils prirent tous les quatre à la suite de l’Impératrice. Finalement, ils arrivèrent au sommet du château.

Ici, il n’y avait pas d’entourage d’hommes à capuche argentée. Pas de garde ni de serviteur. Que l’Impératrice et ses invités.

Le point le plus haut n’était pas large, et après avoir ouvert une porte en bois, ils se retrouvèrent dans une pièce de seulement deux cent mètres carrés environ.

Le sol était recouvert d’un tapis de pure fourrure blanche. Des meubles antiques étaient disposés tout autour. Sur les murs, les yeux de nombreux portraits suivaient leur entrée.

Mika tressaillit sous leur regard, et la plus petite étincelle brilla derrière ses yeux.

« Mika, » prévint Lan Jue.

Mika serra les dents, et remonta se lunettes sur son nez. Ses yeux s’éclaircirent.

Lan Jue regarda l’impératrice. « Ça fait tellement longtemps que tu as quitté le service du pape. Pourquoi gardes-tu ces gribouillis accrochés aux murs ? »

Leur hôte leur répondit doucement. « Il ne faut pas oublier d’où l’on vient. Ils n’ont peut-être plus foi en moi, mais ma foi dans le Seigneur n’a pas changé. S’il n’y avait pas eu cette foi, après tant d’années, je suis sûre que je serais tombée dans la corruption. »

Les sourcils de Lan Jue se rapprochèrent. « Et qu’en est-il de cette fille, Luo Shang ? Si je ne m’abuse, c’est une Talent acquis, dernière génération. Et son Angélisme est celui d’un Archange, pas moins. Comment est-elle arrivée ici ? N’as-tu pas peur que le Château Pontifical ne vienne te poser des problèmes ? Je ne serais pas surpris s’ils savaient déjà que tu étais ici. »

Le ton de l’Impératrice prit une note sombre de violence et de dédain. « Même s’ils osaient quitter leurs augustes tours, il y aurait peu de chances que j’y retourne. En fait, même si tu ne m’avais pas avertie sur leur vraie nature – ouvert les yeux quant à leurs véritables intentions – j’aurais probablement quand même quitté leurs rangs. Mais voilà ce qu’il en est. J’ai vu Luo Shang grandir, et l’ai convaincue de me rejoindre. En gros c’est ça. Le Château Pontifical n’en a aucune idée. Tu devrais savoir que mon contrôle sur cet endroit est absolu. Tu es le premier à l’avoir vue et à avoir vécu assez longtemps pour le raconter. »

« Hmph. » Mika renifla énervée.

L’Impératrice lui jeta un regard. « Et pourquoi grognes-tu ? J’ai quitté le Château Pontifical à la demande de cet homme – n’as-tu pas fait la même chose avec la Tour Noire ? Nous ne sommes certainement pas pareilles toutes les deux – tu es la fille de Satan, héritière de la Tour Noire. Mais tu lui as quand même tourné le dos, et tu es partie. Si la Tour Noire devait le trouver lui, je ne peux qu’imaginer les problèmes. Tu ne comprends même pas combien la tour était enragée le jour où tu es partie. Mais je suis curieuse quant à la manière dont vous avez réussi à cacher toute trace de votre présence aussi longtemps. Et à contrôler cette nature démoniaque si bien. »

« Ça ne te regarde pas. » Cracha Mika.

Quatre yeux se croisèrent, se défiant, et à nouveau, ce dangereux feu s’embrasa au fond des yeux de Mika.

Désespéré, Lan Jue intervint. « D’accord, vous deux ne vous entendez pas quand vous vous voyez, ok ? Vous avez peut-être des croyances très différentes, mais vous avez toutes les deux changé. »

L’Impératrice roula ses yeux vers Lan Jue, mais même cette action-là avait une note de séduction.

« Alors qu’est-ce que vous attendez de moi cette fois ? Il y a forcément quelque chose, sinon vous ne seriez pas venus. Peureux. »

Lan Jue répondit comme s’il n’avait pas entendu l’insulte. « J’ai besoin d’une carte des Champs d’Étoiles Brisées la plus à jour possible. Quel est ton prix ? »

<< Précédent <<    >> Suivant >>

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top