skip to Main Content
Menu

Chapitre 77 – Planète Moonfiend


Source : Version anglaise

Traduit par : Arpakshaad
Checké par : Miss X


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 77


Lan Jue fronça les sourcils et son visage s’assombrit.

Une fois les couleurs, l’emblème et insignes des pirates locaux adoptés, ils ne rencontrèrent plus de problèmes. Zeus-1 se fraya habilement un chemin entre les astéroïdes alors qu’ils fonçaient dans cette dangereuse région.

Cependant, après trois jours, la petite planète qui était leur objectif n’était toujours pas apparue.

Ici, tout sauf quelques étoiles et certaines planètes bougeait selon des orbites irrégulières. Les astéroïdes, les planètes, les lunes – tout changeait. En conséquence, que vous soyez pirate ou explorateur, vous aviez besoin d’une des étoiles à jour pour trouver votre chemin. Et pour en trouver, vous aviez besoin d’aller sur une des planètes géantes – sauf qu’elles étaient des nids de pirates.

« On a besoin d’aller à Moonfiend. On dirait qu’on a besoin d’une carte des étoiles à jour, » ordonna Lan Jue.

« Oui, boss. »

La planète Moonfiend, la plus grande des planètes statiques des Champs d’Étoiles Brisées. Son nom avait changé plus de fois que quiconque pouvait s’en souvenir. En transition perpétuelle, la planète changeait de propriétaire à chaque ajustement de pouvoir dans la région. Le clan pirate qui en sortait le plus fort prenait la planète pour lui, et lui donnait invariablement son propre nom. La planète, elle, restait comme elle l’avait toujours été, peu importe son nom – orbitant tranquillement autour de Belzébuth, l’étoile la plus grande des champs, qui se trouvait en plein centre de ceux-ci.

Une journée sur Moonfiend durait trente six-heures ; un an, quatre cent vingt-huit jours. Sensiblement différent de la planète Skyfire, assurément. Mais le climat était plus agréable, et elle faisait trois fois la surface de Skyfire.

Les champs avaient trois planètes à orbite stable cachées dans les bandes mouvantes d’astéroïdes. Moonfiend, bien que la plus grande, n’en était qu’une. Les autres étaient connues sous les noms de Nefarius et de Diablus. Ces noms là ne changeaient jamais.

En baissant le regard sur Moonfiend depuis le vide spatial, il était difficile d’imaginer qu’elle servait de maison à un impitoyable clan pirate. Cinquante pourcent de sa surface était d’un bleu clair comme du cristal. Le reste formait un paysage verdoyant.

Zeus-1 fit une lente approche vers le gigantesque port, et s’arrêta. Après quelques instants, Lan Jue sortit, le cigare coincé entre les dents et les mains fourrées dans les poches de son coupe-vent, Mika, Lin Guoguo et Ke’er sur les talons.

Le Comptable avait choisi de rester derrière, immergé dans son travail sur les systèmes du vaisseau. Xiuxiu resta derrière comme officier en action en l’absence de Lan Jue.

« Alors, on va où boss ? » demanda Mika.

Les trois femmes s’étaient déjà changées, et ne portaient plus les combinaisons de vol moulantes. Mika portait un chemisier blanc, un manteau noir et une jupe courte. Couplé avec ses lunettes à épais cadre noir, talons-hauts et cheveux rouge feu, elle avait l’air d’une intimidante femme d’affaires. Ou d’une secrétaire sexy.

Ke’er avait enfilé un pantalon de costard blanc, des talons-hauts pêche et un gilet blanc. Elle avait l’air érudite avec son pantalon de costard blanc et ses cheveux bleus au carré.

Lin Guoguo était habillée comme sa sœur amazone, ayant échangé le pantalon pour une jupe longue. En suivant Lan Jue hors du hangar, elles étaient le centre de l’attention de plus d’un œil baladeur. Même si c’était un nid de pirates, personne n’osait approcher les femmes malgré leur beauté. Après tout, les femmes aussi étaient pirates.

Le clan Moonfiend contrôlait la planète depuis dix ans. Ils étaient maintenant bien établis en tant que souverains de la région. Il en résultait en fait un certain sens de prospérité et de sécurité sur la planète. Bien sûr, il y avait toujours les coins un peu plus malfamés de la ville, mais ceux-là étaient assez faciles à reconnaître et éviter. Les Moonfiends avaient fait d’énormes efforts pour établir en semblant d’ordre et de propriété. C’était en partie dû à leurs affaires secrètes avec les trois alliances, qui leur avaient octroyé à la fois la force de se battre contre les concurrents et les ressources nécessaires pour garder leurs effectifs heureux.

« Ça fait longtemps que je n’ai pas vu Petite Yue, » dit Lan Jue. « On va commencer par lui rendre visite et voir si on ne peut pas trouver une carte des étoiles. »

Mika passa son regard sur Lan Jue, mais ne dit rien. Lin Guoguo fit un pas vers Lan et gloussa. « Boss, cette arrogance ! Débarquer directement chez l’Impératrice Moonfiend ! »

Ke’er hocha la tête et souffla sur un ton sérieux. « Ne t’inquiète pas boss, on te protégera. »

Il sourit. « Quoi, vous pensez qu’elle peut me battre ? »

Ke’er lui lança un regard de côté. « Je parlais de ta chasteté. »

Lan Jue trébucha sur ses propres pieds et faillit tomber par terre. Les trois femmes derrière lui éclatèrent de rire.

« Ces filles … ! Je devrais les virer … les virer, j’ai dit ! » Le visage de Lan Jue était rouge, soit de rage soit de honte. Il était difficile d’en déterminer la cause.

Mika releva les épaules, sa voix claire et droite. « Boss, on ne fait que ce qu’il y a de mieux pour toi. Le fait que l’Impératrice te désire depuis un certain temps ne nous est pas inconnu. »

Lan Jue roula des yeux. « Trouvez-nous une voiture. »

Mika pouffa en guise de réponse. « Tellement honteux qu’il joue le faible. Très bien, je vais chercher une voiture. »

ζ

Le Palais Moonfiend, où les pirates Moonfiend faisaient leurs affaires, et résidence de l’Impératrice Moonfiend.

La zone du Palais était comme une petite ville. Il avait la forme d’un croissant de lune. C’était la seule ville de toute la planète, et aussi difficile que ce soit à croire, c’était un fait avéré. C’était, en vérité, la cinquième plus grande cité en surface, même en comparant avec les villes des alliances.

Au-dessus, de nombreuses verti-cars convoyaient dans un sens et dans l’autre entre les gratte-ciels.

Lin Guoguo poussa un sifflement appréciatif. « Crescent City a bien changé. Juste quelques années et elle est comme n’importe quelle métropole moderne. L’Impératrice n’est définitivement pas n’importe qui. »

Mika fit la grimace. « Je ne vois pas en quoi. Trop de pouvoir et d’expansion, et les trois alliances n’auront pas d’autre choix que de leur tomber dessus. Ce que c’est, c’est du suicide. »

Lan Jue fronça les sourcils à ses paroles. « Petite Yue a toujours été assez orgueilleuse, ne baissant jamais le regard. Je pense que tu as raison, je devrais lui en toucher un mot. »

Ce serait problématique pour les trois alliances d’aller chercher les pirates, c’est vrai. Cependant, seuls les imbéciles et les orgueilleux oublient le simple nombre d’Adeptes que commandaient les trois Alliances. S’il devait en venir à ça, si les trois alliances décidaient que les pirates devaient disparaître, ça ne leur serait pas difficile d’en faire une réalité.

Après une heure de verti-car, ils arrivèrent à portée de vue du Palais. C’était une vieille ville, avec des parapets blancs et une tour blanche effilée au milieu. C’était la résidence de l’Impératrice.

Alors que la verti-car atteignait le bord de Crescent City, elle fut obligée de s’arrêter. Elle se dirigea vers le sol et laissa ses passagers sortir. Ici, seules les voitures mag-lev étaient autorisées. Les verti-cars, les méchas et autres engins semblables étaient interdits.

« Veuillez présenter le code de votre com pour un scan. » Un homme en capuche cyan leur barra la route.

Lan Jue répondit en sortant une carte argentée. Alors que le garde amenait son scanner à la pièce de métal, une lumière en sortit et courut le long de la surface. Un instant plus tard, un strident beep, beep, beep sonna du scanner.

« Le code com a expiré ! » L’homme à la capuche cyan releva la tête, et le regard dans ses yeux se durcit. La lumière et l’angle se mirent enfin d’accord pour révéler son visage, un fouillis à moitié fait de métal. Son œil droit, lui-même une construction mécanique, brillait d’un rouge menaçant.

En un clin d’œil, une douzaine d’autres hommes à capuche apparurent. Ils brandirent leurs armes devant le petit groupe.

« Expiré ? » Lan Jue regarda la carte dans sa main confus. Après tout, les com codes de Zeus-1 n’avaient eu aucun problème – mais là, c’était une carte pour Crescent City.

Finalement, son visage trahit un sourire amer, et il ne put que secouer la tête. « Je suppose que ça fait trop longtemps que je ne suis pas revenu. »

« Les mains sur la tête, et mettez-vous à terre ! Toute résistance fera face à la force létale ! » Les fusils lasers bourdonnant furent pointés vers Lan Jue et ses camarades.

Mika, Lin Guoguo et Ke’er se déplacèrent comme un trio de lionnes, tirant Lan Jue au milieu d’elles pour faire face elles-mêmes aux canons.

<< Précédent <<    >> Suivant >>

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top