skip to Main Content
Menu

Chapitre 76 – La Marée Psychique


Source : Version anglaise

Traduit par : Arpakshaad
Checké par : Miss X


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 76


« Huit secondes ! »

« Désactivation des boucliers ! » Cria Xiuxiu à son moniteur.

Le Comptable geignit de terreur. « P-pourquoi est-ce qu’on désactive les boucliers ?! Même si c’est juste une canonnière, leur canon principal peut nous réduire en miettes ! »

« Ta gueule ! » Mika leva une main pour frapper l’homme ratatiné sur le dos de la tête. Cela fit bondir le comptable en avant qui se fracassa la tête sur le moniteur devant lui.

« Six secondes ! »

« Cinq … quatre … trois … deux … un. Canon principal ennemi tiré ! »

Au loin, les trois vaisseaux ennemis tremblèrent alors que des rayons d’énergie géants sortaient de leurs armes.

Le Comptable releva la tête de son écran juste à temps pour observer le feu d’artifice mortel.

En observant plus attentivement, on pouvait voir que les deux vaisseaux sur les côtés avaient tiré vers l’intérieur, alors que celui du milieu avait tiré sur l’ennemi sur son flanc gauche.

Une brillante couronne de lumière et de feu emplit la distance entre les vaisseaux. Chacun d’entre eux avaient ses boucliers activés , cela ne les avait donc pas détruit, mais le spectacle avait suffi à asseoir le Comptable sur place, la bouche ouverte d’émerveillement.

« Contrôle télépathique … mon dieu ! Vous avez mis un amplificateur psychique sur ce truc. Maître des Joyaux, vous êtes malade ! »

Lan Jue avait dit vrai, une de ses amazones était en effet une psychokinésiste! Lin Guoguo la Marée Psychique !

À ce moment, les yeux de Lin Guoguo étaient devenus entièrement dorés. En canalisant sa discipline psychique au travers du casque argenté, quiconque était assez malchanceux pour se retrouver pris sous son regard voyait sa conscience refoulée dans ses profondeurs. Non seulement son pouvoir était énorme et terrifiant, mais elle possédait un incroyable contrôle dessus.

Elle avait utilisé un amplificateur pour contrôler directement les vaisseaux ennemis, un type de combat qui – cela va sans dire – était assez inhabituel. Bien sûr, contrôler de petits vaisseaux était une chose, si cela avait été un vaisseau de guerre avec de multiples aspects et sections, la difficulté aurait doublé.

Contrôle simultané de trois canonnières avec le pouvoir d’un amplificateur. Les calculs mentaux du Comptable déterminèrent qu’elle devait au moins avoir un Talent psychique de niveau huit. C’était terrifiant. Après tout, les pouvoirs psychiques avaient toujours été acclamés comme des capacités extraordinaires. Un psychokinésiste de niveau huit pouvait se battre aisément contre presque n’importe quel autre Talent de degré un du niveau neuf.

Les bouliers des trois vaisseaux clignotèrent puis tombèrent. À nouveau, les canons firent feu, et à nouveau, le ciel fut empli par l’éclosion de halos de feu et de lumière. La force explosive entraîna une onde de choc rugissante, qui se diffusa sans mal dans l’univers.

« Le combat est terminé. L’ennemi est détruit. À la recherche de cargos ou de vaisseaux de guerre, » dit Ke’er.

À côté d’elle, Lin Guoguo avait déjà enlevé son casque, et la teinte dorée dans ses yeux disparut doucement. Elle tourna la tête pour offrir un sourire plein de fierté à Lan Jue.

Lan Jue la félicita en levant son pouce. « Joliment fait. Tes pouvoirs sont en train de grandir. »

Le sourire de Guoguo devint triomphant et quelque peu hautain. Il était évident que le scénario ne lui avait pas pris trop d’effort.

Le Comptable releva doucement la main pour fermer sa bouche ouverte. Il passa son regard sur Lan Jue. « Maître des Joyaux … est-ce que tous les membres du conseil sont aussi forts que vous ? »

Lan Jue abaissa son regard sur lui. « Vous n’avez pas encore vu ce qu’est le pouvoir, » répondit-il doucement.

Sa bouche eut un rictus nerveux comme s’il voulait en dire plus, mais il sentit le regard malicieux de Mika et repensa immédiatement à ce qu’il allait faire. À la place, il garda ses pensées pour lui :

Cette prestance, si cool ! Oh, quand pourrais-je commander à quatre belles femmes comme elles. Ce serait comme le ciel et la terre !

« J’ai trouvé un vaisseau cargo qui essaie de s’échapper. Est-ce qu’on lui prend sa cargaison ? » Un vaisseau-cargo rondelet apparut sur l’écran principal. Il était évident que le truc poussiéreux essayait de fuir.

« Il n’y a rien d’intéressant sur ce truc pourri, Mika. »

« Compris, boss. » Un sourire éclaira son visage alors que ses doigts tapaient sur le clavier devant elle. Une série de canons sortirent lentement des ailes de Zeus-1. Ils tirèrent rapidement en avant pour rattraper le vaisseau en fuite.

De puissants rayons de lumière bleue tracèrent à travers l’espace, dessinant un arc dans la noirceur avant de trouver leur cible. Les boucliers du vaisseau cargo n’avaient rien à voir avec ceux des vaisseaux de combat. De plus, même si Zeus-1 avait fait feu de ses canons auxiliaires, eux aussi étaient comme la faux de la Mort. Ils passèrent au travers du bouclier et de la coque sans effort.

Boom !

Le temps que Zeus-1 ne le dépasse, quelques milliers de mètres plus loin, le vaisseau avait été réduit à de la tôle tordue.

Trois canonnières et un vaisseau cargo, l’unité pirate de base. Détruite en moins de dix minutes.

Le Comptable se frotta les joues, essayant de se libérer de l’expression de surprise figée sur son visage. Il essaya de se concentrer sur l’écran devant lui. Sa compréhension du vaisseau sur lequel il s’était introduit avait de grosses lacunes. Il avait la puissance de feu d’un vaisseau de guerre, la vitesse d’un vaisseau capital, et la manœuvrabilité d’un vaisseau de base. Il y avait simplement trop de choses à apprendre.

« Passage en mode furtif, hissez les couleurs pirates. Pleine vitesse vers les Champs d’Étoiles Brisées. Bâbord, trente cinq-degrés, » commanda Lan Jue.

La peinture de Zeus-1 prit silencieusement une teinte grise. Près de la poupe émergea lentement l’image d’une lune de sang. Les moteurs du vaisseau s’illuminèrent, et Zeus-1 se pencha sur le côté.

Une heure plus tard.

Un vaisseau de guerre et son entourage de six canonnières surveillaient les débris flottant dans l’espace devant eux. Un homme costaud et chauve brûlait de rage sur le pont.

Un astéroïde flottant, une planète indistincte, des rayons de lumière sortant de ses crevasses. C’était un exemple des champs.

Ici, quelle que soit la classification de vaisseau capital que vous aviez, vous ne pouviez pas naviguer en sécurité. Seuls les vaisseaux de guerre ou plus petits pouvaient gérer le trajet. Même là, il vous fallait une connaissance détaillée de la zone et un capitaine expérimenté pour voyager en sécurité. Et tout cela sans compter la possibilité d’une attaque d’unité pirate …

ζ

Les pirates des Champs d’Étoiles Brisées comptaient sur des raides extérieurs, des marchands s’éloignant des frontières des trois alliances. À part ça, la zone était plutôt tranquille.

Il ne fallait pas non plus exclure le chasseur de trésors occasionnel ou l’aventurier parcourant les champs à la recherche de butin, essayant de se faire un nom.

Le Comptable était assis dans Zeus-1, scotché à l’écran comme un possédé en regardant les statistiques du vaisseau, pensif, les flux de données se reflétant dans ses yeux.

<< Précédent <<    >> Suivant >>

Cet article comporte 1 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Do NOT follow this link or you will be banned from the site! Back To Top