skip to Main Content
Menu

Chapitre 69 – La légende des Dieux du Vin


Source : Version anglaise

Traduit par : Arpakshaad
Checké par : Ptit Lu


SKYFIRE AVENUE – CHAPITRE 69


Un test de dégustation, évidemment, consistait à déterminer la qualité d’un alcool seulement au goût, sans voir ni la bouteille ni l’étiquette.

« Test de dégustation ? Parfait ! » Lan Jue sourit. « Ne me donne pas quelque chose de trop mauvais. Si c’est trop mauvais, je ne vais pas réussir à le digérer. »

Le Maître des Vins ricana et extirpa une bouteille du cabinet à vin à côté d’eux. Il la plaça devant Lan Jue. La bouteille était sans ornement, couverte d’une fine couche de poussière. Le seul indice quant à son contenu était sa couleur rouge foncé.

Un tire-bouchon fut sorti et la bouteille ouverte. Deux verres furent déposés devant lui, à l’intérieur le Maître des Vins versa une petite quantité de la bouteille.

Lan Jue ne se servit pas immédiatement en vin, à la place il prit une gorgée d’eau plate dans un verre à part. Il souleva alors le verre et l’apporta sous son nez. Il fit tournoyer le contenu, inspirant profondément.

En un éclair, l’expression de Lan Jue se métamorphosa. Choc, appréciation et incrédulité passaient sur sa figure.

« C’est… c’est… »

Il leva son verre plus haut et le regarda à travers la lumière, vérifiant son opacité.

Il n’avait pas la brillance rubis du vin rouge moyen. À la place, il semblait presque trouble. Mais malgré l’apparence peu conventionnelle, l’expression bouche ouverte de Lan Jue demeurait, « Bourgogne Domaine de la Romanée Conti ? »

Le Maître des Vins était silencieux, restant simplement assis avec un sourire.

Il n’y avait pas longtemps, Lan Jue avait presque fait avoir une attaque au Maître des Vins en buvant un de ses ‘élixirs célestes’, un Romanée-Conti. Un chef d’œuvre de vin rouge. La fierté du Domaine de la Romanée-Conti. Abrégé DRC, c’était une région productrice de vin de Bourgogne en vieille France1. Il en provenait les meilleurs jamais créés, de l’un des producteurs les plus connus et plus fabulés.

C’était unique, et cela ne nécessitait qu’une bouffée à Lan Jue pour en reconnaître la nature.

« Essaie-le, » dit le Maître des Vins, lui faisant signe de prendre une gorgée. Il prit le sien pour accentuer.

Lan Jue prit une grande gorgée, retenant le liquide dans sa bouche. À l’attaque, sur sa langue, les saveurs de haute qualité du vin s’échappèrent, riches et aromatiques. Le goût spectaculaire atteint tous les coins de sa bouche, et même s’il n’avait pas le goût céleste du Romanée-Conti de l’autre fois ça restait une forte expérience pour tout connaisseur de vin.

Le goût traînant resta un long moment dans la bouche de Lan Jue. Il retrouva finalement la voix. « Excellent cru. Seules les personnes de la vieille Bourgogne étaient capables de produire quelque chose avec ce genre de goût. Floral, fruité, prune… résistant et excellent. Du bout de la langue à sa base et de retour, la texture est merveilleuse où qu’il atterrisse. Les tannins sont lisses – pas soyeux comme un Romanée-Conti, mais pas loin. »

« Donc, d’après tes estimations, que dégustons-nous ? » S’enquit le Maître des Vins.

Lan Jue répondit sans hésitation. « DRC La Tache, ou peut-être Grand Echezeaux. Pour ce qui est de l’année, je dirais 2012 de l’Ère Précédente, environ. »

Le Maître des Vins éclata de rire.

« Faux ! »

« Faux ? » Lan Jue cligna des yeux, étonné. « C’était le vin ou l’année qui était faux ? Il n’y aucune chance pour que ce soit autre chose ! Les vins DRC sont très rares et je n’en ai bu que très peu, donc je suppose qu’il y a une chance pour que je me trompe. Peut-être est-ce un Richebourg, ou un St vivant ? Ce n’est pas un St Vivant n’est-ce pas ? Le St Vivant n’est pas aussi bon… »

« Faux, faux, tout est faux. » Le Maître des Vins était assis hautainement devant lui. Il reprit une gorgée de vin, de l’appréciation visible sur le visage.

« Maître des Vins, ce n’est pas drôle si vous me jouez une blague. » Lan Jue était assez conscient de ses capacités.

Le Maître des Vins se pencha vers lui. « Combien y a-t-il de rang de Bourgogne ? »

« Quatre, » répondit Lan Jue. « Le plus bas s’appelle AOC, Appellation d’Origine Contrôlée. Puis il y a communal, ou niveau village. Puis il y a les premiers crus, et finalement les grands crus. Ce sont les vins du niveau DRC. Les Romanée-Conti sont les chefs parmi les grands crus, les rois des vins. »

« Ce que tu viens de goûter, c’est du vin de village, » dit indifféremment le plus vieux des deux gentlemen.

« Quoi ? » Lan Jue se leva, renversant presque sa chaise. Telle était la surprise due à la révélation du Maître des Vins.

« Impossible, comment un simple vin communal peut-il posséder le goût d’un DRC ? Comme un Romanée-Conti ? Maître des Vins, vous savez très bien que le vin est mon hobby principal. Vous ne devez pas me taquiner là-dessus. »

Le Maître des Vins se contenta de rire. « On a eu la même réaction, toi et moi, quand je l’ai essayé la première fois. À la première gorgée de ce vin, j’étais complètement abasourdi. Encore plus étonné que toi. Ce doit être une farce, pensais-je. Cependant, plus tard, quand la vérité me fut dévoilée, je savais que ma première estimation n’était pas fausse. Et qu’il n’y avait pas non plus de farce. Parce que le vin de village dans ta main doit être aussi bon. C’est un vin communal, mais si je t’en donne le nom, tu comprendras pourquoi c’est ainsi. »

« Le connaisseur moyen sait que le Romanée-Conti est le roi des vins, mais l’ancienne France avait trois ‘Dieux du Vin.’ Le savais-tu ? »

« Vous voulez parler des trois maîtres du vin de bourgogne d’antan, ceux connus comme les Dieux du Vin ? »

Le Maître des Vins hocha son affirmation. « Les trois dieux du vin étaient connus sous les noms de Aubert de Villaine de DRC ; ancienne copropriétaire de DRC Lalou Bize-Leroy ; et le vigneron indépendant Henri Jayer. »

« C’est à Aubert de Villaine qu’on accrédite la création de la domination du DRC, dont le plus connu est le Romanée-Conti. Son chef d’œuvre. Il méritait clairement son statut comme l’un des Trois Maîtres, et le montrait encore plus avec ses excellentes capacités managériales. »

« Mme Lalou Bize-Leroy était originellement copropriétaire du domaine DRC. Cependant, des différences créatives sur le management des vignes finirent par la faire entrer en conflit avec Aubert. Elle fut éventuellement évincée du comité de direction et devint une vigneronne indépendante, du Domaine Leroy. Elle en fit un des vins les plus recherchés du monde, et ainsi connut elle aussi le succès. Ainsi va l’histoire. Elle était aussi prépondérante en création de nouvelles méthodes biologiques avec Aubert. »

« Enfin, on arrive à Henri Jayer, le moins mentionné parmi les Trois Maîtres. Cependant, dans le monde du vin, il est tenu comme le plus grand de tous. Si son nom est mentionné dans une vente aux enchères, tu peux être sûr que l’item attirera la plus grande mise. Si l’on dit que le Romanée-Conti est le Roi des Vins, alors les trois meilleurs vins d’Henri sont les Rois des Rois. Plus étrange encore, son plus grand produit n’était pas un grand cru, mais un premier cru. Le Cros Parantoux. Un nom difficile à prononcer2, et impossible à imiter. »

Lan Jue regarda à nouveau le vin sans étiquette devant lui. « Vous êtes en train de me dire que ce vin a été créé par un des Trois Maîtres, » il chuchota presque.

Le Maître des Vins se leva, en ricanant. « C’est exactement ce que je veux dire. C’est un vin de village, mais l’homme qui l’a fait était le meilleur d’entre les meilleurs. Une parmi quelques centaines de bouteilles produites par an quand le Maître, Henri Jayer, connaissait son succès en tant que Dieu des Vins. »3

<< Précédent <<    >> Suivant >>

  1. NdTFr : Franchement, est-ce que j’ai vraiment besoin de vous apprendre que la Bourgogne est en France ?
  2. NdTFr : Quand on n’est pas français oui, mais sinon, c’est comme respirer
  3.  NdTEn : Ces informations sont vraies pour la plupart, mais un peu biaisées. Vous pouvez apprendre des trucs sur les ‘trois dieux du vin’ en tapant leur nom dans Wikipedia. Si vous voulez en apprendre plus sur les classifications de Bourgogne, les vignes renommées et leur attribution de noms, vous pouvez consulter cet excellent site-là (attention c’est tout en anglais) : http://www.bbr.com/wine-knowledge/burg-classifications. C’est un bon début pour commencer la dégustation de vins.
Cet article comporte 2 commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

error: Contenu protégé
Back To Top